Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

21 décembre 2007 5 21 /12 /décembre /2007 07:29

Voir le fond des choses.

 

Le "spéculum" est un outil médical permettant l'observation de cavités corporelles ...

Speculum en latin c'est le miroir.

Bien sûr vous vous dites: "Dominikos nous entraine encore dans une histoire de     kwlotrupida     ( trou du cul en grec ) . Son penchant pour Aristophane le fait une nouvelle fois sombrer dans la scatologie à quelques heures de Noël ! Quelle honte ! "

Mais non, pas du tout. Je pensais seulement à l'actualité, et à la manière spectaculaire de notre Président de la République de faire de la politique.

SPECTACULAIRE: C'est vrai ça, il met sa vie en scène, et il réussit à focaliser l'attention sur lui sans jamais qu'il n'y ait de temps mort. Tous les observateurs se plaisent à reconnaître qu'un vent nouveau souffle sur la politique française et que l'image du Président de la République est profondément modifiée.   

La semaine dernière c'était le voyage de Kadhafi, cette semaine la liaison avec Carla Bruni puis la nomination de "Chanoine d'Honneur de Saint Jean de Latran" par le Pape à Rome. Même les caricaturistes ont du mal à suivre; ils font un dessin sur Kadhafi il est avec Carla, ils font vite un dessin sur Carla , il est à Rome avec la Pape ...Bref, ils ont toujours un coup de retard ! De Gaulle, Mitterrand, Chirac, voilà des Présidents qu'on avait le temps de caricaturer tranquillement; ils n'avaient pas la bougeotte eux ! ( Mais peut-être que c'est la jalousie qui me fait râler ? )

C'est étrange; j'entends partout évoquer la "société du spectacle " dans laquelle nous nous trouverions depuis l'élection présidentielle.

Mais enfin, amis journalistes, vous dont le métier, la fonction, le devoir, la dignité, le sacerdoce, irais-je jusqu'à dire l'apostolat, est de nous informer, il faudrait peut-être commencer par vous informer vous mêmes. Notre Super-Président n'a rien inventé.

Guy Debord auteur de "la société du spectacle" ( 1967 )  ça ne vous dit rien ?

«Et sans doute notre temps préfère l'image à la chose, la copie à l'original, la représentation à la réalité, l'apparence à l'être
Guy Debord, cité en exergue de La Société du spectacle.

Ah, je vois, vous allez me dire : "Moi en 1967 je n'étais pas né !" C'est fou le nombre de fois où j'ai entendu cette réponse ces derniers temps et en particulier sortie de la bouche d'enseignants ! J'ai trouvé cela un peu inquiétant.

Et Louis XIV ? il ne la mettait pas en scène sa vie ? ( Ne me dites pas que j'ai sauté Napoléon ou d'autres , je sais , je ne rédige pas un cours d'histoire. ) :"Les peuples sur qui nous régnons, ne pouvant pénétrer le fond des choses, règlent d'ordinaire leur jugement sur ce qu'ils voient au dehors, et c'est le plus souvent sur les préséances et les rangs qu'ils mesurent leur respect et leur obéissance". ( Mémoires de Louis XIV ) Tu l'as dit Loulou ! Les peuples sur lesquels tu règnes ne peuvent pas pénétrer le fond des choses ! Et pourquoi cela ?  Sont ils trop cons ou n'ont ils pas de spéculum ? Ah! c'est sûrement une question de spéculum car un peuple ne peut pas être globalement con. ( Hep ! juste entre nous: je n'étais pas né non plus sous Louis XIV )

Et Alcibiade ? Alors là nous sommes à Athènes au Vème siècle av J.C. Le "Bel Alcibiade" dont les frasques défrayaient la chronique de l'époque.

http://carignano.blog.20minutes.fr/archive/2006/09/20/defrayer-la-chronique.html

"Alcibiade avait un chien remarquable par sa taille et par sa beauté, et qui lui avait coûté soixante-dix mines; il lui fit couper la queue, qui était son plus bel ornement: ses amis lui en firent des reproches, et lui rapportèrent que cette action était généralement blâmée, et faisait mal parler de lui. « Voilà précisément ce que je demandais, leur dit Alcibiade en riant. Tant que les Athéniens s'entretiendront de cela, ils ne diront rien de pis sur mon compte. »"

http://agora.qc.ca/reftext.nsf/Documents/Alcibiade--La_vie_dAlcibiade_-_1e_partie_par_Plutarque

Donc, rien de bien nouveau sous le soleil. On nous amuse avec des histoires de "people" ...et on aime ça. Jean Jacques Rousseau l'avait bien dit ( je vous fais la traduction à ma façon en français contemporain ), si le peuple est crétinisé, la classe sociale dominante n'a rien à craindre de la démocratie. ( Je sais que la notion de" classe sociale" n'est pas employée par Rousseau, je vous dis que je vous fais une traduction de l'idée et pas une citation. ) Et Sarkozy il a été élu tout à fait démocratiquement non ?

Y'a quelqu'un qui est contre la démocratie ici ? Non ?

Y'a quelqu'un qui est pour la suppression des matchs de foot à la télé ? Non ?

Y'a quelqu'un qui est pour la suppression des émissions de télé-réalité, des séries américaines ....Non ?

Y'a quelqu'un qui est prêt à passer ses soirées à lire les philosophes, réfléchir, échanger des idées , débattre, plutôt que de rester un consommateur de loisirs prédigérés ? Non ?

Alors Nicolas ( tu permets que je t'appelle Nicolas, t'es un président moderne toi. ), donc Nicolas, t'en fais pas. T'as rien à craindre, tu es déjà réélu en 2012. Les français n'ont pas le spéculum et tu fais tout pour qu'ils ne l'aient pas. Bravo Nico, t'es un vrai pro.

"Dans un monde spéculaire ( voir ci-dessous ) , spectaculaire, où seul le marchand est visible, le gratuit (amour), le naturel (reproduction) et le privé (activité domestique) sont réputés ne pas exister ou ne pas avoir d'importance. La sphère familiale dans laquelle ces activités domestiques se déroulent est beaucoup trop étroite pour que les mécanismes de la rationalisation et de la production de masse puissent s'y développer. C'est pourquoi ils se développent en amont (industrie agro-alimentaire, électroménager, bâtiment) ou en aval (services à la personne, éducation nationale, marché du sport et des loisirs) de la famille. La rationalisation se développe là où la production matérielle (y compris informationelle) peut amorcer le processus de son autonomisation.

Les travailleuses domestiques connaissent une exclusion sociale proche de celle des chômeurs et de tous les exclus du monde salarial. Pourtant, une existence sociale par procuration leur est offerte. "Elle vit sa vie par procuration" (J. J. Goldman). D'où une existence sociale de second ordre."

http://rad2000.free.fr/prodrepr.htm

Le concept de "société spéculaire" (du latin speculum, miroir, image)  me paraît mieux caractériser l'état de notre société que les définitions traditionnelles de « société capitaliste », « société de consommation », « société libérale »...

http://www.consulendo.com/index.php?rub=arti&id=61

Oui, je sais, c'est un peu sérieux, je n'ai pas le talent de poète de JYG.

http://mopopopo.canalblog.com/

Allez, c'est Noël...même chez les pauvres !

 JOYEUX NOËL 

A TOUS !


 

Partager cet article

Repost 0
Dominikos - dans ampelosophisme

Articles Récents

Liens