Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 18:00

...sous serment.

 

Vu la tournure que prennent les évènements je tenais à faire cette mise au point.

 

img538

img539

img540

Qu'on se le dise !

 

Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

Repost 0
Dominikos
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 18:00

Stylosyllogisme

 

J'offre aujourd'hui avec plaisir, fierté, mais en gardant toute ma modestie le mot "STYLLOSYLLOGISME" à la langue française.

Issu du grec  "stylos" (stuloV)  qui veut dire "colonne" et "syllogismos" (sullogismoV) "méditation",

le "stylosyllogisme" est la pratique de la méditation en haut d'une colonne.

Vous l'avez compris si vous avez lu l'article précédent, c'est Simon le Stylite (ou Siméon, célèbre anachorète: 392 - 459)qui m'a inspiré. Mais avant Simon le Stylite je dois rendre hommage à "Simon le Styliste" dont il était également question dans cet article.

 

Dans son message de commentaires sur l'article "Contradictions" il écrit:

 

Philê Dominikos (Simon est sûrement l'hélléniste le plus distingué vivant entre Le Dorat et Tartifume *

 

On reconnaît bien là l'école du Shiai Drouâ à qui Thor Duku  rendit un vibrant hommage dans son ouvrage définitif:

DE COTORSIONNIBUS AD SHIAI DROUA HOMMAGUM.

qui passe par tous les méandres de la pensée transitoire et fondamentale.

Puis il ajoute: 

Le fondement de tout transit est-il par essence déchet, et donc non être ? 

Sur ce point précis il me semble qu' Aristogènes peut lui répondre: 

 Trans 2

 Je ne vais quand même pas vous faire un commentaire du commentaire  de Simon. Il pourrait bien écrire lui même ses pensées, aphorismes, poésies sur un blog pour en faire profiter le grand public ! Voilà qui est dit.  

 

Quant à la pratique du stylosyllogisme je me demande si nous ne devrions pas proposer une réforme constitutionnelle qui l'imposerait à chaque Président de la République, et peut-être même à un ensemble un peu plus élargi de la classe politique ?

   Stylostyllog

  J'imagine bien quelques colonnes installées par exemple en Provence, sous un climat plutôt doux, dans un endroit abrité du mistral (vous voyez, je pense à un minimum de confort des futurs stylites), où Président, ministres, députés et sénateurs viendraient faire à tour de rôle quelques mois de retraite pendant leur mandat. La contrainte leur serait notifiée avant leur élection bien entendu. Je me demande juste si dans le coup il y aurait toujours autant de candidats ? Mais au moins on verrait ainsi que ceux qui se présentent au suffrage populaire ne le font pas uniquement pour leur gloire personnelle et on vraiment le sens du sacrifice associé à un profond désir de réflexion et de remise en question de soi.

Car depuis quelques années et particulièrement depuis quelques mois, l'image que donne la classe politique quelle que soit son orientation (gauche ou droite) est calamiteuse, et dans une démocratie quand le peuple n'a plus confiance dans la politique, vers quoi peut-il se laisser entraîner ?

 

Mais soyons sympas, la visite des femmes (en bas de la colonne) pour les hommes et des hommes pour les femmes, serait autorisée, pas comme avec Simon le Stylite.

  Simon 2 

 

Dois-je rappeler que le mot "cénobite" n'a aucune connotation sexuelle, mais désigne seulement les moines qui vivent en communauté, à la différence des "anachorètes" qui vivent seuls en ermites ?

 

* Précision pour ceux qui auraient des lacunes en géographie,  "Le Dorat et Tartifume" sont des quartiers de Bègles en Gironde.

 

Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

Repost 0
Dominikos
23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 09:00

Olé !

 

Quand j'ai écrit mon dernier article j'étais loin de penser qu'il me vaudrait un courrier si abondant et d'une telle qualité. A vrai dire, je suis chez moi depuis lundi vaincu par une armée de virus, une cohorte de bactéries, et une foultitude d' humeurs pestilentielles.  Je profite de ce temps d'immobilité forcée pour écrire et dessiner un peu.

  Picasso

D'après le courrier, je constate que cette question des contradictions touche  directement un certain nombre de lecteurs. Mais c'est d'abord le philosophe et homme de théâtre Norvégien Thor Duku-Hansen qui intéresse le public. Il est vrai que "Wikipédia" est discret sur le personnage comme certains d'entre vous on pu le remarquer. En fait il faut donc préciser que "Thor Duku-Hansen" est le pseudonyme de Vladimir Lautkon, appelé aussi Vla Lautkon par ses amis. Avec cette information, si vous reprenez vos recherches, elles devraient s'avérer plus fructueuses. (Tenez moi au courant)

  Peinture et cul

Mais venons tout de suite au courrier des lecteurs.

 

Sophie, sage comme Athéna, agile comme Hermès, et joyeuse comme Dionysos m'écrit:

 

"J'ai trouvé une contradiction et le problème c'est que je ne sais pas quoi faire avec: J'aime les animaux ET la corrida.

Hypothèse: Je suis tordue comme Thor Duku.

Conséquence 1 : Je refuse d'être officiellement tordue et je vais aux corridas avec une cagoule sur la tête par 40°C pour préserver l'anonymat.

Conséquence 2 : Je refuse qu'on me dise que je suis tordue et j'extermine par tous les moyens ceux qui me le font remarquer.

Et ainsi de suite pour toutes les contradictions.

A part ça tout va bien."

 

Réponse ampélosophiste: Une contradiction est-elle une contradiction ou quelque chose qui nous semble être une contradiction?

  Dératisation 20

 

  Suivons le raisonnement du rat Bakounine.

Si nous prenons pour exemple le libéralisme économique première grande théorie socio-écomique fondée par Adam Smith à la fin du XVIIIe siècle, on constate qu'il  a pour but de diminuer la pauvreté au Royaume-Uni puis dans le monde. (Adam Smith a d'abord enseigné la logique et la philosophie moraleà Glasgow).

Aujourd'hui le libéralisme est la règle économique universellement appliquée à toute la planète et les inégalités s'accroissent, la misère n'a jamais été aussi présente. Bien sûr il y a encore des pays qui se disent "communistes"  la Chine (ça fait rire...jaune ?) . La Corée du nord (Houaps !!! ). Bon, autant garder le libéralisme économique. 

En même temps les statistiques données sur la faim dans le monde nous informent (si nous voulons bien nous informer) qu'environ 5 millions d'enfants meurent de faim chaque année sur la planète en prenant la fourchette basse.

(1 enfant meurt de faim toutes les 6 secondes). (on trouve aussi parfois des chiffres plus élevés)

 http://www.planetoscope.com/mortalite/778-nombre-d-enfants-mourants-de-faim-dans-le-monde.html

 

Donc il semble correct de dire que le libéralisme économique présente une contradiction dans la mesure où l'effet produit par le système qui incite les possesseurs du capital à faire toujours plus de profits plus rapidement, (et cela à l'échelle mondiale)   s'il accroît bien les richesses et le niveau de vie d'une partie de la population, met également gravement en péril l'existence de millions (milliards ?) d'individus Ce n'était pas le but recherché par Adam Smith.

  Il y a donc contradiction entre le but proclamé et le résultat obtenu.

 

Et la corrida ? Si nous examinions d'un peu plus près le cas de ce spectacle sanglant ? 

Y aurait-il contradiction entre le fait d'aimer les animaux et celui d'apprécier la corrida ?

La corrida est un spectacle cruel, violent, qui met la mort d'un animal en scène. 

C'est indiscutable.

Mon ami le rat Bakounine me fait remarquer qu'il n'y a pas un "toro" de combat qui meurt toutes les 6 secondes comme les enfants du tiers monde,  victimes d'un système économique mondialisé pour lequel il n'ont aucune valeur marchande.

D'autre part il ajoute qu'il aimerait bien que l'extermination des rats d'égout qui est  "une cause d'utilité publique" soit pratiquée selon le rite de la corrida, car dit-il,  le spectacle aurait au moins de la gueule, et pour qui respecte la vie, la vie d'un rat d'égout vaut bien autant que celle d'un "toro" (ou d'un enfant du tiers monde, dont la mort n'est pas mise en scène, mais avec plus de 10 000 par jour, ça serait lassant, non ?)

( Il y a environ 12 000 "toros" mis à mort par an dans les corridas)

http://fr.answers.yahoo.com/question/index?qid=20100926045803AAlaFs0

 

Il est con ce Bakounine ! C'est bien un rat !

  anti-corrida

anti dératisation rat  Dératisation

 

Et puis, la mort étant collée à la vie comme le vent à la voile, le jour à la nuit, l'ombre à la lumière,  est-ce ne pas aimer la vie que d'assister avec émotion, à ce rite (sûrement barbare)  qui voit s'affronter dans une  fugace tragédie, l'intelligence de l'homme à la force brutale et obscure de la bête jusqu'à la mort d'un des protagonistes ? (Le plus souvent le "toro" me semble-til)

Bon enfin, moi, ce que j'en dis, je ne vais même pas à la pêche à la ligne dans le Bassin d'Arcachon (1) ! Alors... je cherche juste à venir en aide à Sophie.

 

Mais je voulais aussi vous présenter le courrier de "Simon le Styliste" (à ne pas confondre avec Simon le Stylite qui est un saint Syrien). (Mais non, c'est sans jeu de mot, vous me connaissez, je n'aurais pas risqué un calembour aussi pourri ! ...Euh, bon,...parfois peut-être ?)

mural-simeon-600

Mais là je vois que ça commence à faire long, alors je vous parlerai de Simon le Styliste dans le prochain article. Vu mon état de santé je crois que je vais avoir encore du temps à consacrer à l'écriture !

A bientôt.

 

(1) Je l'avoue, il m'arrive parfois de massacrer quelques huîtres sans beaucoup d'élégance. Sophie en est témoin.

 

Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

Repost 0
Dominikos
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 07:00

"PROPRIO HUMANUS CONTRADICTIONUM EST"

 

Vous avez reconnu cette citation du philosophe et homme de théâtre Norvégien, Thor Duku-Hansen. "La contradiction est le propre de l'homme"  (je traduis pour les lecteurs qui auraient du mal avec le latin épicé à la sauce scandinave).

 

  Mais pourquoi donc ce Norvégien écrit-il dans un latin approximatif me direz vous au lieu d'utiliser sa langue maternelle, ou l'anglais comme n'importe quel Français ?

 

Alors là je n'hésite pas à vous répondre que si vous commencez à me poser des questions qui m'éloignent du sujet, nous allons nous égarer et vous ne manquerez pas de me reprocher après d'être trop long ! Cependant, voyez-vous,  cette question nous ramène directement au coeur du sujet.  "La contradiction est le propre de l'homme".  Vous voulez à la fois une explication sur la façon d'écrire de Thor Duku, mais en même temps vous demandez dans votre majorité un article court avec des petits dessins d'Aristogènes, de préférence accompagné de son rat Bakounine, plus si possible une petite histoire de cul, car il y en a parmi vous qui prétendent que ça allège, avec élégance, le discours didactique.

  Le cul mène à tout

 

Quand j'observe les difficultés économiques, politiques, sociales, écologiques, financières, ... dans lesquelles se débat la France, l'Europe, et même le monde car la crise écologique ne connaît pas les frontières, ce qui me choque d'abord c'est les contradictions dont nous faisons preuve quand nous évoquons des pistes pour tenter de résoudre les problèmes.

 

Prenons quelques exemples.

 

Politique:  Si nous  posons la question aux citoyens "QUEL EST LE MEILLEUR TYPE DE GOUVERNEMENT ?" ils vont répondre à plus de 90% "LA DEMOCRATIE" (dans le sens de "gouvernement par le peuple")

Mais en même temps on va entendre :

- "La classe politique est pourrie."  Nous sommes gouvernés par des voleurs (kleptocratie, ou cleptocratie) ou par les plus mauvais (cacocratie, ou kakistocratie)

(Ne me remerciez pas pour l'enrichissement de votre vocabulaire,dans mes articles, c'est comme dans les "KINDER SURPRISE", il y a des cadeaux inattendus)

- "Il est inutile de voter ça ne changera rien."

 

Alors certaines personnes peuvent être favorables à la démocratie représentative (la notre), d'autre penser que les politiques sont tous corrompus et d'autres que voter ne sert à rien ("élections pièges à cons!"), le problème c'est que beaucoup de nos concitoyens proclament les trois opinions en même temps !!!

  -1ère CONTRADICTION.

 

Economie:  L'économie c'est l'organisation et le fonctionnement des activités de PRODUCTION (biens et services) et de ce qui découle de ces activités de production à savoir la DISTRIBUTION et la CONSOMMATION.

 

- Nous sommes tous scandalisés par la fermeture des entreprises françaises surtout dans le domaine industriel. "Produisons français !"

- Mais en même temps combien d'entre nous sont disposés à n'acheter que des produits français même s'ils sont un peu plus chers pour maintenir la production nationale ?

  -2e CONTRADICTION.

 

On peut multiplier les exemples pour chaque rubrique, mais vous les trouverez  vous même. 

 

Là ou ça se corse  c'est quand on aborde le domaine des comportements sociaux ou des relations affectives.  

  Drague 100

Drague 2

  On trouverait cependant bien difficilement un homme appartenant à la civilisation occidentale osant affirmer qu'il n'est pas absolument pour l'égalité des sexes ! ...et pourtant....

-3e CONTRADICTION.

 

Du côté des femmes ce n'est peut-être pas mieux ?

Contradiction 1Contradiction 2

Contradiction 3

4e CONTRADICTION

Alors si on s'arrêtait là pour aujourd'hui ?

...mais vous pouvez continuer chacun à votre rythme à rechercher les multiples contradictions qui illuminent notre vie comme les petites lampes scintillantes des sapins de Noël. Bonne chasse !

 

Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

Repost 0
Dominikos
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 11:00

François

Encore un François ! Le Pape est Argentin mais le prénom par contre, est bien français. Vous connaissez plus français que François vous ? Bon, alors COCORICO ! 

Depuis quelques temps les François semblent avoir le vent en poupe. Après l'élection de François Hollande, voici le pape François, et même François 1er.

Cette élection vient de redonner le moral à Jean-François Copé.

François 1 2 3

Le problème c'est que vous avez toujours un rabat-joie qui est là pour vous casser l'ambiance !

 

Mais revenons au Pape. Le choix du nom "François" est lourd de sens. On peut penser qu'il se réfère plutôt à François d'Assise qu'à François Hollande. (Enfin, moi, ce que j'en dis...je ne suis pas un spécialiste de l'Église.)

 

Alors qui est François d'Assise ? (1181 ou 1182 - 1226)

Un fils de riche commerçant qui a fait du business avec la France et qui, revenant les poches pleines en Italie, donne le prénom de François (le Français) à son fils.  

Le gamin se la pète avec les fils à papa du coin, rêve de se faire anoblir et de devenir chevalier, fait même une année de prison, jusqu'au jour où il entend dans une chapelle une voix qui lui demande de "réparer son église en ruine." Il se met alors à dilapider le fric à papa pour retaper la chapelle et aider les pauvres !!!

Le père furax, assigne le fiston devant un tribunal religieux. En public, au milieu de la place d'Assise, François rend l'argent qui lui reste puis se met à poil, rend aussi ses vêtements et se casse ! (l'histoire ajoute que l'évêque le couvre avec son manteau et le prend sous sa protection ....)

Vous imaginez l'influence de François d'Assise sur François Ier ?

 

Habemus papam Bon, allez, tout va pour le mieux, on a un nouveau pape, les usines continuent de fermer, les banquiers font toujours des affaires, les Syriens se font toujours massacrer, les Chinois travaillent pour des salaires de misère et enrichissent la "bourgeoisie communiste" locale (Oui, je sais "Bourgeoisie communiste" ça fait un peu oxymore, et pourtant !) et environ 30 000 enfants meurent de faim chaque jour dans le monde.

Mais c'est quand même pas pour ça qu'on va faire la gueule !

 

Correspondance:  aristogenes@aliceadsl.fr

 

Repost 0
Dominikos
4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 09:00

Renonciation.

Pape retraite

 

Le pape coule une retraite heureuse à Castel Gandolfo. Bon, celle là elle est faite et on n'en parle plus d'accord ?

 

La réflexion du jour est liée au télescopage de deux citations latines et d'une émission de radio qui a priori n'ont aucun rapport entre elles ... et pourtant ...

 

 Explication:

 

J'écoute l'émission dans laquelle le philosophe Alain Badiou commente sa nouvelle traduction de "La République" de Platon. 

 http://www.franceculture.fr/emission-les-nouveaux-chemins-de-la-connaissance-avec-alain-badiou-34-lire-et-reecrire-platon-2013-0

 

J'imagine Aristogènes à France Culture !

 img474

img475img476

Suite à mon dernier article une lectrice m'envoie la citation de Sénèque

"STERCUS QUIQUE SUUM BENE OLET" (Chacun trouve que son pet sent bon.")

 

Puis je lis sur le blog d'une artiste plasticienne dont je suis régulièrement le travail, la citation de l'Ecclésiaste (Bible): "VANITAS VANITATUM OMNIA VANITAS"

http://www.anne-hecdoth.com/   (Allez voir c'est un travail plein d'intelligence d'humour et de sensibilité, qui a de plus un véritable intéret esthétique et même éthique - à mon idée -, mais faites vous donc un avis vous même !)

 

Badiou explique que dans sa traduction il s'est appliqué à retranscrire plus les idées de Platon que le texte lui même (si j'ai bien compris son propos) pour le rendre plus clair aux lecteurs d'aujourd'hui. Par exemple le fameux "mythe de la caverne" se retrouve transposé dans une salle de cinéma, car d'après le philosophe, cette image parle beaucoup plus à nos contemporains que l'image des prisonniers dans une caverne. Bon, pourquoi pas ? De toute façon, peut-on vraiment traduire un texte sans plus ou moins le déformer ? Alain Badiou évoque le terme grec de "LOGOS" qui est intraduisible en français par un seul mot.

ChouraquiVieille question.

Ce problème de la traduction me fait alors penser au travail d'André Chouraqui (1917 - 2007) , lorsque dans les années 80 il traduisait la Bible à partir des textes hébreux les plus originaux possibles. Le résultat fut étonnant.

 

Exemples : Génèse est traduit par "Entête"

Le texte traditionnel dit:

"Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre."

Par Chouraqui ça donne:

 "ENTÊTE Elohims créait les ciels et la terre." 

 

En fait, toute tentative de traduction ne serait-elle pas une vanité ? Tiens ? ça nous ramène à la citation de l'Ecclésiaste.

Oui, mais tout ça n'est pas bien drôle me direz-vous.

  image477

img478img479

 Revenons à la Bible Hébraïque. L'Ecclésiaste (du grec "écclésia"= assemblée, "Qohèlet" en hébeu) est un texte qui commence dans sa version latine par  "Vanitas vanitatum omnia vanitas" que l'on traduit par "Vanité des vanités, tout est vanité".

Mais le texte latin est lui même une traduction du texte grec (version de la Bible dite des "Septantes" rédigée aux IIe et Ier siècles av JC) qui est lui même la traduction du texte hébeu original ! Le mot traduit par "vanité"en latin a, d'après André Chouraqui le sens de "fumée". D'où la traduction proposée: "fumée de fumées, tout est fumée".

 

Conclusion: Toute traduction ne serait-elle pas en plus d'une vanité, une opération d'enfumage ?

...et plus largement toutes nos créations, travaux, propriétés, postures sociales  ... ne seraient-elles pas que des vanités, c'est à dire ne seraient-elles pas  fondamentalement vaines ? Mais en affirmant que tout est vanité nous adoptons une pensée stoïcienne...et nous devenons des disciples de  Sénèque !

Vous vous souvenez de Sénèque en début d'article ?

"STERCUS QUIQUE SUUM BENE OLET" (Chacun trouve que son pet sent bon.")

 Le jour où nous nous apercevons que toutes les actions dont nous sommes si fiers ne sont que des  pets qui puent , autant que celui des autres c'est la catastrophe. Nous ne pouvons plus faire semblant d'être sur le plan social , familial, professionnel,  ce que nous avons été jusque là. Donc une seule solution, la renonciation.

 

Et si c'était ce que le pape a fini par comprendre et qui a motivé le renoncement à sa fonction ? J'aime bien cette idée, elle me rend ce vieillard sympathique pour une fois. Peut-être aura-t-il des émules?   

 Démission Hollande

  Tenez, moi, j'ai décidé de suivre Aristogènes dans son grand mouvement de renonciation?

img482

img483

img484

Et voilà, c'est fini. Cet article plein de sagesse va faire son chemin suivant la sentence latine.

"Verba docent, exempla trahunt"

"Les mots enseignent,  les exemples entrainent".

 

Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

Repost 0
Dominikos
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 07:54

Intolérance.

 

Samedi 14 h. Toulouse. J'ai garé ma voiture à côté de l'église saint Aubin à quelques pas du canal du Midi qui traverse la ville. J'observe  la façade monumentale de saint Aubin et je vois sur le trottoir d'en face passer deux hommes vêtus d'un manteau noir, chapeau noir et longue barbe. Une histoire lue il y a quelques années dans "Platon et son ornithorynque entrent dans une bar" me revient à l'esprit. Je vous la raconte, de mémoire (lisez le livre c'est une merveille).

 

Jacob et Salomon passent devant une église. Sur la porte une affiche annonce:"Grande campagne de conversion - 1000 Euros offerts à chaque nouveau converti."

Salomon dit à son ami: Attend moi, j'entre.

Jacob attend au moins deux heures sur un banc puis Salomon sort de l'église.

- Alors que c'est-il passé ?

- Je me suis converti.

- C'est vrai ? Et tu as eu les 1000 Euros ?

- C'est incroyable ça, vous les juifs vous ne pensez qu'à l'argent !

 

"Platon et son ornithorynque..." a été écrit par deux philosophes américains, Thomas Cathcart et Daniel Klein, eux mêmes juifs donc spécialistes de ce type d'histoires.

Je suis seul, il fait beau, un peu frais, je décide de partir découvrir Toulouse à pied.

Canal du Midi jusqu'à la gare Matabiau, puis direction centre historique vers saint Sernin. Elle me plaît bien cette ville rose. 2013-02-16 Porte

 

Passage obligé par la place du Capitole.

2013-02-16 Capitole

 

  Sur la droite de la place un attroupement. Des caméras filment un type qui parle devant la foule en demi cercle face à lui. Sa tête me dit quelque chose. Au moment où je m'approche la séance cesse. Des jeunes filles vont se faire prendre en photo avec le type qui accepte volontiers en souriant. J'entends des gens qui disent "c'est Morandini" Ah, oui, je l'ai déjà vu quelques minutes à la télé, et très vite je suis parti voir ailleurs tellement les propos de ce gars  me semblaient sans intérêt, de même que ceux de ses invités. Je poursuis donc mon chemin en pestant intérieurement contre ces nanas stupides qui vont se faire photographier en compagnie de ce personnage qui n'a d'autre qualité de "passer à la télé".

Je prends la rue Gambetta en direction de la Garonne. C'est vrai quoi, la connerie contemporaine et la puissance quasi magique de la télé m'énervent. Et puis mon petit lutin (voix intérieure personnelle. Voir article du 13/06/2007) me sussure quelques mots à l'oreille interne. "Dis donc mec, tu ne serais pas un peu intolérant toi, avec ta gueule d'ampélophilosophe ?  "Si seulement Philippos était là nous pourrions en débattre, mais je suis seul. C'est juste à cet instant que je croise la rue Lakanal qui mène en quelques pas aux Jacobins. Je tourne à droite et je vais demander conseil à Thomas d'Aquin. (Désolé Philippos, tu m'en veux pas ? T'étais pas là !)

  Thomas d'Aquin

001  Je trouve ce lieu magnifique, la quiétude m'inspire, par contre le saint philosophe n'est pas  vraiment bavard .

 Pourquoi faut-il toujours que je me pose des questions existentielles ? Suis-je existentialiste ? Se poser la question dans l'église des jacobins c'est original non ? Je vous explique, j'en vois encore qui ont décroché. L'existentialisme est une philosophie qui nie l'existence de Dieu, suivant la formule, "L'existence  précède l'essence".   En langage décodé ça veut dire que si Dieu n'existe pas, l'homme n'a pas "d'essence", c'est à dire pas de nature fixée à priori. L'homme sera donc tel qu'il se sera fait lui même.

Existence 1

Existence 2

Existence 3 - Copie

Oui, je sais vous allez me dire que mes illustrations de la pensée du philosophe au strabisme divergent sont un peu olé olé... et très discutables sur le plan pédagogique, mais si j'en crois ce qui se dit sur la vie privée de Sartre il pensait aussi souvent au dessous de la ceinture avec la Simone ! ...et chacun de leur côté en plus !!!

Tiens, juste un petit dessin en hommage à Sartre et Beauvoir

Facilement 1

Bien sûr encore une fois, elle est un peu facile et connue car elle a dû être faite environ 172893 fois entre Aristophane et Frédéric Dard. Mais je l'aime bien. Et puis surtout l'illustration, ... quelle merveille !

 

Tolérance 1

Tolérance 2

Tolérance 3 - Copie

Quand même faire preuve d'intolérance dans la ville où se déroula en 1761/1762 "L'affaire Calas" qui inspira à Voltaire son "Traité sur la tolérance", ça la fout mal non ?

Mais j'ai une excuse, je viens de lire le "Petit traité d'intolérance"de Charb. Je dois être encore sous son influence !!! 002

004

 J'en suis là de ma réflexion quand je me dis que je ne vais pas passer le reste de la journée dans l'église des jacobins, qu'il fait beau dehors et que je ferais mieux de continuer ma visite de Toulouse. Direction la Garonne, basilique Notre Dame de la Daurade (avec tout le respect que je dois à la sainte Vierge, je trouve que le nom fait un peu marchande de poisson, pas vous ?) , école des Beaux Arts, Pont Neuf.

 2013-02-16 Garonne

Puis par la rue de Metz, Hôtel d'Assezat (un bijou d'architecture Renaissance), Place Esquirol, Musée des Augustins, (gothique méridional bien foutu)  Cathédrale saint Etienne (gothique méridional mal foutu mais à découvrir), Halle aux grains et enfin canal du Midi puis retour à saint Aubin.

Cette balade en solitaire m'a juste donné envie de revenir à Toulouse, peut-être avec un guide originaire de la ville ? (Appel discret à des lecteurs qui se reconnaîtront).

 

Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

Repost 0
Dominikos
11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 16:48

Quand je vous dis que c'est la fin d'un monde !

 

Bordel au Vatican

Vous comprenez bien que je devais de réagir immédiatement.

 

Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

Repost 0
Dominikos
10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 09:00

Sauver son âme.

 

Piano de boue 1

  Piano de 2

Piano de boue 3

 

Depuis que je suis allé me recueillir sur les restes de saint Thomas d'Aquin, je me sens dans une période mystique.

Et puis il faut dire qu'au regard de l'actualité je me demande chaque jour ce qu'il nous reste à sauver.

La sidérurgie lorraine ? C'est foutu.

L'industrie automobile ? C'est cuit.

Le textile ? C'est râpé depuis longtemps.

La fonction publique ? C'est mort.

La pensée, la philosophie, la culture ?  Vous n'y pensez pas ?

Ma jeunesse ? Non, là je plaisante !

           ...etc ...

 

Alors pourquoi ne pas essayer de sauver son âme ? Je sais bien que c'est un peu individualiste comme projet, mais avec l'ultra libéralisme qui a envahi la planète, l'individualisme a triomphé. Alors il faut bien s'y faire ? 

Et puis pour sauver son âme on a des recettes infaillibles, il suffit d'aller sur Internet et en quelques clics on a la solution.

  Ame 1

Ame 2

Ame 3

Le problème c'est qu'après avoir longuement étudié la question je n'ai pas pu arriver à déterminer qui avait la bonne méthode. D'autant que si on se met à approfondir le sujet, on découvre des dizaines et peut-être même des centaines de voies à suivre !

 

Alors ?

 

J'en étais là, perdu au milieu d'un océan de perplexité, réfléchissant à la méthode choisie ou du moins utilisé par mes ancêtres, quand l'image des Badegouliens me vint à l'esprit. Car parmi mes ancêtres doivent bien se trouver quelques Badegouliens !

 

Mais je vous sens un peu déstabilisés. Je m'explique. Les Badegouliens sont (peut-être l'ignoriez-vous) des hommes du paléolithique supérieur que l'on assimile parfois aux Magdaléniens primitifs.

Je sens que ça vous éclaire.

Ces populations vivaient dans le sud-ouest de la France actuelle entre 19 000 et 17 000 BP (BP= Before present)  

   C'est une impression ou j'en vois encore qui ne me croient pas ?  C'est le nom de Badegoulien qui vous choque ? Vous pensez que c'est moi qui l'ai inventé ?

Ma parole, mais je rêve ! Alors vous croyez à des slogans du type "TRAVAILLER PLUS POUR GAGNER PLUS" ou encore "LE CHANGEMENT C'EST MAINTENANT", mais les Badegouliens, ça non !

Bon, je vous donne un lien pour vérifier, mais alors promettez moi de faire également preuve d'autant d'esprit critique devant votre petit écran (ou grand écran) de télé !

http://fr.wikipedia.org/wiki/Badegoulien

 

 Hep ! J'ai tout à coup une idée bizarre qui me traverse l'esprit. Mes ancêtres Badegouliens ne savaient pas qu'il fallait suivre le carême, la confession, ne pas manger viande le vendredi, ou de porc toute sa vie, ou faire un pélerinage à saint Jacques, Jérusalem, La Mecque,...manger cacher ou casher, ou kascher...ou tous ces trucs qui vous assurent le paradis ! Non seulement ils avaient une vie de merde où ils devaient, pour bouffer un minimum,  pécher le saumon ou la truite dans le Lot, l'Aveyron ou la Garonne, ou bien encore chasser le mammouth, le lapin de garenne, ou l'escargot sauvage et cueillir quelques fruits dont les animaux n'avaient pas voulu, (bref pour eux c'était "Koh Lanta" toute leur vie) mais en plus, après en avoir chié pendant des années, (pas trop longtemps vu que leur espérance de vie était d'une vingtaine d'années) ils n'avaient pas droit à l'accès au paradis puisqu'ils ne connaissaient pas les bons trucs pour y être admis !

Non, vraiment, c'est pas juste !

Je les imagine maintenant pour l'éternité devant la grille fermée de la porte d'entrée du paradis. Horrible !

Paradis

 

Dans le fond, je crois que je vais plutôt continuer a tenter de sauver la culture, la philosophie et la pensée ampélosophiste en particulier, ça ne me semble pas plus difficile que de sauver mon âme. Et qui sait si ce n'est pas en ayant une vie qui suit les principes humanistes, et hédonistes qu'on sauve son âme ?

Hein ? Vous en dites quoi vous ?

 

Idée de dernière minute: Les Badegouliens ne s'appelaient pas Badegouliens entre eux. Ce sont les préhistoriens de notre époque qui leur ont donné ce nom. Alors si dans 20 000 ans on nous désigne par le joli nom de Kolotripidiens (du grec, Kolos Cul   et Tripa = Trou ),  faudra quand même pas qu'on s'étonne !

 

  Info: Je suis pas vraiment cinéphile alors mon avis n'est que mon avis peut-être pas spécialement avisé, mais je viens de voir un film que j'ai trouvé magnifique. Je crois même que c'est un des plus beaux films qu'il m'ai été donné de voir.

  Affiche--BLANCANIEVES-V8

 

 

Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

Repost 0
Dominikos
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 09:00

 Thomas d'Aquin et cassoulet.

 

Qu'est-ce qui peut bien m'attirer chez Thomas D'Aquin ? (1224 ou 1225 - 1274)

 

- Sa philosophie ? Tentative de conciliation entre la raison et la foi ! Bon courage mon gars !

 

- Son origine italienne  dans cette belle région entre Rome et Naples, près d'Aquino, (comme Léonard qui était né à Vinci !!!) pas loin du Mont Cassin ?

 

- Sa sainteté  reconnue en 1323 par le pape Jean XXII, de son vrai nom Jacques Duèze, né à Cahors, un Rouergat donc à priori  un homme de bon sens et de confiance !!! (clin d'oeil à mon ami Pépé). 

 

- Son appartenance à l'ordre des Frères Précheurs, plus connus sous le nom de dominicains ou encore de jacobins. Le fait de s'appeler Dominikos peut-il créer un lien avec les dominicains ?Toulouse 1

 Toulouse 2

Toulouse 31

  A ce niveau là de mon article j'imagine les réactions de deux types de lecteurs: St-thomas-aquinas

a) Ceux qui se disent " Non, c'est pas possible ! Quelle andouille ! Il a osé ! Moi qui pensait qu'il allait enfin m'expliquer avec humour les cinq voies proposées par Thomas d'Aquin pour accéder à  Dieu ! Quel escroc ce Dominikos ! 

b)  Ceux qui se disent: Ouf ! Enfin de l'humour basique. Je pensais que Dominikos allait encore nous saouler avec des notions à la con et des questions qui me torturent les neurones pour rien !

 

C'est le problème quand on a un lectorat hétérogène. Imaginez un peu Jean d'Ormesson écrivant en partie comme San-Antonio. Il n'avait aucune chance d'être élu à l'Académie française.

 

Mais cela dit, je persiste à affirmer que j'ai une sincère admiration pour Thomas d'Aquin ... et en même temps je me demande bien pourquoi car je l'avoue humblement je n'ai jamais lu ses oeuvres, mais uniquement des extraits ou des commentaires sur sa pensée, et ses préoccupations théologiques sont à première vue bien éloignées des miennes. Mais je crois que j'admire sa virtuosité intellectuelle même si elle est au service d'une cause qui m'échappe.

 

Thomas pet 1

 

Thomas pet 21  La virtuosité intellectuelle des philosophes s'applique parfois à l'étude de sujets dont l'intérêt m'échappe un peu. J'ai l'impression que c'est identique à de la recherche fondamentale comme on pourrait dire en physique ou en mathématiques. On cherche mais sans se demander à priori si le résultat de la recherche aura un intérêt quelconque. Et puis des années ou des siècles plus tard...(ou jamais) on s'aperçoit que le résultat de cette recherche pouvait servir à expliquer tel phénomène. C'est en gros l'image que je me fais de Thomas d'Aquin en train de dépenser des tonnes de matière grise pour montrer qu'on peut accéder à Dieu non pas uniquement par la foi, mais aussi par la raison et il propose ainsi cinq voies (Quinquae viae) pour atteindre cet objectif d'autant plus qu'il s'adresse à un public composé exclusivement de croyants ! (Vous ne m'en voulez pas si je ne développe pas ? Bon, merci.)

 

Mais pourquoi aucun penseur n'a jamais à ma connaissance cherché à savoir pourquoi le fait de péter en société provoquait le rire, alors que le fait de bailler qui est également une fonction physiologique, ne le provoque pas ?

Et pourtant, l'humour scatologique remonte loin. Rabelais ou bien avant Aristophane ( vers 450 - 385 av JC) en usent et en abusent.

Mais quel est le lien entre Thomas d'Aquin et l'humour scatologique pensez-vous ?

Toulouse_-_St_Thomas_d-Aquin.jpg

Après m'être recueilli sur la tombe du saint philosophe, je suis allé me réchauffer dans un resto du coin où j'ai commandé un cassoulet, spécialité toulousaine, (sans pour autant vouloir faire de l'ombre à Castelnaudary). Vous suivez la "voie" comme aurait dit Thomas ? Journée froide d'hiver - Tombeau de Thomas d'Aquin - Philosophie - Cassoulet - Pets !  Tout ça s'enchaîne comme les grains d'un chapelet.

Alors d'après les recherches entreprises à mon retour il semblerait que la première attestation d'humour scatologique remonte à 172893 av J.C. (certain avancent la date de 172894, mais je n'ai pas les compétances pour me lancer dans le débat). L'action s'est déroulée en Anatolie au coeur de l'hiver dans la grotte de Fégafa Tonku. Je vous explique en images.

 

 1 - Maurice monte la garde à l'entrée de la grotte. Il se gèle.

Pet 1 - Copie

 2 - Il entre dans la caverne et se réchauffe le cul au feu qui crépite. Mais il a bouffé un cassoulet aux doliques (Le dolique est une sorte de haricot sauvage connu depuis la préhistoire).

 

Pet 2 - Copie

  3 - Il lâche un pet sur le feu. Le méthane expulsé s'enflamme et lui carbonise les poils du cul, à la grande joie des potes qui assistaient à la scène.

  Maurice ayant comprit le ressort comique du pet devint le premier humoriste paléolithique et exporta sa trouvaille à travers le monde.

Pet 3 - Copie

  Je crois que j'en ai assez fait fait aujourd'hui pour la culture populaire;

Je vous cite juste deux ouvrages superbes à lire absolument pour vous remettre de mon article. Je vous les garantis sans une ligne d'humour scatologique.

  demoule-fra

 

 

Dieu que la crise est jolie .

  Ce livre a été publié en 1979 ! Il me semble être passé aussi inaperçu qu'un pet de libellule dans une garden party royale à Windsor.

 

Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

Repost 0
Dominikos

Articles Récents

Liens