Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 16:42

Résister à la sottise.

Ben quoi ? J'ai bien le droit d'écrire "sottise" et pas "connerie" non ?

Bien que ...


https://www.youtube.com/watch?v=ajZWze5hq4g

Le portique ou le jardin ?

Il y a quelques jours j'étais sur le point de mettre fin à ce blog.

Anéanti une nouvelle fois par le flot de bêtises qui jaillissent des médias, mélangeant avant de les évacuer, les sujets proposés à la réflexion populaire  dans un tourbillon nauséabond qui n'est pas sans m'évoquer les résidus d'une gastro happés par la chasse d'eau d'une cuvette de chiottes.

Tu vois ce que je veux dire ?

Français ! Citoyens ! Réfléchissez ! Donnez votre avis !

- Est-il opportun que Franck Ribéry prenne la nationalité allemande ?

- La dernière chanson de Goldman est-elle une provocation ? (C'est curieux, mais dans le contexte politique économique et social actuel, ce n'est pas une chanson de variétés que m'évoque immédiatement le mot "provocation". En 1971 Léo Ferré débutait sa chanson "Le conditionnel de variété" par cet avertissement parlé: "Je ne suis qu'un artiste de variétés et ne peut rien dire qui ne puisse être dit "de variétés" car on pourrait me reprocher de parler de choses qui ne me regardent pas". A prendre au second degré dans la bouche de Léo.)

- François Hollande a-t-il eu raison d'après vous d'emmener avec lui Marion Cottillard en voyage officiel aux Philippines ?

Est-il vraiment utile à quelqu'un que je continue de tenter (avec humour si possible) d' évoquer pour quelques centaines de lecteurs (1) les grand problèmes du monde, relatifs à l'économie mondialisée, la dégradation de la planète, le creusement des inégalités sociales, la tolérance, le "vivre ensemble" dans le village planétaire ... en essayant d'appuyer la réflexion sur la pensée de quelques philosophes des siècles passés ou contemporains?

Tout ça n'a aucun intétrêt. La bétise a déjà gagné.

Et puis je découvre un petit bouquin du philosophe Lucien Jerphagnon (1921 - 2011).

 

Le portique ou le jardin ?
Le portique ou le jardin ?

Suite à cette lecture vivifiante, me revint en mémoire l'histoire du vieux Yacoub, lue il y a bien lontemps dans un recueil de contes d'Henri Gougaud.

Résumé d'après le souvenir que j'en ai.

Yacoub était un vieux tailleur juif de Prague dont toute la famille avait disparu pendant la guerre. Pourtant, lui qui avait tant souffert adorait la vie et se désespérait de voir autour de lui le monde si violent et les gens si insensibles. Alors un jour, cet homme dont le coeur était plein d'espoir et la tête pleine de rêves, décida chaque soir au cours de sa promenade dans les rues de Prague de s'arrêter sur un banc et de raconter des contes aux passants afin peut être de leur communiquer un peu de son humanité, de son espoir, et ainsi peu à peu de changer le monde.

Soir après soir, le nombre des auditeurs augmentait et les gens écoutaient émerveillés et souriants les paroles du vieux Yacoub.

Mais l'hiver arrivant le nombre des auditeurs se mit à diminuer jusqu'à ce qu'il se retrouve seul sur son banc. Alors, il ferma les yeux et continua à raconter des histoires. Et cela dura  plusieurs jours.

C'est ainsi qu'un soir de neige,  un jeune garçon qui passait devant le banc s'arrête, regarde Yacoub, écoute quelques instants, prend pitié du vieux fou et lui dit:

- Ne sais-tu pas que personne n'écoute ton histoire ?

- Je sais répond Yacoub

- Mais alors pourquoi la racontes-tu ?

- Oh, au début quand j'ai commencé à raconter des histoires, je pensais que grâce à elles j'allais arriver à changer le monde.

- Et tu l'as changé ? dit le gamin en riant .

- Non.

- Alors pourquoi est-ce que tu continues ?

- Maintenant si je continue, c'est pour que le monde ne me change pas.

Suivant l'exemple de Yacoub, je me suis donc mis à un nouvel article.

Le portique ou le jardin ?
Le portique ou le jardin ?
Le portique ou le jardin ?

Abordons donc notre sujet avec méthode.

1 - Qu'est-ce qu'un sot ?

Il est fréquent de constater que l'on est toujours sot aux yeux de quelqu'un. Je trouve personnellement une certaine volupté à passer pour un sot aux yeux d'un con.

Existe-t-il des critères objectifs de jugement ? Depuis la fin du XIXème siècle de nombreux psychologues ont cherché à mesurer l'intelligence. En 1912 le psychologue  Allemand  Wilhelm Stern invente le terme "Quotient intellectuel" (Q.I.). Depuis, la recherche continue. Elle avait commencé il y a bien longtemps.

Epictète, philosophe stoïcien  (50 - 125 env) écrit: "Est-ce seulement d'après l'apparence qu'on juge un être ? Alors dis que ce morceau de cire est une pomme; encore faut-il qu'elle en ait en plus l'odeur et le goût. Pour faire un homme non plus, le nez et les yeux ne suffisent pas s'il n'a point de pensées humaines. En voici un qui n'entend pas raison et ne comprend pas les critiques; c'est un âne. En celui là, toute conscience est morte; c'est tout plutôt qu'un homme."

Plus directe est la définition de Démétrios le Cynique, philosophe Grec qui vécut à Rome (avant de s'en faire virer !) sous les règnes de Néron et de Vespasien.

"Les sots, qu'ils parlent ou qu'ils pètent, celà se vaut."

Le portique ou le jardin ?
Le portique ou le jardin ?
Le portique ou le jardin ?

2 - Comment atteindre l'ataraxie (état de tranquillité de l'âme, d'absence de trouble) qui serait pour de nombreux philosophes,  le principe même du bonheur, (eudémonia), quand on vit dans un monde où la sottise gagne du terrain?

a) En suivant les philosophes de l'école du Portique ?

Au Vème siècle av. J.C. Zénon enseignait sur l'Agora d'Athènes sous un portique ("STOA" en grec, d'où le nom que l'on a donné à son école et à ses diciples: "Stoïciens").

 

 

 

Le portique ou le jardin ?
Le portique ou le jardin ?
Le portique ou le jardin ?

Mais les stoïciens sont peut-être un peu trop,... comment dire,...stoïques pour mon caractère gascon ?

 

b) En suivant les philosophes de l'école du Jardin ?

Epicure (342 - 270 Av J.C.) enseignait dans un petit jardin d'Athènes, d'où le nom "école du Jardin" donnée aux philosophes épicuriens.

Le portique ou le jardin ?
Le portique ou le jardin ?
Le portique ou le jardin ?

Conclusion: je me sens un peu enlisé dans un monde dans lequel la crétinisation augmente.

Mais je sais aussi que mes sensations ne sont que des sensations et ne correspondent peut-être pas à la réalité.

Que dit Lucien Jerphagnon en conclusion de son petit livre sur la sottise ?

"Tout le monde semble d'accord, et depuis toujours, pour estimer dire et répéter que les sots sont la majorité. Telle serait on l'a vu l'opinion commune. Mais ce qui fait souci, c'est justement la piètre opinion que l'on a ...de l'opinion. Cela ressort clairement de l'avertissement unanime et séculaire: gardez-vous de l'opinion, car il y a bien des chances qu'elle soit fausse. L'opinion apparaît même, sinon comme le point oméga de la sottise, du moins comme le refuge des gens incapables de "penser par eux-mêmes" , comme on se plait à le dire sans trop approfondir."

Je vous renverrais bien à ce sujet à un passage célèbre du "Criton" de Platon, mais je crains que ça fasse un peu long, un peu compliqué et que vous finissiez par me traiter de con.

C'est déjà fait ?

Bon, alors j'arrête là.

 

 

Le portique ou le jardin ?
Le portique ou le jardin ?
Le portique ou le jardin ?

(1) 5706 visites sur ce blog en janvier et 4363 en février. Au début j'écrivais ces petites chroniques pour une cinquantaine d'amis. Maintenant je ne sais plus vraiment pour qui j'écris mais j'imagine que c'est toujours pour des amis ? Je n'ai pas encore reçu de courrier d'insultes. Mais tous les espoirs me sont permis !

Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

 

 

Partager cet article

Repost 0
Dominikos

Articles Récents

Liens