Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 21:21
  Pas de pitié pour les terroristes


Commençons par le commencement.
Qu'est-ce que le terrorisme ?

Je sais, vous allez me demander si je ne vous prends pas pour des débiles, vous allez me dire que le mot "terrorisme", on l'entend et on l'utilise tous les jours, alors vous savez parfaitement ce qu'est le terrorisme, non mais quand même ! 
 
Bon, d'accord, en gros vous savez ce qu'est le terrorisme, mais juste par simple souci pédagogique, pour bien cadrer notre réflexion dès le départ et pour ne pas tomber dans "l'ampélophilosophie" et rester dans l'ampélosophisme (voir l'article "Aphorismes" du 22/04/2009 ) regardons vite fait quelques définitions.

Le Petit Robert :
1 -
Politique des années 1793-1794 en France 
2 - 
Emploi systématique de la violence pour atteindre un but politique (…) et spécialement ensemble des actes de violence, des attentats, des prises d'otage civils qu'une organisation politique commet pour impressionner un pays (le sien ou celui d'un autre)

Encyclopédie Hachette :
Le terrorisme désigne soit des actes violents - sabotages, attentats, assassinats, prises d'otages… - commis pour des motifs politiques par des individus isolés ou organisés, soit un régime de violence créé et utilisé par un gouvernement qui cherche à conserver le pouvoir face à des ennemis intérieurs ou extérieurs. 

L'Oxford English Dictionnary:
1 - "Gouvernement par l'intimidation tel qu'il a été mené par le parti au pouvoir en France pendant la Révolution"…
2 - "Une politique ayant pour but de frapper de terreur ceux contre laquelle elle est adoptée; l'emploi de méthodes d'intimidation; le fait de terroriser ou la condition d'être terrorisé." 

Donc nous pouvons en déduire qu'il existe deux formes de terrorisme: 

1 - Un terrorisme d'Etat  "Gouvernement par l'intimidation..." "un gouvernement qui cherche à conserver le pouvoir face à des ennemis intérieurs ou extérieurs"

2 - Un terrorisme "d'individus isolés ou organisés" ( les voilà les "terroristes" dont la presse nous livre quotidiennement les sordides exploits et contre lesquels le pouvoir politique nous met en garde ) qui emploient systématiquement la violence pour atteindre un but politique. C'est à ce type de terroristes qu'appartiennent les talibans, les membres d'Al Qaïda ou la bande de dangereux anarchistes de Tarnac en Corrèze dirigée par l'ignoble Julien Coupat qui serait bien capable de foutre le bordel sur les lignes TGV de la SNCF.
Alors, qu'est-ce qu'on apprend aujourd'hui ?

Julien Coupat est libéré de la prison de la Santé où il était retenu depuis 6 mois en détention préventive.

Non mais ça va pas Nico ? C'est n'importe quoi ! A force de vouloir fréquenter des gens de "Gauche", Bernard Kouchner, Martin Hirch, Eric Besson ( non pas lui, faut pas exagérer)  Fadela Amara, Claude Allègre, Jack Lang...et même Carla Bruni, tu vas devenir aussi laxiste que tous ces candides de gauche qui ne voient le mal nulle part et dont l'angélisme tient lieu doctrine politique. 
Oui, je sais tu as fait un discours aujourd'hui dans lequel tu as proposé que les proviseurs des lycées et les principaux des collèges puissent fouiller les cartables, mais ça c'était juste pour rassurer ton auditoire et pour faire le malin devant la pauvre "M.A.M." qui était assise au premier rang. 

Mais quand même libérer Julien Coupat !!!

Bien sûr Je sais bien que ce n'est pas le Président de la République qui a libéré un présumé terroriste ! Nous appliquons dans notre Constitution de 1958 le principe de la "séparation des pouvoirs ( exécutif, législatif et judiciaire) si magnifiquement défini par ce confrère d'Aristogènes comme lui amateur de vins de Bordeaux, Montesquieu.

J'entends certains dire:
 " L'incarcération de Julien Coupat n'était pas juste !" 

Mais où avez vous vu que le but de la justice était d'être juste ? 
Si vous pensez cela c'est que vous mélangez dans vos  propos:

- un principe moral   ( comme quand Titeuf dit "C'est pô juste" )
- une technique ( au sens étymologique = un art ) l'art de juger, de rendre la justice, qui consiste  en fait à examiner un acte au regard de la loi.
 
Or la loi n'est pas forcément juste ( au sens moral ). 

La loi est seulement légale    ( Je sais ça fait un peu pléonasme )








Vous vous souvenez de Thémis la déesse de la justice chez les Grecs ? On la représente avec un bandeau sur les yeux ( la justice est aveugle, ...impartiale ) avec une balance dans une main pour peser le pour et le contre et un glaive pour punir. 







Maintenant écoutez Aristogènes.  





Je vous explique avec un petit dessin


Alors en conclusion, quand on a compris que la justice d'Etat n'a pas grand chose à voir avec le principe moral de la justice, mais n'est que la mise en application, y compris par la force s'il le faut, ( comme le terrorisme ) ,  de la légalité, on ne se sent pas vraiment plus libre,
au mieux un peu moins crétin ?

Bon, et le terrorisme d'Etat, si on en parlait un peu ?

Non mais, vous avez vu l'heure ? Il y a longtemps que je devrais être au lit moi ! On verra plus tard ...si vous insistez.


Partager cet article

Repost 0
Dominikos

Articles Récents

Liens