Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 10:35

 Évergétisme et ampélosophisme

 
Depuis la catastrophe provoquée par le séisme qui a frappé Haïti, je croule sous le courrier de nombreux amis qui me demandent avec angoisse si l'évergétisme est bien compatible avec l'ampélosophisme.
Alors je tiens à les rassurer tout de suite.


Il n'y a aucune contre indication, bien au contraire.

Une amie me questionne également pour savoir si l'évergétisme ne risque pas de provoquer des vergetures, car me dit-elle,  "depuis la naissance de mon douzième enfant la peau de mon ventre et de mes cuisses est encore plus ravagée que la peau de tes c....." ( nous nous connaissons intimement ), mais là encore aucun problème je l'affirme haut et fort, l'évergétisme ne provoque pas et même n'accentue pas les vergetures.  

Vergetures
De plus, si je dis que je me livre à un évergétisme ambidextre, cela ne veut pas dire que je risque par une pratique onaniste soutenue, de voir diminuer mon acuité auditive et devenir sourd à brève échéance, mais simplement que je donne des deux mains à ceux qui sont dans le besoin. 
 
Car comme vous le savez, ( mais il est peut-être bon de le rappeler à certains ), le mot évergétisme est tiré du verbe grec εύεργετέω ( évergéto ) qui veut dire: « je fais du bien » ( et non pas "je me fais du bien").

Vincent de Paul
 Remarquez que faire le bien autour de soi est aussi
une manière de se faire du bien car cela procure également
à l'évergète un sentiment de  bien être certain.
Regardez le visage souriant et épanoui de Vincent de Paul 
qui au XVIIe siècle est même allé remonter le moral aux galériens ! 
 Bon, lui il a été canonisé en 1737, nous on n'en demande
pas autant. 

 Alors, Gilles et François ont eu l'idée de faire 
ce dimanche 24 janvier un repas de solidarité 
dans leur resto  dont le bénéfice sera envoyé
aux sinistrés d'Haïti. Tous les évergètes,
ampélosophistes ou non, y seront donc les bienvenus.


Haïti
Mais, cette brève analyse autour du sens du mot "évergétisme"*** entraîne une réflexion plus large sur le langage.  

Car "Tout est langage" disait Françoise Dolto. L'être humain est fondamentalement un être de langage, et cela pas uniquement par le fait de prendre la parole, mais surtout par sa capacité  à symboliser ce qu'il perçoit dans les êtres et les choses, en y donnant du sens par des mots et des discours.
Et bien avant elle, il y a longtemps que les hommes de pouvoir avaient compris que la maîtrise du langage était au moins aussi necéssaire que la maîtrise de la force armée.
Si on veut dominer les autres il faut à la fois utiliser un langage qui n'est pas forcément compris clairement par la masse ( ça fait sérieux, instruit, important...voir par exemple les médecins de Molière ) et maîtriser la technique oratoire, c'est à dire la rhétorique. 

Exemples : 

  Le médecin homme de l'art. "Votre enfant souffre de gastro-entérite".
  Le même diagnostic par ma grand-mère: "Ton pitchounet , il a la chiasse !"
Encore que maintenant la gastro-entérite, tout le monde connaît mais il y a trente ou quarante ans on disait "la chiasse".
  Le patron d'entreprise: "Les effets conjoncturels liés à la nécessité de faire des économies d'échelle vont nous conduire à réduire de façon drastique l'équipe de nos collaborateurs"

  Traduction du responsable syndical aux salariés: "Ces enculés de patrons prennent le prétexte de la crise pour nous virer, et pour délocaliser en Roumanie"

Donc, quand un Président de la République dit publiquement à un importun " Casse toi pauv' con !" non seulement il manque singulièrement de classe, mais en parlant le langage du peuple il se banalise, il banalise sa fonction, et par voie de conséquence  perd de son autorité. Sur le fond du fonctionnement de l'Etat c'est catastrophique et il devrait donc avoir l'intelligence de me prendre comme conseiller en communication pour éviter ce type de boulette.


Mais il y a aussi l'art d'utiliser la technique oratoire, et ça c'est le domaine de la rhétorique


Je vous prends juste deux exemples classiques utilisés par nos hommes politiques ( tous partis confondus, ils ont tous appris la même technique dans les mêmes écoles ).

1 - Quand on vous pose une question génante vous répondez par une autre question.
Frédéric Mitterrand en a donné un chouette exemple cette semaine.

F Mitterrand


Oui, je sais, c'est un peu facile
Même le plus mauvais élève d'une
école de jésuites y arrive.

Mais attendez, ça, c'est juste
un truc pour les nuls. Ce n'est
que la première leçon, un peu
comme:


O GiwrgoV einai sumpaqitikoV
( O Yiorgos iné simbathitikos )
( Georges est sympathique )


quand on commence à apprendre
le grec avec la méthode Assimil.

Il y a un autre procédé que je trouve
plus malin, et qui a l'avantage de
faire passer celui qui pose la
question pour un con.

C'est de répondre à une question gênante, "Ce n'est pas ainsi qu'il faut poser la question" mais en y ajoutant un petit sourire à la fois tendre et condescendant
 ( et c'est là qu'il faut avoir un bon talent de comédien, mais c'est comme tout, ça se travaille). Et puis profitant du désarroi et de la honte du questionneur on se repose à soi même, dans la foulée une question qui n'a rien à voir et à laquelle on va répondre avec talent !   

Art de poser la questionAllez, entraînez-vous, vous avez peut-être une carrière politique qui vous attend et vous n'en saviez rien. 

...et puis ayez une petite pensée pour Haïti et pour toutes les misères du monde


                               Soyez évergètes ! 

*** Note à l'adresse des lecteurs spécialistes du monde antique et des langues anciennes.

Je sais très bien que ma définition de l'évergétisme est très incomplète et qu'elle ne prend pas en compte, par exemple, la notion de "clientélisme" qui lui était associée dans l'antiquité. Mais mon but n'était pas de faire un exposé sur "L'évergétisme dans les cités antiques du monde méditerranéen du IIè siècle av JC au IIè siècle ap JC" N'insistez pas, vous n'arriverez pas à me rendre honteux comme un chien d'aveugle.

aristogenes@aliceadsl.fr

Repost 0
Dominikos
15 janvier 2010 5 15 /01 /janvier /2010 09:10

                                         Sérafin Poïse


- Et pourquoi tu n'écrirais pas un livre toi aussi ?

C'est Aristogènes qui voici quelques jours me posa cette question, alors que nous terminions sur une tomme de Chalosse qui fleurait bon la bergère aturine (1) un peu négligée notre deuxième flacon de Château Côte de Baleau, un Saint Emilion 2005 propre à stimuler les neurones, 
- Un roman par exemple. Je te vois bien écrire un roman. Regarde un peu autour de toi les nombreux amis qui publient des livres, et toi tu te contentes de petits articles ampélosophistes sur ton blog ! Tu manques d'ambition Dominikos.
 
L'idée fit son chemin. Je me mis à imaginer un héros dans la lignée d'Ulysse,
de Don Quichotte,
de Gargantua, de Jean Valjean, de Gilgamesh, un personnage magnifique, un guide puissant et solitaire, un phare éclairant l'humanité souffrante, bref une sorte d'ampélosophiste inspiré par un souffle divin, enfin, une oeuvre littéraire qui ramènerait "La Divine Comédie" de Dante au niveau de "Pif Gadget".

Mais en même temps je tombe sur un article évoquant le plagiat dont est accusée Marie Darrieussecq par Marie N'Diaye et par Camille Laurens. Marie Darrieussecq a-t-elle pillé les écrits de ses consoeurs ou bien sont-elles simplement un peu paranoïaques ? 

marie darrieussecqlaurensmarie n diaye
 Marie Darrieussecq        Camille Laurens                  Marie N'Diaye

Et puis j'assiste à une conférence de J.P. Méric
Donnet 4                                Le Cardinal Donnet
( l'auteur de "La rumeur de l'océan" je vous en ai déjà parlé, 
et j'espère que vous l'avez lu, le deuxième tome sort en février
)
sur les discours du cardinal Donnet ( 1795 - 1882 )
où le brillant historien montre à quel point le prélat a pillé
 les écrits de Chateaubriand ou de Vigny ! 

Alors vous comprenez, moi je cherche à entrer dans la postérité par la grande porte et pas par le scandale, et comme je ne tiens pas à passer pour un vil copieur je vous soumet le projet de mon ouvrage dans ses grandes lignes. Si vous y trouvez quelque chose qui vous rappelle un texte déjà lu ou une histoire déjà entendue, soyez sympas, dites le moi vite avant que la calomnie ne s'abatte sur moi. 
 
Voici donc le résumé de l'épopée.

                            Le titre provisoire est: SERAFIN POÏSE

Souvent au crépuscule, l'été, Georgette Senduc la femme du notaire de Lézinhiac le Haut se promène sur les bords du Lot à Lezinhiac le Bas. Les rives arborées étant un lieu propice aux rencontres discrètes, elle s'y fait régulièrement fourrer dans les fourrés ce qui est une excellente activité physique pour cette bonne bourgeoise par ailleurs fort sédentaire. Le soir du 19 juillet 1870,  elle entend des cris de bébé qui proviennent le la rivière. Elle interrompt la troussée avec Antonin dit le Pieu (pas uniquement à cause de son assiduité à la messe dominicale),  et trouve échoué dans les joncs de la rive un douilh (2) dans lequel repose un nouveau né braillard.

Poïse 1

Elle porte l'enfant chez le curé de Lézinhiac le Haut, ( en bas ce sont des ploucs ) qui était en réunion paroissiale avec Madame la mairesse. Le prêtre s'écrie :
 "C'est bien la poisse, juste le soir où je recevais les offrandes de Madame !"
 " Poisse, voilà qui fera un joli nom pour ce petit être de Dieu" dit la mairesse qui ne manquait pas d'esprit
" Alors, comme c'est le jour de la saint Séraphin, nous l'appellerons Séraphin Poisse !" ajouta le curé.
Malheureusement quand le lendemain le curé alla déclarer le nourrisson à la mairie, le secrétaire étant parti à la guerre, c'est Ferdinand le Garde Champêtre quasiment illettré qui enregistra l'enfant sous un nom qu'il orthographia: Sérafin Poïse.

C'est ainsi de Poïse sauvé des eaux entra dans la vie.

Après j'aurais bien vu Sérafin ( dorénavant avec un F ) élevé dans une riche famille de Decazeville, mais ému par la misère des mineurs exploités par les grands bourgeois capitalistes il décide de les détourner de leur travail harassant ( il est ainsi à l'origine du plus grand détournement de mineurs du XIXè siècle ) et de les conduire vers une terre paisible dont il sent l'appel au fond de lui. Habillés de pauvres vêtements de laine blancs écrus rayés de noir par le charbon ces pauvres gens sont affublés du sobriquet de "Zèbres" nom que les gens du pays au parler languedocien prononcent "Zèbreu"

La troupe arrive ainsi après moultes périgrinations sur la presqu'île du Cap Ferret, longue langue de sable forestière. Poïse y rencontre à Jane de Boy la belle Edwijany fille d'un résinier. Il lui dit "Je t'aime" en roulant les R ( il avait un fort accent du Rouergue ) et il l'épouse sur-le-champ et sous les pins. Poussés par les troupes de la maréchaussée envoyées à leurs trousses, les Zèbres sont acculés à la pointe du Cap. Mais biens décidés à ne pas se laisser acculer par les gendarmes, Poïse s'élance dans les passes du Bassin qui miraculeusement s'ouvrent devant lui. La mer se retire et les mineurs atteignent le banc du Toulinguet, puis le banc d'Arguin et enfin la dune du Pilat.

Les passes se referment  après le passage de Poïse et des Zèbres, engloutissant les poursuivants. Pendant que la troupe se repose notre héros gravit seul la dune du Pilat. Il y passe la nuit et en descend le lendemain matin portant deux planches en pin des Landes où sont gravées sur l'une la formule du Coca Cola et sur l'autre la recette du Cheese Burger de Mc Do.

Poïse 2
Acclamé par ses troupes qui n'avaient à bouffer que quelques coutoyes (3) trouvées dans le sable, et guidé par une formidable puissance céleste, il conduit son peuple vers Marne-la-Vallée où les descendants fonderont le pays merveilleux d'Euro Disney.

Disneyland

C'est pas grandiose comme histoire ça ? Et original en plus !
Le souffle d'Homère je vous annonce !
Et puis c'est comme le foot, ou les séries télé, ça nous distrait un peu des misères du monde.

En 650 pages chez Gallimard, ça va faire mal pour le Goncourt 2010 les amis !
Mais chaque chose en son temps ...

 (1) Aturine = habitante d'Aire sur l'Adour.
.(2) Douilh ou douil = bassin en bois qui sert à transporter la vendange.
 (3) Coutoye = nom local de la palourde.

aristogenes@aliceadsl.fr
Repost 0
Dominikos
9 janvier 2010 6 09 /01 /janvier /2010 09:10

Bio

                            Développement durable


Dès que j'entends l'expression "développement durable" je vois immédiatement un lapin en train de faire de la musculation !
Développement du rableC'est grave docteur ?

Vous avez remarqué comme moi que depuis quelques années, et particulièrement depuis le début de la crise le développement durable fait partie de la panoplie lexicale de tous les hommes politiques qu'ils soient de droite ou de droite.
Non non, ce n'est pas une faute de frappe ! Je dis bien de droite ou de droite, car à force de singer les Américains nous avons fini nous aussi par avoir une droite ( la majorité présidentielle actuelle ) et une droite de l'opposition, ( essentiellement le PS ) comme aux États-Unis où un parti de la droite dure ( Parti Républicain ) s'oppose à un parti de la droite plus tendre ( Parti Démocrate ).

Donc pour l'ensemble des partis ( inutile donc de préciser "de droite" ) la sortie de la crise ne peut se faire que par le retour de la croissance.

Mais en même temps ceux qui sont de droite sans être trop de droite et même certains de ceux qui sont de droite bien à droite se disent que quand même la croissance au cours des deux derniers siècles nous a entraîné dans un monde où les inégalités sociales tant à l'intérieur des États qu'entre les États du "Nord" et ceux du "Sud"  ne font que s'aggraver, et où même le climat se met sérieusement à déconner. Remarquez que certains hommes de droite qui se disent parfois de gauche  comme Claude Allègre, pensent que tout ça c'est du pipeau et que ça va s'arranger tout seul. Allez savoir ....

Pour les autres il faut relancer la croissance sur de nouvelles bases. Et c'est là que le développement durable intervient.

Le développement et le BIO !

Car il ne faudrait pas oublier le bio !
Moi je suis depuis longtemps un adepte du bio. Tout ça a commencé dans les années 70 avec le vin biologique qui était produit pas des amis sur les flancs du calvaire de Verdelais sur la commune de Saint Maixant en Gironde.
Verdelais 1Verdelais 2
                     Le calvaire                   Vignes sur le coteau sud du calvaire 

Avouez que du vin tiré de ces vignes ne peut être que béni des Dieux !

Mais c'est vrai que le bio est devenu un bon argument commercial. La preuve, même les grandes surfaces développent leur rayon bio. ... et pour tout dire,
même Aristogènes s'y met pour faire la promo de l'ampélosophisme !

Philosophie bio

Tout ceci pour dire que je ne nous vois pas encore sortis de la crise économique,  sociale, et sûrement culturelle qui touche la planète  et dont la profondeur est encore plus abyssale que celle du trou du cul de mon ami.... ( mais je ne vous donne pas son nom vous allez bien le reconnaître tout seul )
souvenir 2009


Alors je me demande combien de temps nous allons  encore pouvoir continuer à fonctionner dans un monde dans lequel une partie minoritaire de l'humanité  impose son modèle de développement en en excluant en même temps la grande majorité ?

Exclusion
Et c'est là qu'intervient un ami qui est en train de publier un ouvrage sur cette question ( dont je vous reparlerai quand il sera sorti d'ici quelques semaines ) qui me fait remarquer que si les riches excluent les pauvres, les pauvres ont peut être comme solution d'exclure les riches et de créer leur propre modèle de développement qui ne serait sans doute pas fondé sur l'accumulation des richesses matérielles ? ( Tiens, ne retrouverait-on pas Michel Henry ? ). 

Alors je me mets à rêver d'un mur construit par les pauvres pour éviter l'invasion et la contagion des riches ! 
  
Exclusion 3

                 On peut rêver non ?

aristogenes@aliceadsl.fr 
Repost 0
Dominikos
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 17:00
    En 2010, ne soyez pas naïfs

J'ai longtemps hésité à vous avouer une bêtise due à la naïveté que j'ai faite en 2009, et c'est un fait d'actualité qui m'a résolu à tout vous dire car ma confession aura je l'espère un caractère pédagogique et vous savez à quel point le souci de la diffusion d'un savoir populaire m'habite.

Ma bite ! C'est justement le pivot de toute l'affaire.

Revenons un an en arrière, début janvier 2009. Je suis dans la salle d'attente de mon médecin et je feuillette une revue dont je ne citerai pas le nom mais vous allez reconnaître le style. Je tombe sur mon horoscope. Je lis entre autres choses :
Amour: Une année fantastique pleine de nouvelles rencontres, une activité sexuelle frénétique tous azimuts. Pensez à vous protéger !

Alors de retour chez moi, discrètement je commande par Internet une petite grosse de préservatifs.
Ah ! j'en vois déjà qui ne suivent plus ! Bon, attendez je vous fais juste une petite leçon de vocabulaire.
Une grosse est une unité de mesure de nombres valant, preservatif-durex-performa-x72
- soit douze douzaines,
- soit douze fois douze douzaines d'unités.

Une grosse peut donc signifier :

  • soit :  122 =   144 unités.  –   C'est une petite grosse.
  • soit :  123 = 1728 unités.  –   C'est une grande grosse.

Et comme je trouve une pub qui propose un prix avantageux sur les achats en nombre, je commande une petite grosse ( soit 12 X 12 boites = 144 boites contenant chacune 72 préservatifs, soit un total de 144 X 72 = 10 368 préservatifs. )

Et là je me dis que je suis à l'abri du besoin pour l'année.

Dois-je vraiment vous dire qu'il ne faut pas croire aux conneries écrites sur les horoscopes et que sur les 10 368 préservatifs il m'en reste 10 356 vu que je n'en ai utilisé que 12 et encore pour faire de très jolis ballons afin de décorer la maison pour l'anniversaire de Loulou !
J'ai donc décidé de passer une annonce sur Internet pour vendre mes boites neuves ( si vous êtes intéressés , écrivez moi : aristogenes@aliceadsl.fr )

Ce qui m'a décidé à vous raconter tout ça c'est que je viens d'apprendre que notre chère Roselyne bradait les doses de vaccins contre la grippe H1 N1 et qu'elle aussi était à la recherche de clients. Je pense qu'elle aussi a certainement lu l'horoscope annonçant une pandémie sans précédent et que comme moi, elle y a cru et elle a voulu se protéger de toute critique en faisant acheter par l' État 94 millions de doses de vaccin pour les 63 millions de Français, et cela pour plus d'un milliard et demi d'Euros ( ou 750 millions si on prend les chiffres officiels). On n'est jamais assez prudent.

Pourtant dès l'été dernier l'OMS avait publié des chiffres :  

- Nombre de décès dus au virus H1N1 au 27 juillet 2009 :  
816 morts (source
OMS)

- Nombre de décès dus à la banale grippe saisonnière chaque année :
 entre 250 000 et 500 000 morts (source
OMS)

Remarquez qu'il y a une grosse différence entre la naïveté de Roselyne et la mienne. Moi j'ai acheté mes capotes avec mon argent, elle, elle a fait payer la facture par l'Etat c'est à dire par nous !!!
Alors maintenant elle aussi cherche à revendre les stocks puisqu'il y a environ 4 millions de doses qui ont été utilisées. L'opération vente à l'étranger que l'on nous révèle maintenant a débuté discrètement début novembre !!!  
http://www.leparisien.fr/grippe-a/france/grippe-a-plus-de-2-millions-de-francais-vaccines-07-12-2009-736367.php

Alors si parmi mes lecteurs il y a un copain de Roselyne ou du Docteur Bernard qui gère les relations internationales, soyez sympa, proposez leur de fourguer quelques préservatifs avec les vaccins, ça peut être un argument commercial apprécié, un peu comme les jouets en plastique dans les oeufs Kinder. Ils savent où me contacter.

Merci.
BachelotRoselyne B
          
          ...et bonne année à tous !

Repost 0
Dominikos
20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 09:10
Où l'on voit Johnny évoquer la question de l'identité nationale du haut d'un minaret de la grande mosquée de Copenhague.

J'ai toujours beaucoup aimé les titres des livres, ou des paragraphes, des ouvrages anciens.
L'encyclopédie de Diderot et d'Alembert c'est en fait:
 Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers par une société de gens de lettres.
Le premier chapitre de Candide est intitulé:
Comment Candide fut élevé dans un beau château et comment il fut chassé d'icelui.
Et je vous passe Montaigne...
Que le goût des biens et des maux dépend en bonne partie de l'opinion que nous en avons. ( Essais, Livre I chapitre XIV )
...ou Rabelais ...
La dernière invention de Gargantua ( de l'art d'utiliser un oison pour s'essuyer les fesses ) émerveille Grandgousier. ( Gargantua  - Chapitre XIII )

Alors, à force de m'entendre dire depuis deux ou trois semaines...

- " Alors, tu n'as rien écrit sur l'identité nationale ?"
- " Le référendum suisse sur les minarets ne t'inspire rien ?"
- " Tu vas bien nous pondre un petit truc sur le sommet de Copenhague ?"
- " Et tout ce battage autour de Johnny, t'en penses quoi ?"


...je me suis dit que j'allais faire rapidos une réponse synthétique avec un titre inspiré de ceux des ouvrages des siècles passés,
                                     ...d'où le titre de cet article !

Commençons par définir notre problématique à l'aide d'un petit dessin.
Johnny
Johnny en haut d'un minaret semble à première vue une situation très improbable.
Mais  à deuxième vue ?
Et si notre réflexion du jour avait pour but d'essayer de trouver un lien entre la question de l'identité nationale, les minarets, Johnny et le sommet de Copenhague?

Ouf ! Notre problématique est définie ! C'est déjà ça.

Le sommet de Copenhague nous dit: "L'hyperactivité humaine depuis deux siècles et particulièrement dans les 50 dernières années a provoqué des bouleversements climatiques qui mettent la planète en danger. C'est l'ensemble des pays du monde qui doivent s'unir pour sauver notre bien commun: la terre"  "L'économie mondialisée doit donner naissance à une écologie mondialisée"  " Nous sommes tous dans la même galère, nous devons tous nous unir pour sauver le bateau qui coule".

Mais vous savez ce que c'est, dans un groupe il y a toujours des chiants dont le plaisir est de mettre des bâtons dans les roues pour empêcher le véhicule d'avancer.
Islam ou capitalisme

Remarquez que ce ne sont pas les arabes qui ont saboté le sommet mais plutôt les Américains et les Chinois. Obama et Hu Jintao ont eu du mal à s'accorder, mais à la fin ils ont quand même trouvé un terrain d'entente.

 
Copenhague croissance

Bilan: Copenhague c'est le fiasco.

Mais peut-il vraiment en être autrement sachant qu' ...à la fin du XVIIIè siècle et au XIXè siècle, la production des biens de consommation [...] a cessé d'être dirigée vers les "valeurs d'usage" pour viser désormais l'obtention et l'accroissement de la "valeur d'échange" c'est à dire de l'argent. Quand il s'est agi de produire de l'argent en lieu et place de biens utiles à la vie, la face du monde a été changée.
( J'adapte un passage du livre de Michel Henry " La Barbarie" page 87 )

Alors rien d'étonnant à ce que les chefs des grands États du monde arrivent à s'entendre pour sauver le système bancaire menacé par la crise de 2008 mais ne parviennent pas à s'entendre sur une politique mondiale qui remettrait trop profondément en question le système économique dont ces chefs d' État ne sont que les représentants politiques.

Quoi, c'est un peu compliqué ? Non, ne partez pas ! Je vous offre la petite charade de Noël !

Mon premier est un petit Jésus couché dans son berceau.
Mon second est un petit Jésus couché dans son berceau.
Mon troisième est un petit Jésus couché dans son berceau.
Mon quatrième est un petit Jésus couché dans son berceau.
Mon cinquième est un petit Jésus couché dans son berceau.

Mon tout est un centre commercial bordelais proche de la cathédrale.

Pas mal non ? Et puis pour ceux qui ne connaissent pas Bordeaux ils n'ont qu'à écrire à Aristogènes qui leur enverra ( peut-être ) la réponse.
aristogenes@aliceadsl.fr

Et Johnny sur son minaret on l'a oublié ?

Pas du tout. Johnny, la question de l'identité nationale, la polémique sur la construction des mosquées, tout ça fait partie des "superstructures" de notre société fondée  sur une "infrastructure" d'économie libérale mondialisée.

Plus nous vivons dans un "village planétaire", plus nous sommes perdus et plus nous cherchons des repères identitaires fiables et rassurants. C'est comme un petit enfant qui se rassure en mordillant et en sentant son doudou crasseux qui n'est autre chose qu'un "objet transitionnel" qui rétablit un lien entre lui et sa mère. (Je ne vous renvoie pas à la lecture de " Le jeu et la réalité " de Winnicott sinon vous allez m'en vouloir à vie )
Donc nous nous rassurons chacun avec notre doudou identitaire, clocher d'église, fringues de notre tribu ( BCBG, Bobo, Rappeur, Kaïra, Ferret-capien, supporter du PSG, des Girondins, foulard islamique, burqa  ... ), notre musique, notre bagnole ....
... et bien entendu le doudou de l'autre pue ! 
Repères identitaires
Quant à tout le battage autour de Johnny ce n'est qu'une version contemporaine de la queue du chien d'Alcibiade. ( cf. article du 8/11/2009 ) On cherche à nous anesthésier l'esprit en nous faisant vivre  par procuration la vie "d'idoles" fabriquées par les médias. L'homme ne pouvant plus se supporter  dans un monde dont les mécanismes lui échappent complètement ( contrairement à ce que le développement des savoirs pourrait faire penser ) cherche à fuir de lui même. Mais quels sont les domaines à explorer pour tenter de retrouver le sens de la vie ?
"L'art, l'éthique et la religion" nous explique Michel Henry.

Putain de Zeus ! La religion ? Merde revoilà les minarets !
Bon là j'arrête, je vais retrouver le petit Jésus ! J'aime bien l'odeur de  Noël. Alors, santons la crèche !
( C'est comme la technique du clair-obscur en peinture. on passe de la philosophie de Michel Henry à un calembour minable, l'un mettant en valeur l'autre )


       Joyeux Noël à tous !
Repost 0
Dominikos
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 16:05
                                          Michel Henry

- Tu devrais écrire un article sur Michel Henry.
Je regarde Elodie assise au bout de la table, la main droite enveloppée dans un gros pansement, consécutif au passage autant inopiné qu' accidentel de la dite main à travers une vitre qui sous la violence du choc à rendu l'âme. La main d'Elodie s'en tire avec 7 points, ce qui n'est pas son record, elle a déjà fait mieux. Mais revenons au sujet.

- Tu devrais écrire un article sur Michel Henry.

Moi, j'ai bien entendu le nom de Michel Henry mais les yeux fixés sur la main d'Elodie et l'esprit embué  par l'actualité, Henry, la main, Henry, la main...je lui réponds:

- Tu veux dire sur Thierry Henry ?
- Non, sur Michel Henry, et elle ajoute: le philosophe.

Alors là mes neurones se mettent à pédaler à tout berzingue, ils branchent toutes les connexions de mon précieux encéphale en même temps, quitte à provoquer une surtension et un risque de surchauffe. Il y a embouteillage autour de ma glande pinéale, ( qui contrairement à ce qu'une étymologie hâtive et hasardeuse pourrait faire penser se trouve dans ma tête ), mais ...rien ! Aucun Michel Henry n'apparaît dans ma mémoire.

Elodie me lance un regard surpris, incrédule, sceptique.

- Alors toi qui fréquentes les philosophes, tu ne connais pas Michel Henry ?!
- Ben,...non.

Heureusement je suis sauvé une fois encore par Aristogènes qui lui, a bien connu Michel Henry.

Et là je saute sur le premier bouquin de Michel Henry qui me tombe sous la main.
"LA BARBARIE" publié en 1987.   En quatrième de couverture je lis.

"Ce livre est parti d'un constat simple mais paradoxal, celui d'une époque, la notre, caractérisée par un développement sans précédent du savoir allant de pair avec l'effondrement de la culture. Pour la première fois sans doute dans l'histoire de l'humanité, savoir et culture divergent au point de s'opposer dans un affrontement gigantesque ...[...]  

Nom de Zeus Elodie ! Mais tu veux que je perde tous mes lecteurs !
Mes lecteurs ils attendent des articles drôles avec si possible du cul et des bons coups à boire et si je les alimente avec une réflexion sur l'opposition entre "savoir" et "culture" ils vont être rapidement plus gavés qu'une oie du Périgord au mois de décembre.

Et puis tu imagines une société dans laquelle les philosophes seraient plus connus que les footballeurs ? Tu vois ce que ça donnerait ? Non ? Regarde !

De plus,  ne me dites pas que vous trouvez une grande différence entre un philosophe et un entraîneur de foot.


Moi, je trouve que Michel Henry avait une bonne tête d'entraîneur de foot. Pas vous ?
Je dis qu'il "avait" car il est mort en 2002. Mais ne vous en faites pas, nous avons toujours le foot et les entraîneurs.

De Michel Henry il nous reste quelques livres et un joli site sur Internet si vraiment vous avez envie d'en savoir un peu plus sur lui et sur sa pensée.
http://www.michelhenry.com/

De sa pensée, on peut peut-être dire que c'est une phénoménologie de la vie.
Mais Aristogènes est bien plus pédagogue que moi pour vous en expliquer... le fondement.

Bien sûr certains disciples d'Henry trouveront sans doute la présentation d'Aristogènes un peu sommaire, ( pardon à Jean-Luc, Charentais et philosophe  - c'est rare mais ça existe, la preuve: Elie Vinet* ). Mais pour ceux qui veulent approfondir la question il suffit comme Aristogènes, de pénétrer avec conviction et vaillance, ... dans les textes.   

* Elie Vinet ( 1509 - 1587 ) né près de Barbezieux en Charente est un humaniste de la Renaissance. Il fut professeur et principal du Collège de Guyenne à Bordeaux, à l'époque où Montaigne y fit ses études.

Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr
Repost 0
Dominikos
19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 06:20
         "La nature a horreur du vide"



Cette citation d'Aristote devenue un aphorisme, prouve qu'on peut s'appeler Aristote et dire des conneries ! 
On sait aujourd'hui que le vide est ce qui occupe le plus de place dans la nature.

Car si à notre échelle il apparaît que la matière est pleine, au niveau subatomique elle n’est que vide : "Si on supprimait le vide qu’il y a autour des noyaux des atomes, la Terre pourrait tenir dans une sphère de seulement 150 m de rayon !"
http://tatoufaux.com/?La-Nature-a-horreur-du-vide

De plus, si Aristote, au lieu de prendre pour maître Platon, avait choisi Démocrite, fondateur de "l'atomisme" il n'aurait jamais dit "la nature a horreur du vide", puisque pour Démocrite la nature est composée de deux principes, les atomes ( le plein ) et le néant ( le vide ), ou encore l'être et le non-être, mais là je sens que ça commence déjà à vous fatiguer, alors je passe!

Tout ceci pour dire qu'il faut se méfier des aphorismes.
Yiorgos, ami d'Aristogènes, est un champion de l'aphorisme, de l'apophtegme, de la sentence, de la maxime, du précepte... 
Bien sûr, par rapport au discours philosophique ça a l'avantage d'être court.
Cette pensée de Yiorgos mérite réflexion non ?

Le problème avec Yiorgos c'est que quand il commence ...

L'avantage pour un intellectuel reconnu, par rapport au crétin lambda comme vous et moi, c'est que quand il dit une connerie, elle est noyée dans l'océan de ses pensées géniales  érigées comme un monument à la gloire du patrimoine mondial de l'humanité.

Prenons un exemple : Nous avons  tous chez nous une oeuvre de l'auteur  du texte suivant pour lequel nous avons sinon de l'admiration du moins le plus grand respect.

« C’est en vain que quelques philanthropes ont essayé de prouver que l’espèce nègre est aussi intelligente que l’espèce blanche. Quelques rares exemples ne suffisent point à prouver l’existence chez eux de grandes capacités intellectuelles. Un fait incontestable et qui domine tous les autres, c’est qu’ils ont le cerveau plus rétréci, plus léger et moins volumineux que l’espèce blanche, et comme, dans toute la série animale, l’intelligence est en raison directe des dimensions du cerveau, du nombre et de la profondeur des circonvolutions, ce fait suffit pour prouver la supériorité de l’espèce blanche sur l’espèce noire.  Mais cette supériorité intellectuelle, qui selon nous ne peut être révoquée en doute, ( remise en doute- ndlr - )  donne-t-elle aux blancs le droit de réduire en esclavage la race inférieure ? Non, mille fois non. Si les nègres se rapprochent de certaines espèces animales, par leurs formes anatomiques, par leurs instincts grossiers, ils en diffèrent et se rapprochent des hommes blancs sous d’autres rapports et nous devons en tenir grand compte. Ils sont doués de la parole, et par la parole nous pouvons essayer de les élever jusqu’à nous, certains d’y réussir dans une certaine limite. Du reste, un fait physiologique que nous ne devons jamais oublier, c’est que leur race est susceptible de se mêler à la nôtre, signe sensible et frappant de notre commune nature. Leur infériorité intellectuelle, loin de nous conférer le droit d’abuser de leur faiblesse, nous impose le devoir de les aider et de les protéger.  »


Alors, ce texte est-il extrait d' "Essai sur l'inégalité des races humaines" du Comte Arthur de Gobineau ou de "Mein Kampf" d'Adolf Hitler ?
Non, c'est simplement tiré de:  Pierre Larousse, Article Nègre, Grand Dictionnaire universel du XIXe siècle (1872)

Mais pour une connerie retenue, combien ont été oubliées ? On se souvient du nom des grand hommes, mais on n'a généralement pas retenu leurs bétises.
Et puis pour finir deux remarques:

1 - L'histoire a "fabriqué" des grands hommes comme les poètes antiques "fabriquaient" des mythes. Platon est plus connu que Démocrite sans doute parce que l'un était un spiritualiste et sa pensée pouvait mieux s'intégrer à un monde chrétien, et que l'autre était un matérialiste donc rejeté par la pensée officielle. Mais la philosophie de Platon est-elle supérieure à celle de Démocrite ? Là c'est une autre question.

2 - Dans la liste des "Grands Hommes" qui sont l'honneur de la pensée humaine, on n'a pratiquement ni noirs, ni femmes !
Vous en tirez quelle conclusion ?

C'est tout.


Dernière minute: En conclusion: Petit jeu de cons.

 
En observant la photo, r
épondez à la question: Qui est le plus con ?

1 - Thierry Henry

2 - L'Irlandais qui tente d'enculer Henry en public,   sans baisser son short


3 - Le ballon qui a un cerveau plus petit qu'un supporter

4 -  Les supporters dans les tribunes

5 - L'auteur du jeu de cons

Pour gagner un magnifique portrait d'Aristogènes dédicacé par le philosophe, envoyez votre réponse à :

aristogenes@aliceadsl.fr 
Repost 0
Dominikos
13 novembre 2009 5 13 /11 /novembre /2009 11:10
     Il faut sauver le sodat R...

Là on ne rigole plus. Il faut sauver le soldat Roselyne !
La ministre la plus souriante du gouvernement paye de sa personne en se faisant vacciner devant les caméras pour inciter les Français à en faire autant, et nos compatriotes plus têtus que des mules du Rouergue ( et dieu sait si elles sont têtues les mules du Rouergue ! ) ne suivent pas son courageux exemple. 
Moralité, vous allez la faire passer pour une cruche ! 
Et ça c'est pas sympa ! 

  Cependant, on peut se demander s'il n'y aurait pas eu une erreur de casting chez les stratèges de la communication gouvernementale ? Car il faut bien le dire, sa côte de popularité n'est pas fameuse à la Roselyne.
Entre juin 2007 et novembre 2009 elle varie entre 25% et 33% d'opinion favorable.( 33% c'était en septembre 2007, aujourd'hui elle est à 27% ) 
 
Si vous voulez vérifier allez sur ...
http://www.tns-sofres.com/popularites/cote/redirect.php?nom2=Roselyne+Bachelot&perso=bachelot&id_doumic=271&fonction=Ministre+de+la+Sant%E9%2C+de+la+Jeunesse%2C+des+Sports+et+de+la+Vie+associative&start=1&end=30&forme=graph&submit=Afficher+ma+s%E9lection

Ils m'auraient demandé mon avis, moi, je leur aurais conseillé de prendre comme modèle de courage, de sérieux et sens civique une personnalité plus populaire, une véritable icône, comme , ...l'Abbé Pierre, lui tout le monde l'adore !
Bon, je sais, l'Abbé Pierre, il n'a plus trop besoin de se faire vacciner, mais quand même, il est populaire non ? Enfin, en cherchant on peut trouver quelqu'un de plus populaire que Roselyne. Tiens, pourquoi pas Rama Yade ? Sa côte de popularité est à 44% en novembre 2009. Pas mal non ?
Le problème c'est qu'on va encore trouver des mauvaises langues pour dire que quelques personnages mal intentionnés de l'entourage du Président ont pris une noire comme cobaye pour essayer un vaccin dont on ne connaît pas bien les effets secondaires. La LICRA va s'en mêler, et on va encore avoir un nouveau scandale. Le bon Brice n'a pas un Auvergnat qui traîne pour servir de cobaye ? 
Car il peut y avoir semble-t-il des effets secondaires:

L'annonce est survenue le premier jour de la campagne de vaccination. Il s'agit d'un cas de syndrome de Guillain-Barré découvert mardi dernier dans le cadre du dispositif de pharmacovigilance de la vaccination de la grippe A(H1N1), précise le ministère. Une enquête est ouverte par le ministère.

"Il s'agit d'une forme modérée et uniquement sensitive, qui a évolué favorablement", précisent les services de Roselyne Bachelot dans un communiqué.http://www.lexpress.fr/actualites/2/un-cas-possible-d-effet-secondaire-du-vaccin-anti-h1n1_828053.html
http://www.lexpress.fr/actualites/2/un-cas-possible-d-effet-secondaire-du-vaccin-anti-h1n1_828053.html

Ou alors qu'on prenne une souris, comme pour les huîtres du Bassin d'Arcachon.
Si la souris crève, on ne se vaccine pas
Si elle résiste ... c'est qu'elle est résistante et on ne se vaccine peut-être pas non plus car quand même ça semble un peu , comment dire...  "Much Ado About Nothing",  ou "Beaucoup de bruit pour rien" comme aurait dit le grand William.


Conclusion:

Tout ça est bien embêtant pour Roselyne qui en plus a mobilisé des gymnases, des médecins, des infirmières, des employés municipaux,... et maintenant tous ces gens sont sur le pied de guerre à attendre le client et à s'emmerder toute le journée si bien que les autorités ministérielles pensent  à leur faire envoyer des journaux de "SUDOKU" ou des "mots fléchés" qui vont encore grever le budget de la sécu déjà assez mal en point comme ça.

Alors un bon geste , pour sauver Roselyne et pour sauver les labos pharmaceutiques qui fournissent les vaccins,
          
           FAITES VOUS  VACCINER !

                                                                       aristogenes@aliceadsl.fr

Repost 0
Dominikos
8 novembre 2009 7 08 /11 /novembre /2009 11:35
                Noeuds volants


Alcibiade avait un chien d'une taille et d'une beauté étonnantes, qu'il avait payé soixante-dix mines*. Il lui coupa la queue, laquelle était magnifique. Comme ses amis le blâmaient, et lui rapportaient que tous se répandaient en critiques mordantes à propos de ce chien, Alcibiade éclata de rire : "C'est exactement ce que je souhaite. Je veux que les Athéniens parlent de cela ; ainsi, ils ne diront rien de pire sur moi." 

Plutarque, "Vie d'Alcibiade", IX, in Vies parallèles, trad. Anne-Marie Ozanam, Gallimard
* 70 mines ça fait 7000 drachmes, mais vous vous en tapez le coquillard avec une patte d'anguille, hein ?

Depuis Alcibiade ( vers 450 - 404 av JC ) quelque chose me dit que les gens qui ont le pouvoir ont tendance à prendre les autres pour des noeuds volants, pour ne pas dire "pour des cons". 

Que les autres soient pris pour des microcéphales, en fait je dois bien avouer que ça ne me dérange pas plus que ça. Mais ce qui me dérange c'est que je fais partie "des autres" !!! 

Montesquieu ou Rousseau en leur temps ont  insisté sur la nécessité de l'éducation des citoyens dans une démocratie sous peine pour le peuple de se retrouver sous le gouvernement de démagogues de tout poil.  ( Il est je pense inutile de vous rappeler qu'Alcibiade était un des chefs du parti démocrate à Athènes ?  C'était utile ? Alors c'est fait ).

Vivons-nous dans une démocratie ou dans une ploutocratie ?

Ploutocartie ( Dictionnaire de l'académie française ) État d'une société dans laquelle les plus riches exercent plus ou moins directement le pouvoir politique ou jouissent d'une influence prépondérante.


Nous vivons sous un système démocratique largement triomphant depuis 20 ans dont l'effondrement du "mur de Berlin" marque symboliquement la victoire planétaire sur le totalitarisme communiste. ( C'est bien comme ça qu'il faut dire non ? ) 
D'ailleurs on fête aujourd'hui non seulement à Berlin, mais dans le monde devenu "LIBRE" l'effondrement de ce "mur de la honte".

Et c'est là que je me dis qu'on nous prend un peu pour des noeuds volants et que les puissances financières qui dirigent le monde ( d'où la question sur la ploutocratie ) maîtrisent bien la communication et le conditionnement des  esprits! J'ai la désagréable impression que la commémoration de la chute du mur à un côté " queue du chien d'Alcibiade", c'est à dire que pendant quelques jours on ne nous parle plus que de cet anniversaire, du triomphe du libéralisme et du système politique qui lui est associé, la démocratie, et que ça nous évite de penser au bordel général qui suite à la crise règne sur la planète.

A intervalle régulier on attire notre attention sur un sujet dont on nous rebat les oreilles au point d'anesthésier notre esprit critique, notre capacité de réflexion sur le monde.
- Depuis la fin de l'été on a eu d'abord la pandémie grippale. Mais malgré les efforts déployés par les médias et les politiques ça n'a pas vraiment passionné les français.
- Maintenant c'est l'anniversaire de l'effondrement du mur. Beau sujet qui occupe les infos depuis une bonne quinzaine et qu'on devrait pouvoir faire durer jusqu'au 14 novembre...
- 14 novembre: match de barrage France Irlande pour la coupe du monde de foot.
- 18 novembre, on remet ça !!!
- L'équipe de France gagne et on fête ça pendant une quinzaine.
- L'équipe de France perd et la polémique Domenech nous occupe une quinzaine.  Après c'est les fêtes de fin d'année, la trêve, le mercato. 
- du 12 au 28 février: Jeux Olympiques d'hiver au Canada.
- Et là ça merde ! Jusqu'au 11 juin début de la coupe du monde de foot en Afrique du Sud on n'a rien ! Mais ne vous inquiétez pas je suis sûr qu'on va nous trouver un truc pour nous distraire !
( Je suis même prêt à vous parier un repas au resto "Tendance Guyane" )

Au pire si on n'a rien on nous retrouve Ingrid Betancourt en Alaska qui  écrit un livre de cuisine avec Sarah Palin ( Vous ne vous souvenez plus de Sarah Palin ? )  ou quelque chose dans ce style, à moins que la Providence nous envoie un tsunami ou que les copains de Ben Laden fassent encore parler d'eux.  

Et puis juste pour conclure sur cette histoire de mur, quand même c'est vrai que ce n'était pas malin de la part des soviétiques de faire un mur à Berlin.  Où as-ton vu qu'un mur puisse empêcher des gens de passer ? Regardons un peu l'histoire:

- Le  mur d'Hadrien  entre Écosse et Angleterre édifié au IIè siècle ( et le mur d'Antonin plus au nord construit quelques années plus tard). Les Calédoniens au cul nu ( ancêtres des Écossais, bannière au vent sous le kilt ), ont fini par le franchir.  

- La Grande Muraille de Chine.  Alors là c'est le le top. 6700 km pour rien.  Même pas capable d'arrêter les Mongols !!!


Et puis depuis 1989 combien d'autres murs on été construits ?
C'est curieux, ceux-là on ne nous en parle pas.

- Le "mur de la paix"( c'est pas une blague ) à Belfast, pour séparer catholiques et protestants.

- Le mur frontière entre Etats-Unis et Mexique  pour contenir l'invasion de "Chicanos"

- Le mur construit par les Israéliens pour éviter l'intrusion des terroristes Palestinens ( un succès !!! )
- Et à Chypre qui fait partie de l'Union européenne ?  y'aurait pas un petit mur oublié ? 


 - Plus Mélillia, Ceuta, la Corée, le mur entre chez moi et chez Pascalou mon voisin, ...mais nous avons laissé un "check point" pour que je puisse aller lui emprunter sa Harley et que lui, puisse venir prendre un ouzo chez moi....

Mais enfin, quand même, je persiste.
On nous prend pour des noeud volants !  

Correspondance:  aristogenes@aliceadsl.fr
Repost 0
Dominikos
4 novembre 2009 3 04 /11 /novembre /2009 15:15
        Les terroristes supposés


Il y a vingt ans la chute du mur de Berlin marquait le début de l'effondrement du communisme. Quand on relit les commentaires de l'époque on voit que  les intellectuels politologues du moment dans leur grande majorité nous annonçaient:

- La fin de la "Guerre froide" déjà bien réchauffée depuis l'arrivée de Gorbatchev en 1985.
- La fin des "idéologies"...le libéralisme triomphant n'étant bien entendu pas une idéologie.
- La paix universelle dans une fin de XXe siècle radieuse et débarrassée du mal.  

Bilan vingt ans après :

Tonnerre de Zeus, mais nous vivons dans un monde merveilleux !

J'étais là à louer tous les Dieux de la terre et du ciel ( oui, moi, ne sachant pas vraiment quel est le vrai Dieu,  je rends un culte à tous on ne sait jamais, il vaut mieux être prudent non ? ) quand j'entends à la radio: Claude Levi-Strauss est mort.  Merde ! "C'est toujours les meilleurs qui s'en vont les premiers" disait ma grand-mère qui était philosophe.


Quoi que, Levi-Stauss, il aurait eu 101 ans le 28 novembre prochain. Bon, mais quand même. Je me remettais à peine de la disparition de Pierre Doris le 28 octobre dernier, et voilà, le maître du structuralisme qui nous quitte.
Vous voulez que je vous explique le structuralisme ?
Non ?
Ah! bon.

Enfin, quand même Lévi-Strauss c'est un monument, il fait partie du patrimoine mondial de l'humanité, comme le Dalaï Lama ou Aristogènes.

Le seul petit problème pour Lévi-Strauss c'est son nom; ça ne fait très philosophe. 
Mais laissons là, la rubrique nécrologique, et revenons à l'anniversaire de l'effondrement du mur de Berlin. 

Je ne suis pas certain que le monde d'aujourd'hui soit beaucoup plus libre, plus égalitaire, plus généreux, plus juste, en un mot plus humain que le monde d'avant 1989. Mais je suis sûrement pessimiste ? 
Les discours de la fin des années 80 me rappellent le discours d'inauguration de "L'Exposition Universelle de Paris" par le président Emile Loubet en 1900.
" Je suis persuadé que le XXè siècle verra luire un peu plus de fraternité sur un peu moins de misère. La société contemporaine fait partout effort vers le bonheur, ou du moins le bien être universel..." 

...et 14 ans après c'était ...1914
 
C'est drôle comme nous avons toujours tendance à penser que plus tard ce sera mieux ou qu' autrefois, c'était le bon temps.  La vie était chouette au XIXè siècle quand il n'y avait pas de pollution, que nos ancêtres paysans vivaient à l'heure solaire et au rythme des saisons. Le dimanche après la messe, promenade en famille sur les bords de la rivière. Même les animaux domestiques étaient de la balade !
Et puis on découvre qu'il faut attendre 1841 pour avoir la première loi qui commence à réduire le travail des enfants de moins de 12 ans, et 1848 pour voir la journée légale de travail "limitée" à 12 heures !!! Et les congés payés on n'en parle même pas.

D'accord, nous n'avons plus la "guerre froide" mais nous avons le terrorisme, avec depuis quelques temps les terroristes supposés.

Attention: Les "terroristes supposés" ne sont pas les individus que l'on soupçonne d'être des terroristes comme le gars de Tarnac, vous vous souvenez...Julien Coupat je crois, mais il a disparu de l'actualité. Non, les "terroristes supposés" sont ceux qui utilisent le suppositoire explosif ( voir article du 7 octobre " Bombe anale" )

Comprenons nous bien: un individu supposé être un terroriste à peu de chances d'être un "terroriste supposé" alors qu'un "terroriste supposé" étant d'une discrétion absolue n'est pas supposé être un terroriste.

Bon, le mur de Berlin est tombé mais c'est bien toujours le bordel non ? ...et je vous ai épargné la mondialisation, la crise, la toute puissance des banques, le chômage, la faim dans le monde...

...mais dans quelques jours la sortie du nouveau CD d'Yves Carbonne. 






Vous voyez bien qu'il y a de bonnes raisons de se réjouir.
 
Repost 0
Dominikos

Articles Récents

Liens