Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

27 février 2014 4 27 /02 /février /2014 09:00

Je fais genre.

Je n'ai rien à dire, je ne sais pas grand chose sur la plupart des sujets, et je n'ai aucune certitude sur les autres, mais pour rester un homme de mon temps (référence à l'article précédent),  je fais genre de savoir. Voilà.

Et comme je fais genre de savoir on me demande mon avis sur plein de sujets brûlants comme par exemple:

"Que penses-tu de la "théorie du genre" ?

Voilà.
Voilà.
Voilà.

Et puis je m'efforce de ponctuer toutes mes phrases par "Voilà", ça fait genre branché.

Vous avez sans doute remarqué comme moi si vous regardez parfois la télé, qu' à la moindre question d'un journaliste la personne interrogée répond "oui, voilà, moi, je pense, voilà, qu'on aurait pu gagner le match, voilà, mais on est passés près du but ....voilà". Et ce n'est pas un tic de langage réservé aux sportifs, la manie se répand dans à peu près toutes les catégories sociales, et mon oreille a parfois du mal à s'adapter.

Il est vrai que dans le quartier populaire du Bordeaux de mon enfance on aurait dit "Oui, putain, moi je pense, con, qu'on aurait pu gagner le match, enculé, mais bordel de merde on est passés près du but, c'est bien la chiasse  couillon !"

Vous serez je n'en doute pas, d'accord avec moi pour dire qu'à l'époque nous avions un vocabulaire d'une richesse incomparable avec la pauvreté du "voilà" actuel.

Imaginez Saint Jean à Ephèse, en train d'écrire son évangile peinard à l'ombre. Vous vous rendez compte de ce que ça aurait fait s'il avait ponctué ses phrases de "voilà" ?

Voilà.


1 - Au commencement était le Verbe, voilà, et le Verbe était en Dieu, et le Verbe était Dieu, voilà.

...

25 - Et ils l'interrogèrent, et lui dirent: "Pourquoi donc baptisez-vous, si vous n'êtes ni le Christ, ni Elie, ni le Prophète?"

26 - Jean leur répondit: "Moi, voilà, je baptise dans l'eau, voilà; mais au milieu de vous il y a quelqu'un que vous ne connaissez pas, voilà.

27 - C'est celui qui vient après moi, voilà; je ne suis pas digne de délier la courroie de sa chaussure, voilà."

Essayez le "voilà" avec du Molière, du Victor Hugo ou un texte de Freud, ce n'est pas mal non plus.

Bon, voilà, mais ce texte est-il de Jean fils de Zébédée, ou bien d'un certain Jean le Presbytre (et pas "le presbyte" bien que l'étymologie grecque  Presbys ou Prebutéros = l'ancien soit la même), ou encore d'un auteur inconnu ?

Quoi ? Vous n'en avez rien à cirer ?

Bon, d'accord, alors on arrête là.

Voilà.

Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

Partager cet article

Repost 0
Dominikos

Articles Récents

Liens