Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

13 juin 2007 3 13 /06 /juin /2007 17:13

                                         REMERCIEMENTS

Merci à Fred Zigmoud ( ou Zigmoud Fred ) psychanalyste ampélosophiste dont je me suis inspiré pour écrire ce texte.

Je remercie aussi par avance MUHUC pour son indulgence à la lecture de cet article, et j'espère qu'il ne m'en voudra pas trop de marcher sur ses plates bandes.

                                               AVANT PROPOS

INCONSCIENT: ( das Unbewusste, unbewusst )

A) L'adjectif "inconscient" est parfois employé pour connoter l'ensemble des contenus non présents dans le champ actuel de la conscience, ceci dans un sens "descriptif" et non "topique", à savoir sans qu'une discrimination (*) ....

(*) Vocabulaire de la psychanalyse - J. Laplanche et J.B. Pontalis - PUF

OK ! J'arrête là, je vous épargne le: B)

Bien sûr que vous avez entendu parler de l'inconscient !

Bien sûr, vous avez essayé de comprendre " qu'est-ce que" c'était, ou "qui" il était. Et comme vous n'avez pas réussi à lui serrer la main, vous avez fini par vous dire que l'inconscient, c'était de la foutaise. Cette explication en valait bien une autre, et au moins, celle là, elle était rassurante!

Mais aujourd'hui, grâce à ce merveilleux texte illustré, vous allez enfin tout comprendre sur l'inconscient, et, non seulement vous allez commencer à mieux vous connaître vous même, mais en plus, comme un vrai psy, vous pourrez briller dans les conversations de salon.

Première partie: LUTINS ET LUTINES

 

Notion fondamentale:

Quelque part au fond de chacun d'entre nous, un petit lutin sommeille. Mais quand il se réveille ...alors ... Aïe ! Aïe ! Aïe !

 

Cette histoire commença il y a bien longtemps, lorsque DIEU décida de créer le premier homme.

Comme tout inventeur conciencieux, IL fit plusieurs prototypes dont IL réalisa des maquettes à l'échelle 1/100ème.

 C'est lorsqu'il eut terminé son prototype grandeur nature qu'il s'aperçut ...

 Pour fabriquer le cerveau, Dieu avait vraiment peiné. Essayez donc de faire un machin pareil vous, plein de circonvolutions, de méandres, de plexus choroïde, de zigouigouis caverneux, et en plus tout mou ! Bref, le cerveau était enfin terminé, passé au banc d'essai, bon pour le service.

Dieu l'introduit dans la boîte crânienne, fait tous les branchements. Il se retourne pour prendre le tube de colle afin de fixer le dessus du crâne, et c'est à ce moment là que PATATRAS ! La maquette tombe de l'étagère en plein dans la tête ouverte ! Dieu qui n'a rien vu fixe le couvercle....et voilà !

 PUIS... DIEU DONNA LA VIE A L' HOMME.

 

 L'homme partit alors à la découverte de la terre...

             ....et la maquette, devenue une espèce de petit lutin, se mit à explorer le corps de l'homme.

Et pour commencer, le cerveau.

 C'est entre l'arachnoïde et la scissure de Rolando qu'il découvrit le bonnet de ses rêves.

Un jour,  en regardant vivre l'homme, Dieu comprit enfin où était passée la maquette.

Il décida alors de créer la femme dont il chercha à faire un être complémentaire de l'homme.

Ca y est ! je vois déjà votre regard sceptique. Vous vous dites: "Et alors ? L'homme a un petit lutin dans sa tête, la femme aussi, et puis après, qu'est-ce que ça change ? En quoi cela intervient-il dans leur comportement ?"

Mais regardez donc un peu l'exemple qui suit.

 ...mais le soir venu...

Mais, l'un dans l'autre, ...tout allait à peu près bien . Les êtres humains et les petits lutins se mutipliaient. Entre l'homme et son lutin, c'était...disons...une cohabitation le plus souvent cordiale, jusqu'au jour où....naquit en Grèce dans la cité de Thèbes : OEDIPE.

Accueilli en héros à Thèbes parce qu'il avait débarrassé le ville du Sphinx, les

citoyens le font roi de leur cité et lui donnent pour épouse la veuve du roi Laïos, Jocaste, c'est à dire  sa mère !

ET OEDIPE DECOUVRE LE POT AUX ROSES...

Depuis lors, tout lutin normalement constitué inspire à l'homme, à certaines époques de sa vie, le désir plus ou moins violent de tuer son père, et de prendre sa place auprès de sa mère. On dit qu'il est alors en proie au "complexe d'Oedipe".  

Oh ! Les filles ! Rigolez pas trop vite ! Vous n'êtes pas dispensées du complexe d'Oedipe.

...et puis il y a aussi d'autres formes de complexes. Par exemple:

Vous l'avez compris, le domaine d'excellence du lutin, c'est :

                        LE SEXE

Observons le phénomène chez l'homme.

Sur le schéma ci-dessus on voit nettement la technique dite de "descente en rappel" utilisée par le lutin pour passer du cerveau vers les pa rties génitales. Son arrivée provoque parfois une modification anatomique importante.

De plus, ce foutu lutin intervient directement dans la construction du "moi", et c'est un domainedans lequel il peut devenir envahissant.

Dans ce cas de narcissisme chronique, le lutin a envahi le "moi", le "soi", le "surmoi", la cave, le grenier...

Enfin, c'est bien connu, les lutins aiment les caresses, et tous les moyens leur sont bons pour se faire faire des papouilles et des gratouillis.

Exemple N° 1 : L'intellectuel au travail.

Le lutin détermine chez l'homme des régions au revêtement cutanéo-muqueux susceptible d'être le siège d'une excitation de type sexuel: les zones érogènes.

Exemple N° 2 : Travaux manuels.

D'autre part, comme de nombreuses observations cliniques le montrent, le lutin n'a pas toujours une odeur de sainteté.

Exemple N° 3:

Vous avez déjà là une base solide de connaissances qu'il va vous falloir assimiler. Nous allons donc interrompre ici cette étude lutinologique. Il nous reste à aborder la présentation des diverses lutinopathologies, mais cela fera l'objet d'un article ultérieur.

A bientôt sur ce blog pour la deuxième partie: LA LUTINOPATHOLOGIE

Partager cet article

Repost 0
Dominikos - dans ampelosophisme

Articles Récents

Liens