Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

12 octobre 2013 6 12 /10 /octobre /2013 06:00

Diderot, Aristophane, le pingouin et le phoque.  

 

  Alhazen (965 - 1039) connu aussi  (mais peut-être pas par vous ?) sous le nom d' Abu Ali al-Hasan Ibn al-Haytham (en fait, pas par moi non plus, j'ai trouvé l'info sur l'Encyclopédia Universalis) est un physicien, mathématicien, philosophe...arabe. (Certains disent perse - il est né à Bassorah - donc il me semble que c'est plutôt une ville arabe ?). Mais pourquoi aller chercher Alhazen me direz-vous ? Ne vous fâchez pas ! Ne me dénoncez pas à "M" (1) pour "introduction clandestine d'Arabe sur notre territoire au prétexte que celui-ci est un philosophe".

J'explique: Alhazen qui a fait en physique de brillants travaux d'optique montre que l'homme ne reconnaît pas les objets qui lui sont inconnus. Pour re-connaître, il faut d'abord connaître, c'est évident. Donc la reconnaissance des objets n'est pas une question de vision mais de mémoire ou d'éducation. J'en vois là bas au fond qui sont un peu largués alors je vous donne un exemple illustré.  

      Vieilles p

En ce qui concerne les idées, c'est comme pour les objets. On ne peut reconnaître, que les idées que l'on connaît déjà, on ne peut être sensible qu'aux notions qui nous sont familières, d'où l'importance de l'éducation.

Prenons le cas de la notion de tolérance en hommage à Denis Diderot né il y a juste 300 ans (le 5 octobre 1713) et défenseur infatigable de la tolérance.  

Petit jeu: Qui a écrit:  « Ceux qui nient l'existence d'un Dieu, ne doivent pas être tolérés, parce que les promesses, les contrats, les serments et la bonne foi, qui sont les principaux liens de la société civile, ne sauraient engager un athée à tenir sa parole »

"Ceux qui nient l'existence d'un Dieu, ne doivent pas être tolérés..." Vous pensez immédiatement à un barbu enturbanné ? Erreur il s'agit du philosophe anglais John Locke dans sa "Lettre sur la tolérance" (1689). Misère ! Même pour Locke qui se veut tolérant, la tolérance a des limites. Heureusement que nous avons Diderot.

  ... et que nous avons le phoque et le pingouin !  

Petite fable à la manière d'Aristophane (s'il avait écrit des fables)

            

    Tolérance

 

Un phoque nonchalant couché sur la banquise,

 

Se prélassait tranquille au soleil de minuit,  

Quand il sentit soudain une fragrance exquise :  

Un pet de cormoran ou du poisson pourri  ?

 

C’est alors que survint, démarche dandinante,

De noir et blanc vêtu comme un Dominicain,

Un pingouin rigolard à la bouille avenante.

« C’est toi qui pue si bon, bel oiseau du matin ? »

 

Pour le phoque ce n’est pas le parfum de rose,

Qui charme les narines et excite les sens,

Mais un fumet plus fort, plus lourd, et que si j’ose,

J’appellerais «de chiottes» pour en dire l’essence.

 

    Pour les intolérants, faudrait-il que Dieu perde

Tous ceux qui se régalent à l’odeur de la merde ?

 

La morale de cette fable

A découvrir n’est pas très dure :

Bon pour l’un, pour l’autre minable,

Tous les goûts sont dans la nature.

  .............................................................................................

..............................................................................................

.............................................................................................

Là, je vous laisse trois lignes en blanc pour que vous ayez le temps de reprendre vos esprits après la lecture de ce chef d'oeuvre.

ILLUSTRATION DE LA TOLERANCE 

Niqab

Attendez, permettez moi juste un petit aparté avec Maurice qui n'a pas compris l'illustration. Mais non Maurice, ce dessin ne veut pas dire qu'il y a une femme nettement plus tolérante que l'autre. Je t'explique en prenant des extraits de l'article de Diderot. "ce qui est évident pour l'un est souvent obscur pour l'autre" ... "nul n'a droit de donner sa raison pour règle, ni de prétendre asservir personne à ses opinions. Autant vaudrait en effet exiger que je regarde avec vos yeux, que de vouloir que je croie sur votre jugement" ... "L'éducation, les  préjugés, les objets qui nous environnent et milles causes secrètes influent sur nos jugement et les modifient à l'infini."  

Donc ces deux femmes n'ayant pas la même éducation, les mêmes préjugés, etc... ne peuvent pas se comprendre sans faire chacune un énorme effort pour accepter chacune la culture de l'autre.

 

Tolérance D1  tolérance D2Tolérance D3

  Ouais, d'accord, je sais ... c'est pas gagné ! 

   (1) "M" comme Manuel ou Marine, ou Mon voisin ... comme vous le sentez.  

 

Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

Partager cet article

Repost 0
Dominikos

Articles Récents

Liens