Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 18:04

Cul et culture.

 

"C'est là que je voudrais des éclaircissements. Vos livres ne sont pas obscurs, mais le mode de lecture en est caché. Vous tracez un chemin, vous allez partout, dans les sciences, dans les mythes, dans la littérature, mais en même temps vous effacez souvent les traces qui mènent à vos résultats." ...

 Bruno Latour s'adresse en ces termes à Michel Serres au début de l'ouvrage publié en 1992 "Eclaircissements" qui suivait "Le Tiers Instruit" publié l'année précédente.

"Pilloter" les fleurs.

Mais que vient faire ce dessin stupide du rat Bakounine et de cette brave tortue dans un article qui commence sur une citation tirée d'un livre de Michel Serres dont la tête aussi bien faite que bien pleine aurait fait au XVIème siècle, sans aucun doute, un ami intime de Montaigne ?

 Michel Serres a publié "Eclaircissements" suite à des remarques qui lui avaient été faites sur son style littéraire. La critique portait sur le fait que sa parole était limpide dans ses interventions orales à la radio ou à la télévision, mais que par contre, ses textes écrits étaient d'une telle densité, croisant parfois plusieurs savoirs, qu'ils étaient d'un abord assez difficile et quelquefois même, obscurs.  

 

Curieusement, je reçois de temps en temps, à peu près les mêmes critiques, ce qui me flatte énormémént et me fait penser avec fierté que je suis le Michel Serres du bistrot !

Par bonheur, mon philosophe Aristogènes est régulièrement sauvé par la présence à ses côtés du rat Bakounine, qui ramène les lecteurs égarés sur les chemins biens balisés de la pensée commune et de la franche rigolade gauloise toujours en vigueur dans les vestiaires sportifs masculins (je n'ai jamais fréquenté les vestiaires féminins, donc je n'ai pas d'avis sur le genre d'humour qui y est pratiqué).

"Pilloter" les fleurs.

Il  est vrai que mes textes passent parfois d'un sujet à un autre, d'une remarque politique à une pensée économique, d'une citation philosophique à une histoire de cul, sans transition, et cela pour deux raisons me semble-til.

D'une part, parceque mon but est d'abord de m'amuser et d'amuser le lecteur. J'ai tellement peu de certitudes sur tous le sujets de société, qu'il me serait bien difficile de prétendre à un objectif pédagogique.

"...depuis le lycée, j'ai toujours été réticent aux théories qui mènent au pouvoir, qu'elles soient politiques ou scientifiques. Je suis angoissé par ceux qui se soumettent à leurs certitudes, je les crois capables de tout, du pire évidement, comme les camps d'extermination, les lobotomies ou l'exclusion sociale."  Boris Cyrulnik - Les âmes bléssées - 2014.

Quand je lis ces lignes, je me sens moins seul.

"Pilloter" les fleurs.

D'autre part, parce qu'il me semble vraiment que depuis l'école nous sommes formés à avoir une pensée cloisonnée. Maths, Français, Arts plastiques, Histoire, Géo, Musique, Sciences physiques, Biologie, Education Physique ...  En réalité, ces "matières scolaires" n'ont-elles pas en commun de faire partie d'un savoir de l'humanité lentement élaboré au cours des siècles passés ?

J'ai toujours été sensible à l'image donnée par Montaigne d'un savoir constitué par de multiples emprunts comme "les abeilles pillottent deça delà les fleurs, mais elles en font après le miel qui est tout leur".

Dès le début du Moyen Age, les "Arts libéraux" divisés en "Trivium" et "Quadrivium" regroupaient plusieurs disciplines:

Le trivium (= triple voie) : grammaire, réthorique , dialectique.

Le quadrivium (= quadruple voie): arithmétique, musique, astronomie, géométrie.

Mais il est vrai que cet enseignement n'avait rien d'un enseignement de masse, comme le notre qui a pour but de former des individus adaptables au système économique qui organise aujourd'hui nos sociétés, et pas des emmerdeurs à l'esprit critique trop développé toujours prêts à contester l'organisation sociale, le système politique, l'économie, et pourquoi pas la religion tant qu'on y est comme ce gros dégueulasse d'Aristophane dont les pièces de théâtre (au Vème siècle av JC) étaient truffées de scènes de sexe et même de scatologie !

Rappelons que les philosophes antiques s'intéressaient à l'ensemble des savoirs et pas uniquement à ce que nous nommons aujourd'hui "philosophie"

 

 

Rose des Arts libéraux  de la cathédrale de Laon. (Image Wikipédia)

Rose des Arts libéraux de la cathédrale de Laon. (Image Wikipédia)

Mon goût pour l'éclectisme vient de m'entraîner vers l'exploration d'un domaine artistique, celui de la peinture, et d'abord celui de la critique car il m'a semblé que j'étais, à l'instar de nombre de mes contemporains, plus doué pour critiquer que pour créer moi même. Cette idée me vint il y a quelques jours en visitant à Cagnes-sur-Mer le domaine des Collettes où est mort le peintre Auguste Renoir en 1919.

Atelier de Renoir

Atelier de Renoir

Autre chevalet et fauteuil de Renoir

Autre chevalet et fauteuil de Renoir

Soudain je remarque sur le chevalet des taches de peintures laissées par Renoir.

 

"Pilloter" les fleurs.

Une question surgit. "Les taches de peintures de Renoir sont elles aussi un Renoir ?"

Comme je devais me rendre ensuite à Saint-Paul-de-Vence,  et que la circulation dans la région est assez merdique, j'ai laissé la question de côté.

 

Autre aventure:

Je visite une exposition ayant pour titre " Les ardoises de Sophie"

http://stephane-loisel.wix.com/-ardoises-sophie

Il s'agit de proposer des oeuvres ayant pour support des ardoises d'écolier (ancêtres préhistoriques de la tablette numérique). Le projet est ouvert à tous même aux débutants.

C'est pour moi ! Je vais participer !

Je compose une oeuvre: La cathédrale de Beauvais. Et puis ce foutu doute qui me prend.

 

"Pilloter" les fleurs.

Ne croyez surtout pas que la vie est facile quand on n'a pas de certitude !

Vous connaissez Tomi Ungerer ? Si vous ne le connaissez pas dépêchez-vous, il est né en 1931.

Vous pouvez aussi vous procurer ce petit livre qui vient d'être publié sur une série de ses dessins.

Le rat Bakoubnne a beaucoup aimé.

"Pilloter" les fleurs.

Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

Partager cet article

Repost 0
Dominikos

Articles Récents

Liens