Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

8 février 2014 6 08 /02 /février /2014 07:37

"Quand on n'a plus d'avenir, on peut enfin se consacrer au présent"

"Quand on n'a plus d'avenir, on peut enfin se consacrer au présent". Il y a sûrement quelqu'un qui a dit ça. J'ai l'impression d'avoir entendu ou lu  une réflexion de ce genre quelque part, mais je ne sais plus où. Si vous savez d'où ça vient, vous pouvez toujours m'en donner la source.

Sauf qu'au lieu de profiter de ce sentiment qu'on a plus d'avenir pour se consacrer au présent, beaucoup de nos contemporains ne font que regretter le passé; un passé idéalisé, porteur de toutes les vertus et de tous les bonheurs aujourd'hui disparus.

 

 

Colibri

Il faut bien admettre cependant que le thème du "c'était mieux avant" ou du "paradis perdu", n'est pas nouveau. C'est même un des grands sujets traités depuis des siècles par les artistes plasticiens mais aussi poètes ou écrivains.

1543 Cabinet des estampes et dessins de Strasbourg.

1543 Cabinet des estampes et dessins de Strasbourg.

Enluminure Jean Bondol 1372

Enluminure Jean Bondol 1372

Ottavio Vannini. (1585 - 1644) Né à Florence

Ottavio Vannini. (1585 - 1644) Né à Florence

Michel-Ange (1475 - 1564)

Michel-Ange (1475 - 1564)

On pourrait multiplier les exemples.  

Et la nostalgie du passé remonte à une période bien antérieure au christianisme.

Colibri

Le problème avec le passé, ...c'est qu'il est passé. Et nous avons souvent du mal (enfin, là, je parle pour moi) à admettre qu'on ne peut pas revenir en arrière. Et pourtant je connais Héraclite d'Ephèse. (vers 544 - 480)

Mais oui, vous savez bien, Héraclite que l'on surnomme "l'obscur" un des premires grands philosophes grecs.

Colibri
Colibri
Colibri

"On ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve" est une de ses citations les plus connues.

Quoi ? Tu veux le décodeur ? Mais non, réfléchis, celle là elle est facile à comprendre (et c'est rare chez Héraclite). Si on se baigne deux fois au même endroit dans un fleuve, ce n'est jamais le même fleuve, puisque l'eau a coulé et qu'à chaque fois on se baigne dans une eau nouvelle.

Ainsi les individus comme les sociétés évoluent en permanence et notre esprit a souvent du mal à mesurer et à admettre cette évolution ou même cette transformation.

Dans une société, il semble que plus la transformation est rapide, plus une partie des membres qui la composent a du mal à accepter l'évolution et  a tendance à idéaliser un passé représenté mentalement comme un âge d'or. D'où l'ampleur de mouvements qualifiés de réactionnaires ?

 

Comment se fait-il que nous ayons du mal à nous adapter aux changements ?

Je propose une petite hypothèse.

Quand j' observe l'histoire de l'évolution humaine des origines à nos jours, ce qui me frappe d'abord est l'immense durée de la "préhistoire" par rapport à "l'histoire". Selon que l'on adopte l'Australopithecus (Lucy) ou le genre "Homo" comme début de l'humanité, on a une préhistoire qui commence il y a 5 ou 3 millions d'années.

Alors que l'histoire qui a pour origine l'apparition de l'écriture, a moins de 5000 ans !

Je vous ai fait un petit dessin pour tenter de visualiser la suite du raisonnement.

Colibri

Si on considère que l'évolution du cerveau humain s'est faite au cours  de plusieurs millions d'années, on remarque que jusqu'à une période très récente (par rapport à la durée de l'évolution humaine) c'est à dire jusqu'à la fin du paléolithique il y a environ 10000 ans l'homme n'a pas connu de grands changements auxquels s'adapter, excepté les changements climatiques (glaciations quatrenaires) qui se produisaient très lentement sur des milliers d'années. D'où le fait que nous ayons un cerveau réfractaire au changement ?

Ce n'est que depuis moins de 10000 ans avec l'apparition de l'agriculture, la sédentarisation, ...etc... que les sociétés humaines ont évolué, et depuis le XIXe siècle avec la "Révolution industrielle" le phénomène s'est accéléré au point d'en arriver aujourd'hui à ce que l'homme modifie non seulement son organisation sociale mais aussi le climat de la planète !

Et pourtant, la modification climatique est peut-être un bon moyen de relancer l'économie française et de créer des emplois. Vous ne me croyez pas ? Regardez !

Colibri

Bon, si je n'ai pas réussi à vous convaincre, ce ne sera pas faute d'avoir essayé !

J'ai tenté de justifier les positions  réactionnaires de certains de mes contemporains (dont moi même parfois, je dois bien le reconnaître) qui comme le colibri volent parfois à reculons.

 

Tiens, à propose de colibri ....

Colibri

Euh ... comment doit-on interpréter la symbolique de ce dessin ?

Comme vous voulez ! Cet article est assez long je ne vais quand même pas vous fournir en plus une explication de mes graffitis  !!!

Allez, la bise et à bientôt.

 

Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

N.B. La pub pour les entreprises PIGANIOL, GUY COTTEN et LE CHAMEAU est absolument gratuite.Je n'ai pas reçu de chèque, ni même un parapluie auvergnat, un ciré jaune ou des bottes en caoutchouc pour me remercier de ce petit coup de pouce.

... mais ça va peut-être venir ?

 

Colibri

Et enfin, toutes mes excuses à Pierre Rabhi et aux Colibris pour qui j'ai à la fois respect et admiration. J'espère qu'ils m'excuseront d'avoir un peu dévoyé leur beau symbole.

https://www.colibris-lemouvement.org/colibris/aux-origines-du-mouvement/pierre-rabhi

Partager cet article

Repost 0
Dominikos

Articles Récents

Liens