Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

21 décembre 2015 1 21 /12 /décembre /2015 07:38

Contribution à l'approfondissement de la notion de dérapage en paléoanthropologie

Fantaisie darwiniste

Existe-t-il des vers de terre cons ?

Il me semble que cette hypothèse est très peu probable. Si vous avez des informations scientifiques contraires à ce sujet, vous pouvez me les transmettre et me traiter d'ignare, je l'aurai bien mérité !

Donc je subodore, sauf erreur de ma part, que la connerie est une caractéristique de l'homme. Peut-être est elle également parfois présente chez quelques espèces animales "évoluées" comme les primates, ou certains mammifères ? Quoi qu'il en soit on n'a jamais vu à ma connaissance un animal dépenser son énergie physique et intellectuelle pour autre chose que des réalisations  vitales pour la conservation et la perpétuation de son espèce. L'homme par contre depuis la nuit des temps, gaspille sa vie (pourtant courte, et il en a conscience !) (ou pas ?) à créer des trucs et des machins de plus en plus sophistiqués qui bouffent son temps, ses forces, et le placent dans la dépendance du système qu'il a créé lui même ... pour son bonheur ! (Peintures ou gravures rupestres, pyramides, temples divers et variés pour honorer les dieux, bâtiments officiels des monarchies ou républiques toutes plus ou moins tyraniques, automobiles, stades de foot, ... jusqu'aux armes les plus élaborées pour "défendre la civilisation" allant de la kalachnikov à la bombe à guidage laser)

C'est à en faire tordre de rire le premier ver de terre venu.

A quel moment l'homme s'est-il séparé de l'animal, (c'est à dire de la nature) pour entrer dans le monde fabuleux de la connerie ? Le dessin ci-dessus évoque l'hypothèse scientifique la plus vraisemblable. (j'espère que tout le monde est d'accord, je ne pense pas que l'on puisse trouver plus scientifique que ça.)

 

Sauvegardons la planète. Suivant les directives de la COP 21, je recycle mes propres dessins.

Sauvegardons la planète. Suivant les directives de la COP 21, je recycle mes propres dessins.

Un magnifique petit livre "Le philosophe qui n'était pas sage" présente à peu près les idées (scientifiques, je vous le rappelle !) exposées ci-dessus sous la forme d'un roman, lecture à la fois agréable et rafraichissante pour l'esprit.

Fantaisie darwiniste
Fantaisie darwiniste

Laurent Gounelle est également l'auteur de "L'Homme qui voulait être heureux" , ouvrage que j'ai cité dans mon article du 27 octobre dernier "Le lapin et le baobab" ... que vous n'avez bien sûr pas manqué de lire !

Revenons à nos moutons, ou plutôt à nos humains, animaux grégaires comme ces braves ovins mais souvent "mai pecs coma lou bestial" (1) comme aurait (à peu près) dit ma grand-mère qui était philosophe.

Pour accepter d'être emmerdé non seulement par la possession sans cesse croissante d'objets, mais en plus par des lois, des règlements, des contraintes sociales, des inégalités croissantes qui font qu'actuellement 1% des plus riches possédent plus de 50% des richesses de la planète...
http://www.challenges.fr/economie/20150119.CHA2310/ces-1-qui-detiendront-bientot-50-de-la-richesse-mondiale.html

 ... l'homme a inventé un truc génial qui lui fait tout accepter ...

Qui a dit la télé ?

Mais non, je veux parler de: la religion.

Fantaisie darwiniste
Fantaisie darwiniste

Ne vous alarmez pas, Christopher Hitchens né en 1946, a été "rappelé à Dieu" en 2011, donc il ne risque plus d'écrire de nouveaux pamphlets contre les religions.

Si je vous cite cet ouvrage ce n'est pas pour une fois à cause de la grande admiration que je voue à son auteur. Je trouve ce livre bien documenté, amusant, mais pour être honnête, il me semble qu'on pourrait écrire de la même façon une apologie de la religion, (ah ? c'est déjà fait ?) en ne sélectionnant que les aspects positifs des diverses religions du monde. Non, si je cite Hitchens c'est juste pour essayer d'éclairer un peu tous les braves gens que j'entends de plus en plus ces derniers temps maudire l'islam et les musulmans en faisant l'amalgame entre islam et terrorisme et en ignorant (bien entendu, les pauvres, on ne leur a pas dit !!!) que le mot "jihad" qui a un sens complexe, désigne d'abord un effort sur soi même, un combat contre soi même pour devenir meilleur, pour accomplir le bien, pour fortifier sa foi.  Il y a au moins quatre formes de jihad dont la dernière peut prendre la forme d'une guerre défensive quand la voie de la négociation a échoué

Mais je me rends bien compte que cette information est irrecevable pour la grande majorité de ces personnes crédules qui se disent parfois athées mais croient dans la propagande officielle, et qui donnent à "jihad", le sens que lui donnent les terroristes... et les journalistes bien entendu ! (Quand je vous dis que les terroristes ont déjà gagné !)  S'ils avaient le courage de lire "DIEU N'EST PAS GRAND" ils auraient également des arguments pour maudire en plus de l'islam, le christianisme, le judaïsme, le bouddhisme et peut-être même le footbalisme !  

Serait-ce pour autant le début de la sagesse ? ...

En fait, pour moi, les religions sont comme beaucoup de créations humaines: bonnes ou mauvaises, ça dépend de la façon dont on les utilise. J'explique cela par "la parabole du marteau"

Fantaisie darwiniste
Ces dessins également sont recyclés. Ils doivent dater d'avant 2010.

Ces dessins également sont recyclés. Ils doivent dater d'avant 2010.

On termine en se souhaitant un joyeux Noël ?

Bon, mais on n'en parle pas à Christopher Hitchens, d'accord ?

Ah oui, il est mort !

Bon, alors JOYEUX NOËL !   

 

Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

 

(1) "Mai pecs coma lou bestial" devrait donner en français "plus cons que le bétail", d'après ce qui me reste en mémoire du parler de ma grand-mère. Mais je ne doute pas que certains lecteurs plus érudits que moi en gascon me corrigent rapidement.

Partager cet article

Repost 0
Dominikos

Articles Récents

Liens