Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

3 novembre 2016 4 03 /11 /novembre /2016 17:49

Où il est montré qu'en partant de la scatologie nous pouvons arriver au Phèdre de Platon.

Constipation.
Constipation.
Constipation.

 Je regarde assez peu la télévision, à part le matin quand je prends mon p'tit déj' en compagnie de "Télé Matin". Et là, il y a quelque chose qui m'interpelle et dont j'ai longtemps hésité à parler. 

Cela ne concerne pas le choix des infos, la propagande insidieuse distillée par ce média de masse, ni même le niveau généralement affligeant de la pensée dans les propos politiques.

Non, ce qui m'interroge c'est le nombre de flashs publicitaires sur les laxatifs !  Des pubs sur les pâtes, les lessives, les bagnoles, les produits anti-rides (pour les femmes car un homme avec des rides ça fait viril et baroudeur), ...etc... mais pour les laxatifs ???  Et je ne parle pas des compléments alimentaires facilitant le transit intestinal, comme de "bifidus", bactérie miracle dont l'étymologie latine (Bifidus= fendu en deux) m'évoque étrangement celle du mot schizophrène (Mot créé en 1908 par Eugen Bleuler -(1857, 1938)- du grec "Skizein= fendre et Frên= l'âme, l'esprit. Le schizophrène aurait donc "l"esprit fendu en deux"). Il y a même des eaux minérales qui paraît-il stimulent les intestins paresseux !!!

D'où mon questionnement: La constipation serait-elle la maladie du siècle, et les laxatifs seraient donc un produit de consommation de masse ?

Vous comprenez maintenant pourquoi cet article commence un peu à la manière de certaines pièces d'Aristophane, (enfin, pour ceux qui connaissent le théâtre d'Aristophane), par une entrée en matière (si j'ose dire) scatologique.

Alors, suivant le précepte de Montaigne qui dit, "Si on doute de si peu de choses, c'est que les communes impressions, on ne les essaie jamais." je me lance dans une courte recherche.

 

Constipation.

Je découvre que si on ajoute les constipés occasionnels aux constipés chroniques on a en France 10 à 35% de la population adulte qui est touchée. Cela représente un marché de 50 millions de boîtes de laxatifs vendues par an !  

On comprend donc que la cible formée par les clients potentiels est assez grande pour justifier de bonnes campagnes publicitaires. 

Mais, me direz-vous, quel est le rapport entre constipation anale et constipation mentale ? 

J'émets audacieusement l'hypothèse que tout individu coincé des sphincters est tellement préoccupé par son handicap, (pouvant entraîner des effets secondaires que nous passerons ici sous silence), que son esprit, totalement mobilisé  par son problème de tuyauterie bouchée, ne peut plus se concentrer sur aucune autre question faisant appel à une réflexion intellectuelle. Il me paraît clair par exemple que si les candidats aux diverses élections n'avaient pas la conviction qu'ils s'adressent essentiellement à des constipés de l'encéphale, leurs discours seraient moins niais, moins démagogiques, plus argumentés. Mais ils savent très bien que pour être élus, il leur faut convaincre, non pas leurs partisans déjà convaincus, mais la frange indécise des constipés du bulbe !  

 

Constipation.

C'est arrivé à ce point de ma réflexion que je pense au texte de Platon: Phèdre. (Il ne s'agit pas ici de Phèdre , fille de Minos et de Pasiphaé, sœur d'Ariane et épouse de Thésée, mais d'un beau jeune homme qui ... mais débrouillez vous si vous voulez connaître la suite). Et un passage où Socrate s'adresse à Phèdre me revient en mémoire. Il lui dit:

"Dans le tribunaux en effet (on pourrait remplacer aujourd'hui "les tribunaux" par "les discours de campagnes électorales")  on ne s'inquiète pas le moins du monde de dire la vérité, mais de persuader, et la persuasion relève de la vraisemblance: c'est à la vraisemblance que l'on doit s'appliquer, si l'on veut parler avec art" 

En d'autres termes il ne s'agit pas de faire réfléchir les électeurs sur les questions politiques, économiques, sociales, ... mais de leur dire ce qu'ils attendent, de les conforter dans leurs craintes, et surtout pas de les obliger à penser, à douter, à faire jaillir de leur cerveau une idée qui ne serait pas conforme à la doxa.

Notre système politique de démocratie représentative nous oblige-t-il donc à subir des discours pour constipés ? J'espère que les quelques médecins que je connais, fidèles lecteurs de ce blog, (... et les autres que je ne connais pas) se feront un devoir de me donner leur avis sur cette hypothèse.

Pour conclure, je ne vois rien de mieux que les dernières lignes du Phèdre de Platon, qui se termine par la célèbre prière de Socrate.

Socrate

"Cher Pan, et vous, divinités de ces lieux, donnez moi la beauté intérieure, et que l'extérieur soit en harmonie avec l'intérieur; que le sage me paraisse toujours riche, et que j'aie juste autant d'or que le sage seul peut en emporter avec lui. Avons nous quelque autre chose à demander, Phèdre ?

Phèdre

Fais les mêmes vœux pour moi, car tout est commun entre amis.

Socrate

Allons nous en.

Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

Partager cet article

Repost 0
Dominikos

Articles Récents

Liens