Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

1 octobre 2008 3 01 /10 /octobre /2008 22:00
  Vaut mieux en rire

Il y a quelques jours, je reçois un message d'un ami qui me dit: " Devant l'échec du capitalisme qui se traduit actuellement par une grave crise financière qui vire à la crise économique et sociale, et l'échec du communisme qui avait pu sembler au milieu du XXème siècle une alternative au capitalisme, ne crois-tu pas qu'il serait temps d'inventer un nouveau système politico-économique qui puisse enfin assurer le bonheur de l'humanité et la préservation de la planète pour les générations futures ?"

Tonnerre de Zeus ! Tu me prends pour Platon, pour Adam Smith,  ou pour Karl Marx ?

Crois-tu que c'est l'ampélosophisme qui va sauver l'humanité ?

Quoi que...ta question mérite réflexion.  Observons le problème avec un peu de méthode.

                                CONSTAT

1 - Le communisme s'est effondré presque partout dans le monde et là où il persiste il devient une sorte de capitalisme d'Etat. La Chine en est un bon exemple.

2 - Le capitalisme ( ou libéralisme économique, c'est kif kif ) connaît une de ses plus graves crises financières. Ce système provoque aussi bien à l'échelle mondiale qu'au niveau de chaque Etat des inégalités qui ne cessent de s'accroître.

3 - La démocratie parlementaire  est le système politique associé au libéralisme économique. Mais les dirigeants politiques sont sans pouvoir réel devant les crises. Le vrai pouvoir est aux mains des magnats de la finance internationale.

Le gouvernement se borne à prendre des mesures plus ou moins spectaculaires dont l'intérêt n'échappe à personne, comme par exemple dans les programmes d'éducation, l'idée il y a quelques mois de faire apprendre aux élèves du primaire, le nom d'un enfant juif mort en déportation, ou l'idée plus récente de délivrer des médailles d'or, d'argent et de bronze  aux lauréats du bac selon leur mention. Magnifique ! Belle formation pour la jeunesse.


4 - La démocratie c'est le " pouvoir du peuple" , n'importe quel livre d'éducation civique de collège nous le dit. Mais l'esprit critique du peuple est complètement anesthésié par la télé, la pub, le foot, ...et je ne suis pas certain que les programmes et le système d'enseignement soient vraiment conçus pour favoriser l'épanouissement de l'esprit et la formation de citoyens responsables. ( "Citoyen responsable", ça devrait être un pléonasme ). Le "Peuple" ( qui n'a plus rien à voir avec le "démos"des anciens athéniens ) s'identifie aux héros des séries télé, du sport de la chanson ou du cinéma.


Donc globalement le constat n'est pas très optimiste.

                     ALORS QUE FAIRE ?

Nous pouvons d'abord constater que capitalisme et communisme qui semblent être des systèmes antagonistes, ne le sont que superficiellement, ou dans leurs superstructures pour employer le vocabulaire du vieux Karl. Dans le fond, l'idée de base est la même.
Capitalisme et communisme tentent d'apporter le bonheur à l'humanité par l'accroissement de la production des richesses créées par le travail humain.
Dans le capitalisme c'est la somme des réussites individuelles qui assure l'augmentation du niveau de vie du groupe social ( en théorie ) et dans le communisme c'est l'Etat aux mains des travailleurs ( en théorie aussi ) qui répartit équitablement les richesses produites par le travail.

Donc il faut faire comprendre à la société mondiale que le bonheur ne passe pas par l'accumulation toujours plus grande de richesses matérielles. Au contraire cette course à la production et à la croissance nous conduit au désastre économique, social et écologique. 

Mais ATTENTION !
Le coup de la recherche du bonheur spirituel on nous l'a déjà fait !   De Saint Augustin en passant par l'inquisition et jusqu'à l'Ayatollah Khomeiny on a vu ce que ça donnait !  Ce n'est pas vers ce type de société que peut tendre l'hédonisme ampélosophiste.

Alors ?

Alors c'est assez simple. Vous avez remarqué que quand quelqu'un est bien dans ses baskets, à l'aise, heureux, il sourit facilement ou même il rit franchement.

Voila la solution. Il faut affirmer que la recherche du rire est l'objectif prioritaire de tout système d'organisation politique et sociale.

Créons donc une Gélocratie, ou société fondée sur la puissance ( le pouvoir ) du rire !
Du grec ancien  Gélos ( GelwV ) = le rire
et Kratos (KratoV ) = la puissance, la force

Les locuteurs du grec moderne prononceront
"Yélocratie"




Pour la présentation détaillée de ce nouveau système politique nous verrons ça une prochaine fois. En attendant si vous n'avez plus rien à lire, vous pouvez prendre ( ou reprendre ) "La République " de Platon. Quand vous reviendrez à l'ampélosophisme, vous trouverez ça "Lumineux" C'est le premier sens de GelwV en grec ancien ( Merci Jacques )
Repost 0
Dominikos
13 septembre 2008 6 13 /09 /septembre /2008 16:18
Les belles histoires











Quel est le point commun entre Paris Hilton et le Pape Ben Ouacez ?

( Franchement un Pape avec un nom arabe, moi je trouve ça un peu bizarre...pas vous ? Bien sûr, vous pouvez me faire remarquer que Jésus est le nom latinisé puis francisé d'un nom araméen, Yéshoua Ben Yussuf aux orthographes variées, donc Ben Ouacez, ambassadeur de Yéshoua Ben Yussuf ça va assez bien.)

Alors Paris Hilton et le Pape, vous ne voyez pas le point commun ?

En fait ce sont des "Peoples" des stars, des célébrités qui déplacent les foules.
Et pourquoi déplacent-ils les foules ?
Pour la même raison tous les deux: ils nous font rêver, ils nous font sortir du monde matériel quotidien avec toutes ses petites ou ses grandes misères.

Les religions, on peut en dire ce qu'on veut, mais il faut leur reconnaître la qualité d'être des mines d'histoires fabuleuses, de contes fantastiques, de fables merveilleuses ( en grec le mot fable c'est muqoV ,  mythos= mythe en français ). Et l'homme a besoin de merveilleux, comme il a besoin d'eau, d'oxygène,  de vin de Pessac-Léognan et d'histoires de cul.
Bien sûr j'entends déjà les remarques critiques:

- La religion c'est l'opium du peuple ! C'est depuis la nuit des temps l'auxiliaire du pouvoir politique, c'est l'exploitation du crétinisme humain.... 

                          VIVE LA RAISON ! A BAS LA CROYANCE !

Oui, je sais, on a entendu ça dans la bouche de Robespierre qui avait tenté d'instituer le "Culte de la Raison et de l'Être suprême " ....En même temps ce fut l'institution de "La Terreur" qui donna une si mauvais image de marque à la Première République française !
- Le fanatisme n'est donc pas que religieux !
- Non. Et ça te rassures ?  ...Pas moi.

Donc l'homme a besoin de belles histoires. Elles font même partie des fondements de chaque culture ( l'Iliade, l'Odyssée, toutes les mythologies du monde, la Bible...).
 Après ce que les gens font de ces belles histoires est très variable. Ou bien elles rendent l'humain plus humain, ou plus barbare et fanatique. C'est comme l'histoire de l'invention du marteau (Voir article "Diable !" du 11/02/2008 ) Alors faut-il développer une "religion positive"? ou une "laïcité positive"?


Il faut dire que toutes ces belles histoires, ces beaux contes, ces merveilleux mythes ont souvent un sens caché qui permet d'en faire des interprétations variées. Un croisé fanatique et un sage chrétien comme Saint Emilionc'est le premier exemple qui me vient ) se réfèrent aux mêmes textes.
Savez-vous que certains psychanalystes ont même découvert des connotations sexuelles dans des contes pour enfants ?
Vous ne me croyez pas ?
Alors lisez la suite.
Je vais vous raconter (en V.O. allemand ), un des contes les plus populaires:

         "DIE BEUDIT JAPERON ROUCH"

DAS IST EIN KLEINE HISTOIRE D'EINE BEUDIDE FRAULEIN KI Z'APPEL "DIE BEUDIT JAPERON ROUCH" BECAUZ EINE ZALOPERIE TE MANDEAU ROUCH MIT EIN KAPÜCH KE ZA MOUTHER LUI FAIT BORTER TOUT LE DEMPS !
 ( Zé ein Konte Allemande, Ja ? Fous zuivez ? )










Voila, c'est tout pour aujourd'hui. Désolé pour ceux qui connaissaient déjà " Die Beudit Japeron Rouch"; c'est une vieille histoire, mais je voulais aussi en faire profiter les nouveaux lecteurs.
Repost 0
Dominikos - dans ampelosophisme
7 septembre 2008 7 07 /09 /septembre /2008 16:00

     Ah ! Quel été !

Non mais vous avez vu ça ?
Un été plus pourri qu'Ephialtès ( le type qui a trahi Léonidas aux Thermopyles - revoir l'article "Ephialtès" du 12/07/2007 ) et une rentrée qui s'annonce orageuse.
- Pouvoir d'achat
- Afghanistan
- Bourse
- Sarkozy... bon, lui on en a encore pour 3 ans 1/2
- Foot : Domenech restera-t-il aussi encore 3 ans 1/2 ? 
- Pauvritude  en France et dans le monde
...etc...
et toujours ce con de test de la souris pour les huîtres du Bassin d'Arcachon !

Et vous voulez que je continue à raconter des histoires drôles dans mon blog ?
  

Heureusement que j'ai de l'aide. Sur la couverture de Nouvel Obs de cette semaine par exemple, on annonce joyeusement un article de fond sur Martin Hirsch.
Excuse moi Martin, t'es pas le plus mauvais de l'équipe, mais je n'ai pas pu résister.

Et puis on a toujours Bayrou. Le François, c'est une valeur sûre. Il a réuni son "Université d'été" dans le Var à Cap Esterel. Au moins, là il fait beau. "L'attention et la confiance des gens sont là, se réjouit M. Bayrou. C'est la matière première de la politique."
T'as raison François, "l'attention" et surtout "la confiance" sont les atouts indispensables à la réussite en politique. Et toi t'es le mec à qui on peut faire confiance. Franchement je te confierais sans crainte mon portefeuille à garder sur la plage pendant que je vais me baigner. Je suis tranquille. Au retour tu ne sera pas allé "Chez Magne" (1) acheter des glaces avec mon pognon. 
T'es fondamentalement un mec honnête ... et c'est pour ça que tu ne joueras jamais un rôle de premier plan dans notre démocratie. 
Le dernier type honnête à être arrivé au sommet de l'Etat en restant honnête c'était ....euh...je crois bien que c'était Périclès à Athènes entre 443 et 429 av JC. Et encore il faudrait bien vérifier.
Bayrou, tous ses potes qui veulent faire une carrière politique l'ont trahis. Mais lui fidèle à son éthique et a ses idées, tel un berger béarnais montant au pâturage pour la traite, il avance d'un pas lent et assuré. Peu de gens le suivent ? Pas grave, il a la foi François.
 



 Heureusement que nous avons aussi la grande Christine pour nous donner un peu de joie. Depuis que Roselyne joue "soft", Christine reprend le rôle de Miss Lagaffe. Elle annonce un truc immédiatement démenti par François Fillon en colère !

"Merde, elle est toujours aussi paumée l'hagarde !"

On aurait bien aussi les jeux paralympiques pour rigoler un peu.
- Non ? On ne rigole pas avec le handicap ? 
- Bon, d'accord. 
- Même avec les footballeurs ? 
- Comment ça? Les footballeurs ne sont pas des handicapés!  
- Vous êtes sûrs ? Ah, bon, je croyais.  

Oh, j'ai juste une toute petite histoire de handicap qui n'a rien de drôle et qui m'a été rapportée.
On a proposé à un type qui avait perdu ses deux mains dans un accident de lui en greffer deux autres. Le type a dit qu'il était d'accord mais qu'il voulait deux mains de femme. Quand le chirurgien lui a demandé pourquoi, il lui a expliqué que quand il irait pisser il ne voulait pas que ça soit les mains d'un mec inconnu qui viennent lui tripoter Coquette. Des mains de femme c'était plus sympa.
Moi, je n'ai pas vérifié l'info, mais ça m'a semblé possible.



Le test de la souris.
Il faut savoir qu'en France l'huître est responsable d'environ 400 hospitalisations par an.
Ces hospitalisations sont dues à des blessures au cours de l'ouverture des mollusques et non pas à des intoxications alimentaires !!! 
 
Mais, sait-on jamais ... ce n'est parce que certains ostréiculteurs arcachonnais ou certains estivants consomment des huîtres quotidiennement que ces mollusques sont inoffensifs. L'organisme de l'ostréiculteur arcahonnais est sans doute plus résistant que celui du Français moyen.

Donc la science vient au secours du consommateur.

Le laboratoire Ifremer de La Rochelle procède chaque semaine à l'injection d'un extrait concentré d'hépatopancréas (organe de l'huître qui concentre les toxines) dans l'abdomen de trois rongeurs. Qu' au moins deux d'entre eux succombent dans les vingt-quatre heures, et le seuil de toxicité pour l'homme est considéré comme dépassé.
Conséquence: interdiction de la vente des huîtres jusqu'à nouvel ordre.

Moi, je ne suis pas un scientifique, juste un ampélosophiste, mais cette affaire du test de la souris avec tous les "dégats collatéraux" qu'elle provoque dans les exploitations ostréicoles ( dont de nombreuses fermetures d'entreprises chaque année ) m'a inspiré il y a deux ans une petite fable que je livre à ceux qui ne la connaissent pas.  


                                                                        UNE SOURIS VERTE

  Une souris verte  qui courait dans l’Herbe*,
Un beau jour s’est égarée
Sur la plage au Cap Ferret.
Couché sur le sable, un scientifique imberbe,
Etait en train de dorer,
Au beau soleil de l’été.
Voyant passer l’animal,
L’homme de science est fort surpris.
Il se dit :  «  Ce n’est pas normal,
Ce beau vert pour une souris !»
Il attrape donc le rongeur
Et il l’amène tout songeur
Pour bien le faire examiner
Dans un labo conventionné.

« Si ce bel animal est couleur émeraude,
C’est vraisemblablement parce que la nuit il rôde
Près des viviers ostréicoles,
L’explication n’est pas mariole ,
Car gavée d’huîtres la souris
Vire au vert, moi je vous le dis ! »
Affirma péremptoirement
Le plus diplômé des savants.
Afin de vérifier l’hypothèse géniale, 
On apporte un mulot et à table on l’installe,
On lui ouvre des huîtres, il fait la fine bouche,
On le prie, on le force, on le gave à la louche.
Mais ses poils restent gris, et l’on décide alors,
D’injecter de l’extrait de mollusque en son corps.
Le lendemain matin, notre souris rend l’âme.
Alors les scientifiques lancent un cri d’alarme :
« Les huîtres sont toxiques ! Alertons le préfet,
Lui seul peut nous sauver par son autorité »
Ainsi les producteurs du Bassin d’Arcachon
Furent contraints de cesser vente et expédition.

A quelques jours de là, le scientifique imberbe,
Revint pour s’allonger sur la plage de l’Herbe,
Mais pendant qu’il suivait la souris au labo,
Sa femme était partie avec un matelot.
De désespoir notre homme en devient boulimique,
Il va chez Frédélian** et vide la boutique.
Eclairs et canelés, croissants, petits gâteaux,
Il en avale cent et meurt sur le Mimbeau***.

Le Préfet, fonctionnaire fort sage et responsable,
A qui l’on présenta l’homme mort sur le sable,
Décida après résultat de l’autopsie
De fermer dès ce jour toute pâtisserie

 *L’ Herbe : village ostréicole de la presqu’île du Cap Ferret
 **Frédélian : célèbre pâtisserie du Cap-Ferret    
 ***Mimbeau : Banc de sable du Cap-Ferret

Alors vous comprenez, quand je vois comment s'annonce la rentrée je me dis que je vais avoir besoin de beaucoup de maîtrise de moi même  pour rester zen.
C'est pourquoi ...

(1) Voir article "Gagaouzes" du 10/04/2008, photo de "Chez Magne" = "Hôtel de la plage"

Repost 0
Dominikos
14 août 2008 4 14 /08 /août /2008 18:00

Peut on rire de tout ?


Un peu d'histoire.
En août 1745  François Boulaye de Bernoye  capitaine corsaire né en pays toulousain, embarqué quelques années plus tôt sur un navire bordelais, commandait un cotre le "Bille Audel"(1), armé de 12 canons et servi par un équipage de 21 hommes, "Frères de la Côte" qui avaient  bourlingué sur toutes les mers du monde et s'étaient sortis des coups de tabac, tant sur l'eau dans les tempêtes et les abordages de bâtiments anglais, qu'à terre, dans les tavernes, de Saint Malo à  l'île de la Tortue.

C'est justement suite à une violente tempête de mousson qu'il mouilla l'ancre ce vendredi 10 août vers midi sur un îlot de l'Océan Indien dont la position n'était pas mentionnée sur sa carte marine, quelque part entre Madagascar et l'île de Ceylan.
Ayant découvert une anse abritée sur la côte sous le vent, François Boulaye s'y réfugia dans l'attente d'un temps plus clément pour reprendre sa route vers l'île Bourbon où il devait échanger sa cargaison de toiles de Madras contre quelques jeunes et beaux esclaves qu'il projetait de revendre avec un bénéfice substantiel à un négociant arabe de sa connaissance dans le port de Zanzibar. 

Profitant de cette escale improvisée, il fait mettre un chaloupe à la mer pour aller explorer l'île et y faire si possible le plein d'eau douce et de fruits sauvages frais. Il choisit pour tirer sur les avirons, Guilhem quartier maître et géographe, Adrien le premier canonnier, le mousse  Basilou  et enfin  "Cotelette" le coq (2) du navire qui n'avait pas son pareil pour préparer le cassoulet, plat carminatif (3) par excellence, mais dont les inconvénients pour le voisinage sont vite dissipés en pleine mer surtout en période de vents de mousson.
Pendant que ses quatre compagnons ramaient, François, en bon capitaine se tenait fièrement debout à la proue. Bravant le gros temps et la pluie cinglante, il donnait la cadence et dirigeait la manoeuvre.  

La marée était basse. François donna donc l'ordre au jeune Basilou de tirer l'ancre jusqu'à la laisse de haute mer, marquée par la présence de bois morts flottés, de coquillages aux formes variées et de quelques galets, le tout accumulé dans un ruban d'algues sèches et odoriférantes dans lesquelles batiffolaient des milliers d'insectes sauteurs, dépôt qui sur le haut de la plage, marque le niveau maximal de la haute mer.
- Regardez capitaine !  cria Basilou alors qu'il venait de planter les crocs de l'ancre au milieu des algues.
- C'est un demi shilling d'argent de 1715  dit simplement François en empochant la pièce polie par le ressac des vagues chargées de sable fin.

Une éclaircie permit alors aux marins de distinguer un peu mieux le paysage du fond de l'anse. La plage était bordée de cocotiers dont les longs fûts penchaient vers la mer. A peu près       au centre, une clairière laissait apercevoir le départ d'une vallée étroite et encaissée, une sorte de canyon qui semblait monter vers un col que l'on commençait à distinguer à mesure que les nuages et la brume étaient chassées par le vent qui continuait à souffler puissamment. 
La petite équipe se dirigea donc vers  cette trouée dans la luxuriance de la végétation tropicale . Tout en haut de la plage, juste à l'entrée du canyon, un amas de planches, de poutres de vieux cordages et quelques restes de toile de voile en lambeaux laissaient deviner l'épave d'un radeau qui  avec  son pauvre équipage avait terminé ici son errance sur l'océan déchaîné  bien des années plus tôt.

Le canyon faisait environ trois quart de lieue de long et montait jusqu'à un col d'où l'on pouvait voir, maintenant que le ciel avait retrouvé sa pureté,  toute la baie au milieu de laquelle était mouillé le "Bille Audel". Guilhem en bon géographe, observateur du paysage, fit la remarque que cette vallée, ou plutôt cette tranchée ne semblait pas avoir été creusée par une érosion naturelle mais par la main de l'homme. L'hypothèse sembla cependant assez farfelue au capitaine Boulaye qui au moyen de la longue vue rivée à son oeil droit, observait les alentours. A peu de distance, appuyée à une barre rocheuse, une cabane, du toit de laquelle commençait à s'élever une fumée bleue, semblait habitée.  Ils s'y dirigèrent.

Alors qu'ils arrivaient à la cabane en criant des " Ohé ! Y'a quelqu'un ? C'est nous  ! Adichats !" ils virent apparaître un étrange personnage dont le sexe masculin était à priori identifiable d'emblée par le fait qu'il portait une longue barbe et n'était vétu que d'un foulard fait d'un tissu écossais noué autour de la tête, dont les couleurs fanées ne permettaient guère de deviner l'origine du tartan.

"God bless me !"  "Welcome dears friends !" S'écria la créature hirsute. Vous êtes Français ? J'adore les Français. Je ne suis pas anglais mais Ecossais ! Sheedan Mc Askett barbier-chirurgien à bord de la "Flower of Aberdeen" trois mats carré coulé le 14 février 1724 suite à une rencontre malheureuse avec un pirate Yéménite. Je me suis retrouvé seul survivant à bord après l'abordage m'étant endormi juste avant l'attaque suite à une absorption un peu trop forte de cet excellent Whisky des Highlands que j'avais en réserve et qui me servait à bord, à la fois d'anesthésiant et de désinfectant. Ayant glissé sous un tas de voiles je fus ignoré par les pirates et abandonné sur mon navire en train de couler. J'eus à peine le temps de construire un radeau de fortune et de sauver une pièce d'un demi shilling en argent qui avait été oubliée sur le pont.

- C'est donc les restes de votre radeau qui sont sur la plage au départ de la tranchée qui monte jusqu'au col dit le capitaine, mais quelle est l'origine de cette vallée étroite dans laquelle notre géographe Guilhem ne voit pas l'oeuvre de la nature mais la main de l'homme ?

- Ah ça, c'est l'histoire des vingt et une dernières années de ma vie passées ici dans la solitude.
En arrivant à marée haute au fond de cette baie, j'ai amarré mon radeau. J'ai senti au fond de ma poche la pièce d'un demi shilling en argent et je l'ai caressée longuement, comme le seul objet qui me rattachait désormais à la civilisation. Et puis vous savez bien que pour nous écossais, une pièce de monnaie est un peu plus qu'une pièce ! 
Je l'ai remise dans ma poche et je me suis lancé à la découverte de mon nouveau domaine. 
Arrivé ici, au col, j'ai voulu reprendre ma pièce. Hélas, je me suis aperçu que ma poche avait un trou et que j'avais perdu mon seul demi shilling !!! C'était pour moi un malheur encore plus grand que le naufrage. J'ai donc entrepris jour après jour de creuser sur le chemin que j'avais pris entre le radeau et le col afin de retrouver ma pièce. C'est ainsi qu'au fil des ans j'ai creusé ce véritable canyon. Je sais bien que c'est une folie, mais cette folie m'a protégé du désespoir engendré par l'isolement et la solitude. En fait cette folie m'a protégé d'une folie bien plus grande qui m'aurait sans doute conduite à me laisser mourir ou même à hâter l'heure de ma mort.

François Boulaye de Bernoye plongea la main dans sa poche et en ressortit la pièce d'un demi shilling en argent. Il la tendit à Sheedan.
- Voici votre pièce. Le mousse Basilou l'a retrouvée en fixant l'ancre de notre chaloupe sur la plage.
Sheedan Mc Askett les yeux remplis de larmes saisit délicatement la pièce tendue par le capitaine, puis il se tourna vers le mousse et avec une tendresse infinie, il l'embrassa...sur la bouche.


- Mes petits enfants ne voudront jamais me croire quand plus tard je leur raconterai que j'ai été embrassé sur la bouche par l'homme qui a creusé de ses mains
    le canyon du col au radeau
,   pensa Basilou.


(1) "Bille Audel":  Les historiens s'interrogent encore sur ce nom. Il existe à Bordeaux une rue Billaudel. Certains y voient un rapport avec le nom du cotre.
(2) Le coq : coqua (cuisinière) et coquus (cuisinier) viennent du latin, et ont donnés "coq" : cuisinier dans la marine.
(3) Aliment carminatif :  aliment qui provoque des gaz.


Pourquoi raconter cette histoire stupide ? Quel rapport y a t-il entre l'aventure de ce pauvre naufragé et  la profondeur de la réflexion ampélosophiste ? Je vous sens perplexes !

Cette histoire dont le but vous l'avez compris n'est que de conduire au calembour sur "le canyon du col au radeau" m'a été inspirée par quelques questions relatives à la liberté d'expression en particulier celle des humoristes.
1 - L'affaire du procès de Laure Adler et de Radio France contre une association d'auditeurs représentée par son président Monsieur Antoine Lubrina. ( Voir sur le lien donné ci dessous si vous n'en avez pas entendu parler )

http://images.google.fr/imgres?imgurl=http://www.broguiere.com/culture/sine.jpg&imgrefurl=
http://www.broguiere.com/culture/fm.htm&h=400&w=383&sz=20&hl=fr&start=18&um=
1&tbnid=4lKtlIL8dD24BM:&tbnh=124&tbnw=119&prev=/images%3Fq%3Dsin%25C3%25A9%26um%3D1%26hl%3Dfr%26lr%3Dlang_fr%26sa%3DN

Une caricature de Siné prend parti pour Antoine Lubrina.

2 - L'affaire qui a opposé en juillet le dessinateur Siné à Philippe Val directeur de la rédaction de "Charlie Hebdo".
http://www.marianne2.fr/Sine-vire-de-Charlie-Hebdo-antisemitisme-_a89296.html

Je n'ai jamais été un admirateur des dessins de Siné. Je trouve qu'il dessine presque aussi mal que moi et que son humour est assez souvent au dessous de la ceinture, mais il en faut pour tous les goûts comme disait ma grand-mère qui était philosophe et Siné a bien le droit d'exister dans le paysage français de la caricature .
Si même "Charlie Hebdo" qui me semblait être l'héritier du célèbre "HARA KIRI, journal bête et méchant" passe lui aussi du côté des censeurs, il ne va plus nous rester comme espace de subversion que la culture des orchidées sous serre ou l'élevage des poissons rouges en aquarium !


Alors si j'avais appelé mon naufragé Isaac Ben Levi qui recherche une pièce de monnaie pendant 21 ans au point de creuser un canyon sur son île, mon histoire aurait été antisémite ?

Si le type s'était appelé Mohammed Ben Youssef, recherchant une page déchirée de son Coran, mon histoire aurait été dirigée contre l'islam ?

Si le naufragé avait été une femme recherchant son tube de rouge à lèvres, mon histoire aurait été misogyne ?

S'il s'était appelé "Père Saint Jean des clous de la Sainte Croix" et qu'il avait perdu son chapelet...etc...

Et merde !

Bon, alors il nous reste quoi comme sujets de rigolade à part faire de l'humour sur soi même?
Les Ecossais ? Oui, ils me semblent pour l'instant avoir assez d'humour sur eux mêmes.
Les pets et la scatologie ? C'est un peu vulgaire mais ça fait encore rire.


Sarkozy ? Je laisse ce sujet à d'autres, moi ça me fait de moins en moins rire.
Et après ? ...


ARISTOPHANE, AU SECOURS !

Repost 0
Dominikos
1 août 2008 5 01 /08 /août /2008 20:30

                                         Ethique...et toc !

L'objet de la morale est pour Aristote, la recherche du Souverain Bien ( du Bien du plus haut degré ). Celui qui cherche à l'atteindre est vertueux et accomplit par là complètement son destin d'être humain. Cette notion est développée dans " l'Ethique à Nicomaque",  ouvrage du philosophe Macédonien de Stagire, et qui a influencé la pensée morale pendant des siècles.


Mais pourquoi aborder le vaste et austère sujet  de l'éthique ( ou de la morale pour faire plus simple ) en cette période  de vacances estivales où le temps semble plus propice aux émissions de télé réalité ou à la lecture des "magazines people" sur la plage, en rêvant sur les fabuleuses vacances des riches.
Ben, justement, à cause de ça ! A cause des vacances des riches !
et toc !

Alors, revenons au sujet. Les vacances en Provence sur la côte. Savez-vous qu'il y a des prolos marseillais qui pendant des dizaines d'années se sont offerts des vacances de riches ? Mais oui, on les appelle "les cabanoniers". Ils se sont fait des "cabanons" juste au bord de l'eau soit dans les calanques de Marseille, soit par exemple sur la plage de Beauduc juste au bout des digues du sud de la Camargue.
Mais ils se sont installés juste en bordure de mer sur le domaine public maritime.
 Et maintenant ils font la gueule parce que l'administration veut les chasser.
Non mais quand même, y'en a marre des privilèges !

 ( La photo montre deux petits cabanons de Beauduc )

Je rêve ! Ils se prennent pour qui ces abrutis au pastis ?
Ah! Ils rigolaient à l'école quand on leur parlait de la nuit du 4 août 1789 et de l'abolition des privilèges !






"Bieng fait pour leurs gueules à tous ces putaing de sanggg bleu"
qu'ils disaient avec leur accent provençal !
"La même loi pour tous ! " " Vive la Révolutiong, Vive la République ! "
Alors voilà, la même loi pour tous et les cabanoniers dehors !
 
Oh oui, je sais des esprits chagrins qui vont dire: "Et la maison de vacances de Sarkozy dans la villa de famille de Carla au Cap-Nègre, elle n'est pas au bord de la mer, elle ?"
Ah, Ah! Je l'attendais celle là !
Mais bande d'ignares, la maison de famille de Carla, elle est sur un terrain approprié, et pas sur  le domaine public maritime ! C'est pas un cabanon, c'est une vraie maison de riches qui embellit le paysage et qui ne le défigure pas comme les espèces de bidonvilles des prolos marseillais !























Et si vous aviez un peu plus de culture qu'une méduse vous sauriez que l'article 2 de la "Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen" de 1789 proclame que la propriété est un droit "naturel et  imprescriptible" de l'homme

"Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'Homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté, et la résistance à l'oppression."

...et pour les mal comprenants l'article 17 en rajoute une couche.

La propriété est même un droit "inviolable et sacré"!

"La propriété étant un droit inviolable et sacré, nul ne peut en être privé, si ce n'est lorsque la nécessité publique, légalement constatée, l'exige évidemment, et sous la condition d'une juste et préalable indemnité."

Alors, faudrait pas mettre dans le même sac des honorables propriétaires et des putains de squatters du domaine public !!!
De plus vous avez vu la photo du Cap Nègre ? Quel prolo serait assez con pour avoir envie de venir au bord de la mer dans ce lieu escarpé sur ces rochers glissants au pied desquels sont tapis dans l'onde des centaines d'oursins perfides n'attendant qu'un pied tendre de naïade à piquer ! Vous vous imaginez une famille avec les gosses, la glacière pour le pique nique, le parasol, le petit bateau pneumatique, les boules de pétanque en plastique, le sac avec les serviettes et la crème solaire, le chien et la grand mère qui porte le pain, en train de crapahuter là dedans !

Des coups à casser la bouteille de pastagas avant l'heure de l'apéro !

Misère !

Voila c'était la réflexion du jour.

Et l'éthique dans tout ça ?
Oh, c'est simple, la morale de l'histoire c'est qu'il vaut mieux être riche et propriétaire que pauvre et squatter.

 

Repost 0
Dominikos
7 juillet 2008 1 07 /07 /juillet /2008 13:01
    Ma petite Loulou

Tu viens d'arriver le 14 juin dernier, et moi depuis que tu es là, j'ai eu un peu de mal à me remettre à écrire.

Il faut dire qu' à part ta naissance on a eu plein de trucs importants à prendre en considération. 
- Rolland Garros
- La coupe d'Europe de Foot
- La libération d'Ingrid Betancourt
- Le bac de ton tonton Titou
- Et maintenant le tour de France cycliste...
Si tu ajoutes à ça quelques infos sur la hausse continue des produits pétroliers, les grèves et manifestations de quelques routiers, agriculteurs, pêcheurs mécontents...tu vois que nous les adultes nous avons plein de sujets de préoccupation. 

Bon, mais tout ça, ce ne sont pas des raisons suffisantes pour que je ne te fasse pas une petite lettre. 

D'abord, ce que je voudrais te dire c'est que tout le monde est très heureux de ton arrivée. Et quand je dis tout le monde, je veux bien dire, tout le monde, au moins en France. Pas uniquement les gens de ta famille, maman, papa, tes grands parents, oncles, tantes, cousins ... NON, TOUT LE MONDE
D'ailleurs tu vas pouvoir le vérifier toi même, on a décidé partout en France de fêter l'anniversaire de ton premier mois, le 14 juillet. 
Tu ne me crois pas ? 
Tu verras par toi même. 
Le 14 juillet on va partout faire bals, tirer des feux d'artifice, faire la fête en l' honneur de ta naissance. Même au Cap-Ferret, ou à Andernos, ou en Bretagne...Partout ! 
Génial non ? 

Oui je sais, tu vas entendre des gens dire que le 14 juillet ce n'est pas l' anniversaire de ton premier mois que l'on fête, mais la prise de la Bastille le 14 juillet 1789
Alors méfie toi, ceux qui disent ça ils sont encore plus menteurs que moi mais en plus ce sont des crétins car ils ne savent pas que la Fête nationale créée sous la troisième République par la loi du 6 juillet 1880 commémore la fête de la fédération du 14 juillet 1790 qui fut la première fête de la nation française, et non le 14 juillet 1789 qui ne fut qu'une émeute à Paris.
Lis plutôt cet extrait du discours d'Henri Martin rapporteur de la loi au Sénat le 6 juillet 1880. 

"La Révolution, ce jour-là, le 14 juillet 1790, a fait, je ne veux pas dire l’âme de la France,[...]mais la Révolution a donné à la France conscience d’elle-même ; elle a révélé à elle-même l’âme de la France. Rappelez-vous donc que ce jour-là, le plus beau et le plus pur de notre histoire, que d’un bout à l’autre du pays, les Pyrénées aux Alpes et au Rhin, tous les Français se donnèrent la main."

http://www.14juillet.senat.fr/toutsavoir/

Alors Loulou, ce que je voudrais surtout te dire c'est de bien faire attention à ce que racontent les grands, les journaux, la télé, les profs et les manuels scolaires. Méfie toi des gens qui affirment des choses avec conviction et qui ont des certitudes. Les crétins, c'est à ça qu'on les reconnaît d'abord: ils ont des certitudes. Un jour je te présenterai Socrate, un copain d'Aristogènes qui affirmait que la seule chose qu'il savait, c'est qu'il ne savait rien. 
C'est pour ça que comme me disait il y a quelques jours un de mes vieux copains de "Présence Panchounette": "Il vaut mieux fréquenter les membres de l'APIM. Eux au moins ils sont conscients qu'ils ne comprennent pas tout".
Ah, tu ne connais pas l'APIM ? Bien sûr à ton âge on a à peu près tout à apprendre. Alors je t'explique: l'APIM c'est l'Association des Personnes d'Intelligence Moyenne. Chaque fois qu'ils ne comprennent pas quelque chose, ils le disent et demandent une explication complémentaire. C'est vrai que parfois leurs questions perturbent leurs interlocuteurs qui eux mêmes n'ont pas compris le sens de la question qu'ils ont posé, mais ne s'en sont pas rendus compte ! Et à l'APIM ça les fait rire !

Mais je sens que tu commences à t'endormir Loulou.


Alors, juste un autre petit truc pour terminer.
Essaye de te souvenir de ce principe fondamental de l'humanisme ampélosophiste:

Toute personne qui souffre mérite de la compassion.


 Donc en fonction de ce principe Ingrid Betancourt et sa famille, même s' ils sont d'un milieu aisé ont sûrement souffert et méritent bien notre compassion.

Par contre ce qui me semble choquant c'est que l'on ne parle jamais de la souffrance des pauvres, des moches, des anonymes ou des pauvres moches anonymes qui restent anonymes justement parce que personne n'en parle jamais.
Encore une fois je pense à ces 18 000 enfants qui meurent de faim chaque jour dans l'indifférence générale.
Je ne voudrais pas trop plomber l'ambiance mais tu te rends compte Loulou. depuis que tu es née, en un mois il y a environ 540 000 enfants morts de faim dans le monde. Alors pendant les 2321 jours de captivité d'Ingrid il y a eu 41 778 000 enfants morts de faim. La shoah ( d'un mot hébreu signifiant "catastrophe" ) et qui fut une horreur absolue a fait entre 5 et 6 millions de morts.
Alors s'il vous plaît, lâchez nous un peu avec Ingrid Betancourt, il me semble que ça devient indécent.
Et toi Renaud, mon vieux pote qui a tant milité pour la libération de l'otage franco-colombienne, on ne t'entend plus. T'as pas été invité à l'Elysée ou au défilé du 14 juillet ? Allez, pas de fausse honte, vas-y tu y retrouveras Carla et d'autres supporters de Ségolène.
Ah bon, tu te consacres activement à la lutte contre la corrida? T'as raison c'est une juste cause, c'est comme la lutte pour la protection des rats d'égout mais ça a plus de succès auprès des bonnes âmes sensibles. ( voir articles précédents ).
Mais, Loulou, qu'est-ce que tu fais ? Tu dors ?
Ah, t'es bien comme ton père, il ne faut pas t'expliquer les choses trop longuement sinon tu décroches !

alors...

BON DODO LOULOU
Repost 0
Dominikos
11 juin 2008 3 11 /06 /juin /2008 22:00

 Un peu de fraîcheur
dans ce monde cruel.

Après le dernier article sur les questions pétrolières, je me suis dit que si je voulais garder mes lecteurs il fallait que je fasse un peu dans le léger, le dôle, l'humour  basique. Alors j'emprunte à Aristogènes quelques fables inédites qui j'espère vous exciteront un peu les zygomatiques, tout en vous entraînant dans sur les chemins de l'esprit guidés par la musique céleste des lyres ( délires ? )  d'Apollon et d'Orphée.


Fragrances Ossaloises 

Tout au nord de la Grèce, dans le pays d’Epire
Territoire sauvage  ou vivent les vampires
Un mage régnait seul au fond d’une vallée,
Sur une terre aride, violente et désolée.

 Mais au fil  des années le mage vieillissait,
Espérant chaque jour avoir un héritier.
Pour cela il courrait de landes en garrigues,
Cherchant une fidèle pour lui vider les figues,
En songeant que bientôt, après une troussée,
L’une d’elles une nuit, lui ferait un bébé.

 C’est ainsi qu’un matin, une femme étrangère
Cria :« je suis enceinte, et le mage est le père ! »
Mais lorsqu’elle accoucha d’un garçon bien formé,
On sut que ce n’était pas le mage annoncé,
Car les jolis petons de ce petit minot
Sentaient encore plus fort qu’un fromage d’Ossau.

                                                                                   Moralité :

                                                  Le faux mage d’Epire est né !


Oui, je sais, c'est puissant, presque violent, alors je vous laisse quelques secondes pour vous en remettre.





Vous y êtes ? 
Bon,  une autre et c'est fini.
 Même si on est un adepte  de l'hédonisme, il nous faut suivre les principes du grand Epicure et ne pas  abuser des bonnes choses.












Allez, la seconde, en l'honneur de Jean de La Fontaine, et on s'en va.

Le lapin, la tortue ...et le lièvre

Comme un nuage solitaire*
Il se trémoussait du derrière
Au beau milieu d’une garrigue
Parfumée de thym et de figues.
Du pelage de l’entrecuisse,
Lui poussait  comme une canisse,
Un bambou, un pieux, une gaule,
Enfin un truc qui affriole,
Généralement les lapines
Attirées par les belles pines.

Alors notre gentil  rongeur,
Se dit  dans l’herbe tout songeur.
« Nom de Zeus, et bordel de crotte !
Je vais me peler la carotte,
Ici même en un tournemain,
Comme quand j’étais collégien ! »

Mais c’est là qu’arrive essoufflée,
Une tortue emmitouflée
Dans la carapace rigide
Qui lui couvre le dos, le bide,
Et qui l’empêche d’avancer,
A un rythme plus cadencé.

« Arrête-toi jolie mignonne !
Je vois bien que tu t’époumones ! 
Si tu te hâtes avec lenteur,
Est-ce pour fuir un prédateur ? »

« Pas du tout, je fais une course,
Avec le lièvre aux belles bourses,
L’enjeu du pari, je t’avise :
Celui qui gagne sodomise,
Le perdant, à sec, sur-le-champ.
C’est pourquoi je me presse tant ! »

« Oh là ! Tortue pas de panique !
Je te transporte et je le nique !
Et par cette supercherie
Tu gagnes et c’est moi qui jouis ! »

L’accord étant ainsi trouvé,
Vous savez tous qui a gagné.
Pour ne pas conter des fredaines,
Le brave Monsieur La Fontaine,
A changé la fin de la fable,
Afin qu’elle soit  plus racontable.

Maintenant qu’elle est rectifiée,
Je donne la moralité.
"Si tu veux garder ta vertu,
Ne mets pas comme enjeu ton cul".

 

*Σαν σύννεφο απ' τον καιρό
μονάχο μες τον ουρανό…. ( Paroles du « Métèque » en grec )

Afin de ne pas rompre le charme poétique , je vous offre
comme illustration une oeuvre du dessinateur Grec ARKAS,
convenant tout à fait à cette délicieuse fable et dont
uniquement les albums de "Perpette" sont traduits en français.

Traduction des bulles:

- Tu es sûr que tu portes le   préservatif ?
- Naturellement !











  A noter sur votre agenda

                  14 juin - 14 sept. 2008
Bordeaux. Capc-Musée d'art contemporain de Bordeaux
Parallèlement à l’exposition Présence Panchounette dans la ville de Bordeaux, le Capc présente plusieurs générations d’artistes qui partagent avec ce collectif la remise en cause de la notion d’auteur et de style, le mal-fait, le kitsch et l'idée de devenir décoratif de l'art.
http://www.paris-art.com/agenda/expos/d_annonce/John-Armleder-Presence-Panchounette-Less-is-less-more-is-more-that-s-all-11447.html 
Repost 0
Dominikos
8 juin 2008 7 08 /06 /juin /2008 22:00
Triste saur pour les harengs.*

Le prix du litre de carburant ne fait qu'augmenter.
Quelle en est la cause?
Que faire ?

Je reçois pas mal de messages sur le sujet ces derniers temps, des espèces de chaînes qui invitent les destinataires à des actions contre les compagnies pétrolières Total, Elf et Shell.
Vous les avez reçus aussi ?
Ou bien c'est vous qui me les avez envoyés ?
Bon, moi ces messages ça me fait immanquablement penser à trois prisonniers dans un cul de basse fosse d'un château au Moyen-âge, soumis à la torture. 
Chacun d'eux croit avoir trouvé la cause de son malheur. 
 
 

Donc cette augmentation du prix des carburants est-elle due:
- A ces putains de pompistes ?
- A ces putains de compagnies pétrolières ?
- A ce putain de système d'économie libérale qui devient un "capitalisme du désastre"
( pour reprendre la formule de Naomi Klein - " La stratégie du choc. La montée du capitalisme du désastre" Editons Actes Sud )

Reprenons les responsables présumés un par un.

Les pompistes.  La pompe à essence responsable du prix du carburant ? Et pourquoi pas la pompe à rats comme dirait mon ami Bakounine
( Pour Bakounine voir article précédent du 6/05/2008: "Rat" )

Les compagnies pétrolières. Là ça semble plus sérieux. Les compagnies pétrolières font des profits gigantesques.
En 2007, Exxon Mobil, la compagnie américaine numéro un mondial, a annoncé avoir battu son propre record en réalisant le plus gros bénéfice de l’histoire. Elle a engrangé l’année dernière la somme astronomique de 40,6 milliards de dollars soit une somme supérieure au PIB des 2/3 des pays du monde.
Chevron, la deuxième compagnie pétrolière américaine, a fait état de 18,7 milliards de bénéfices pour cette année, en affichant une hausse de 9 pour cent par rapport à 2006.
Royal Dutch Shell  a enregistré un bénéfice annuel de 27,6 milliards de dollars, un record pour des compagnies européennes
Ces bénéfices exceptionnels n’étaient pas dus à une augmentation de la productivité des grosses compagnies pétrolière, mais bien plutôt à une montée en flèche des prix du pétrole due en grande partie à la spéculation qui sévit.
Total, 12,2 milliards d’euros de bénéfice en 2007.
http://www.wsws.org/francais/News/2008/fev08/benf-f08.shtml

Le système d'économie libérale qui devient un "capitalisme du désastre".
Les directeurs des grandes compagnies pétrolières empochent des fortunes, affament une partie de la population mondiale et ne sont même pas arrêtés et accusés de "crimes contre l'humanité" car en système capitaliste le fait de s'enrichir est un signe de réussite sociale.

Rex Tillerson d’Exxon Mobil, par exemple, a empoché près de 22 millions de dollars l’année dernière alors que Dave O’Reilly de Chevron a encaissé des indemnités totalisant 31,6 millions de dollars l’année précédente et James Mulva de ConocoPhillips a engrangé près de 15 millions de dollars.

D'autre part quelques petites magouilles tout à fait légales permettent d'alimenter la spéculation.

Les compagnies pétrolières recourent souvent aux bénéfices inattendus pour racheter leurs propres actions, en en faisant ainsi grimper le prix et en enrichissant de ce fait à la fois les actionnaires et les patrons.
http://www.wsws.org/francais/News/2008/fev08/benf-f08.shtml

Et plus la situation est désastreuse, plus les peuples du monde sont prêts à accepter des réformes ultra-libérales, ( privatisations, travailler plus...) qui vont encore enrichir les actionnaires des grandes sociétés capitalistes. ( cf. Naomi Klein )

Au bon temps de la "guerre froide" et de l'affrontement Est/Ouest on avait au moins un autre système à opposer au capitalisme triomphant. Oui, d'accord, l'économie dirigée des pays communistes c'était pas génial non plus, je suis bien d'accord. Mais au moins le système d'économie dirigée avait un rôle de contrepoids. Aujourd'hui, face au capitalisme il reste quoi ? Le système chinois ? Quelle est la première société capitaliste mondiale ????

Avec son introduction à la Bourse de Shanghai, le groupe énergétique chinois PetroChina est devenu hier la société publique qui affiche la plus forte valeur du monde. Avec une capitalisation boursière qui excède les 1 000 milliards de dollars, PetroChina vaut maintenant plus que les sociétés Exxon Mobil et GE réunies, même si elle est encore contrôlée à 86 % par le gouvernement de la Chine.

http://argent.canoe.com/lca/chroniqueurs/jeanphilippedecarie/archives/2007/11/20071105-213943.html

Vous voyez bien que nous avons intérêt à suivre les cours.  Pas que les cours du pétrole, mais aussi les cours d'économie pour essayer d'y comprendre quelque chose.
Et le pire dans tout ça c'est que nous n'avons même pas abordé le côté écologique de la question.
Rareté du pétrole ou non, prix prohibitif ou non,
il faut absolument changer notre mode de consommation d'énergie, c'est simplement une question de survie pour la planète !!!
Heureusement qu'il y a la coupe d'Europe de foot pour nous faire penser à autre chose.
 

*Titre emprunté à Marie-Do  

Repost 0
Dominikos
2 juin 2008 1 02 /06 /juin /2008 22:00
Vous avez compris ?

"Je vous ai compris!

Je sais ce qui s'est passé ici. Je vois ce que vous avez voulu faire. Je vois que la route que vous avez ouverte en Algérie, c'est celle de la rénovation et de la fraternité.

Je dis la rénovation à tous égards. Mais très justement vous avez voulu que celle-ci commence par le commencement, c'est à dire par nos institutions, et c'est pourquoi me voilà. Et je dis la fraternité parce que vous offrez ce spectacle magnifique d'hommes qui, d'un bout à l'autre, quelles que soient leurs communautés, communient dans la même ardeur et se tiennent par la main."  [...]

























C'était le 4 juin 1958 à Alger.  50 ans déjà.

Ah, c'est pas aujourd'hui qu'on entendrait des discours politiques aussi débiles ! De Gaulle est peut être entré dans l'histoire, il est peut être devenu une icône dont la droite et la droite(1) se disputent les lambeaux de la dépouille, il n'en disait pas moins de belles conneries à un peuple d'abrutis qui devant la crise algérienne et les menaces  de guerre civile qui avaient suivi l'insurrection du 13 mai  se réfugiaient à nouveau sous la protection "du plus illustre des Français"( René Coty ).
De nos jours les discours politiques ont quand même plus de gueule.
Souvenez-vous du 7 mai 2007

Oui, je sais, vous allez me dire qu'un an après son élection Sarkozy est beaucoup moins populaire. Et vous croyez que de Gaulle était populaire auprès de ceux qui l'avaient rappelé au pouvoir un an après la fondation de la Vème République ? ( 28 septembre 1958, pour ceux qui auraient oublié )
De Gaulle, devenu Président de la République, commence à parler en septembre 1959 d’une possible autodétermination du peuple algérien. Les partisans de l’Algérie française, déçus, organisent une offensive en déclenchant « la semaine des barricades »à Alger du 24 janvier au 1er février 1960.
Bon, alors vous voyez, rien de bien nouveau.
Mais alors, il y a 50 ans les Français ne comprenaient pas mieux la politique qu'aujourd'hui ?
Bof, tu sais, comprendre, comprendre, comprendre ....
J'ai l'impression que la plus grande partie de l'humanité ressent bien plus qu'elle ne comprend.
Son fonctionnement psychique est encore en grande partie orienté par l'animalité. La pensée reposant sur la raison ( Logos des grecs anciens ) n'a vraiment rien d'une pratique universelle.

Enfin, ça c'est ce que je ressens et j'essaye de le comprendre.

Voici mon explication.
L'HOMME, si on remonte aux premiers australopithèques apparaît il y a moins de 4 millions d'années. Il a une capacité crânienne entre 380 et 450 cm3 pour les plus gros.
Avec l'Homo habilis(il y a 2,4 millions d'années ) la capicité crânienne passe à 600/750 cm3.
Chez l'Homo erectus ( 1,6/1,8millions d'années )  la capacité varie entre 780 et 1250 cm3.
Les néandertaliens ( vers -120 000 ans ) ont une capacité crânienne coparable à celle de l'homme moderne. ( d'un peu plus de 1200 à 1850 cm3 mais avec un agencement différent du cerveau )
L'Homme moderne ou Homo sapiens sapien, apparaît en Afrique il y a 10 000 ans.
Alors nous, nous avons l'impression d'être l'aboutissement d'une longue évolution qui se termine avec nous, les êtres parfaits à l'image de dieu.
Mais en réalité nous ne sommes que des éléments actuels de la  longue histoire d'une espèce qui va se poursuivre encore des millions d'années.
Au fil des millénaire le cerveau des humains va encore se développer, se modifier, se perfectionner, se renforcer.
 C'est pourquoi aujourd'hui il y a encore une telle majorité de cons exploités par une minorité d'individus un peu moins cons.
Mais tout cela va changer avec le temps.

Vous comprenez donc bien que 50 ans est une période bien trop courte pour mesurer une évolution de l'intelligence des individus.
Alors vive l'animalité humaine, ( de toutes façons nous ne pouvons rien faire contre ) et à dans quelques millions d'années pour un monde meilleur !
                                   C'est clair ?
Alors  
VOUS M'AVEZ COMPRIS ?

(1) J'ai bien dit "la droite et la droite",  ce n'est pas une erreur de frappe. Je veux dire par là, la droite UMP et la droite PS ( Oh pardon j'ai oublié la droite MODEM !!! Désolé François ! )
Repost 0
Dominikos
26 mai 2008 1 26 /05 /mai /2008 13:21
Bravitude  Négritude   Inquiétude.

Vous avez vu la couverture du "Nouvel Obs" du 22 mai ? Y'en a qui me disent :
- Ma parole ! Ils ont lu ton article du 17 mai ?
- Bon, je crois que je dois tout vous avouer. Aristogènes est conseiller auprès de la rédaction du journal.  Certains d'entre vous s'en doutaient ? Eh bien voilà, maintenant au moins, c'est clair.
C'est comme le mot "Bravitude",c'est moi qui l'ai soufflé à Ségolène.


Autre sujet:
Les émeutes xénophobes en Afrique du Sud.

JOHANNESBURG(AFP Lundi 26 mai 2008) — Des dizaines de milliers d'immigrés, effrayés par les violences xénophobes, continuaient lundi à fuir l'Afrique du Sud ou à se regrouper dans des camps de fortune, bien que le président Thabo Mbeki ait tenté de calmer les esprits, trop tard selon les critiques
Plus de 35.000 immigrés ont toutefois déjà déserté les townships pour se réfugier sur des terrains vagues près de commissariats ou dans des centres sociaux, dans des conditions sanitaires préoccupantes en ce début d'hiver austral, marqué par des températures nocturnes voisines de zéro.

Le président Mbeki, très critiqué pour son absence du devant de la scène depuis le début des violences le 11 mai, s'est adressé pour la première fois à la Nation dimanche soir, condamnant les "actes honteux" qui ont "terni le nom du pays".

"Jamais depuis la naissance de notre démocratie nous n'avons vu une telle inhumanité", a-t-il continué, dénonçant des "meurtres commis de sang froid, des attaques brutales, des pillages".


Alors faisons un point rapide.


  Frederik de Klerk           Nelson Mandela               Johnny Clegg

1948 - Le régime d'apartheid a été officiellement instauré en Afrique du Sud.
1987 - Johnny Clegg publie l'album "Third World Child" avec la chanson "Asimbonanga" dédiée à Nelson Mandela
1990
- Le nouveau Président Frederik de Klerk légalise le parti du Congrès National Africain, (ANC ). Nelson Mandela en prison depuis 1962 est libéré. 
1991 - Fin du régime d'apartheid.
1994- Nelson Mandela Président.
2007 - L'Afrique du Sud gagne la coupe du monde de Rugby en battant ces p...d'anglais !!!


2008 - Émeutes xénophobes en Afrique du sud. 
- Ah, bon, C'est le retour de l'apartheid ?
 
- Mais non, l'apartheid c'était du racisme, là il ne s'agit que de xénophobie.
- Ouf, ça me rassure.
- Aujourd'hui  c'est les noirs Sud Africains qui persécutent les noirs du Zimbabwe. 
- Arrête de déconner, c'est pas possible, chez ce peuple qui a tant souffert lui même. 
- Et pourtant...les noirs d'Afrique du Sud accusent les immigrés, principalement du Zimbabwe d'être la cause de leurs problèmes économiques et sociaux. 
- Tiens, j'ai déjà entendu ce type d'argument quelque part ? C'est fréquent à notre époque.
- Pas qu'à notre époque.  Tu  connais  Guillaume de Machaut ? 
- Guillaume de Machaut ? 
- Un écrivain du XIVème siècle à qui nous devons le "Jugement du Roy de Navarre" vers 1349, long poème courtois mais dont le début relate des évènements catastrophiques auxquels Guillaume prétend avoir assisté. 
                     Des pierres pleuvent et assomment les vivants,
                     Des villes entières sont détruites par la foudre. 
                     Des hommes meurent en grand nombre. 
Et ces morts sont dues à qui..?
- Aux Zimbabwéens ? 
- T'y es presque, ...aux juifs et à leurs complices parmi les chrétiens ! Les juifs empoisonnent les rivières, les sources, les puits...   Alors on massacre les juifs. Les morts ne cessent pas tout de suite, mais au moins ça défoule. Et puis un certain jour de printemps, Guillaume entend de la musique dans la rue, et des rires d'hommes et de femmes. Tout est fini...y compris pour quelques juifs, mais ça on n'en parle pas, il fallait bien apaiser la colère de dieu. 

                                        "Après ce, vint une merdaille 
                                        Fausse traître et renoïe:
                                        Ce fu Judée la honnie,
                                        La mauvaise, la desloyal,
                                       Qui bien het et aime tout mal,
                                       Qui tant donna d'or et d'argent
                                       Et promist a crestienne gent,
                                       Que puis, rivières et fonteinnes
                                       Qui estoient cleres et sereines
                                       En plusieurs lieus empoisonnerent
                                       Dont plusieurs leurs vies finirent;"
                                                                                ..........................

- Derrière toute cette histoire qu'y a t'il de vrai ? La "Peste Noire" de 1347 / 1350 qui a tué environ la moitié de la population européenne ( évaluation à 25 millions de morts ) .
Toute société confrontée à un problème grave recherche spontanément un bouc émissaire. 
( Pour le plus courageux je vous renvoie aux ouvrages de René Girard, en particulier, "Le Bouc Émissaire" Grasset  1982 dont je me suis inspiré ci-dessus

- Alors  une société ayant souffert de persécutions n'est pas pour autant préservée de commettre des persécutions elle même ?
- Bien sûr que non. Trouve toi même les nombreux exemples dans l'histoire ancienne ou contemporaine. 
- Merde ! Moi qui pensait que la négritude contenait une humanitude supérieure à celle de nos latitudes, je suis en pleine hébétude devant cette nouvelle incertitude qui crée chez moi une inquiétude dont je n'ai pas l'habitude. 
- T'en fais pas, si les noirs sont capables d'autant d'inhumanité que les blancs c'est plutôt une excellente nouvelle !
Cela prouve s'il en est encore besoin que les théories racistes qui hiérarchisent les hommes en fonction de la couleur de leur peau sont d'énormes conneries ! 
Nous sommes tous égaux dans l'abomination !
 






 

 

 

 

Repost 0
Dominikos

Articles Récents

Liens