Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

24 septembre 2007 1 24 /09 /septembre /2007 09:24

La bite à Urbain

ou les origines de l'urbanisme.

                     ( Cet article est dédié à la Dame de Gosson )

...et l'histoire commença au lors du Concile de Clermont en novembre 1095, au cours duquel le Champenois Eudes de Châtillon, devenu Pape en 1088 sous le nom d'Urbain II, prêcha la première croisade.

 

Comme le montre ce dessin d'époque, c'est au cours d'une interruption de séance du concile, que, le Pape s'étant retiré quelques instants dans un coin obscur de l'évêché pour satisfaire à un besoin naturel ( certains prétendent que l'expression auvergnate "je cherche les véchés" que l'on a traduite en français par "je cherche les WC" viendrait de là., ) que Dame Martine de Chabreloches  Duchesse d'Auvergne, Régente de Chauchat , comtesse de Pisseboeuf et de Gosson, passant près du Souverain Pontife, entrevit le saint goupillon papal en train de jouer "miction impossible" , le Saint Père souffrant parfois de calculs dans la vessie. Mais la présence inattendue en ce lieu de Martine d'Auvergne, décoinça miraculeusement les saintes uretères en provoquant un mouvement péristaltique (1) qui mit fin aux souffrance du premier des prélats.  ( document ci-dessus ).

La libération de la vessie du Pape aussitôt connue, les cardinaux, évêques et autres membres ( virils ) de la sainte assemblée, se prosternèrent devant Dame Martine qu'ils qualifièrent spontanément de Sainte.

Martine se retrouvait donc en sainte des oeuvres du Pape !  

Elle sentit en elle gonfler un projet. Le Pape ayant le lendemain lancé son appel à la croisade elle décida de partir avec la "croisade des pauvres" dirigée par un drôle d' anachorète (2) qui ressemblait à un petit lépidoptère gris qui bouffe les tissus de laine, ( d'où son surnom de "Pierre l'air mite" ) et d'un chevalier errant, Gautier, surnommé "Gautier sans avoir" après que Martine lui eut vidé les bourses.

Réfugiée quelques temps à Constantinople auprès de l'empereur Alexis 1er Comnène, elle séjourne dans la ville considérée ( avec Bagdad )  à l'époque comme la plus belle du monde. Elle admire les monuments, l'agencement des places, parcs et avenues. Mais en même temps, l'image de la bite à Urbain hante son esprit.

Installée à Jérusalem après la prise de la ville sainte en 1099, Godefroy de Bouillon ayant reçu le titre "d'Avoué du Saint Sépulcre" (contrairement à ce que racontent les livres d'histoire écrits par des ignares, il n'a jamais eu le titre de "roi de Jérusalem") , Martine fonde à côté de l'église du Saint-Sépulcre" la "Communauté des Soeurs du Saint-Prépuce" appelée souvent plus simplement " Soeurs de la Bite à Urbain".  Après avoir admiré l'organisation de la ville de Constantinople elle étudie maintenant Jérusalem.

En 1105, elle revient en France en passant par Rome où elle s'arrête sur le tombeau de Saint Pierre. Elle visite la ville éternelle. Toutes les églises sont décorées en son honneur de bannières tendues appelées à l'époque "bandaisons". Cette érection spontanée se constate alors dans tous les lieux où passe Martine.

En 1106, elle se retire dans un domaine familial au sud de Clermont où elle crée une nouvelle communauté des "Soeurs du Saint Prépuce du Puits Velu", (devenu de nos jours "le Puy en Velay " ). Enrichie des observations faites pendant ses voyages à Constantinople, Jérusalem et Rome, elle fonde dans le monastère la première "Scola urbanitium bitougna " ( école de la bite à urbain ). C'est de là que partit la "renaissance du XIIème siècle" dont va sortir un mouvement de réorganisation des villes dans l' Occident chrétien.

Au cours des siècles suivants, les études portant sur la ville, telles qu'elles sont pratiquées dans le monastère du Puy en Velay, prennent le nom d'urbanisme.

Nous sommes aujourd'hui ravis d'avoir enfin pu rendre ce modeste hommage à cette grande dame à laquelle nous, habitants des villes,  devons tant.

(1) Un "mouvement péristaltique " est une contraction musculaire permettant la progression du contenu d'un organe creux à l'intérieur de cet organe.

(2) T'as pas un dico ?

Partager cet article

Repost 0
Dominikos - dans ampelosophisme

Articles Récents

Liens