Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

19 mai 2009 2 19 /05 /mai /2009 13:35


     Pensée en crise


"Ses quelque cent milliards de neurones et connexions neuronales (et sans doute plus) font du cerveau l'organe le plus complexe du corps humain. Il régit notre comportement, nos actions et nos pensées, nos désirs et nos instincts. Grâce à lui, nous pouvons voir, sentir ou entendre, parler et marcher, analyser et comprendre le monde qui nous entoure. Pour cela, il suscite autant d'interrogations que de fascination.

Mais comment fonctionne cette machine si bien huilée ?"
http://www.scienceshumaines.com/cerveau-du-neurone-a-l-activite-mentale_fr_12368.html

Depuis pas mal de temps j'avais l'impression que globalement la pensée mondiale était en crise. La pensée des autres bien entendu, pas la mienne !
On nous rebat les oreilles ( et encore une fois on ne nous "rabat "pas les oreilles !!! ) de crise financière ou de crise économique. Mais derrière les finances ou l'économie il y a des hommes non ?
L'économie c'est étymologiquement les lois qui ordonnent les dépenses d'une maison , du grec oikoV  oïkos (« maison») et nomoV nomos (« loi»).
Donc les lois de "management" de la maison pour ne pas toujours emprunter au grec, ne sont quand même pas faites par Dieu ?
Et puis à part la crise économique dont on ne nous montre que les effets immédiats on continue à nous crétiniser avec le foot, les séries américaines, les  "people" et notre ami Benoît qui fait ce qu'il peut pour rester à la une de l'actualité, mais qui rame lamentablement. 
Et là, je me suis dit que les neurones de mes contemporains étaient en train de gripper !
Alors j'ai commencé à chercher à comprendre le fonctionnement du cerveau ( D'où la citation en début d'article )
Et puis j'ai continué la lecture de l'article et je suis tombé sur la phrase:

"Car même si les connaissances sur le fonctionnement cérébral ont énormément progressé ces dernières décennies, la complexité du cerveau (et des connexions neuronales) le rend encore très hermétique à sa complète compréhension."

 Et là, j'ai eu la révélation que mes neurones aussi étaient en train de gripper !

Bien entendu j'en ai trouvé immédiatement la cause. C'est la faute à ma femme qui occupe tout l'espace de notre oikoV avec ses toiles, ses peintures, ses pinceaux, ses châssis, et même les fauteuils en cours de restauration qui trônent dans le séjour. En plus elle me harcèle pour savoir si j'ai bien envoyé l'information de tel vernissage ou de telle expo aux amis...Bref, elle m'empêche de penser tranquillement, dans le calme.

Et puis Aristogènes m'a fait remarquer qu'il y avait pire que ma femme. Au lieu de faire de la peinture, elle pourrait jouer de l'hélicon.



Alors si j'ai le cerveau qui coince, serait-ce à cause de la fréquentation de sympathiques microcéphales à côté desquels une huître d'Arguin peut sembler avoir l'intelligence d'un Einstein ?



Ou encore à cause de la fréquentation d'opposants primaires ( comme on disait autrefois "anticommunistes primaires" ) à Sarkozy qui se régalent de toutes les blagues photo-montages, caricatures, sur le Président sans pour autant proposer un début de solution intelligente pour sortir du bordel ambiant. 
Tiens, je leur en offre une qu'ils ne connaissaient pas, je viens juste de la dessiner, ils pourront l'envoyer à leurs amis. Même avec mon cerveau ramolli j'ai réussi à pondre ça. 

 


J'ai la faiblesse de penser que c'est faire beaucoup d'honneur à Sarkozy que de lui attribuer la responsabilité de tous les malheurs de la France et c'est surtout finalement une façon bien singulière de flatter son "ego" déjà passablement enflé.

Mais je sais bien que je n'ai pas le talent nécessaire et suffisant pour convaincre les gens dont je suis censé partager les idées que le "début du commencement" d'une démarche de renaissance de la pensée serait non pas de chercher toujours un bouc émissaire, mais d'essayer de réfléchir sur soi même.

γνῶθι σεαυτόν ( "Connais-toi, toi même...et tu connaîtras l'univers et les Dieux".) disait le vieux Socrate fils de Sophronisque du dême d'Alopèce.

Bon, avec tout ça il est 15h 30 et j'ai même pas commencé ma sieste !
Comment voulez-vous que j'ai les neurones agiles moi !

aristogenes@aliceadsl.fr

Partager cet article

Repost 0
Dominikos

Articles Récents

Liens