Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

1 février 2017 3 01 /02 /février /2017 20:10

... mais j'ai piqué un saucisson. 

Au risque de choquer quelques amis, je me sens dans l'obligation de défendre les élus de la République, auxquels il est reproché d'avoir profité de leur fonction pour avoir utilisé de l'argent public à leur bénéfice personnel, ou à celui de certains de leurs proches. Pour ma part je vous rassure, bien que ne me considérant pas d'une honnêteté très supérieure à la moyenne de celle de mes contemporains, je vous promets que je n'ai jamais versé un salaire mirobolant à mon épouse ni à mes enfants, en utilisant pour ce faire les deniers de l'Etat. (En fait, je n'ai jamais eu accès à l'argent public, hormis celui qui m'a été versé au titre de mon salaire). Je n'ai même jamais accepté, comme cadeau de la part de bons amis, une soirée dans un hôtel de luxe en compagnie de jeunes luronnes pulpeuses, expertes dans les techniques de jeu du petit dieu Eros. (En fait, aucun de mes potes, même les plus sympas,  ne m'ont jamais fait une telle proposition).

Pourtant, pour être tout à fait sincère, je dois avouer qu'il m'est arrivé de commettre un vol dans un supermarché. C'était je pense vers 1970 à l'époque où j'étais encore étudiant. 

 

Je n'ai jamais employé ma femme pour un salaire mirobolant ...

Je faisais quelques courses en compagnie de mon copain Pierre, étudiant en psychologie (il est devenu par la suite psychanalyste) et nous avions souvent des réflexions teintées de freudisme soixante-huitard, sur le monde de l'époque.

En entrant dans le supermarché une affiche nous interpelle. Elle annonçait qu'en raison de nombreux vols constatés, les sacs et cabas seraient contrôlés lors des passages en caisse.

J'affirme immédiatement qu'il est possible de voler un objet  à la vue de tout le monde sans se faire inquiéter à la sortie.

Mon pote est sceptique. 

Je ne me souviens plus quel fut l'enjeu de notre pari. 

Je n'ai jamais employé ma femme pour un salaire mirobolant ...

Je pense que le dessin est assez clair ? 

Je n'ai jamais employé ma femme pour un salaire mirobolant ...

Cette confession a seulement pour but de vous montrer les limites de mon honnêteté (et mes capacités précoces en psychologie pratique !). 

Mais plus largement, ce qui me choque en cette période pré-électorale entachée de scandales financiers, ce sont les réactions outrées de toute la classe politique (aussi bien de Gauche que de Droite) des journalistes et de l'opinion publique en général qui, comme il y a quelques années pour les affaires DSK ou Cahuzac, attaquent, dénigrent, vilipendent l'accusé du moment. 

Une question me vient à l'esprit.

Si tous ces donneurs de leçons avaient eu la possibilité de mettre le doigt dans la confiture, sont-ils vraiment certains qu'ils ne l'auraient pas fait ? 

Personnellement, si je suis resté globalement honnête, (à part l'affaire du saucisson), n'est-ce pas fondamentalement parce que je n'ai pas eu vraiment l'occasion d'être malhonnête ? 

Je n'aurai sans doute jamais la réponse à cette question, mais quoi qu'il en soit, moi, au moins, je me la pose. 

 

Je n'ai jamais employé ma femme pour un salaire mirobolant ...

Correspondance:  aristogenes@aliceadsl.fr

Partager cet article

Repost 0
Dominikos

Articles Récents

Liens