Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

11 août 2007 6 11 /08 /août /2007 17:03

L'être a-t-il une raison d'être ?

Question on ne peut plus ontologique. Ah, ben quoi vous êtes sur un blog philosophique oui ou non ? Si c'est trop compliqué allez donc sur le site des Girondins de Bordeaux  http://www.girondins.com/cms/infos/categorie.jsp?id=c_5010  là vous n'aurez pas de problème de vocabulaire.

Bon, je plaisante comme d'habitude ! Vous allez voir que ce n'est pas si compliqué que ça en a l'air. C'est juste pour faire philosophe que j'utilise le terme "ontologique" car vous pensez bien que moi non plus je ne sais pas exactement ce que ça veut dire. Si vous cherchez sur un dico vous trouvez: "l'ontologie (du grec on, ontos, participe présent du verbe être) est l'étude de l'être en tant qu'être, c'est-à-dire l'étude des propriétés générales de ce qui existe." Avec ça, c'est mieux ? Non ? Pas grave.

Moi, en tant qu'ampélosophiste, la question qui m'interpelle est double:

1 - Y a-t-il une raison transcendante ( qui dépasse le domaine de la matière, qui viendrait d'une force supérieure, de dieu ? ) à l'existence de l'homme ?

2 - L'être humain "Homo Credulus" ( voir article précédent " La grande aventure de l'humanité" ) a-t-il une raison d'être humain ou bien se contente t-il de masquer son crétinisme béat d'avaleur de mythes, de superstitions, de croyances en tous genres derrière un discours mettant en avant la raison, la logique, l'intelligence ?

Qu'est-ce qui me fait dire ça ?

Deux remarques:

1 - Qu'est-ce que je fous ici ? Et tous ces grouillots qui s'agitent autour de moi ( il y en a plus de 6,5 milliards ! ) que foutent-ils donc là à polluer avec moi la planète ?

2 - Regardez donc les grandes créations de l'humanité depuis que l'homme s'est mis en tête de modifier la surface de la terre qui pourtant était bien jolie avant qu'il y touche, c'est à dire à partir du néolithique. ( entre le VIIIème millénaire av J.C. et le milieu du IVème millénaire av J.C. pour ceux qui auraient oublié les cours d'histoire de 6ème ), quand l'homme se met en devoir d'aménager à sa façon l'environnement dans lequel il vivait de cueillette, de chasse, de pêche et de l'air du temps depuis plus de 3 millions d'années. A partir de là, toutes les grandes créations humaines sont des trucs merdiques qui servent à que dalle mais qui ont demandé des millions de litres de transpiration, des millions  d'ampoules aux mains, des millions d'orteils écrasés, et je ne vous dis même pas le nombre de tours de reins, lumbagos, entorses, luxations fractures...et même de morts sur les chantiers de Stonehenge, des alignements de Carnac, des pyramides d'Egypte, des cathédrales et de la muraille de Chine !

Quoi ? La muraille de Chine avait une utilité pratique ? Qui a dit ça ? Non mais, où t'as vu qu'un Mongol pouvait être arrêté par un mur en pierre, même si ce mur est chinois et si le Mongol est Mongol ? Alors tu vois !

Résumons la question avec ce dessin.

Pendant 3 millions d'années l'homme va à l'essentiel. Ses désirs ? Boire, manger, et un trou confortable ( une caverne bien sûr ! ) Un véritable écolo notre ancêtre. Il ne se prend pas la tête pour rien.

 Alors laissons pour l'instant tomber la première question ( la question d'ontologie ) et attachons-nous  à la seconde qui serait une question qui fait plutôt honte au logis sachant que le mot "écologie" vient du grec "oikos" = maison, logis, habitat et "logos" = connaissance raisonnée ) et que depuis 10 000 ans l'homme prend de moins en moins soin de sa maison.

Nous disions donc que l'homme construit sur la planète essentiellement des gros trucs merdiques inutiles qui lui coûtent la peau des fesses et bien plus. Et les gratte-ciel me direz-vous ?

Les gratte-ciel sont d'immenses phallus qui symbolisent la puissance de l'homme, comme les menhirs, les obélisques, les clochers des églises, ou les minarets des mosquées, mais avec la technique contemporaine en plus. On sait depuis longtemps ( Le Corbusier ) qu'au delà de sept étages les inconvénients des constructions en hauteur sont supérieurs aux bénéfices retirés de l'accumulation des étages ( le bénéfice essentiel étant de rentabiliser au maximum la surface de base du bâtiment en accumulant les étages ). Donc les gratte-ciel ne sont pas plus "utiles" que les pyramides d'Egypte. Ce sont uniquement des symboles de puissance de la ville, de la communauté, de l'Etat qui les réalise. Vous croyez que les Américains ont tiré la leçon du 11 septembre ? Si on analyse symboliquement les attentats ça donne cela:

- Les terroristes: "On va vous les couper vos grandes bites !"

- Les Américains: "Aïe ! Les sales cons !  ça fait mal ! "

- Les terroristes qui manifestent leur joie: "Allahou akbar ! Ils ne bandent plus ! "

- Les américains reconstruisent encore plus haut: "On n'est pas morts, on bande encore !"

Remarquez au passage que certains arabes sont largement aussi cons que certains  américains. Regardez le "Burj Dubaï " commencé en 2005 dans l'émirat de Dubaï et qui devrait atteidre en 2008 une fois fini entre 705 et 800m ( la hauteur définitive n'a pas été donnée) ce qui en fera le plus haut bâtiment du monde.  

Même au vingt et unième siècle l'homme qui sait faire la greffe du coeur, construire une station spatiale en orbite autour de la terre, retrouver un assassin à partir de l'ADN prélevé sur un des ses poils de cul abandonné sur les lieux du crime, cloner des mammifères, fabriquer des préservatifs à la fraise, contrôler la vitesse des voitures avec des radars automatiques, ...cet homme hyper savant, hyper rationnel, superman de la logique , continue à déconner  avec les religions bibliques dont les mythes auraient fait se tordre de rire le plus naïf des grecs de l'antiquité, ( voir Michel Onfray "Traité d'athéologie" ) et avec la symbolique, phallique ou autre.

 

Alors, malgré la science l'homme est-il donc définitivement crétin ? Ou bien comme disait Blaise Pascal:

"L'homme n'est ni ange ni bête, et le malheur veut que qui veut faire l'Ange fait la bête."

Et si justement ce crétinisme apparent de l'homme était la marque de sa raison d'être ? C'est à dire la marque du transcendant dans la nature humaine ? En fait même le plus intelligent des bipèdes encravatés a quelque part au fond de lui l'intuition que sa raison ne lui permet pas d'embrasser l'ensemble de la connaissance.  ( Réponse à la première forme - ontologique -  de la question ).

Donc ( deuxième question ), l'homme a bien une raison ( logique ) d'être humain, mais elle est associée avec un esprit 16 ( 13 et 3....ou très étroit comme tu veux ), c'est à dire une faculté curieuse à être en même temps très rationnel dans certaines circonstances et  prêt à avaler n'importe quelle fable ( en grec le mot fable est "mythos" ) pourvu qu'elle soit emballée dans un beau paquet, biblique par exemple.

En d'autres termes, le même homme selon les circonstances peut faire preuve d'une sublime intelligence ou d'une grandiose connerie.

Quoi ? Tu trouves tout cela un peu compliqué ? Non mais, tu me casses les couilles !

Au fait tu sais d'où ça vient l'expression "tu me casses les couilles" ?

 Oui, parce que si on réfléchit bien quand quelqu'un ou quelque chose nous casse les couilles:

a) il faut d'abord être un homme.

b) la sensation de cassage de couilles est d'abord percue par le cerveau avant de se transmettre à l'étage inférieur.

Et comment se transmet-elle cette sensation ? Un croquis du système nerveux masculin va vous permettre de comprendre plus rapidement qu'un long discours car je vous sens un peu fatigués pour ne pas dire carrément mous de la coiffe.

Si vous observez le croquis vous voyez que l'émotion reçue par le cerveau est transmise aux couilles par l'intermédiaire du nerf chiatique. Seuls les hommes ont un nef chiatique, les femmes se contentant parfois d'être chiatiques et de nous taper sur les nerfs, par exemple lorsque nous regardons un match de foot à la télé et qu'elles refusent d'aller nous chercher une bière fraîche dans le frigo.

Qui a dit "le même homme selon les circonstances peut faire preuve d'une sublime intelligence ou d'une grandiose connerie"?

Moi ?

Bon, il est temps d'arrêter cet article philosophique .

 

Partager cet article

Repost 0
Dominikos - dans ampelosophisme

Articles Récents

Liens