Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

3 octobre 2013 4 03 /10 /octobre /2013 22:00

Le Nazi et le Barbier.

 

 

Ping 11 aPing 11 b

Ping 11 c

 Là c'était juste pour commencer par quelque chose de facile, car la suite risque d'être un peu plus rude.

 

Ping 12 aPing 12 b

Ping 12 c

  Illustration de la fameuse réplique de Garcin (1) "L'enfer, c'est les Autres."

Vous imaginez vous, des Roms sur la banquise ? Il y a peu de chances, vu que pour édifier leurs habitats folkloriques (vieilles caravanes, palettes et autres matériaux de récup ou peut-être même fauchés sur des chantiers...on ne se méfie jamais assez des pauvres) ils auraient du mal dans les régions polaires.

Donc pas de panique, c'était juste une blague de mauvais goût du pingouin et du phoque.

Ce qui m'encombre un peu les méninges en ce moment c'est cette polémique sur les Roms. Faut-il ou non les tolérer sur le sol français ?

Ce qui est curieux c'est que sur le plan politique,cette question divise aussi bien la droite que l'autre droite (celle qui se fait appeler "Gauche"). 

Les Roms nous sont présentés comme des délinquants.

 

Alors c'est certain il ne faut pas tolérer les délinquants.  

Mais tous les Roms sont-ils des délinquants ?   N'y aurait-il pas de plus gros délinquants encore, cachés sous les habits de gens tout à fait respectables ?

 

Dans les années 30 en Allemagne (et peut-être bien ailleurs aussi ...) les juifs étaient représentés comme des capitalistes apatrides qui voulaient anéantir la race supérieure aryenne en l'abatardisant. Cette affaire des Roms a pour moi des relents fétides. Mais c'est peut-être parce que je connais un peu l'histoire ou que j'ai l'odorat trop délicat ?

Et puis c'est peut-être aussi   parce que les Roms ont été, comme  les juifs, exterminés dans les camps nazis. D'ailleurs à Berlin on a inauguré il y a un an seulement (octobre 2012) un mémorial aux Roms victimes des nazis:

http://www.rfi.fr/europe/20121024-allemagne-memorial-roms-victimes-nazisme-inaugure-berlin

 Roms

Ne serions nous pas encore une fois en train de chercher un bouc émissaire à nos problèmes sociaux et économiques ?

 Autrement dit, pendant qu'on nous divertit avec les problèmes causés par une partie des 17 000 Roms présents en France on évite de parler des 3 230 000 chômeurs officiellement comptabilisés et des responsabilités de ceux qui profitent de cette crise sociale et économique.  

  REN GI~1

    René Girard, philosophe français né en 1923,  ancien professeur à l'université de Stanford en Californie, bien qu'étant académicien depuis 2005  me semble  plus connu outre Atlantique  que dans son propre pays. Je ne m'aventurerai pas ici à vous résumer sa pensée sur "la rivalité mimétique" et ses travaux sur "le bouc émissaire", mais si le sujet vous intéresse, allez vite rencontrer René Girard.

A partir de sa théorie du "désir mimétique" créateur de conflits, il montre en étudiant l'histoire, les mythes, les religions, comment la désignation d'un bouc émissaire va permettre la résolution des conflits donc le retour de la paix sociale. 

C'est pas clair ? Normal. Lisez Girard...mais c'est pas de la tarte.    

 

 

Par contre un ouvrage à lire sans plus tarder, de toute urgence, immédiatement et même peut-être avant, est le livre d' Edgard Hilsenrath, "Le Nazi et le Barbier". (2) Vous ne connaissez pas ? A vrai dire, je ne connaissais pas non plus jusqu'à dimanche dernier quand il me fut offert. (Merci encore à Cathie et Jacques)

Le barbier

 

 Saint Jean 1

 Saint Jean 2

 Saint Jean 3

 ( Notez bien que vous pouvez remplacer Saint Jean par Saint Charles à Marseille ou par Saint Lazare à Paris.)

  Revenons aux Roms. Les jeunes Roms téléguidés par leurs parents qui volent dans le métro, dans la rue, ou qui commettent des cambriolages sont des emmerdeurs qui nous pourrissent la vie. Nous sommes biens d'accord. Mais les grands délinquants financiers qui blanchissent des millions (des milliards ?)  qui volent le fisc, donc l'Etat, donc les contribuables honnêtes commes vous et moi (enfin surtout moi, vous je ne sais pas !) causent des dégats bien plus graves à notre société en crise.   Oui, mais eux, ils sont beaucoup moins visibles. Le bouc émisssaire doit être visible, repérable, immédiatement. S'il est immédiatement repérable (par sa tenue, sa sale gueule de métèque, sa couleur, son comportement social,...) il fait partie de ce que nous allons appeler "le réel". Nicolas Grimaldi (encore un philosophe, ex prof à la Sorbonne) montre que le réel est une chose très ambigue. Il affirme que pour le sens commun le réel est ce qui est immédiatement présent et sensible. Mais il remarque que le sens commun n'est pas forcément le bon sens ! A l'aide d'une métaphore (la graine de fleur),  il montre comment, l'avenir est le réel du présent. Il explique que si on achète des graines de fleurs, ce qui nous semble à première vue le réel ce sont les graines, mais quelques semaines plus tard ces graines ont donné des fleurs qui sont en fait le réel contenu dans les graines. Je vous le fais en dessin.

Grimaldi 1

     Grimaldi 2 - Copie

 

Bon, allez, on arrête là, je ne voudrais pas vous trop vous saper le moral. Déjà qu'après 8 journées de championat les Girondins sont 17e sur 20 clubs on va pas en plus se prendre la tête avec ces emmerdeurs  de petits Roms.

 

Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

(1) « Alors c'est ça l'enfer. Je n'aurais jamais cru... Vous vous rappelez : le souffre, le bûcher, le gril... Ah! Quelle plaisanterie. Pas besoin de gril : l'enfer, c'est les Autres. » Extrait de "Huis clos" pièce de Jean-Paul Sartre à trois personnages (Garcin, Ines, Estelle) jouée pour la première fois en 1944.

 

(2)   Sincèrement c'est pour moi un des meilleurs livres qu'il m'ait été donné de lire. Une histoire horrible écrite avec un humour noir décapant. Magnifique, époustouflant, j'en suis encore...hagard. Mes respects Monsieur Hilsenrath et toute mon admiration.  

Repost 0
Dominikos
26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 18:54

Imparfaits libres et heureux.

 

 

Quelle perception avons nous de nous même ?

Quelle perception les autres ont-ils de nous ?

 

On n'a pas attendu Aristogènes pour se poser ces questions. Mais un fait récent me conduit à nouveau sur ces chemins mille fois explorés. Tentons d'aborder le sujet par ... la bande (dessinée) . img079img080img081Je m'explique. Il y a quelques jours une amie, fidèle lectrice d'Aristogènes me dit au téléphone: "J'ai visité il y a quelques jours le musée archéologique de Naples et j'ai vu une sculpture qui m'a fait penser à toi."

- Ah ? quelle sculpture ?

- Un satyre bien membré en train de baiser une chèvre !

- ???????

- J'ai pris une photo, je te l'envoie.

- Euh...tu sais moi, les chèvres...ou alors peut-être...à la rigueur... après avoir un peu abusé de l'Ouzo ou du vin de Samos ...?  et puis bien membré ... je crois que tu fantasmes, restons modestes.

 

...et je reçois la photo.

  satyre 2

Alors là, ... mais alors là,...  comment dire,... alors là, j'en reste sans voix. Comment cette sculpture peut-elle faire penser à moi ?

img086

img085

 

 Non mais, quand même, si seulement ça avait été la statue d'Hercule dans ce même musée qui t'avais fait penser à moi !  

HerculeBien sûr il a une petite bite, mais il a la barbe, un peu de chichinette sur les flancs, un air songeur, ...  et plutôt sympa non ?

Alors il ne te fait pas penser à moi ?

Bon OK, dommage.

Alors si vous avez du mal avec l'image que vous avez de vous même et par suite avec l'estime de vous même, et que vous avez donc au moins autant de mal avec l'image que vous pouvez donner de vous même aux autres, je ne peux que vous conseiller la lecture du livre de Christophe André (1):

 

imparfaits libres et heureux livre

 Bon, Christophe André n'est pas vraiment un freudien, enfin je veux dire, pas vraiment du tout, mais si ça peut vous aider. A mon idée, c'est comme l'aspirine, ça ne soigne pas vraiment en profondeur mais ça calme la douleur.

 

Allez, à bientôt ?

 

Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

 

 

(1) Je vous avais déjà parlé il y a longtemps de ce livre de Christophe André, mais comme je vous connais bien, je sais que vous ne l'avez pas lu !  

Repost 0
Dominikos
14 septembre 2013 6 14 /09 /septembre /2013 07:00

 

C'est si rien que c'est que dalle.
 
Abandonnons maintenant le pinguoin et le phoque sur leur banquise (articles précédents) et retrouvons enfin le haut niveau de réflexion ampélosophiste qui fera entrer lors d'une prochaine modification des programmes scolaires, Aristogènes dans les manuels de philo de terminale. Il y a à peu près chaque année une réforme des programmes donc tous les espoirs nous sont permis.
- A moins que la prochaine instaure la suppression des manuels scolaires ? 
- Ou bien la suppression de la philo ?
 
Et puis si l'ampélosophisme n'entre pas dans les programmes scolaires, après tout ce n'est pas une catastrophe. Aristogènes n'est pas Platon ... ni Superman. Superm 1Superm 2Superm 3
 
Et la Syrie ? Doit-on aller sauver le peuple syrien qui se fait massacrer ? Les armes chimiques ont elle été utilisées ? Tous ces morts sont ils vraiments le résultat de l'utilisation de gaz toxiques ? Est-ce Bachar el-Assad qui aurait vraiment donné l'ordre de les utiliser ? La "ligne rouge" a-t-elle été franchie ?
Si on aide les Syriens ne va t'on pas aider les islamistes ?
Depuis des mois on nous amuse avec ce drame qui se déroule dans ce pays magnifique (j'y ai des amis qui sont bien plus que des amis) où a été inventée la première écriture alphabétique (Ougarit - ou Ugarit -  vers le XIVe siècle av JC.)
     
Ugaritugarit-b    
Mais les Syriens, tout le monde s'en fout ! Ils n'ont même pas de pétrole ! Des arabes sans pétroles... allô ? non mais allô quoi !...  c'est aussi ridicule qu'une fille sans shampooing comme disait Simone de Beauvoir.
Syrien 1Syrien 2Syrien 3Ce calembour fumeux m'a été fait il y a bien longtemps par un ami Syrien et je me permets donc de le recycler ici. (Merci J.)
Alors dans notre "village planétaire" faut-il lutter contre les dictatures ? Tiens, ça me rappelle un texte de Martin Niemöller. Vous ne connaissez pas Martin Niemöller ? Mais si, lisez, ça va sans doute vous rappeler quelque chose.
 
Quand ils sont venus chercher les communistes,
Je n'ai rien dit,
Je n'étais pas communiste.
Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
Je n'ai rien dit,
Je n'étais pas syndicaliste.
Quand ils sont venus chercher les juifs,
Je n'ai pas protesté,
Je n'étais pas juif.
Quand ils sont venus chercher les catholiques,
Je n'ai pas protesté,
Je n'étais pas catholique.
Puis ils sont venus me chercher,
Et il ne restait personne pour protester.
 
Alors si après ça vous avez encore un peu le moral lisez donc le dernier texte publié de Viviane Forrester disparue je vous rappelle le 30 avril dernier.
La promesse du pire. (Seuil)  
40 pages, 5 Euros, moins cher qu'un paquet de clopes mais plus toxique.
promesse du pire
 Le pingouin ! ...
    Le pingouin ! ...
        Le pingouin !
 
Bon, d'accord, mais c'est juste pour vous éviter de vous pendre tout de suite !
 Ping 10 a
 Ping 10 b
     
Ping 10 c
 

Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

Repost 0
Dominikos
22 août 2013 4 22 /08 /août /2013 10:00

Le pingouin et le phoque  (2)

 

Je sentais bien que ça allait vous plaire.   Bon, alors c'est d'accord, je vous en remets une petite couche, mais après, en septembre, c'est la rentrée et on revient à l'ampélosophisme pur et dur.

 

1 - Fête de famille.

Ping 5aPing 5bPing 5c

 

Avoue que tu ne la voyais pas arriver celle là. Et pourtant t'es habitué à mes calembours pitoyables ! Mais celui là tu ne l'as pas vu venir. Je sens que "Simon le Styliste" vieux et fidèle complice, calembourologue distingué mais toujours finement critique  de mes oeuvres, va encore me dire qu'avec le réchauffement climatique  plus le niveau marin monte, plus le niveau de mes vannes baisse. Ah Simon, heureusement que tu es là depuis au moins 8 ou 10 lustres ! (je compte en lustres c'est moins angoissant que de compter le temps en années. Avoir 12 lustres est plus confortable psychologiquement que de se dire qu'on a 60 ans ). Remarque que dans l'âge, ce qui est important c'est l'âge de ses artères. J'ai un ami de 14 lustres qui écrit des bouquins d'histoire sur sa région du Rouergue avec la passion et la fougue d'un ado de 3 lustres ! 

 

 

 2 - Avantages et inconvénients de la vie polaire.

Ping 6a

    Ping 6b

Ping 6c1

 

    Cette histoire va donner une idée à mon vieux pote Bill. Il va partir passer ses prochaines vacances d'hiver au pôle nord. Allez Bill, chiche qu'on y va  !...par pure curiosité scientifique bien sûr,et on revient au dégel.  

 

3 - Jour et Inuit.

Ping 7aPing 7b

Ping 7cLà, on ne dit rien hein ? On médite en silence et c'est tout, ou alors un fait une petite retraite dans un monastère zen, juste pour laisser pénétrer pleinement en nous la pensée pingophoquienne.

 

4 - Qui vit modestement sur la glace peut avoir de grands frais....

Ping 8aPing 8bPing 8c

  Là il vaut mieux arrêter non ?

Alors à bientôt ?

 

 

Nooooooon !... 

  une autre !....

      une autre !... 

         une autre !

 

Bon, d'accord mais là c'est vraiment la dernière, après on reprend la réflexion (ampélo)philosophique !

 

 

5 - Pédé comme quoi ?

Ping 9a

 Ping 9b

Ping 9c

 

 Vous voyez, je vous avais bien dit qu'il fallait arrêter !

 

 

Ah, j'allais oublier ! Juste une info sur la lecture de la semaine. 

 En un peu plus de 100 pages une petite mise au point pédagogique, intéressante et utile me semble-t-il après quelques publications dont la principale qualité était peut-être de faire un succès de librairie.  (...et désolé pour Michel Onfray qui à une autre époque nous a offert à lire des oeuvres d'un autre niveau.)img050

 img051

Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr 

Repost 0
Dominikos
18 août 2013 7 18 /08 /août /2013 07:14

Le pingouin et le phoque.

 

Depuis fin juin Aristogènes est en vacances.Quelque chose me dit qu'il est parti chercher la fraîcheur vers les hautes latitudes. Il m'a chargé de vous faire part de quelques petites histoires idiotes d'un pingouin et d'un phoque !!! Bon, pourquoi pas, je ne refuse rien à mes amis. Au moins je suis certain que même les lecteurs qui trouvent parfois mes articles un peu trop difficiles, vont comprendre.

 

1 - Qu'est-ce qu'on rigole !

Ping 1a

Ping 1bPing 1c

 

 Vous suivez ? Bon, alors je continue.

 

2 - Un pingouin fils de la jongle.

Ping 2aPing 2bPing 2c

 

C'est con hein ? Oui, je sais c'est comme un journal télévisé de TF1. Mais ça repose.

 

3 - Vive l' Empereur.

Ping 3aPing 3bPing 3c

        Vous trouvez aussi que ça change des citations de Platon, Montaigne ou Hilferding ? Mais au moins le pingouin et le phoque vous laissent l'esprit libre pour aborder dans les meilleures conditions la nouvelle saison du championat de France de foot.  

 

4 - "Fuck you !" (Citation attribuée à Margaret Thatcher au cours d'un discours devant des mineurs grévistes en 1984 ou 1985. Information qui mériterait cependant d'être vérifiée).

Ping 4a

Ping 4b

Ping 4c

 

 

 

Allez, d'accord, on arrête là pour aujourd'hui. Mais attendez vous à lire la suite des histoires du pingouin et du phoque d'ici peu et même peut-être avant.

 

Juste une petite lecture à vous conseiller avant de partir. img032  img031

 

à bientôt ?

 

Correspondance:  aristogenes@aliceadsl.fr

Repost 0
Dominikos
23 juin 2013 7 23 /06 /juin /2013 18:00

Sale temps.

 

Le Grecs ont deux mots pour parler du temps. "Chronos" pour le temps qui passe et "Kairos" pour le temps qu'il fait.

Pourquoi faire cette remarque linguistique sur le temps en début d'article ?

Simplement parce que le début de cet article en est aussi la fin. Je n'ai pas le temps de faire mieux ! Temps 1Temps 2Temps 3

 

A bientôt...si j'ai le temps.

 

Correspondance:  aristogenes@aliceadsl.fr

Repost 0
Dominikos
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 06:00

"Le coin de Camille".

  Couple hétérosexuel

   Quand je vois les milliers de braves gens qui manifestent contre la loi autorisant le mariage pour tous, je me dis qu'ils ont sûrement raison de le faire. Ils ne peuvent quand même pas être aussi nombreux à avoir des charançons dans la boite à penser ?

 

Quoi que ... imagesCABAGSN8

 

  C'est alors que me revient en mémoire le texte de Platon, "CRITON", dans lequel Platon organise un dialogue entre Socrate dans sa prison, qui vient d'être condamné à mort et son ami Criton. Ce dernier expose  au condamné toute la peine que va causer sa disparition à ses amis, et, étant riche,  il propose à Socrate de soudoyer les gardiens pour lui permettre de s'enfuir et d'échapper ainsi à la mort. (Il était fréquent à l'époque de payer les gradiens pour sortir de prison. Il suffisait ensuite de s'exiler quelques temps hors de la cité. De nos jours heureusement "les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits" et les riches ne peuvent plus avoir une justice "sur mesure" ... enfin, c'est ce qu'on dit dans les manuels scolaires.). Mais le vieux philosophe refuse la proposition de son ami et disciple. Alors Criton insiste en montrant à Socrate que la  corruption des gardiens étant une pratique courante, il va être accusé par l'opinion publique en tant que riche ami du condamné de n'avoir rien fait pour le sauver.  

 Socrate lui répond alors que de "l'opinion publique, il s'en tape le coquillard avec une pate d'anguille" (Traduction assez libre du texte grec de Platon par Aristogènes, mais très fidèle à la pensée de l'auteur)

 

3166599 6 d6d0 pochette-de-l-album-de-maxime-le-forestier-l

  En effet pour Socrate, ce n'est pas l'opinion du plus grand nombre plus ou moins anesthésié par la pensée commune, la propagande officielle et les préjugés populaire (la doxa) qui importe, mais l'avis des sages, c'est à dire de ceux qui ont vraiment une connaisance du sujet.

  Sur le thème de la pensée populaire avez vous écouté "La bête curieuse" sur le dernier CD de Maxime Le Forestier ?

Pour Socrate les opinions sont fondées sur l'apparence ou la croyance, alors que les choses essentielles pour l'esprit (pour l'âme = Psychê) sont fondées sur un savoir. 

On trouvera plus tard  une conception très proche chez Spinoza (1632 - 1677) philosophe d'origine portugaise et de famille juive exilé aux Pays-Bas, donc un peu moins Grec que Socrate et Platon, (mais grand philosophe quand même !) qui associe "l'opinion" à la croyance et le "savoir" à la connaissance. 

Alors, sommes nous encore capables de penser ?

3 voeux 1

3 voeux 2

3 voeux 31

  "Il n'est d'activité plus subversive que [ la pensée ]. Plus redoutée. Plus diffamée aussi, et ce n'est pas un hasard, ce n'est pas anodin: la pensée est politique. Et pas seulement la pensée politique. De loin pas ! Le seul fait de penser est politique. D'où la lutte insidieuse, d'autant plus efficace, menée de nos jours comme jamais contre la pensée. Contre la capacité de penser."

Viviane Forrester - "L'horreur économique"  Fayard. 1996

 

 

Bon, je ne tiens pas à vous faire péter une durite (ou "durit" pour les puristes), alors pour terminer, si vous avez une soirée de libre et un budget d'environ 30 Euros par personne (en soirée, à midi c'est moins cher) je vous conseille une découverte récente: un resto tenu par des gens agréables  où vous dégusterez une cuisine vraiment originale, avec des associations de saveurs inattendues. Une merveille aussi bien pour les entrées, les plats et les desserts. "LE COIN DE CAMILLE" 56 rue de Pas Saint Georges à Bordeaux. (Pour le malheureux qui n'habitent pas Bordeaux je suis désolé). Je leur fais de la pub d'autant plus volontiers que je ne connais absolument pas les personnes qui tiennent ce resto, que je ne leur dois rien (j'ai payé la note avant de partir), ni eux non plus.

 

Mais attention. Le commentaire ci-dessus n'est que mon opinion sur ce restaurant !

  Camille 1

Camille 2

 

Correspondance:  aristogenes@aliceadsl.fr

Repost 0
Dominikos
23 mai 2013 4 23 /05 /mai /2013 09:00

La lumière bordel !

 

Je dois à mes lecteurs privés des pensées d'Aristogènes depuis un mois qui, si j'en crois leur courrier, mijotent dans l'inquiétude, une petite explication sur ce silence auquel ils n'étaient pas habitués.

Pour faire bref je dirais que c'est un problème de tsimtsoum qui m'affecte.

 

A bon, v'la aut' chose ! Vous ne connaissez pas le "TSIMTSOUM". Je m'en doutais. Déjà qu'avec le grec vous avez du mal, alors avec l'hébreu..., car "Tsimsoum" est un mot hébreu. Je vous fais un dessin.

 Tsimtsoum 1Tsimtsoum 2

Tsimtsoum 3

Vous ne pensez tout de même pas que je vais me lancer dans une explication détaillée du concept de "tsimtsoum" ou de la "Kabbale" ? Bon. (Ouf ! pensent certains).

Tout ceci pour dire que depuis quelques mois j'ai l'impression que la lumière s'éteint. La lumière de l'esprit bien entendu.

Chaque mois depuis janvier, j'apprends la disparition d'une personne qui a éclairé mon chemin depuis des années.

 

Janvier: Jean-Bertrand Pontalis.

001PONTAL~2

 

Février: Stéphane Hessel.

002 stphane hessel image

Mars: Jérôme Savary.

003 jerome savary est mort a 7

Avril. Viviane Forrester.

004Forrester

Si certains d'entre vous n'auraient pas encore lu "L'horreur économique" de Viviane Forrester il est encore temps ! Et quand on pense que cet ouvrage a été publié en 1996 on mesure à quel point les politiques, journalistes et autres "experts" en économie nous mènent en bateau.

Et Vivianne Forrester disparaît dans l'indifférence à peu près générale.

 

Bien entendu, si vous avez un peu le moral dans les chaussettes, la lecture de "L'horreur économique" ne remplacera jamais une bonne pilule de Prozac ou une soirée télé devant un match de foot ou encore, une bonne émission de variétés.

Et en plus ce putain de temps froid pluvieux qui n'en finit pas !

Car comme dirait Mamie Fermarin: "Y'a pus d'saisons !"

  y'a pus d'saison

A plus tard, quand il y aura une éclaircie.

 

Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

 

 

PS: Pour une fois, je dois avouer que je suis assez fier de mes trois premiers dessins.

 

Repost 0
Dominikos
14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 22:00

Big Brother and my gun.

 

Juste un peu de neurobiologie pour poser le problème.

Examinons la coupe d'un cerveau humain.

L6 - Copie

Petit rappel "Big Brother" est le nom d'un personnage du roman de George Orwel  "1984". Il est chef d'Etat, grand surveillant ("Big Brother is watching you"), objet de culte. Il symbolise aujourd'hui l'ensemble des institutions qui portent atteinte aux libertés fondamentales ou à la vie privée des citoyens.

 

Hypothèse:  Plus une société est fragilisée, plus elle semble demander à l'Etat de la protéger contre les agresseurs (réels ou supposés) ou à chercher en s'en protéger individuellement.

 

Explication par l'image:

Découillage - 2

 

Découillage

"Oh my God !" les hippies ne sont plus ce qu'ils étaient !

Imaginez un instant que la paranoïa ambiante gagne les ampélosophistes !

Surmoi 1

 Dieu nous en préserve !

 

Dieu ? Tiens, pourquoi pas ? Les religions ne sont elles pas une source inépuisable de valeurs morales ? Et la morale n'est elle pas en fait la "matière première" sur laquelle se construit le surmoi ? (Nous revoilà sur l'aricle précédent, ouf, j'y suis arrivé).

Ce bon archevêque, Hyacinthe-Louis de Quelen, qui affirmait que même du côté de sa mère Jésus était d'une "bonne famille" (car il y a aussi hélas des "mauvaises familles") devait avoir un surmoi super chouette, nickelé, poli, plus brillant que le crâne de "Monsieur Propre".

Remarquez que si on cherche quelques renseignements sur l'archevêque on trouve que : "En 1831, il se signala également par la dureté dont il fit preuve à l'égard de l'abbé Henri Grégoire en ordonnant à son clergé que lui soient refusés les derniers sacrements ainsi que des funérailles religieuses, ce dernier ayant refusé de renoncer au serment qu’il avait prêté à la Constitution civile du clergé. C’est à la hauteur de vues de La Fayette que l’abbé dut d'être accompagné par la population parisienne à son lieu de sépulture".

http://fr.wikipedia.org/wiki/Hyacinthe-Louis_de_Qu%C3%A9len

 

Pas très catholique comme attitude pour un homme qui professe une religion de l'amour du prochain et du pardon, non ? 

D'autant que l'Abbé Grégoire (1750 - 1831) s'était déclaré en 1789 pour l'abolition des privilèges, l'émancipation des juifs, le suffrage universel, l'abolition de l'esclavage, et se montra en faveur de l'abolition de la peine de mort.  

 

Et les massacres perpétrés par les croisés au Moyen-Orient aux XIIe et XIIIe siècles ?

Et les massacres de cathares en Languedoc ?

Et l'inquisition ?

Et les talibans et autres intégristes de tout poil qui pourrissent la vie de leurs contemporains ?

Et merde !

Bon alors on se le construit avec quoi son surmoi ?

 

Car enfin, si les protections (lois, murailles, caméras de surveillance, vigiles, armes individuelles...) ne suffisent pas à nous protéger, ne font que nous enfermer davantage dans une société répressive, et que la construction d'une notion de limite morale à l'intérieur de chaque individu est trop difficile à atteindre, que fait on ?

Surmoi 2

Pour ma part, je crois que je vais aller revoir un vieux film de Walt Disney... ou les vidéos de Nabila.

Et vous ?

 

Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

Repost 0
Dominikos
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 15:00

...mais il était par sa mère d'une excellente famille".

 

Alors, c'est du Coluche ? Du Pierre Desproges ? Du Guy Bedos ? Vous n'y êtes pas du tout. A priori ce n'est même pas de l'humour ! C'est une citation tirée d'un sermon de Monseigneur Hyacinthe-Louis de Quelen, (1778 - 1839) archevêque de Paris.

Mais pourquoi citer de Quelen me direz-vous ?

Parce que ça va me servir à approfondir la réflexion d'un penseur (une penseuse ?) contemporain(e), je veux parler de Nabila.

(Pour ceux qui ne connaissent ni de Quelen, ni Nabila, je suis désolé, ils n'ont aucune chance à "Qui veut gagner des millions")

 

Allô 1Allô 2Allô 3

  Je ne sais pas si le grand public mesure vraiment les dégats occasionnés par l'affaire Cahuzac.

- Catastrophe pour le PS. Tout le monde est d'accord. 

- Catastrophe pour l'ensemble de la classe politique. Le discrédit et les soupçons de corruption, d'affairisme n'épargnent ni la droite ni la gauche. 

 - Sourtout catastrophe pour les institutions républicaines qui reposent fondamentalement sur un minimum de confiance nécessaire entre les citoyens et les élus.  

 

Le "Front des Patriotes" organisme d'extrême droite, reprend avec en illustration une photo de la manifestation parisienne du 6 février  1934, les mêmes arguments qu'à l'époque de  l'affaire Stavisky :

 "Ripoublique, umps, privilèges, prérogatives, passe-droits, complaisances, avantages, aubaines, faveurs, emplois fictifs, facilités, prébendes, népotisme, dispenses, immunités, arrogance, mépris, inutiles, incapables, extravagants, hypocrites, chattemites, mielleux, fourbes, parjures, sournois, tartuffes, profiteurs..."

Rappel 6 fevirer 1934: Alors que la crise économique des années 30 frappe la France une manifestation "contre le gouvernement de voleurs et de traitres" est organisée à Paris devant l'Assemblée nationale. Et il n'y a pas que les "ligues" d'extrême droite admiratrices des politiques de Mussolini et d'Hitler" qui y participent, on y trouve également des gens de gauche déçus par le gouvernement et la classe politique en général !

On sait à quoi tout cela a abouti 5 ans plus tard. Causes effets 1Causes Effets 2

Causes Effets 3

Mais la solution au problème existe. Il faut moraliser la vie politique.

Et pour moraliser la vie politique on va faire de nouvelles lois.  

 

Déjà en 1685 Louis XIV pensait que la présence de protestants dans le royaume de France posait problème à la monarchie absolue. La solution évidente était donc d'abroger la loi (l'Edit de Nantes) qui autorisait leur présence en France depuis Henri IV en 1598. Quel succès !

 

Pour lutter contre les islamistes il suffit d'interdire par une loi, le port du voile et pour éviter que des petits malins profitent de leur position d'élus de la République pour s'attribuer des privilèges, il faut juste la loi qui va bien. Heureusement qu'on a des gens qui pensent à la tête de l'Etat.

 

Depuis Héraclite d'Ephèse (vers 544 - vers 480) et me peut-être avant, on a toujours l'impression que les problèmes de société ont des causes extérieures et qu'il faut s'en protéger par des lois. ("Il faut combattre pour ses lois comme pour ses murailles" - Héraclite

Et si la cause des dérives actuelles était plutôt liée à des dérèglements de l'intérieur des individus, c'est à dire de leur personnalité ?  Si le fond du problème était qu'aujourd'hui une grande partie de nos contemporains ont un "surmoi" en panne ? 

 

Qu'est-ce que le "surmoi" ?  Ou bien vous avez un minimum de connaissances sur la pensée de Freud ou bien je vous explique et vous allez trouver ça chiant.  En très très très résumé disons que c'est une instance (une composante) de la personnalité (avec le moi et le ça), qui représente la notion d'interdit que l'on se fixe soi même souvent de manière inconsciente.

La formation du surmoi chez l'individu est sans doute fondamentalement liée à l'éducation (famille, école, société ...).  

 

Alors dans ce cas, le problème est bien trop complexe pour être réglé par une simple loi.

 

Bon, ...euh...on fait quoi maintenant ?  On apprend la contrebasse ?

Contrebasse 1

  Contrebasse 2A

 

  Que vient faire ici cette histoire de contrebasse ?

Oh ! ça va ! C'est mon blog non ? La contrebasse c'est juste histoire de reprendre un peu mon souffle en faisant un clin d'oeil à Yves Carbonne, cher ami et génial bassiste de jazz qui vit au Nouveau Mexique.

Vous ne connaissez pas Yves Carbonne ? Comblez cette lacune tout de suite !

http://www.youtube.com/watch?v=qHM_F0P0bGU 

  Carbonne2

 

Je pense que je reviendrai dans un prochain article sur Nabila, de Quelen, Cahuzac, le surmoi en passant peut-être par Dostoïevsky les Frères Karamazov et le staretz Zossima, mais en attendant je vous laisse avec Yves en espérant que sa musique vous enchantera. C'est bien assez pour aujourd'hui.

 

Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

Repost 0
Dominikos

Articles Récents

Liens