Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

15 décembre 2007 6 15 /12 /décembre /2007 05:43

C'est Noël !

Dans la nuit du 24 au 25 décembre le monde chrétien fête la naissance du petit Jésus.

Oui, parce que Jésus, il a beau être le fils de Dieu, il est né petit, c'est pour ça qu'on l'appelle "le petit Jésus" pour bien insister sur l'idée que c'est un bébé comme les autres.

Comme les autres ? Enfin, faut pas exagérer, Lui, sa naissance est signalée par une étoile qui indique l'emplacement de la maternité  et croyez moi, c'est pas un gyrophare bleu d'ambulance ou une croix verte lumineuse comme une enseigne de pharmacie ! Non, une étoile ! Si bien que les rois mages paumés dans le désert vont vers l'étoile et arrivent ( un peu à la bourre , le 6 janvier, mais à cette époque les voyages étaient longs ) pour saluer la naissance du fils de Dieu. En chemin ils avaient acheté des cadeaux pour le bébé.

- Y'avait un centre commercial dans le désert ?  

- Ah! commence pas à m'emmerder avec des réflexions stupides je te prie !

Gaspar le jeune basané apporte de l'or

Melchior le vieillard  blanc apporte de l'encens

Balthazar le noir d'âge mûr apporte de la myrrhe

Le 6 janvier est donc appelé "épiphanie" d'un mot grec qui veut dire "apparition" ou "manifestation".

Alors là, je vous vois ricaner. Vous vous dites " Dominikos, il nous raconte des histoires, des fables , bref, des mythes ! "

Mais bien entendu que ce sont des mythes. Et alors, vous avez vu une religion qui fonctionne sans mythes vous ? Et l'histoire qui se veut pourtant scientifique , n'est-elle pas bourrée de mythes ( Voir l'article "L'air Mythe" du 27 / 09 / 07 )

 Jésus tire son nom de  Ιησούς Χριστός (Iésous Christos)  en grec . Ce nom grec vient de l'hébreu ישוע, ( Yéshoua - Yéchoua - t'as le choua entre les deux) mais nous on l'appelle Jésus car si on l'appelait de son vrai nom Yéshoua ben Youssef ( Jésus fil de Joseph ) Brice Hortefeux le ferait reconduire presto à la frontière et expulser.

Sur le Jésus historique on connaît peu de choses d'autant qu'à cette époque des types qui se prenaient pour le messie au Moyen Orient, il y en avait plein.

Tu connais Simon le Mage ? Non ?

Revenons au  Jésus historique. Il serait né vers non pas en l'an 1 comme l'a défini en 532 Dionysus Exiguus ( Bon, d'accord je vous parlerai de Dionysus Exiguus une autre fois c'est promis ! ) qui a fondé le calendrier chrétien, mais vraisemblablement en 5 ou 6 avant Jésus Christ, ( !!! )  et bien entendu pas un 25 décembre mais plus sûrement au printemps vers Pâques.

Quant aux rois mages si on les voit apparaître uniquement dans l'évangile de Matthieu ( leur nom et leur nombre n'étant pas spécifié ) ce n'est que vers le XIIIème siècle que leur légende se développe avec l'ouvrage du dominicain Jacques de Voragine " La légende dorée"

Les 3 rois mages représentent la société universelle à laquelle s'adresse le message catholique mot qui vient du grec καθολικός ( Katholikos ) qui veut dire "universel".

Le vieux blanc  le jeune basané et  le noir d'âge mûr  représentent l'universalité de l'humanité. Vous avez noté comme moi qu'il n'y a pas de femme, Jacques De Voragine étant sans doûte un peu empêché du calbute à moins que la fréquentation des novices dominicains .....mais je m'égare.  

La date du 25 décembre a été choisie  en 354 car dans la religion païenne des romains elle correspondait à la fête du solstice d'hiver ( qui tombait dans le calendrier réformé par Jules César le 25 décembre ). Cette fête marquait le retour du soleil ( les jours vont recommencer à allonger), donc la victoire de la lumière sur les ténèbres. Jésus fils de Dieu apporte la lumière à l'humanité. Il naît donc le 25 décembre !

Alors du pipeau tout ça ? Ou bien une façon poétique de communiquer avec le plus grand nombre dans des sociétés anciennes où l'enseignement, l'écriture, et Internet  étaient peu répandus !  Biens sûr aujourd'hui il est facile de se moquer de ces vieilles croyances, nous sommes bien plus évolués que ces peuples primitifs de l'antiquité et du moyen âge.

Plus personne n' aurait l'idée de déranger Dieu pour n'importe quoi.

La religion n'est plus "l'opium du peuple" comme disait Karl Marx.

Les croyants ne seraient donc que des naïfs au cerveau embrumé par les vapeurs d'encens et les fables enfantines des textes religieux ?

Mais où est donc passée l'intelligence humaine ?

Du côté des athées bien sûr ! Eux au moins ils ne croient  ni dans les fables ni dans l'existence de dieu .

Mais le fait de ne pas croire ne serait-il pas une forme de croyance ? Je m'explique:

Si je dis : je crois que Dieu existe, j'affirme une croyance puisque je n'ai pas de preuve de l'existence de Dieu.

Si je dis : je ne crois pas que Dieu existe, j'affirme également une croyance dans la non existence de Dieu puisque je n'ai ( pas plus que le croyant ) le moyen de prouver ce que j'affirme.

Donc l'athée ne serait-il pas un croyant refoulé ?

C'est pourquoi en tant qu'ampélosophiste sceptique je me considère plutôt comme un agnostique, c'est à dire que je considère que la question de l'existence de Dieu est (dans l'état actuel de nos connaissances) insoluble ( ni même dans le vin de Bordeaux, ni dans l'ouzo ) .

Partager cet article

Repost 0
Dominikos - dans ampelosophisme

Articles Récents

Liens