Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

15 janvier 2017 7 15 /01 /janvier /2017 17:28
Les aubépines

Histoire de Q

Les aubépines
Les aubépines
Les aubépines

On en revient toujours à cette foutue question du langage. 

a) On n'élabore une pensée réfléchie qu'avec les mots que l'on possède.

b) Dans la communication orale, on a tendance à entendre ce que l'on a envie d'entendre, ce qui nous est familier. D'où la difficulté d'assimiler  toute information nouvelle qui doit nécessairement se greffer sur un socle de connaissances déjà acquises.  

Ceci pour en arriver à cette remarque:  si dans une discussion sur les évangiles autour d'une table au cours d'un repas, je dis "je vais vous raconter l'histoire de la source  Q" il est à peu près certain que les convives vont tous penser "ça y est, Dominikos va réussir à nous placer une blague de cul dans sa présentation personnelle des évangiles !"

Mais laissons de côté pour l'instant la question du Q et revenons au problème de la communication, de la difficulté à transmettre  des idées, surtout quand ce sont des idées nouvelles ou allant à l'encontre de ce qui est communément admis (la doxa).

Une remarque (parmi tant d'autres)  retient mon attention à la lecture du livre d'Emmanuel Carrère, "Le Royaume". 

Pub gratuite de ma part pour "Le Royaume" d'Emmanuel Carrère

Pub gratuite de ma part pour "Le Royaume" d'Emmanuel Carrère

Page 426 il est question des "vieux sénateurs romains [...] qui déploraient que la boue de l'Oronte (fleuve qui passe à Antioche, ville de Syrie à l'époque - Note pour les nuls en géographie -) se déverse dans le Tibre (Fleuve qui traverse Rome ... Ah bon tu le savais ? Pardon !) - entendez que la Ville éternelle grouille d'immigrés orientaux dont les religions vivaces en conquérantes (le judaïsme et le christianisme à l'époque) avaient plus de succès auprès des jeunes générations que la célébration exsangue des dieux de la cité. (la vieille religion polythéiste romaine centrée sur la "religion civique" qui marque symboliquement le respect des citoyens envers les lois de la cité). 

Bref, il y a près de 2000 ans des européens, pas plus crétins que les autres, mais pas moins non plus, se désolaient de la dégradation de leur société et en trouvaient la cause dans l'entrée massive d'étrangers plus ou moins basanés, vêtus comme des gueux qui de surcroît apportaient dans leurs bagages de pouilleux ... une nouvelle religion: le christianisme ! Misère ! Et quand je pense que ces pouilleux ont pris le pouvoir à Rome, et même bien au delà ! 

Bon, ce qui me rassure c'est que quand je visite le Vatican, je me dis qu'actuellement on trouve plus de pouilleux dans les Pouilles (région du sud de l'Italie - Bari, Brindisi, Tarente où débarquent des immigrés venus du moyen-orient) qu'autour de la basilique Saint-Pierre. 

Par contre je comprends que cette idée de déstabilisation de notre société par des gens venus de l'extérieur, fonctionne très bien encore de nos jours. Que ce soit au niveau individuel ou au niveau social, "l'enfer, c'est les autres". 

Par contre, là ou l'angoisse m'étreint c'est quand je pense à tous les envahisseurs - ou tout au moins leurs descendants - qu'il faudrait virer de notre sol pour nous retrouver paisiblement "entre nous".

Quel est le seul peuple attesté sur notre territoire depuis le paléolithique ? 

Les aubépines

A ma connaissance, mais je ne suis pas très féru en préhistoire, les Basques sont un peuple déjà présent au moins à la fin du paléolithique. Je n'en connais pas d'autre dont la présence soit attestée chez nous (au moins dans le sud-ouest) à une époque aussi lointaine, en tout cas bien avant les Celtes dont le nom nous vient d'Hécatée de Milet (vers 550 - 480 av J.C) qui tire leur nom d'une déclinaison de kel-kol qui signifie "colon" en langue indo-européenne. Les Celtes sont des envahisseurs.  Donc "nos ancêtres les Gaulois" qui sont des Celtes, sont des envahisseurs !  Par Toutatis, ces putains de Romains n'ont donc fait qu'envahir des envahisseurs ? 

(Attendez, je vais boire un coup de potion magique pour m'en remettre et je reviens). 

Reconstitution du monde vu par Hécatée de Milet au VIe siècle av J.C.

Reconstitution du monde vu par Hécatée de Milet au VIe siècle av J.C.

Les Gaulois dont le nom viendrait du nom grec "Galates" qui désigne les Celtes et qui aurait donné "Galli" en latin seraient arrivés en Gaule vers le VIe siècle avant J.C. donc à une période relativement récente. 

Non mais tu te rends compte ? Les Gaulois des envahisseurs ! On ne peut vraiment plus se fier à personne ! 

Ah, il a l'air malin Astérix ! 

Les aubépines

 Le phénomène d'immigration, serait  donc pratiquement aussi vieux que l'humanité. Il se serait produit tout au cours de l'histoire, et même de la préhistoire puisque le berceau de toute l'humanité est reconnu comme étant l'Afrique. 

Comment se sortir d'une telle constatation et ne pas toujours regarder  le dernier venu comme un envahisseur, mais plutôt admettre les migrations comme un phénomène inhérent à l'espèce humaine, sachant que nous sommes tous à un moment ou à un autre de notre arbre généalogique les enfants de migrants. 

Et c'est là que nous pourrions  peut-être nous lancer dans l'étude approfondie du Q. 

Qu'est-ce donc que le Q ? (ou source Q, ou encore document Q

Retour sur les évangiles. 

L'Eglise a retenu quatre évangiles: Marc, Matthieu, Luc et Jean. 

Marc, Matthieu et Luc sont très proches d'où le nom de "synoptiques" (du grec = "du même point de vue"). 

Il semble que Matthieu et Luc se soient inspirés du livre de Marc qui serait donc le plus ancien. Mais certaines parties du texte de Matthieu et de Luc sont communes à ces deux auteurs mais ne se retrouvent pas chez Marc. D'où l'idée d'une autre source aujourd'hui perdue, la source Q ou simplement Q (du mot allemand "Quelle" qui signifie "source"

Ce texte s'il a bien existé ne parle pas de la naissance de Jésus, de la crucifixion ou de la résurrection, mais donne seulement des paroles attribuées à Jésus. Et que disent ces paroles ? 

(Je n'ose pas  vous dire le nom du chercheur Allemand à qui nous devons l'hypothèse du Q . Vous allez encore croire que je vous  fais un mauvais calembour) 

 

Adolf von Harnack (1851 - 1930)

Adolf von Harnack (1851 - 1930)

Quelques exemples bien connus: 

"Si quelqu'un te frappe sur la joue, tends l'autre"

"Si tu aimes ceux qui t'aiment, où est ton mérite ?"

Ne juge pas, pour n'être pas jugé. Tu seras jugé à l'aune à laquelle tu as jugé. Mesuré avec la mesure qui t'a servi pour les autres."

Tu vois un brin de paille dans l'oeil de ton frère. Mais vois tu la poutre qui est dans ton oeil ?"

etc ... 

Bref en gros ce sont des préceptes que l'on retrouve dans pratiquement toutes les sagesses du monde depuis l'antiquité. 

Quelque chose me dit qu'un certain nombre de nos contemporains qui se réclament du christianisme (ou des autres spiritualités) ont un peu zappé certains principes de vie de leur religion, ou plutôt ils ont sélectionné et interprété à leur façon ce qui dans les textes, leur convenait ... Les grands textes religieux (judaïsme, christianisme, islam, bouddhisme, shintoïsme ...) socio-économiques (libéralisme, marxisme) ou philosophiques, ne me semblent pas avoir été écrits dans le but d'asservir les populations, pas plus que le marteau n'a été inventé pour éclater  la tête de son voisin ! (oui, je sais, il y a "Mein Kampf" !

En fait la qualité de tout outil dépend de l'utilisation que l'on en fait.   

 

Les aubépines

Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

Partager cet article

Repost 0
Dominikos

Articles Récents

Liens