Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

19 janvier 2008 6 19 /01 /janvier /2008 13:58

Un être numineux.

- Tu devrais écrire quelque chose sur la mise à trois voies de la rocade de Bordeaux, alors qu'une partie reste à deux voies et sur les embouteillages qui vont en consécuter...

C'est pas français "consécuter" ?

Tant pis, j'invente ce verbe et j'en fais cadeau à la langue française ! Et en même temps je passe à la postérité.

C'est ce que j'expliquais à l'ami qui me demandait d'écrire sur la mise à trois voies de la rocade. Mon souci de la postérité.

Tu comprends Athanase, ... ( je l'appelle Athanase pour plus de discrétion parce que si je l'appelle Philippe on risque de le reconnaître ) ( et en plus Athanase, en grec, ça veut dire immortel, alors ça va bien avec ce que je veux expliquer par la suite ) , ... moi, mon souci Athanase, c'est l'immortalité. J'écris pour dans dix mille ans ! Mes sujets sont intemporels. Ils traversent les âges, les époques, les modes, ils surfent sur le temps, glissent sur l'éternité, avec la douceur d'une miction de prostatique sur la tôle inox d'une pissotière d'autoroute.

Alors si je me mets à parler de la rocade de Bordeaux, t'imagines l'intérêt du sujet dans dix mille ans ? Comment veux-tu que j'entre dans l'histoire de la pensée unverselle avec un sujet pareil ?

En fait, la question que je me pose est: le sentiment religieux, comme l'anthropologie, est-il ou non un sport dangereux? ( Donc rien à voir avec les trois voies de la rocade d'accord ? )

Remarquez que pour l'anthropologie, on a la réponse. ( Lisez les bouquins de Nigel Barley si ce n'est déjà fait, c'est un ampélosophiste anglais à l'humour " so british" ! )

Ce qui m'a fait me poser cette question c'est le discours de notre Président en Arabie.

«ce n'est pas le sentiment religieux qui est dangereux, c'est son utilisation à des fins politiques régressives au service d'une nouvelle barbarie»

"Ce n'est pas le sentiment religieux qui est dangereux". Mais voyons, le sentiment religieux est-il commun à tous les hommes ?

Ah! ça sûrement pas ! dirait sans doûte un ami qui "se croit" et se proclame athée.

Euh, c'est à dire que ...en ce qui me concerne...mais enfin je ne peux pas faire de mon cas une généralité...alors...il faut étudier la question, dit Aristogènes.

L'homme est-il un être numineux c'est à dire, a-t-il nécéssairement le sentiment d'être dépendant à l'égard d'une puissance supérieure ? ( Dieu ou Dieux ? )

Ah, oui, désolé, le mot "numineux" existe vraiment . Ce concept qui désigne " l'expérience affective du sacré" est proposé par Rudolf Otto ( 1860 - 1937 )  dans "Le Sacré" . Il  vient de "numen" qui est un esprit dans la religion romaine primitive.

Bon, et alors, si l'homme s'est toujours senti dominé par des puissances supérieures c'est qu'il est un peu mou de la coiffe, et s'il a inventé des religions, des rituels pour se mettre bien dans les petits papiers des Dieux, des prières, des cérémonies, des pélerinages, des sacrifices, des hosties, des circoncisions ( Aïe ! ), c'est bien que quelques dégourdis ont exploité sa crédulité et sa connerie à leur profit et sont devenus les dignitaires des différentes communautés, Eglises ou assemblées religieuses ( Ecclésia= assemblée en grec ) pour exploiter avec la caste des guerriers le pauvre travailleur naïf et transpirant abruti sous le fardeau de son labeur.

 

 

                Un  pour tous , tous pourris !

Maintenant je dis STOP !

Si j'ai écrit le paragraphe ci dessus illustré par Benoît de Rome et Bartholomeos de Constantinople, c'est juste pour montrer aux microcéphales que je suis capable comme tout le monde, d'écrire des conneries au ras des pâquerettes.

Affirmer que depuis le commencement de l'humanité l'homme est un con me semble relever bien davantage de la philosophie du "Café du Commerce", que de l'ampélosophisme. En 1972 Cavanna avait écrit "et le singe devint con" ouvrage dans lequel il développait avec humour l'idée ci-dessus.

En tant qu'ampélosophiste je suis donc "sophiste" et par là, adepte du syllogisme.

Je me souviens bien entendu du fameux exemple :

Tous les hommes sont mortels.

Socrate est un homme.

Donc Socrate est mortel.

Alors sur le même modèle je me dis:

Tous les hommes sont des cons.

Je suis un homme.

Donc...

Ah, non, merde ! Il doit y avoir une erreur quelque part !

Comme le fait que je sois un homme est peu discutable, l'erreur est dans la première proposition ( ou prémisse pour les puristes ): " Tous les hommes sont des cons."

Alors le "numineux" serait donc un sentiment plus ou moins inconscient commun à l'ensemble de l'humanité ? Karl Gustav Jung rattache le numineux aux formes symboliques constitutives de ce qu'il nomme l'inconscient collectif.

Ce sentiment à la base du religieux est-il exploitable à des fins d'asservissement de l'humanité ? Il y a des chances.

Les athées seraient-ils donc à l'abri de cette dépendance à l'irrationnel ? Seules les religions produisent-elles des phénomènes de crétinisation de masse ?

 

 Qu'il soit religieux ou non, le rituel est omniprésent dans les activités humaines. Qui peut affirmer après y avoir sérieusement réfléchi qu'il est étranger à toute forme de rituel, qu'il n'est pas un être "numineux" ?

 MOI !

 

Hé couillon, tu vois où ça mène de manger les huîtres avec la coquille !

Et puis ce terme de religion lui même, ne vient-il pas du latin "religare" ( = relier ) ?

La religion est donc fondamentalement un ensemble de pratiques, de rites, de croyances communes qui relient les hommes au divin et surtout qui

relient les hommes entre eux 

 

 Donc quand j'entends Nicolas Sarkozy dire:

«ce n'est pas le sentiment religieux qui est dangereux, c'est son utilisation à des fins politiques régressives au service d'une nouvelle barbarie»

pour une fois, il me semble que je suis assez d'accord avec cette affirmation. Le sentiment religieux, il est humain, donc pas plus dangereux qu'un autre sentiment comme par exemple l'amour. Combien de crimes sont commis au nom de l'amour ?

Ce qui est dangereux chez l'homme, nous l'avons souvent évoqué ici, c'est la connerie !

Ceci dit ne vous inquiétez pas mon rapport aux monothéismes reste encore assez réservé.

 Je reste profondément un adepte du polythéisme.



 

Partager cet article

Repost 0
Dominikos - dans ampelosophisme

Articles Récents

Liens