Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 12:05

A fond la forme !

 

Le slogan publicitaire des magasins "Décathlon" me semble très emblématique de notre société dans laquelle la forme prime largement sur le fond.

Abordons le sujet de manière plaisante, juste histoire de nous chauffer les neurones avant le passage d'un raidillon dans lequel les moins endurants des lecteurs risquent d'être lâchés.  

Un ou une 2 

Quand le Président dit "Casse toi pauv' con !" à un type qui refuse de lui serrer la main, il réagit comme l'aurait fait n'importe lequel d'entre nous face à une vexation. Nous aurions dit (ou pas) "Casse toi pauv'con!", mais que cette phrase soit prononcée ou non, c'est à ce type de réponse que nous aurions pensé.  

Donc ce qui nous choque c'est la forme et pas le fond.

Un Président de la République n'a pas à réagir comme le citoyen lamda.

 

Autre exemple: Nous regardons un débat télévisé entre partisan et adversaire de l'utilisation de l'énergie nucléaire pour produire de l'électricité.

Accident nucléaire

  Nous sommes en fait dans notre majorité, plus sensibles à l'apparence des intervenants qu'au fond de leurs propos. Nous sommes conditionnés par notre culture à avoir spontanément plus confiance envers le personnage en costume cravate au discours puéril mais policé qu'envers l'écolo hirsute et excité. La preuve ? Regardez le look des employés de banques. Auquel des deux personnages ci-dessus feriez vous le plus confiance pour gérer votre fric ?

 

Nouvel exemple: La conscience politique des Français.

Si on présente aux citoyens une liste des systèmes politiques (Despotisme, Monarchie, République) pour reprendre la classification de Montesquieu, et que l'on précise même la nuance entre "République aristocratique" (seuls quelques privilégiés participent à la vie politique) et "République démocratique" (l'ensemble de la population participe à la vie politique), il ne fait pas de doute qu' à la question "quel régime politique préférez vous pour la France", la République démocratique va être nommée par l'immense majorité des Français et celà sûrement à hauteur de 90% au moins des réponses.

Or que constate t'on ? 

1e tour des élections cantonales: moins d'un citoyen sur deux se déplace pour allervoter.

Abstentions: 55, 68%

Au 2e tour c'est kif kif comme disent les Grecs (d'Alexandrie).

Démocratus interruptus

Ce qui fait que par rapport aux nombres d'inscrits, (on nous donne en permanence les chiffres par rapport au nombre des votants !!!) le PS qui arrive en tête  obtient 10,73% des voix. 

L'UMP parti "majoritaire" donc qui détient les leviers de commande du gouvernement obtient 7, 3 %

Et le FN dont on nous expose la remontée fantastique obtient  6,48% des voix.

 

Donc la France est en fait dirigée "démocratiquement" par un parti qui ne recueille même pas 10% de confiance des citoyens (chiffres du Ministère de l'Intérieur)

 Mais nous sommes contents, l'apparence (la forme) est sauve, nous sommes en démocratie.

  La question que je me pose (et je ne suis pas le seul d'après les remarques de nombreux amis), mais que ne semblent pas se poser les leaders politiques ni les médias, est:

A partir de quel taux d'abstention une élection devient-elle illégitime ?

  Fond ou forme 2

 Remerciements:

Michel P. pour ses remarques sur la forme.

Philippos pour l'inspiration de  "Democratus interruptus"

Jean-Michel R pour sa patience et son art. (Message perso: Je travaille aux dessins de Ju jitsu mais c'est pas facile !)

 

Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

 

Partager cet article

Repost 0
Dominikos

Articles Récents

Liens