Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

10 mars 2017 5 10 /03 /mars /2017 20:48

Rendez-vous en terrain connu.*

"Le seul véritable voyage, le seul bain de jouvence, ce ne serait pas d'aller vers de nouveaux paysages, mais d'avoir d'autres yeux, de voir avec les yeux d'un autre, de cent autres, de voir les cent univers que chacun d'eux voit, que chacun d'eux est. 

Marcel Proust. "La Prisonnière." 

Et si je vous donnais plutôt ma recette des casserons au piment doux et au chorizo (fort) ?

Ou alors je vous présente les huîtres de Thierry et Marie Fauchier qui font partie des quelques pionniers qui viennent de relancer l'ostréiculture dans l'estuaire de la Gironde (à Talais) et dont la production a obtenu la Médaille d'Or au dernier salon de l'agriculture à Paris ! 

http://www.sudouest.fr/2017/03/04/la-medaille-d-or-pour-l-huitre-du-medoc-3247850-3199.php

Pourquoi ce changement brutal d'orientation ?

Je reçois aujourd'hui un message d'Over Blog qui me donne des conseils pour "booster" mon blog.  L'info commence ainsi:

Vous l'aurez certainement remarqué, le monde du culinaire est aujourd'hui omniprésent.

Sur les réseaux sociaux, dans les magazines, sur les blogs... la nourriture est partout (pour notre plus grand plaisir 😊 ) ! Et c'est tout à fait normal, puisqu'il s'agit aussi de l'une des composantes principales de notre quotidien.  ...etc...

 

Marie et Thhierry Fauchier dans leur exploitation du Marais de Baluard à Talais

Marie et Thhierry Fauchier dans leur exploitation du Marais de Baluard à Talais

Huîtres à chair dense et ferme, moins salées que celles du Cap-Ferret. Belle couleur verte. Elles sont plus proches des "Marennes".

Huîtres à chair dense et ferme, moins salées que celles du Cap-Ferret. Belle couleur verte. Elles sont plus proches des "Marennes".

C'est bien vrai ça ! Ils ont raison. Pour harponner les lecteurs c'est comme pour harponner les électeurs, il faut aborder les sujets de société fondamentaux (la cuisine, la mode, le sport, - à la rigueur les journalistes et la justice - ...) et ne pas s'enfermer tout seul dans une situation inextricable comme un candidat à la présidentielle enlisé dans ses contradictions. 

"Réflexions sur le monde, avec humour." n'est pas un sujet porteur. 

De plus, question humour, je vois très bien que je suis nettement moins drôle que nos hommes (et femmes) politiques qui animent avec brio une campagne électorale qui restera dans l'histoire ! 

Alors pourquoi ne pas parler de cuisine ? 

Je sens bien pour ouvrir cette nouvelle voie, une réflexion sur l'histoire de la cuisine. 

Question initiale: Lucy était elle une bonne cuisinière ? 

A ma connaissance, la belle australopithèque ne possédait pas la poêle "Tefal spéciale induction, la friteuse SEB sans huile, ni le robot Kitchenaid à 700 Euros. Elle n'avait même pas  d'épilateur BRAUN "Spécial maillot" SKIL EPIL BIKINI STYLER. Vous me direz que vu la toison qu'elle se trimballait, une tondeuse à gazon aurait mieux fait l'affaire. 

Donc question cuisine ses menus devaient être du genre "Larves de coléoptères en brochettes sur leur paille de graminée sauvage fraîchement cueillie" ou "Pattes d'anguilles des marais séchées, avec leur crème d'ail et d'herbes follâtres"

Donc, on peut affirmer qu'il y a 3 millions d'années et quelques broquilles il n'y a pas vraiment de cuisine mais seulement du bouffement basique afin de permettre aux pré-humains de subsister juste le temps nécessaire à  perpétuer l'espèce

Les premières recettes. 

Il y a près de 800 000 ans (dernières estimations) la découverte du feu va permettre de griller les pattes d'anguilles, mais globalement il faut sans doute attendre le néolithique il y a environ 10 000 ans pour voir avec la sédentarisation, le développement de l'outillage, ... les premières "cuisines" apparaître. 

Donc chaque région va voir en fonction de ses ressources, se développer sa propre cuisine, d'où la naissance d'habitudes, de comportements alimentaires et sociaux qui deviennent des "cultures". 

Et c'est ainsi qu'en passant par l'histoire de la bouffe, nous aboutissons à la question fondamentale de la culture !

Magique non ? 

N'est-ce pas Jean Anthelme Brillat-Savarin qui a écrit :"Dis moi ce que tu manges: je te dirai qui tu es" ? 

Cette réflexion va peut-être même plus loin que ne le pensait le célèbre gastronome. 

 

 

Au delà de la culture.

L'homme est donc un être de culture. 

Le problème me semble-t-il, c'est que nous n'avons pas tous la même culture et en cette période de l'histoire de l'humanité caractérisée entre autres choses par la mondialisation, la rencontre entre les peuples de différentes cultures ne se fait pas toujours sans grincements. 

"Les étrangers" ont parfois une autre couleur de peau (ou pas), une autre religion (ou pas),  mais surtout la grande différence avec nous (qui sommes les gens "normaux" bien entendu) c'est qu'ils ne pensent pas pareil. 

"L'acte naturel de penser est fortement modifié par la culture"  Edward T. Hall "Au-delà de la culture"

Au delà de la culture.

Mais comment définir la culture ? 

L'anthropologue américain Edward T. Hall (1914-2009) propose une définition à peu près consensuelle. 

La culture possède trois caractéristiques:

- Elle n'est pas innée mais acquise. 

- Tous les éléments de la culture (organisation sociale, art, religion ...) sont solidaires et forment un système. 

- Elle est partagée et donc elle délimite différents groupes. 

Là où il y a un os, c'est que "l'homme considère automatiquement comme inné ce qui lui appartient le plus en propre, c'est à dire la culture de son enfance. Il est amené à penser et à sentir que quiconque se conduit de façon imprévisible ou différente peut être légèrement fou, mal élevé, psychopathe, irrémédiablement déformé par la politique, ou bien alors tout simplement débile". 

Conclusion:

Il est bien difficile pour chacun d'entre nous de regarder le monde avec "d'autres yeux" que les nôtres, pour reprendre la formule de Marcel Proust. Pourtant cet effort n'a peut-être jamais été aussi nécessaire qu'aujourd'hui. 

Nous acceptons les autres cultures quand nous voyons depuis notre canapé une émission de télé dont le titre est "Rendez-vous en terre inconnue" qui nous présente le séjour de deux semaines (me semble-t-il ?) d'une célébrité chez des peuples du coeur de l'Afrique, de l'Asie ou d'ailleurs, au mode de vie "bien étrange mais sympa quand même" d'autant que pour nous le spectacle ne dure qu'une heure ou deux et qu'on peut se faire un thé ou (et) aller pisser pendant la pub. 

Autrement, globalement, en ce qui concerne notre propre vie, nous préférons les "rendez-vous en terrain connu".

Remarquez que certains font des efforts d'ouverture envers les cultures différentes de la leur. Mais généralement ce sont des philosophes ! 

 

Au delà de la culture.

Et pour ceux qui ne sont ni philosophes, ni disposés à se lancer dans l'exploration de l'anthropologie, de la psycho-sociologie et des domaines connexes, qu'ils qualifient sans doute de "trop intellos" et "chiants", il reste en cette période électorale, les proclamations péremptoires de certains candidats (ou candidates) qui expliqueront avec conviction (du moins apparente) que tous les problèmes de notre société sont la cause de la présence des gens étranges qu'on appelle d'ailleurs des étrangers, qui ne pensent vraiment pas comme nous. 

Mais tout ça est une autre histoire. 

* ...et merci à Maxime.

Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

 

 

Partager cet article

Repost 0
Dominikos

Articles Récents

Liens