Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

1 octobre 2008 3 01 /10 /octobre /2008 22:00
  Vaut mieux en rire

Il y a quelques jours, je reçois un message d'un ami qui me dit: " Devant l'échec du capitalisme qui se traduit actuellement par une grave crise financière qui vire à la crise économique et sociale, et l'échec du communisme qui avait pu sembler au milieu du XXème siècle une alternative au capitalisme, ne crois-tu pas qu'il serait temps d'inventer un nouveau système politico-économique qui puisse enfin assurer le bonheur de l'humanité et la préservation de la planète pour les générations futures ?"

Tonnerre de Zeus ! Tu me prends pour Platon, pour Adam Smith,  ou pour Karl Marx ?

Crois-tu que c'est l'ampélosophisme qui va sauver l'humanité ?

Quoi que...ta question mérite réflexion.  Observons le problème avec un peu de méthode.

                                CONSTAT

1 - Le communisme s'est effondré presque partout dans le monde et là où il persiste il devient une sorte de capitalisme d'Etat. La Chine en est un bon exemple.

2 - Le capitalisme ( ou libéralisme économique, c'est kif kif ) connaît une de ses plus graves crises financières. Ce système provoque aussi bien à l'échelle mondiale qu'au niveau de chaque Etat des inégalités qui ne cessent de s'accroître.

3 - La démocratie parlementaire  est le système politique associé au libéralisme économique. Mais les dirigeants politiques sont sans pouvoir réel devant les crises. Le vrai pouvoir est aux mains des magnats de la finance internationale.

Le gouvernement se borne à prendre des mesures plus ou moins spectaculaires dont l'intérêt n'échappe à personne, comme par exemple dans les programmes d'éducation, l'idée il y a quelques mois de faire apprendre aux élèves du primaire, le nom d'un enfant juif mort en déportation, ou l'idée plus récente de délivrer des médailles d'or, d'argent et de bronze  aux lauréats du bac selon leur mention. Magnifique ! Belle formation pour la jeunesse.


4 - La démocratie c'est le " pouvoir du peuple" , n'importe quel livre d'éducation civique de collège nous le dit. Mais l'esprit critique du peuple est complètement anesthésié par la télé, la pub, le foot, ...et je ne suis pas certain que les programmes et le système d'enseignement soient vraiment conçus pour favoriser l'épanouissement de l'esprit et la formation de citoyens responsables. ( "Citoyen responsable", ça devrait être un pléonasme ). Le "Peuple" ( qui n'a plus rien à voir avec le "démos"des anciens athéniens ) s'identifie aux héros des séries télé, du sport de la chanson ou du cinéma.


Donc globalement le constat n'est pas très optimiste.

                     ALORS QUE FAIRE ?

Nous pouvons d'abord constater que capitalisme et communisme qui semblent être des systèmes antagonistes, ne le sont que superficiellement, ou dans leurs superstructures pour employer le vocabulaire du vieux Karl. Dans le fond, l'idée de base est la même.
Capitalisme et communisme tentent d'apporter le bonheur à l'humanité par l'accroissement de la production des richesses créées par le travail humain.
Dans le capitalisme c'est la somme des réussites individuelles qui assure l'augmentation du niveau de vie du groupe social ( en théorie ) et dans le communisme c'est l'Etat aux mains des travailleurs ( en théorie aussi ) qui répartit équitablement les richesses produites par le travail.

Donc il faut faire comprendre à la société mondiale que le bonheur ne passe pas par l'accumulation toujours plus grande de richesses matérielles. Au contraire cette course à la production et à la croissance nous conduit au désastre économique, social et écologique. 

Mais ATTENTION !
Le coup de la recherche du bonheur spirituel on nous l'a déjà fait !   De Saint Augustin en passant par l'inquisition et jusqu'à l'Ayatollah Khomeiny on a vu ce que ça donnait !  Ce n'est pas vers ce type de société que peut tendre l'hédonisme ampélosophiste.

Alors ?

Alors c'est assez simple. Vous avez remarqué que quand quelqu'un est bien dans ses baskets, à l'aise, heureux, il sourit facilement ou même il rit franchement.

Voila la solution. Il faut affirmer que la recherche du rire est l'objectif prioritaire de tout système d'organisation politique et sociale.

Créons donc une Gélocratie, ou société fondée sur la puissance ( le pouvoir ) du rire !
Du grec ancien  Gélos ( GelwV ) = le rire
et Kratos (KratoV ) = la puissance, la force

Les locuteurs du grec moderne prononceront
"Yélocratie"




Pour la présentation détaillée de ce nouveau système politique nous verrons ça une prochaine fois. En attendant si vous n'avez plus rien à lire, vous pouvez prendre ( ou reprendre ) "La République " de Platon. Quand vous reviendrez à l'ampélosophisme, vous trouverez ça "Lumineux" C'est le premier sens de GelwV en grec ancien ( Merci Jacques )

Partager cet article

Repost 0
Dominikos

Articles Récents

Liens