Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

22 juillet 2009 3 22 /07 /juillet /2009 21:50
  Message aux amis des bêtes*

( *  le message s'adresse aussi aux amis des humains )

 
Je lis ça et là des articles enflammés de braves gens qui se présentent comme des défenseurs des animaux et j'ai tendance à trouver à priori ces gens plutôt sympathiques même si parfois leurs propos me semblent un peu démesurés. C'est vrai qu'en tant qu' ampélosophiste dont la sagesse ( sophia )  se fonde non seulement sur la spiritualité tirée de la dégustation ( pas toujours modérée ) des produits de la vigne ( ampélos ) mais s'appuie aussi sur les piliers de la philosophie grecque, je m'efforce d'être dans ma pensée et dans mon comportement quotidien en accord avec la "Diké" ( Dikh = la loi, l'équilibre parfait ) et non du côté de " l'Ubris", ( UbriV = la démesure forcenée ).

Alors, ce matin ( mercredi 22 juillet ) quand j'apprends que " suite au test de la souris, la commercialisation des huîtres du Bassin d' Arcachon  est à nouveau interdite par les autorités préfectorales jusqu'à nouvel ordre", moi qui ai mangé des huîtres à peu près chaque jour depuis 3 semaines ( ainsi que les gens autour de moi ) sans avoir le moindre signe pathologique, pas la moindre diarrhée, pas la plus petite chiasse,   quand je vois le désespoir et la colère des professionnels de l'ostréiculture, je me sens moi aussi saisi par la colère.

Mais, la colère étant mauvaise conseillère comme disait ma grand-mère, observons si possible avec un peu de logique la question qui nous occupe.

1 - En quoi consiste "le test de la souris" ?  On injecte une forte dose d'extrait d'huîtres à une souris qui n'a rien demandé, et on attend le résultat une heure, 2 heures ...6 heures...12 heures... et tout à coup il arrive qu'au bout de "x heures" la souris crève. 
De quoi crève-t-elle ? Les scientifiques n'en savent rien !!! ( je vous assure que c'est vrai vous pouvez faire des recherches sur Internet ), mais à titre de précaution on déclare que les huîtres du Bassin d'Arcachon sont impropres à la consommation humaine. 
Moi, ça me rappelle "la question" ( qui était le joli nom donné à la torture ) qui se pratiquait  sur les prisonniers afin de les faire avouer avant leur procès au moyen âge et sous "l'ancien régime".   

On attachait le " prévenu"  sur un banc et on lui faisait ingurgiter un certain nombre de pintes d'eau ( la pinte de Paris faisait faisait 952, 146 ml, soit presque 1 litre )  
4 pintes pour la "question ordinaire"
8 pintes pour la "question extraordinaire"
Entre chaque pinte on lui posait des questions sur "son crime".

Il arrivait bien entendu que le malheureux meurt en cours d'interrogatoire. Comme il buvait beaucoup mais qu'il bavait aussi énormément on qualifiait  le décès du prévenu de "bavure" 
( inutile de vérifier l'info sur Internet )

Conclusion rapide: Nous pouvons sûrement dire que nos ancêtres avaient des moeurs barbares, ... mais nous nous ne pouvons pas dire que c'étaient des cons ! 
En effet, le fait que quelqu'un meurt en ayant absorbé trop d'eau ne les a jamais conduits à en interdire la consommation !!!

 2 -
Chers amis des bêtes, vous qui êtes si sensibles aux malheurs et aux souffrances
des animaux, pourquoi manifestez vous essentiellement
contre l'assassinat des taureaux de corridas, contre la chasse à la palombe, joli pigeon blanc qui se fait estourbir
 dans la presqu'île du Médoc, contre le massacre des bébés phoques, mais jamais à ma connaissance ( mais je peux être mal informé ) contre la destruction des rats d'égout et des souris ?  

Si on défend la vie des animaux on ne fait pas de hiérarchie entre les espèces, non ? 

Alors pourquoi zigouiller cette malheureuse souris pour un test qui n'a rien de scientifique ?  
  







Aux armes citoyens !
Sauvons les souris !
Protégeons la vie

...et surtout sauvegardons la vie des ostréiculteurs du Bassin d'Arcachon sans lesquels cette magnifique région aurait perdu son âme.

Alors chers scientifiques, et vous  fonctionnaires de la préfecture, inspirez-vous pour une fois de la pensée de Spinoza ( tiens, il n'était pas Grec celui là, mais Hollandais et un peu juif, mais si peu ... ) recherchez donc le bien par amour du bien, et non par crainte du mal.

Partager cet article

Repost 0
Dominikos - dans ampelosophisme

Articles Récents

Liens