Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 15:10

C'est vous le nègre ?

 

  Si je n'ai rien écrit depuis plus de deux semaines c'est suite à quelques évènements qui m'ont figé sur place. D'où ma bée-attitude actuelle.

img783

Remarquez que moi au moins, à la différence d'une  partie de mes contemporains, je suis conscient de ma bée-attitude.

 

Le mariage princier:  Bon, j'y étais. C'était bien, les mariés étaient beaux, l'ambiance chaleureuse, la liesse populaire de rigueur. Vous auriez vu cette ambiance dans les rues de...La Roque d'Anthéron

 Mariage Antoine 027

 

La béatification de Jean-Paul II :  C'est surtout à partir de là que je me suis mis à béer !

Mais oui le verbe Béer existe !  (je bée, tu bées, il bée, nous béons, vous béez, ils béent).  J'entends d'ici quelques puristes qui ne vont pas manquer de me faire remarquer que le verbe béer est défectif et qu'il n'est utilisé que pour son participe présent (béant - un trou béant) et son participe passé ( - être bouche bée)

Alors vous savez ce que je leur dis moi aux puristes ?

jean paul ii

Quand j'ai vu tous ces gens réunis place Saint Pierre, béer pendant la cérémonie de béatification, ça a été plus fort que moi je me suis mis à béer avec eux !

J'en ai conclu que béement comme le baillement était contagieux.

 

La mort de Ben Laden:  Et voilà, je continue à béer ! Ben Laden était sans nul doute un dangereux terroriste et les Américains avaient de bonnes raisons de vouloir le zigouiller.    

Je constate immédiatement qu'en Occident on est béat d'admiration devant l'assassinat de Ben Laden (car il s'agit bien d'un assassinat non ?) ( assassiner un assassin est un assassinat ou bien je n'ai rien compris à ce que l'on appelle un "État de droit", expression qui qualifie nos démocraties parlementaires), alors que dans de nombreux pays d'Asie ou d'Afrique on admirait béatement Ben Laden comme le héros  qui faisait trembler l'Amérique ! J'ai moi même constaté au cours d'un voyage au Sénégal que des jeunes gens portaient des T shirts à l'effigie de Ben Laden, comme sur la place Saint Pierre de Rome certains portaient des T shirts à l'effigie de Jean-Paul II.

 

40 scène de rue 

Vu de chez nous, en n'écoutant que les infos télévisées, nous avons un peu de mal à mesurer la popularité du barbu saoudien.

img786

  C'est Blaise Pascal je crois qui disait "Vérité en deçà des Pyrénées, erreur au delà". Il n'y a pas de vérité universelle et ce cher Obama et ses compatriotes pourraient y penser quand ils cherchent à imposer leurs valeurs au reste du monde.

Tiens, c'est comme la corrida. La tauromachie est-elle un art ou un affligeant spectacle barbare d'un autre âge ? J'y pensais en assistant le lundi de Pâques à la corrida de clôture de la feria dans les arènes antiques d'Arles.

 

Mariage Antoine 085

   

Faut-il donc condamner la corrida et les aficionados,  car sans public le spectacle disparaîtrait de lui même. Et là une question se pose.

Peut-on condamner une personne noire admiratrice des toreros et amatrice de corrida sans se faire accuser de racisme ?

aficionados

 

 Dans les rues autour des arènes des musiciens gitans virtuoses de la guitare, enchantaient la foule béate sous le soleil provençal.

Mariage Antoine 074

Tiens, il n'y pas que des voleurs chez les Gitans, il y a aussi des artistes !

Remarquez que les Gitans c'est peut être comme toutes les minorités d'étrangers, c'est à partir d'une certaine proportion qu'ils posent problème ? Il faut que je pense à en parler à notre ministre de l'Intérieur. Peut-être qu'à Arles ils ont fixé des quotas pour les Gitans, ou bien ils ne gardent que les bons ?

  Et cette réflexion nous amène à l'ultime raison de ma bée-attitude.

 

 L'affaire des quotas dans le football français:  Alors là ne comptez pas sur moi pour faire un jeu de mots facile sur ce pauvre Laurent Blanc face à la sélection (ou non) des joueurs noirs. Nous avions enfin un sélectionneur qui semblait à la hauteur, sérieux, pas grande gueule comme le précédent, ancien joueur de la fameuse équipe de 1998 black, blancs, beurs, et vlan ! le voilà accusé de racisme! Il a de quoi déprimer le bon Laurent.

BlancAlors Laurent, je te donne un bon conseil.   Inspire toi de cette parole historique d'un de nos anciens Présidents de la République. Je veux parler de Mac Mahon.

Mortenol Un jour qu'il visitait l'école militaire de Saint Cyr, il passe les étudiants en revue. (certaines versions prétendent que l'anecdote a eu lieu à polytechnique) Or dans l'argot  de l'école, le major de la promotion est appelé "le Nègre". Cette année là le major est un Guadeloupéen, Camille Mortenol.

 

Il s'adresse à lui et lui dit:

"C'est vous le nègre ?"

... un blanc... (si j'ose dire) et pris un peu de court, il ajoute:

"Très bien, continuez!" 



  Camille Mortenol fut en 1914 l'adjoint de Galièni gouverneur militaire de Paris.Il est mort en 1930.  

  

 Alors Laurent, dis leur à tes joueurs bronzés: "C'est vous les nègres? Très bien continuez !" et tu ajoutes que c'est une citation historique, tu vas voir ça va passer comme dans du beurre !

...et si ça ne passe pas écris moi, je te trouverai bien une solution pour t'en sortir, car moi tu sais la passion que je porte au foot..., devant un beau match je reste...béat.

 

Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

Partager cet article

Repost 0
Dominikos

Articles Récents

Liens