Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

16 décembre 2008 2 16 /12 /décembre /2008 16:10

   Le singe est-il devenu con ?

Préambule:  Dialogue relatant une rencontre entre Aristogènes et Socrate dans une rue d'Athènes ou une ruelle du village ostréicole de l'Herbe ( Lège - Cap-Ferret ), le lieu ayant en fait peu d'importance.


Socrate.
Bonjour à toi Aristogènes, ami de mes amis donc ami de moi même.

Aristogènes.
Salut à toi accoucheur des idées, obstétricien des âmes, personnification du génie humain, sage parmi les sages, et seul philosophe dont la lecture des oeuvres ne m'a pas donné de migraines.

Socrate.
A ce que l'on dit, le but de ta philosophie, l'ampélosophisme, est identique au but que je recherche moi même, à savoir la recherche et la mise à nu de la Vérité.
Quel bonheur pour moi de pouvoir échanger quelques idées avec toi.

Aristogènes.
Attention Socrate. Je dois te mettre en garde. Les ampélosophistes mentent systématiquement, et je suis ampélosophiste...

Socrate.
Très drôle ! Mais j'ai bien compris ! Si les ampélosophistes mentent systématiquement, tu viens donc de me mentir, et la vérité est par conséquent le contraire de ce que tu as dit, c'est à dire : "les ampélosophistes disent systématiquement la vérité !"

Aristogènes.
Tu as raison Socrate, comme toujours....mais si comme tu viens de le remarquer, "les ampélosophistes disent systématiquement la vérité", en te disant " les ampélosophistes mentent systématiquement" je t'ai menti ! ....ou pas ...?

Socrate.
Oh, Aristogènes tu m'embrouilles ! Entrons dans cette taverne pour nous éclaircir l'esprit autour d'une bouteille d'ouzo.


Ce petit préambule avait juste pour but d'introduire la réflexion du jour dont le titre est un hommage à Cavanna

  Le singe est-il devenu con ?

                     ou

  La véritable histoire ampélosophiste
       des origines de l'humanité



"L'homme est né libre, et partout il est dans les fers."
C'est par cette constatation que Jean-Jacques Rousseau commence son ouvrage politique "Du Contrat Social". En d'autres termes, pour Rousseau l'homme préhistorique était "un bon sauvage" qui vivait librement en harmonie avec la nature, et la civilisation l'a aliéné...borné, lié, subordonné, assujetti à la chose générale, par le développement de l'Etat, ( adaptation libre d'une pensée de Stirner) et Proudhon comme en écho, ajoute: " Le gouvernement de l'homme par l'homme c'est la servitude". " Quiconque met la main sur moi est un usurpateur et un tyran. Je le déclare mon ennemi".

Alors, l'homme était-il vraiment plus libre avant "la civilisation", le gouvernement, l'Etat ? La vision de Rousseau n'est-elle pas un peu simpliste ? Comment vivaient donc les premiers hommes ?
Les anthropologues préhistoriens répondent de manière très prudente à cette question, mais nous les ampélosophistes ne sommes pas soumis au regard inquisiteur de l'université ou de l'académie ! Nous pouvons donc donner libre cours à notre pensée.

Observons donc les Bonobos. 

      Mais pourquoi les Bonobos ?

Les Bonobos sont des singes de la famille des Hominidés et de l'ordre des primates.
98% des gènes contenus dans leurs chromosomes sont identiques à ceux de l'homme ! (Ce qui suggère un lointain ancêtre commun )
Donc même si on sait que l'homme ne descend pas du singe, mais que l'homme et le singe ont un ancêtre commun, il ne semble pas trop abusif de comparer le mode de vie des bonobos à celui des tout premiers hommes.

Observons le comportement des Bonobos.
La société des Bonobos est égalitaire et paisible, et plutôt matriarcale.
Les femmes commandent,
c'est déjà une preuve de bon sens aurait dit Aristophane ( mais pas Démocrite !!! )
D'autre part le point fondamental de leur organisation est que le comportement social des Bonobos est entièrement ordonné par la sexualité.

Les Bonobos ont, en moyenne, des contacts sexuels toutes les 90 minutes !

Ils sont les seuls animaux, à part l’homme, qui font l’amour face à face. Ils expérimentent toutes les positions possibles et imaginables, s’adonnent couramment à la masturbation, se roulent des patins invraisemblables et, bien qu’ils ne pratiquent pas l’inceste, tous les bonobos mâles et femelles s’intéressent indifféremment aux individus des deux sexes.



Les Bonobos ne sont pas homosexuels mais pansexuels.

Quand des chimpanzés se trouvent devant de la nourriture, ou devant un objet qui les attire, ils se le disputent et se battent, puis ils font la paix en se posant un baiser sur la bouche. Mais les Bonobo, eux, se disputent exceptionnellement. Lorsqu’ils sont devant de la nourriture, ils s’invitent mutuellement à une activité sexuelle puis, une fois les tensions apaisées, ils partagent la nourriture. Bref, ils préfèrent toujours l’amour à la guerre.
Ils pratiquent "le sexe convivial"
http://martinwinckler.com/article.php3?id_article=792

Alors, peut-être pas si naïf que ça Rousseau avec ses "bons sauvages" ?

Mais alors, comment  le singe est-il devenu con ?



C'est en cherchant à devenir intelligent que le singe et devenu con !
Et le responsable c'est lui, là, à gauche, le mec avec sa gueule de rocker scandinave des années 70 !

SALAUD RAHAN !

  En effet c'est au cours du paléolithique que l'homme commence à fabriquer des outils en pierre taillée, il y a environ 1,5 millions d'années. Et à partir de là ça ne s'arrête pas.
Fini les galipettes, tout le monde au boulot !
Non seulement le paléolithique voit l'invention des outils mais peu à peu des techniques de chasses collectives apparaissent. Elles nécessitent des organisations sociales plus complexes, un renforcement de la hiérarchisation dans les groupes humains. Pendant que le groupe des chasseurs se les gêle  toute la nuit dans le froid en guettant le passage des troupeaux de mammouths ( ou d'escargots, il en faut plus pour faire un casse croûte, mais c'est quand même bien moins dangereux à capturer), le chef, reste bien au chaud dans la caverne sous prétexte qu'il est le seul à savoir bien prier pour la réussite de la chasse, mais en réalité c'est pour se taper Jocelyne la femme de ce con de Jeannot, le plus acharné des chasseurs !
A mesure que la civilisation se développe, l'âge d'or s'éloigne.


... mais il ne l'a pas attrapé...

Alors de la hache en pierre taillée au couteau à huîtres en passant la pelle à tartes, la lunette astronomique, la lunette des WC, la pendule à balancier, le pendule de Foucault, le four à micro-ondes, l'ordinateur portable, ... l'homme a inventé tout un tas de trucs sensés lui simplifier la vie, et qui en réalité l'ont rendu esclave du travail. Dans les sociétés antiques ça pouvait encore aller, seule une partie de la population était esclave et donc travaillait. Mais on arrête pas le progrès, et bientôt c'est toute la population de la terre qui fut soumise au travail donc à l'esclavage. D'ailleurs en grec moderne le mot "TRAVAIL"  doulia  (doulia) vient directement du mot "ESCLAVE" douloV (doulos).

Et puis pour faire fonctionner ces sociétés de plus en plus complexes on a inventé des lois, des règlements, des codes civils, des codes de la route, des tribunaux, des systèmes politiques, des gouvernements... et des écoles pour formater les futurs adultes de ces "sociétés supérieures" où il n'est plus question de passer son enfance à s'amuser et à glander comme chez "les sauvages", et surtout l'homme a crée des religions.

Mais l'étude des religions  ça mérite bien un nouveau chapitre.


...et caché dans la mémoire collective des peuples de la terre il y a enfoui au fond de l'inconscient, le vague souvenir de l'âge d'or où nous étions tous des Bonobos.

Partager cet article

Repost 0
Dominikos

Articles Récents

Liens