Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

8 décembre 2012 6 08 /12 /décembre /2012 09:00

Je suis con, mais j'aurais pu ne pas l'être.

  Gottfried Wilhelm von Leibniz

Si l'on suit (de loin) la pensée de Gottfried Wilhelm Leibniz (1646 - 1713) on découvre que le philosophe et mathématicien Allemand que Voltaire ridiculise dans "Candide" était quand même un peu moins crétin que ce brave docteur Pangloss,précepteur de Cunégonde ...et de Candide, qui enseignait à ses élèves "la métaphysico-théologo-cosmolonigologie".  Sachant que le sous-titre est "l'optimisme"  ça vous fait une bonne raison de le relire ou de le lire si vous voulez un peu "cultiver votre jardin"  en cette période critique où il ne serait pas anormal que  l'optimisme vous manque peut-être un peu.

 

Dans sa réflexion sur la vérité, Leibniz fait la différence entre une "vérité contingente" c'est à dire qui exprime quelque chose qui est vrai, mais qui pourrait aussi ne pas l'être (par exemple, si je dis "je suis né un 28 septembre",c'est vrai mais j'aurais pu aussi bien naître le 27 ou le 30 ou ...) et une "vérité nécessaire" (par exemple "tous les hommes sont mortels" c'est à dire une affirmation pour laquelle l'affirmation contraire, "certains hommes ne sont pas mortels", serait obligatoirement une connerie).  

 

Si vous avez du mal à suivre je laisse Aristogènes vous expliquer. C'est un bon pédagogue.

  Vérité 1  Vérité contingente 2

Cette réflexion sur la vérité manque à beaucoup de nos contemporains qui confondent leurs opinions, leurs sentiments, la vague idée qu'ils se font des choses, avec la réalité.

Il est vrai cependant que définir la réalité est parfois très complexe. Je pense là à mon vieux copain Athanase dont je vais vous résumer l'aventure en quelques mots.

Voici quelques jours Athanase descend de son toit en chute libre et atterrit sur le caillebotis de la terrasse. Je le retrouve à l'hôpital fracturé un peu partout mais vivant (c'est pour cela que je l'appelle  "Athanase" qui en grec veut dire "immortel"). Les antalgiques introduits dans la perfusion qui lui irrigue la tuyauterie intime étant peut-être légèrement sur dosés, il s'ensuit un effet secondaire qui conduit notre bon Athanase à voir des petits chats qui gambadent sur son lit.

Michel - Copie

 Alors une question se pose:

Les chats sont ils

a) une connerie ?

b) une vérité contingente ?

c) une vérité nécessaire ? 

Si la première tentation est de choisir la réponse "a", la réflexion nous oblige à reconnaître que si Athanase dit qu'il y a des chats sur son lit c'est qu'il voit des chats !  Donc les chats sont pour lui en cet instant une manifestation de la réalité. Et c'est là que la vision des chats d'Athanase nous ramène à la problématique développée par Platon dans  "l'allégorie de la caverne" ! (La République - Livre VII)

    INCROYABLE NON ?

 

Conclusion ( Provisoire)

Ce petit article avait pour but:

1 - De rigoler sur le malheur des copains car si on ne rigole plus du malheur des potes que va t-il nous rester comme sujet qui ne nous expose pas à un dépot de plainte, à une menace terroriste, à l'excommunication ?

2 - D'essayer d'éclairer joyeusement les esprits éclairables face à la puissance anesthésique des médias, des politiques, et d'autres ... qui nous font prendre les vérités contingentes pour des vérités nécessaires.   

3 - De se foutre de la tronche de tous les cons qui ont réponse à tout, qui croient connaître tout sur tout, qui ont un avis sur tout, mais qui ont une capacité de réflexion juste un peu inférieure à celle d'une méduse cacochyme et que j'ai de plus en plus de mal à supporter.

(mais je me soigne)

 

Allez, juste une petite dernière en ce jour d'élections. 

Quoi ? Vous avez oublié ? Mais c'est l'élection de Miss France !  

Miss France

 

  Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

Repost 0
Dominikos
29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 08:30

Le duel continue.

 Je n'étais pas très content du dessin d'hier soir alors vous avez droit un un deuxième essai, d'autant que ...le duel continue.

 

Duel 2

 

Correspondance : aristogenes@aliceadsl.fr

Repost 0
Dominikos
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 20:00

Le jugement de Dieu.

 

J'étais en train de cogiter sur un article inspiré (de loin)  par certains aspects de  la philosophie de Leibnitz quand j'entends dans une pièce voisine la télé qui raconte que l'affrontement Copé / Fillon se poursuit.

Alors, moi, vous me connaissez, même si ces gens ne sont pas tout à fait mes amis j'ai de la peine pour eux de les voir se déchirer de la sorte. Et puis vous savez comme moi qu'en démocratie il faut qu'il y ait une majorité et une opposition chacune clairement identifiée afin que le système fonctionne normalement.

Et c'est là que la solution m'est apparue.

Le jugement de Dieu. Comme au Moyen-Age.

 

Ainsi, en quelques minutes la crise à l'UMP est réglée et avec panache !

 

Allez, bonne chance aux deux combattants et que Dieu fasse que le meilleur gagne.

 

Duel

 

Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

Repost 0
Dominikos
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 14:25

Philosopher en courant.

 

Je ne pouvais pas laisser passer cette information. Guillaume Le Blanc, philosophe et marathonien, vient de publier un superbe petit ouvrage dont le titre est simplement "courir". 

 

Courir 

En tant qu' adepte de la course à pied je me devais de faire circuler cette information auprès de tous les arpenteurs de bitume qui fréquentent ce blog et des sédentaires ou pratiquant d'autres activités physiques telles que le ju-jitsu, la pétanque (bonjour à Michel L.), le toilettage de Cavaliers King Charles (bonjour à Sylvie C. et à Florence S.) et à tous les autres. 

Courir 4

 

Courir 2   Courir 3

  Attention, il s'agit quand même d'un bouquin écrit par un vrai philosophe, ça n'a donc pas grand chose à voir avec de l'ampélosophisme. Je déconseillerai donc cet ouvrage aux lecteurs qui trouvent qu'Aristogènes est déjà un peu trop compliqué à comprendre !

Par contre pour les amateurs de romans je peux conseiller un chouette livre qui retrace le travail d'Eratosthène qui au IIIe siècle avant JC a mesuré la circonférence de la terre. C'est mon ami Bill (présent dans certains dessins du blog) qui me l'a  fait connaître. Merci Bill.

Courir Bérénice

 

Et puis je ne pouvais pas terminer sans un petit dessin sur l'actualité. Mais après la querelle Aubry / Royal l'affrontement "démocratique"Copé / Fillon est une nouvelle foi un bel exemple de sens civique. Et quand je pense que ces gens ont l'outrecuidance de se présenter comme des donneurs de leçon !

  UMP

 

Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

Repost 0
Dominikos
5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 13:10

Du vrai sceptique à la fosse septique.

 

" Vouloir qu'une chose soit vraie n'est jamais une raison de juger qu'elle soit vraie. Aucun homme n'est assez déraisonnable pour former expressément ce raisonnement: je veux que ce soit vrai, donc cela est." 

 

Antoine Arnauld (1612-1694) auteur de "La logique ou l'art de penser" (1662)

 

Chier 1

Comment chier dans les boisVous vous rendez compte de ce à quoi vous avez échappé ? Si mon ami Gigi  n'était pas passé chez moi et ne m'avait pas offert un merveilleux petit livre dont le titre évocateur de charmes bucoliques est "Comment chier dans les bois", je vous faisais un article sur la pensée d'Antoine Arnauld dit "Le Grand Arnauld" un des principaux penseurs du jansénisme ! On ne dira jamais assez "Merci Gigi".

 

  Si j'ai un peu de mal à suivre Arnauld sur les chemins de la spiritualité religieuse, j'ai par contre une admiration certaine pour sa logique et son art de raisonner qui me semblent d'ailleurs parfois assez antinomiques avec sa foi profonde. Mais là il y a sans doute un truc qui m'échappe.

 

 "Si on examine avec soin ce qui attache ordinairement les hommes plutôt à une opinion qu'à une autre, on trouvera que ce n'est pas la pénétration de la vérité et la force des raisons, mais quelque lien d'amour-propre, d'intérêt ou de passion. C'est le poids qui emporte la balance. (...) Nous jugeons les choses, non par ce qu'elles sont en elles-mêmes, mais par ce qu'elles sont à notre égard; et la vérité et l'utilité ne sont pour nous qu'une même chose."(Logique de Port-Royal, III, ch. xx, p. 261

 

http://www.reussir-bovins.com/actualites/environnement-biologie-voyage-au-centre-de-la-bouse-de-vache&fldSearch=:HESH15O2.html

 

Opinion: Le mot est lâché. L'opinion ne serait elle pas le véritable "propre de l'homme" ?  Peu importe la connaissance, nous avons des opinions sur tout. Et le phénomène n'est pas récent. Tenez, la question de la "Sainte Trinité" chez les chrétiens par exemple. Pour ma part j'ai un peu de mal avec cette notion et Antoine Arnault aurait sans doute été d'un grand secours pour m'éclairer. En principe les chrétiens croient à la Sainte Trinité. Mais cette croyance commune ne suffit pas à les unifier. Consub 1

consub 2

Consub 3

Sans tomber dans le scepticisme absolu de Pyrrhon d'Elis (ses détracteurs disaient de lui que quand il y avait un arbre sur son chemin il continuait sa route tout droit jusqu'à lui rentrer dedans car il doutait de sa présence tant qu'il ne l'avait pas cartonné !!!), un peu de réflexion (associée à une dose suffisante d'humilité) ne serait pas une mauvaise chose pour un certain nombre de nos contemporains qui nous assènent "leur vérité" avec véhémence, faconde et pétulance, sans se rendre compte que comme le disait Démétrius de Cynique (philosophe Grec vivant à Rome au 1er siècle sous Néron et Vespasien) "un ignorant, qu'il parle ou qu'il pète, c'est la même chose".

 

Donc parfois mieux vaut "bien faire" que parler beaucoup.  Chier 2

Chier 3

Oui, je sais, certains ne vont pas manquer de me dire que cet article n'est pas de très bon goût. Mais réfléchissez un peu. 150 à 200 grammes de merde par personne multiplié par 7 milliards d'habitants sur la terre ça nous fait de 10 à 14000 tonnes par jour, plus que le poids de la tour Eiffel (10100 tonnes). Si on y ajoute les déjections animales ça fait .... ?  On atteint des chiffres astronomiques.

 

...et quand on pense aux 200 millions d'années qu'à duré l'ère secondaire au cours de laquelle la terre était peuplée de dinosaures dont les bouses avaient parfois "la taille d'une Cadillac" (Kathleen Meyer, "Comment chier dans les bois" page 36) on comprend mieux pourquoi aujourd'hui on se trouve dans la merde !

Et ça, c'est pas une opinion, c'est une constatation.

 

Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

Repost 0
Dominikos
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 06:15

 Déréliction nuit à bonne miction.

 

220px-Bruxelles Manneken Pis croppedThéokorphias de Kalymnos au VIe Siècle av J.C. dans son traité de médecine largement repris au siècle suivant par Hippocrate de Cos, affirme que "déréliction nuit à bonne miction"  

  C'est ainsi qu'au XXe siècle Benoît Berrurier en tirera la formule traduite et actualisée dans son langage si fleuri: "T'fais pas chier, laisse pisser"

En ces temps de mutation profonde du monde où le moral de nombreux contemporains, dont moi même, est souvent très affecté, (d'où ce sentiment de déréliction) je me suis dit qu'il était de toute première urgence de voler au secours psychologique de l'humanité souffrante et de tenter de lui redonner un peu d'espoir.

 

 

1 - Oui, le monde est en mutation...

 

...et nous y sommes pour quelque chose car comme disait Démocrite:

« Les mêmes causes qui nous procurent des biens peuvent également nous causer des maux, tout en nous offrant le moyen de les éviter. »   Tout espoir n'est donc pas perdu.

Déréliction - Copie (3) -

 

  2 - Mais c'est la nécessité de nous adapter à ces mutations qui va nous faire réfléchir.

 

Car comme disait Démocrite:

  « Ce qui instruit les sots, ce n'est pas la parole, c'est le malheur. »

Par exemple  apprenons  à consommer plus intelligemment. Commençons comme Aristogènes à ne plus être esclaves de la mode.

  Nouvelle mode - Copie

 

 3 - Pratiquons un sport qui développe à la fois les qualités physiques et les capacités spirituelles. 

 

 Alors, pourquoi ne pas tenter le "Sekko Te Dori" (Ju-jitsu)

Car comme disait Démocrite:  

« La beauté du corps est un avantage digne des animaux si l'intelligence ne la relève. »

 

Sekko Te Dori - Copie (2)

 

4 - Développons autour de nous une vie conviviale et festive. 

 

Car comme disait Démocrite:

"Une vie sans fêtes est une longue route sans hôtellerie."

 

avec modération - Copie

 

 

5 - Aiguisons notre sens de l'humour qui seul peut nous sauver de la 

déprime envahissante. 

 

 Car comme disait Démocrite:

« La conscience a été donnée à l'homme pour transformer la tragédie de la vie en une comédie. »

  Lady Gaga - Copie

5 - Et puis en réalité pourquoi s'en faire puisque...

 

...comme disait Démocrite:

  « La vie est un passage, le monde est une salle de spectacles. On entre, on regarde, on sort. » Guillebaud

 

 

Si vraiment les symptômes de la déprime persistent lisez donc "Une autre vie est possible" de Jean-Claude Guillebaud. Un fidèle lecteur d'Aristogènes m'a prêté ce petit livre en me disant qu'on y trouvait à peu près tous les arguments présentés dans la BD "Chronique d'une catastrophe annoncée" plus quelques autres.  Je l'ai lu, c'est vrai, mais jusqu'à un certain point; il n'y est pas question de Robert ! 

 

   Et puis si ça ne suffit pas plongez vous dans Démocrite... ou dans le jujitsu.

 

  http://sochindojo.free.fr/jujitsu/jujitsu.html

 

  Correspondance:  aristogenes@aliceadsl.fr

Repost 0
Dominikos
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 13:01

Chronique d'une catastrophe annoncée.

"Le monde n'est qu'une branloire pérenne"

Montaigne - "Les Essais" - Livre III, Chapitre II, "Du repentir".

 Catastrophe 7

 

catastrophe 7a

 

 En français contemporain on pourrait dire "Le monde est en perpétuel mouvement" . (Je traduis parce que j'en vois un là bas au fond qui n'a toujours pas compris la métaphore de la branloire !)

 En conséquence:

1 - L'homme de la préhistoire vivant peinard dans sa caverne se contentant de chasser quelques mammouths et lutinant sa compagne entre deux siestes le reste du temps est bien entendu une image que je trouve drôle mais profondément ridicule. C'est pire que Rousseau quand il écrit au début de son ouvrage "Du Contrat Social" :  "L'homme est né libre et partout il est dans les fers".De quelle liberté disposait le bon sauvage de Rousseau ? Qui oserait prétendre vouloir revenir au paléolithique pour toute sa vie ? Même pas un participant à Koh-Lanta !

 

2 - En se créant des "fers"  au sens large (lois, travail, organisation sociale,... ) pour reprendre l'expression de Rousseau, l'homme a aussi profondément amélioré ses conditions de vie...surtout l'homme occidental !

Progrès en tous genres, confort, moulinette à légumes, iPhone, vins de Pessac-Léognan...etc...

  

3 - Mais à travers cette rapide fresque délirante, il y a quand même deux choses à retenir.

      a) Depuis l'apparition de l'homme sur la terre il y a peut-être 4 millions d'années (ou plus ? ou un peu moins ? je demanderai à Yves Coppens) le monde a profondément changé. Mais le changement a mis du temps à se manifester. Pendant environ 2 millions d'années l'homme a taillé des silex.

 

Question progrès c'est pas vraiment rapide. En plus de 2 millions d'années, on passe d'un silex mal foutu à un silex un peu moins mal foutu. Vous ne me croyez pas ?

Exemples:

              - Outils de bricoleur éthiopien il y a 1,7 millions d'années

 

s -1,7 Ma

  http://fr.wikipedia.org/wiki/Industrie_lithique

 

                     - Outils de bricoleur "azilien" il y a 900 000 ans.Tonnerre de Zeus, 800 000 ans de travail pour faire évoluer la technique à ce niveau. Moi, je pense que les mecs devaient passer plus de temps à la sieste ou au lutinage qu'à la recherche technologique.

S 900 000 ans pointes aziliennes http://www.inrap.fr/archeologie-preventive/Ressources-multimedias/Dossiers-multimedias/Chronologie/Chronologie-des-periodes-de-l-histoire-et-de-l-archeologie/p-12507-Fiches-chronologiques-version-texte-.htm?rub_id=8&periode_id=6

                  

 - Outils de bricoleur confirmé d'époque "aurignacienne" il y a environ 30 000 ans soit 870 000 ans plus tard !S Aurignacien (-38 000 à - 29 000)

  http://fr.wikipedia.org/wiki/Aurignacien

 

 Whaouuuuu ! Une pure merveille ! Bravo les gars !  Le paléolithique a vraiment été une période de "branle languissant". Quand je pense qu'il y a 20 ans le portable n'existait même pas et que maintenant on sort un nouveau modèle tous les six mois ! (moins de 6 mois ? Vous croyez ?)

 

Par conséquent,  à l'échelle de l'histoire de l'humanité le "branle" n'a vraiment commencé qu'au néolithique il y a moins de 10000 ans, voici donc très peu de temps. "Le changement c'est maintenant" comme dirait un Cro-Magnon célèbre.

 

Le monde est resté pendant tellement longtemps immobile que c'est peut-être ce qui explique les difficultés que nous avons à accepter les changements comme si au fond de notre inconscient collectif la stabilité était la norme inscrite.

Imaginez un instant par exemple les réactions des gens lors de l'installation du christianisme dans la Gaule romanisée vers le Ve VIe siècle. Le changement n'a pas été facile.

Catastrophe 7b

  ...et là je donne une version sympa. Dans la réalité ce fut souvent beaucoup plus violent. 

Au cours des deux derniers siècles le changement s'est prodigieusement accéléré creusant un fossé immense entre les pays "industrialisés" et les autres et accentuant les inégalités de conditions matérielles de vie entre les populations du monde, inégalités qui n'ont pas existé pendant des millénaires.  

Catastrophe 7 c

 

 b) Ce qui est tout de même rassurant c'est que malgré la prodigieuse évolution scientifique et technologique, l'homme est quand même jusqu'à maintenant resté profondément humain.

  Catastrophe 7c

(Je dois avouer au passage que j'avais parié avec une dessinatrice de BD que j'arriverais à placer "Robert" sur chacune des pages de cette "histoire à suivre". Pari gagné !)

 

Conclusion: 

Le monde connaît depuis quelques décennies une période de branle accéléré. La nouveauté à l'échelle de l'histoire de l'humanité est sans doute que la mutation sociale (accroissement des inégalités, disparition de plein emploi, et en même temps désir de consommer toujours plus...) s'accompagne de profonds changements écologiques. (réchauffement climatique, montée du niveau marin, pollution des océans ...)

Donc il est très naïf de croire "qu'on va sortir de la crise". Il ne s'agit pas d'une crise mais d'une période de mutation du monde. Il est également naïf de penser que les gouvernements quels qu'ils soient vont nous "sortir de la crise" puisque nous l'observons depuis plus de cent ans, le véritable pouvoir est aux mains des puissances financières et non des politiques. (illustration, cf.info ci-dessous)

 

Et alors ?  

 

Et alors rien ne sera plus comme avant. Mais on va bien trouver les moyens de s'adapter non ? Il faudrait peut-être inventer (ou revenir à) un nouvel eudémonisme dans lequel la recherche du bonheur ne passerait pas par la possession de biens de consommation toujours plus nombreux ?  Jusque là l'homme grâce à son intelligence, s'est bien adapté à toutes les mutations qui se sont produites depuis 3 millions d'années, alors pourquoi pas à celle-ci ? A moins que l'homme soit aussi con que les dinosaures qui eux, ont disparu....

  Catastrophe 7d

 

Infos comme ça en passant.

1 - La société Alcatel-Lucent annonce le 18 octobre la suppression de 5490 emplois dont 1430 en France. Immédiatement les actions Alcatel bondissent de 7% à la bourse de Paris. C'est pas une bonne nouvelle ça ?

2 - Pour ceux qui préfèrent largement les textes aux dessins, vous pouvez complétér votre information sur la société occidentale en lisant le bouquin du philosophe  Philippe Lacoue-Labarthe "La réponse d'Ulysse".

  Lacoue Labarthe

Lacoue-Labarthe dessine encore plus mal que moi et c'est d'ailleurs pour cette raison qu'il n'a mis aucun dessin dans son bouquin. A moins que ce soit parce que son livre a été publié à titre posthume, Philippe Lacoue-Labarthe étant mort en 2007 ?

 

A bientôt ? Mais là j'ai droit à quelques jours de vacances n'est-ce pas ?

 

Correspondance:  aristogenes@aliceadsl.fr

Repost 0
Dominikos
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 16:00

Chronique d'une catastrophe annoncée.

Catastrophe 6a

chronique 6 - Copie Bon, maintenant il faut bien que je vous fasse une conclusion sinon pinailleurs comme je vous connais, vous allez m'envoyer des messages d'insultes pour me dire que je n'ai même pas fini le boulot ! Mais pour la conclusion je crois que vais être obligé de faire à nouveau du texte, car dans l'état actuel de mon inspiration je ne la sens pas bien uniquement en images.

Tiens, je crois que vais faire cette conclusion en exploitant l'image de "la branloire pérenne" de Montaigne qu'un ami m'a récemment remise en mémoire.

 

A bientôt...et même peut-être avant. 

 

Correspondance:  aristogenes@aliceadsl.fr

Repost 0
Dominikos
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 06:00

Chronique d'une catastrophe annoncée.

 

Catastrophe 5

 

  Chronique 51a - Copie

                              à suivre ...

 

Encore un effort et je sens qu'on va arriver au bout.

 

Catastrophe 6

 

  Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

Repost 0
Dominikos
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 07:02

Chronique d'une catastrophe annoncée.

 Catastrophe 4 1

 

Chronique 4 - Copie 

                                   à suivre...

 

"Siga siga" (="petit à petit" comme on dit en Grèce)  on avance. Alors soyez patients. Vous ne croyez quand même pas que je n'ai que ça à faire ?!

 

 

Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

Repost 0
Dominikos

Articles Récents

Liens