Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

11 janvier 2008 5 11 /01 /janvier /2008 06:04

SYMPOSIUM

     A intervalle (plus ou moins) régulier  les ampélosophistes se réunissent afin de débattre sur les grandes questions philosophiques qui de tout temps ont mis en branle les neurones vigoureux des intellectuels qui d'Héraclite à Aristogènes sont l'honneur de l'humanité pensante.

Aucun sujet n'échappe à la réflexion de ces humanistes (Homo sum, et humani nihil...voir article précédent ).

Parmi les sujets abordés dans ces réunions, on peut citer:

"Vénerie et chasses traditionnelles d'Artémis à Jacob Delafon"

"Le sens et l'essence à travers bois, ou sur les pas de Laurent le Magnifique "

"De la graine à la plante, ou La Roquebrou symbole du syncrétisme boogie-woogie fromager ?"

"La dégustation oenologique en croix nous rapproche-t-elle de Dieu ? "

 

Remarque: La dégustation en croix est fortement déconseillée aux débutants. Elle demande pour être menée à bien de longues années d'entraînement tant physique que spirituel, et un haut degré d'initiation à l'ampélosophisme.  

Alors, pourquoi appeler ces rencontres "symposium" ?

Le dictionnaire nous dit qu'un symposium est "une réunion de personnes destinée à l'échange des idées et à la communication de travaux accomplis sur une question".

Colloque ou séminaire ou simplement débat sembleraient bien pouvoir également qualifier ces réunions savantes. L'étymologie du mot symposium nous éclaire.

Sumposia   (Symposia)  action de boire ensemble, de se régaler ensemble

 Sumposion  (Syposion)   Banquet, festin ( Le titre grec du « Banquet »  de Platon est « Sumposion » )

 SumpothV    (Sympotis  ou Sympotès pour les adeptes de la prononciation érasmienne)  Celui qui boit avec d'autres, convive.

 Inutile de vous en dire plus ?

Le sujet du prochain symposium (dont la date a un peu de mal à être fixée cette année suite aux obligations diverses des sympotes ) est:

"Contribution à l'étude des relations entre l'ondulation des orins dans le fond du Bassin et l'ondulation des bassins dans le fond des caves du Haut-Rhin".

(Le "Bassin" étant bien entendu le Bassin d'Arcachon. )

Et les orins ?  qu'est-ce que c'est ?

"Les orins servent de liaison entre les bouées et les extrémités de la ligne-mère ou, dans le cas des lignes calées, entre les bouées et les ancres ou autres mouillages". 
Les orins les plus communs dans le Bassin d'Arcachon sont:

Mais j'entends d'ici vos remarques !

Les caves du Haut-Rhin c'est le Riesling le Sylvaner, le Pinot Gris, le Pinot Noir, le Pinot Blanc, le Gewurtztraminer..., le Bassin c'est les huîtres, les fruits de mer, les poissons qui vont bien avec les vins d'Alsace. Donc leur histoire de symposium n'est qu'un vulgaire prétexte à faire quelques agapes bien arrosées sous couvert de réunion philosophique ! Ah, c'est sûr qu'ils le prennent au sens étymologique le symposium !

Alors là je ne vous répondrai qu'une chose. Regardez moi bien droit dans les yeux. Vous y êtes? Alors je vais vous dire la vraie vérité, là entre nous , les yeux dans les yeux. Vous nous prenez donc pour une bande de joyeux fêtards ? Eh bien vous avez raison !
Enfin, vous avez ...en partie raison. Car vous pensez que le sujet du symposium n'a pas d'autre sens que celui de mettre en relation les vins d'Alsace et les produits du Bassin ? Et pourtant, si derrière cette question à priori absurde, se cachait la question fondamentale. Ne vivons-nous pas dans un univers dans lequel toutes les choses sont liées?

Quel est le poète qui a dit: "Qui oserait prétendre que le parfum de l'aubépine est indifférent aux étoiles ?" ou quelque chose comme ça, je ne me souviens plus exactement, j'ai entendu cette phrase citée il y a longtemps par Théodore Monod. ( Il me semble que c'est de Victor Hugo ? )

Un des grands maux de notre époque ne serait-il pas que l'homme contemporain a perdu le sens du lien entre les choses ? N'y a t-il plus que les poètes pour nous le rappeler?

La nature est un temple où de vivants piliers
Laissent parfois sortir de confuses paroles;
L'homme y passe à travers des forêts de symboles
Qui l'observent avec des regards familiers.

Comme de longs échos qui de loin se confondent
Dans une ténébreuse et profonde unité,
Vaste comme la nuit et comme la clarté,
Les parfums, les couleurs et les sons se répondent.

Et Baudelaire? C'était un ampélosophiste celui là, même s'il ne le savait pas lui même !

Terminer sur du Baudelaire vous trouvez ça un peu sérieux ?  Alors d'accord, je vous livre un tout petit poème d' Aristogènes. Il a pour titre: " La voleuse"

 

La voleuse napolitaine

Traîne

Près du port de Santa Lucia.

Elle a volé une Vespa.

Elle s'arrête rue Sanfelice*.

Alors sur elle un homme pisse.

Moralité

 Normal, elle a fait la Vespa sienne.

( *Sanfelice : A prononcer à la française: Sanfélisse )

Je sais, c'est nul, mais ça détend.

Je vous signale, si vous ne la connaissez pas déjà, cette très jolie édition du "Banquet" de Platon illustrée .

 

Un autre dessin de Joann Sfar



 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Dominikos - dans ampelosophisme

Articles Récents

Liens