Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 19:20

         Libérez les otages

  

Le début de l'année est le moment où l'on prend de bonnes résolutions. Pour ne pas déroger à la tradition j'ai donc décidé de me fixer un but pour 2011: donner du bonheur autour de moi et encore bien plus loin !

Car en fait, donner du bonheur "c'est que du bonheur" selon l'expression à la mode. Bonheur

Il est vrai qu'il y a quelques jours j'ai  reçu un message de Philippos qui me disait:

 "C'est que du bonheur!" Vous avez sans doute entendu cette expression qui se répand comme la peste, chacun étant le perroquet de son voisin et guettant dans l'oeil de son interlocuteur, non pas l'étincelle de l'intelligence et du plaisir à échanger, mais l'acquiescement servile de l'inféodé à la mode de l'époque. Que veulent dire ces cinq mots? J'avoue ne pas  très bien en saisir le sens. Je sais, je suis une sorte  d'handicapé du bonheur, un exalté du pessimisme et toute expression relative à ce mot déclenche comme un réflexe pavlovien, soit une incompréhension proche de la prostration, soit une agressivité épidermique.

 

Alors Philippos je t'offre le petit ouvrage ci-contre.

 

J'ai donc décidé de faire quelque chose pour mes contemporains, et comme j'ai été sensibilisé depuis des mois par les annonces quotidiennes des chaînes de télé qui font le décompte des jours de captivité des journalistes otages en Afghanistan, j'ai choisi de militer moi aussi pour leur libération.

Comment ?

Comme font tous les autres qui "se battent" pour la libération des otages. Participer aux rassemblements de protestation, signer des pétitions, coller leur photos sur ma maison ...

Oui je sais, j'en connais qui vont me dire qu'il y a aussi d'autres personnes dans la merde comme Maurice et Josette Cépalajoy, et dont personne ne parle.

Comment, vous ne les connaissez pas ? Vous voyez, c'est bien ce que je disais, y'en a dont personne ne parle jamais. Bon Josette et Maurice, ils ont la soixantaine, une retraite minable, Maurice qui a été au chômage régulièrement depuis les années 80 souffre de problèmes cardiaques et a les vertèbres lombaires nazes, Ginette est dépressive et un peu alcoolique ( Quoi? Josette? Je l'ai appelée Josette et pas Ginette ? Putain de Zeus, y'a vraiment que les détails qui focalisent votre attention !!!) et leur maison a été détruite par les inondations. Ils ont un grand fils de 30 ans qui n'a jamais travaillé et qui vit avec eux dans la caravane prêtée par la mairie avec la grand-mère de 97 ans sourde incontinente et râleuse, ses 3 chats qui puent pire qu'une bergère béarnaise du moyen âge, et son chien qui bouffe comme ...un chien.

Info

Comme distractions ils ont une télé qui n'est même pas en panne ce qui leur permet de suivre l'actualité officielle contrôlée par les grand groupes financiers qui orientent l'info,  de voir sur le petit écran comment vivent les riches et de savoir qu'il y a aussi dans le monde des gens bien malheureux, comme les otages en Afghanistan.

TV

 Il y a bien des moments où ils pensent qu'on les prend un peu pour des poires... et qu'eux aussi sont des otages du système depuis bien plus de 365 jours...

poires

... mais cette idée subversive s'enfuit très vite et puis il y a leur grande fille  qui chaque mois leur envoie un chèque car elle fait le tapin à Marseille. C'est leur fierté, elle au moins elle a réussi dans la vie.

 

Qui est otage, qui ne l'est pas ? C'est comme pour toutes les questions importantes, ( politique, société, religion, vie familiale ... )  selon l'endroit où l'on se place la réponse peut changer. 

Point de vue 

  Donc vous croyez que mon idée de changer un peu la face du monde en donnant du bonheur autour de moi est un peu trop ambitieuse ?

Vous avez peut-être raison. D'autant que quand on se fixe des objectifs trop difficiles à atteindre on se donne en même temps un excellent prétexte pour ne pas y parvenir.

Mais moi, je ne vais pas vous faire le coup du :

"J'ai échoué car c'était trop difficile !"

D'accord, je change mon objectif. Comme la société est composée d'une multitude d'individus, je vais donc chercher cette année à faire le bonheur d'un individu, puis d'un autre, puis d'un autre encore.... en essayant de changer la vie de chacun. Voilà un objectif moins pharaonique non ?

Et pour commencer je vais choisir quelqu'un qui m'est proche, ça sera plus facile.

Qui ?

Moi !

CH André

 

Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

Partager cet article

Repost 0
Dominikos

Articles Récents

Liens