Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

8 septembre 2014 1 08 /09 /septembre /2014 11:10

"Le vrai mutisme, c'est des mots qui se taisent".  (Frédéric Dard)

 

Cette citation m'est revenue à l'esprit en écoutant le verbiage quotidien de la plupart des journalistes et responsables politiques qui nous expliquent "ce qu'il faut penser" sur les sujets brûlants de l'actualité.

C'est la rentrée. Tout le monde est bronzé !

Bon, quand je dis "tout le monde", je sais bien qu'il y a des nuances de bronzage qui vont du blanc Jacob Delafon au noir Pierre Soulages.

Par exemple, il y a plein de petits africains qui n'ont pas besoin de fréquenter les plages.  Le monde est bien fait puisque justement ils ne les fréquentent pas !

César de Malacca.

Pour illustrer mon propos, j'ai trouvé cette image sur la page "Facebook" d'un ami.  Le texte me semble inutile et pour tout dire un peu médiocre car la photo se suffisait largement à elle même. Mais je ne voudrais quand même pas vous saper le moral dès le mois de septembre, puisque les vacances sont faites pour "recharger les batteries" comme on dit dans les journaux télévisés.

 

Entre un été pluvieux et les finances de beaucoup de Français en berne, l'activité touristique n'a pas été flamboyante.  

Même constatation chez nos amis le pingouin le phoque que nous avions perdus de vue depuis près d'un an.

 

César de Malacca.
César de Malacca.
César de Malacca.

Attendez, je cherche un sujet propre à nous remonter le moral et je reviens.

J'ai trouvé !

Environ 29 000 enfants de moins de cinq ans –  21 toutes les minutes – meurent chaque jour, principalement de causes qui auraient pu être évitées.

https://my.over-blog.com/write/48811534

Non, là c'est raté !

Bon, mais enfin la bonne nouvelle c'est que la mortalité infantile galopante, c'est pas chez nous ! C'est plutôt en Afrique centrale ou en Afghanistan. Vous voyez bien que tout ne va pas si mal dans l'hexagone !!!

Je sais bien que vous allez me dire que Hollande n'y est pour rien. Sarkozy non plus d'ailleurs. Et alors ? Est-ce une raison pour ne pas nous réjouir ?

Et puis permettez moi pour une fois de ne pas aborder les sujets politiques, ou les multiples "affaires" qui alimentent l'actualité de cette fin d'été.

Tiens, revenons donc plutôt au pingoin et au phoque.  

 

César de Malacca.
César de Malacca.
César de Malacca.

Décidement, je ne me sens pas très en forme. Il faudrait que je fasse à nouveau une cure de "Crousty Clown". Ou bien que je revienne en Grèce ? Le Cap Ferret, c'est pas mal, mais la mer Egée commence à me manquer.

Alors je vais juste vous donner les titres des trois derniers ouvrages que je viens de lire. Très sincèrement, à mon humble avis, ils valent le déplacement.

 

 

César de Malacca.

Vous connaissez César de Malacca ?

Et Restif de la Bretonne ?

Non ?

On ne vous en a pas parlé à l'école ?

Normal ce n'était pas au programme.

Vous comprendrez pourquoi en lisant ce petit texte.

 

 

César de Malacca.

Merci à Jacques et Christiane qui m'ont prété ce récit délirant de la longue vie d'Allan Karlsson.

J'ai avalé les 500 pages en deux jours. J'ai oublié pendant 48 heures les problèmes du monde.

C'est ça qu'on appelle un divertissement ?

Oui, sans doute.

Mais ça m'a fait du bien.

Alors si vous avez un coup de blues, n'hésitez pas.

César de Malacca.

Enfin pour terminer je ne peux pas passer sous silence la parution en août de "Ma vie de Starmama" de Véronique Saüqère-Hubert.

Une vrai petit traité de psychologie-sociale dans lequel vous allez obligatoirement vous reconnaître.

Si comme l'a écrit Frédéric Dard, "Le vrai mutisme, c'est des mots qui se taisent", là, vous allez enfin trouver des mots (et des images) qui parlent. Des petits dessins pétillants accompagnés de peu de mots, mais des mots simples et choisis qui étincellent comme le "Toro de fuego" des fêtes du Sud-Ouest.

Et quand vous l'aurez lu, je suis certain que vous allez acheter d'autres exemplaires pour les offrir à quelques amis pour les fêtes de fin d'année.

Quoi ? Vous êtes encore là ? Vous n'êtes pas encore partis l'acheter ? Mais remuez-vous nom de Zeus, il ne va plus en rester et après vous allez dire que c'est moi qui vous ai retardé en racontant mes petites histoires.

Je ne dis plus rien.

 

 

César de Malacca.

Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

Repost 0
Dominikos
30 juillet 2014 3 30 /07 /juillet /2014 18:35

EPICURE ! AU SECOURS !

Le chômage ? Il faut aider à la création d'emplois.

L'Ukraine ? Il faut obliger les Russes à négocier.

La Palestine ? Il faut rétablir la paix au plus vite et d'abord un cesser le feu.

La délinquance ? Il faut une justice plus sévère.

L' immigration ? Il faut fermer les frontières.

...etc...

 

Vous avez remarqué comme moi que tout le monde en général et les politiques en particulier ont la réponse aux problèmes qui se posent à nous.

Ils ont la réponse, mais ont-ils la solution ?

Pourquoi les mesures qu'ils prennent ne fonctionnent-elles pas ? 

Ecoutons donc Aristogènes.

Cause, cause... cause toujours.
Cause, cause... cause toujours.
Cause, cause... cause toujours.
Cause, cause... cause toujours.
Cause, cause... cause toujours.
Cause, cause... cause toujours.

Vous avez compris. Dans tous les domaines notre culture nous entraîne à traiter les symptomes, les effets, les manifestations des problèmes, mais pas les causes de ces problèmes.

 

Lisons ce petit texte de présentation de la "Médecine Traditionnelle Chinoise" (MTC)

En MTC, le praticien ne fait pas de "diagnostic" au sens occidental du terme (par exemple : diabète, hypertension artérielle, etc.), tâche réservée au médecin occidental. Il fait un « diagnostic selon les principes de la Médecine Traditionnelle Chinoise » ; le but n’est pas tant de « nommer » la maladie que de trouver la cause (au niveau de l'énergie, du sang, des liquides organiques ou des différentes fonctions) entraînant l’apparition des symptômes, de repérer quel organe cause les symptômes afin de rétablir son bon fonctionnement.

http://www.medecinechinoise.org/medecine-traditionnelle-chinoise/21/quels-sont-les-grands-principes-du-diagnostic-chinois-.htm

Nous nous plaignons souvent du fait que les Chinois nous piquent plein d'idées surtout dans les domaines de la technologie. Quelque chose me dit que nous pourrions peut-être leur piquer aussi quelques idées...dans d'autres domaines.

Tiens, par exemple, si au lieu de sacraliser l'argent, la possession d'objets, la "réussite sociale", on réfléchissait sur ... (j'ose à peine le dire)  sur le bonheur ?

Remarquez qu'il y a des philosophes qui y ont réfléchi bien avant nous, mais les "grands philosophes" bien pensants, c'est à dire ceux dont les oeuvres ont été enseignées depuis plus de 2000 ans en Occident quel que soit  le régime politique, ont eclipsé les autres devenus des "mal pensants".

Par exemple Epicure

 

Epicure (342 - 270 av JC)

Epicure (342 - 270 av JC)

Philosophe dont le nom est connu de tous mais de la pensée duquel le grand public se fait souvent une idée totalement fausse.

Cause, cause... cause toujours.

Alors, je vous propose encore une petite lecture pour la plage.

2,80 Euros, moins cher qu'un paquet de clopes.

"Lettre à Ménécée" d'Epicure.

La lettre elle même ne fait qu'une dizaine de pages, (même pas le temps de prendre un coup de soleil) et le reste du livre est composé de notes sur Epicure et l'épicurisme.

Superbe

Cause, cause... cause toujours.

Allez, pour vous donner envie de lire ce petit trésor d'intelligence et d'humanisme je vous offre les premières lignes de la présentation.

Cause, cause... cause toujours.

Je me demande si je ne vais pas en envoyer quelques exemplaires à tous ces gens qui pensent qu'on peut vivre en paix au Moyen-Orient en massacrant les enfants de leurs voisins, et plus globalement à tous ceux qui ont l'air de penser que le chemin de leur bonheur passe par la persécution de leurs contemporains.

Oui, je comprends, ça va faire beaucoup d'exemplaires à envoyer.

Et je vais vite me ruiner ?

Et ça ne servira à rien ?

Vous avez peut-être raison.

Hélas.

Bon, c'est le mois d'août. Profitez bien de la plage.

 

Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

 

Remarque sur la correspondance. Je me suis aperçu que les mails de certains lecteurs qui cliquent directement sur l'adresse ci-dessus pour m'envoyer leurs remarques, ne me parviennent pas. Un message d'erreur apparaît mais je suis totalement incompétent pour résoudre le problème. donc si vous voulez réagir je pense qu'il faut simplement recopier l'adresse et envoyer le mail, car cette adresse est valide. La solution semble être de passer par l'onglet "Contact" en bas de cette page à la fin du dernier article affiché.

Merci

Repost 0
Dominikos
22 juillet 2014 2 22 /07 /juillet /2014 17:17

La rose et la tulipe.

Sortie des supporters d'un  stade de foot après la défaite de leur équipe: Ils font la gueule et râlent.

- Putain d'arbitre ! Il nous a bien baisés.

- C'est sûr ! Quel enfoiré !

- On devait gagner au moins 3 à 1

- Même trois à zéro ! Sur le premier but leur avant-centre était hors jeu !

- Et ce con de coach qui s'obstine à les faire jouer en 4 - 4 - 2 ! Alors celui-là c'est bien une brêle.

- Et puis il faut dire que chez nous ils ne mouillent pas vraiment le maillot.

- Ils sont trop payés.

- Le foot c'est plus ce que c'était il y a vingt ans.

- Et encore moins il y a quarante ans quand j'étais gosse, je me souviens ...

 

Et puis ils continuent ainsi sur le même ton jusqu'au bistrot le plus proche où la soirée va se terminer. Mais ils reviendront quand même pour le prochain match.

 

Quand j'observe les Français j'ai souvent l'impression de voir des supporters. Ils font la gueule, râlent, critiquent les politiques qui sont des incapables, les riches qui sont trop riches, les pauvres qui coûtent trop cher à la société, les privilégiés qui ont de bonnes retraites, les profs qui ont trop de vacances et même les curés qui sont pédophiles !!!

La société française n'aurait-elle plus de repères ?

Plus d'heureux pères ? (Pardon, je tombe dans le jeu de mots lacanien de supermarché)

Bon, d'accord, j'exagère encore. Tout le monde n'est pas comme ça. Il y a encore des gens qui pensent, qui sont créatifs, et qui ne se contentent pas de vivre par procuration. Il y en a même qui ont une bibliothèque ! La semaine dernière chez des amis à Aurillac je trouve un petit livre d'Aristote.

 

 

Philosopher ou pas.

 "Le bonheur n'est pas dans le fait d'avoir acquis une foule de choses, mais plutôt dans la manière dont l'âme est disposée"

"...si une âme a été éduquée, c'est une telle âme et un tel homme qui doivent être appelés "heureux", et non point l'homme magnifiquement pourvu de biens extérieurs, mais qui ne vaut rien par lui même."

Ce petit livre coûte 2,60 Euros pour une quarantaine de pages.

Lisez-le. Moi, ça me détend plus que les infos à la télé. Allez, juste par curiosité, 40 pages d'Aristote, chiche ?

Vous allez voir, ça va vous donner envie de philosopher.

 

Philosopher ou pas.
Philosopher ou pas.
Philosopher ou pas.

Oui, enfin ... peut-être que ça ne va pas vous donner envie de philosopher ?

Alors si vous ne voulez pas lire Aristote, ne venez pas vous plaindre si vous trouvez que le monde autour de vous est sans espoir.

Philosopher ou pas.

Encore une fois j'exagère un peu. Il n'a pas proposé de remplacer la rose par une tulipe. C'est juste un gag facile.

Mais quelque chose me dit qu'il y a sûrement pensé !

 

Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

Repost 0
Dominikos
12 juillet 2014 6 12 /07 /juillet /2014 19:35

Comprendre qu'on ne comprend pas.

Vous recevez sans doute comme moi à intervalle plus ou moins régulier des messages que vos amis ont reçu et font suivre, dans lesquels de braves gens expliquent avec toute leur bonne foi (enfin, pas toujours ...) ce qu'il faudrait faire pour redresser la situation économique, politique et sociale du pays.

- Diminuer les rémunérations des hommes et femmes politiques,

- Donner moins de crédit aux prisons qui sont devenues des "hôtels 5 étoiles"

- Lutter efficacement contre l'immigration.

- Rétablir le service militaire.

... et pour certains la peine de mort.

Bref, toute une série de mesures de ce style auxquelles les élus de la République ne pensent pas (encore que certains semblent bien y penser !!!) et sont pourtant simples nom de Dieu !

Tête de cul.
Tête de cul.
Tête de cul.

Personne ne se permettrait de donner son avis sur un sujet scientifique ou technique en étant totalement ignare dans le domaine considéré. Par contre tout le monde donne son avis sur  l'économie, la politique, la sociologie, sans avoir la moindre connaissance sur le sujet et cependant sans émettre la moindre réserve sur la pertinence de son propre jugement.

Il nous arrive donc parfois d'avoir du mal à comprendre que nous ne comprenons pas la question qui se pose à nous. Nous émettons donc un avis sur un sujet sur lequel nous n'avons pas ou très peu de connaissances.

Etrange non ?

Nous ne pensons pas que nous ne pensons pas, et ce que nous prenons pour notre pensée n'est que la répétition de formules glanées ça et là.

Je laisse Michel Serres poursuivre.

"Le Tiers-Instruit" -1991- Editions François Bourin , page 147

"Le Tiers-Instruit" -1991- Editions François Bourin , page 147

Notre système d'enseignement qui forme les élèves à répéter beaucoup plus qu'à inventer ou à créer, est-il en partie responsable du manque d'imagination dont nous faisons souvent preuve ?

Notre peur de la nouveauté, ou "des autres" est-elle également la conséquence de notre éducation?

Tête de cul.
Tête de cul.
Tête de cul.

Bon. On ne va quand même pas se quitter à la mi-juillet sur ce constat pessimiste ?

Je suis d'accord avec toi, cet article manque un peu de cul joyeux.

Tête de cul.


Ouf ! Là nous pouvons partir en vacances.

A bientôt ?

 

Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

 

Si vous n'allez pas en vacances aux Seychelles, en Grèce, au Cap-Ferret ou à Livinhac le Haut et que vous ayez une soirée à passer à Bordeaux je vous fais partager une adresse découverte il y a peu grâce à des amis.

"Les Mille et une Nuits". Restaurant libanais dans le vieux Bordeaux.

42 Rue des Bahutiers, 33000 Bordeaux  05 56 48 22 81

Pensez à réserver car l'adresse est très connue. Ils n'ont vraiment pas besoin de moi pour leur faire de la pub, mais je tenais à vous faire partager ce lieu sympa, convivial et où on vous servira une cuisine ...

Bref, allez-y on en reparlera.

Tête de cul.
Tête de cul.
Repost 0
Dominikos
30 juin 2014 1 30 /06 /juin /2014 07:14

Être ou ne pas être supporter

Quand je vois les foules joyeuses et bariolées qui s'agitent dans les stades, dans les rues après les matchs, ou sur la place Saint Pierre lorsque le Pape se montre à la fenêtre, ou encore les documents qui montrent des milliers "d'aficionados" écoutant et applaudissant les discours d'Hitler, de Staline de Mao ou de quelques autres, je regarde ces spectacles avec l'étonnement des Boshimans découvrant une bouteille de Coca Cola dans le film "Les dieux sont tombés sur la tête".

Mais qu'est-ce qui peut bien rendre ces gens si joyeux ?

Transe en danse

Ces phénomènes de liesse collective liés à des évènements sportifs, politiques, artistiques, religieux... semblent avoir toujours existé. Les jeux olympiques antiques déchainaient des passions.

"Mais quand vous pénétrez dans le stade, qui pourrait décrire les cris que vous y poussez, votre trouble, vos affres, vos contorsions et changements de couleur, la foule de vos jurons épouvantables ? Car si ce n’étaient pas des chevaux en compétition (et qui y sont habitués) que vous regardiez, mais que c’est vous-mêmes qui étiez pourchassés par les douleurs cinglantes des tragédies, vous ne vous sentiriez pas aussi mal."  (Dion Chrysostome - IIème siècle après JC.)

Et que dire des émeutes parties de l'hippodrome de Constantinople au VIème siècle qui opposaient les "Bleus" et les "Verts". Plus de 3000 morts en 501, ou (beaucoup mieux) la "sédition Nika" qui en 532 entraîna le massacre de 30 000 à 80 000 personnes selon les sources ! Nos supporters actuels sont des enfants de choeur juste un peu agités à côté de leurs grands ancêtres byzantins.

Alors la question qui me semble se poser est: L'essence de l'enthousiasme populaire devant les spectacles sportifs est elle immanente ou transcendante à la société dans laquelle cet enthousiasme se manifeste ?

 

Ah oui, pardon, tu n'as pas compris la question ?

Bouge pas, j'te fais un dessin.

Transe en danse
Transe en danse
Transe en danse

Oui, je sais, on peut faire mieux pour définir ces notions fondamentales de la philosophie. On peut faire mieux mais ça rique d'être moins ... pittoresque !

Alors reprenons.

Transe en danse
Transe en danse
Transe en danse

Et puis tout à coup une image (ou plutôt deux images) qui à priori n'ont rien à voir avec le sujet me viennent à l'esprit.

Transe en danse
Transe en danse

Quel rapport peut-il y avoir entre Conchita Wurst (1), des jeunes Français qui s'engagent dans les milices islamistes en Syrie et des supporters de football ?

Aucun rapport !

Aucun rapport ?

Il semble que quelle que soit la civilisation que l'on observe et quelle que soit l'époque, les hommes ont toujours tendance à repérer immédiatement les différences entre eux (couleur de peau, langue, religion, coutumes, alimentation ...) et à ne pas voir les points communs qui font qu'ils appartiennent à l'espèce humaine.

Un de ces points communs est sans doute le désir de se forger une identité dans laquelle on se sente "confortable"( "être soi même" aurait dit Kierkegaard ?).  

Trouver son identité passe souvent par l'entrée de l'individu dans une "Eglise" au sens étymologique ( Ecclésia = assemblée ) c'est à dire dans un groupe dont on adopte les codes (supporters, religion, armée, communautés diverses ...)

Transe en danse
Transe en danse
Transe en danse

(1) Wurst = "Saucisse" en allemand, non ?

Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

 

Qu'est-ce que tu dis ? Que je n'ai pas répondu à la question sur l'immanence ou la transcendance de l'essence de l'enthousiasme populaire ....etc ...

Mais franchement,  tu t'en fous de la réponse ?

Et moi aussi, alors tout va bien !

L'important en philosophie est de poser des questions pas de donner des réponses.

A bientôt ?

 

Et puis si comme moi vous manquez parfois de repères ou que vous êtes un peu azimutés, lisez les articles dans la rubrique "Amers" ou dans "Le concombre de mer" que vous trouverez dans la rubrique "Communication" sur le site des Sauveteurs en mer de la Gironde. C'est peut-être un bon moyen de retrouver le cap ? (ou le Cap ?)

http://www.snsm-cf-gironde.com/

Repost 0
Dominikos
22 juin 2014 7 22 /06 /juin /2014 06:42

Murmure de Berlin.

 

AVERTISSEMENT.

Cette balade dans Berlin n'a pas pour but de présenter les grands sites historiques de la capitale allemande que vous trouverez dans n'importe quel guide touristique, mais seulement de vous faire partager ma rencontre avec cette ville pétillante de vie. Merci à Titou qui a été mon guide durant cette semaine.

Visite chez Angela.

J'avais un rêve.

Afin d'échapper à la coupe du monde de foot, je m'étais dit qu'un voyage à Berlin où je pensais rencontrer la belle Angela serait une bonne idée. Je m'imaginais la chancelière faisant visiter à Aristogènes l'université Humboldt sur Unter den Linden ("les Champs Elysées de Berlin" disent certains guides touristiques), université dans laquelle enseigna le philosophe Hegel, inspirateur de Karl Marx.

Autographe de Karl Marx reprenant une citation du philosphe Allemand Feuerbach (1804-1872). On en déduira que Marx écrivait comme un salaud. "Die Philosophen haben die Welt nur verschieden interpretiert, es kommt aber darauf an sie zu veranden".
Autographe de Karl Marx reprenant une citation du philosphe Allemand Feuerbach (1804-1872). On en déduira que Marx écrivait comme un salaud. "Die Philosophen haben die Welt nur verschieden interpretiert, es kommt aber darauf an sie zu veranden".

Autographe de Karl Marx reprenant une citation du philosphe Allemand Feuerbach (1804-1872). On en déduira que Marx écrivait comme un salaud. "Die Philosophen haben die Welt nur verschieden interpretiert, es kommt aber darauf an sie zu veranden".

Cette citation gravée dans l'entrée de l'université Humboldt peut être traduite par "Jusqu'ici les philosophes n'ont fait qu'interpréter le monde, il faut désormais le transformer". D'où l'adoption de cette formule par Marx. J'espérais une intervention d'Angela auprès des responsables de la prestigieuse université pour y favoriser le développement de l'enseignement de l'ampélosophisme. Je rêvais ...

...et Angela n'était pas là ! Elle était partie au Brésil soutenir la Mannschaft ! En arrivant sur Potsdamer Platz j'ai tout de suite compris en voyant les gigantesques affiches qui dominaient l'espace urbain.

Visite chez Angela.

L'Allemagne était aussi atteinte par la fièvre du "Mundial".

Alors que faire ? Je me suis approché du mémorial du mur. Les dalles de béton qui le constituaient sont ici recouvertes de milliers de chewing-gums.

Visite chez Angela.
Visite chez Angela.

25 ans après son ouverture la présence du mur est encore bien sensible dans la ville. Le mur semble également très présent dans la mémoire collective des berlinois. Le long de la Spree sur 1,3 km un morceau du mur entièrement peint a été conservé.  Mais  le site est menacé par la spécuation immobilière.

Visite chez Angela.
Visite chez Angela.
En face du mur le complexe sportif / salle de spectacle O2 .

En face du mur le complexe sportif / salle de spectacle O2 .

Quelque chose me dit que l'intallation dans cette zone d'une population au mode de vie "quelque peu libertaire" ne plait pas à tout le monde !

Visite chez Angela.
Visite chez Angela.
Visite chez Angela.
Visite chez Angela.
Visite chez Angela.
Visite chez Angela.

En traversant la Spree par le pont d'Oberbaumbrucker on entre dans la quartier de Kreuzberg.

Visite chez Angela.
Visite chez Angela.
Visite chez Angela.
Visite chez Angela.
Visite chez Angela.
Visite chez Angela.

Ces espaces de liberté au coeur de la ville tiendront-ils encore longtemps ?

Plus au nord, entre les quartiers de WEDDING (ancienne zone d'occupation française) et MITTE, le long de Bernauer Strasse un espace du souvenir a été également aménagé.

Maquette du quartier.

Maquette du quartier.

Visite chez Angela.
Visite chez Angela.
Visite chez Angela.
Visite chez Angela.
Visite chez Angela.
Un des rares miradors conservé.

Un des rares miradors conservé.

Réconcilitation.

Réconcilitation.

Nouvelles habitations construites sur l'ancien no mans land.

Nouvelles habitations construites sur l'ancien no mans land.

Si vous avez l'opportunité de passer un dimanche d'été à Berlin ne ratez pas l'après midi à Mauerpark.

Des milliers de gens écoutent dans la bonne humeur les nombreux musiciens qui jouent pour le plaisir de tous, ou s'amusent avec leurs enfants au milieu de cette foule pacifique, ou visitent l'immense marché en plein air (Brocante/Artisanat/ Bouffe). Et pas de flic en vue pour "encadrer" cette foule joyeuse.Une impression de bonheur partagé et de liberté. Mieux que du Prozac !.

Des milliers de gens écoutent dans la bonne humeur les nombreux musiciens qui jouent pour le plaisir de tous, ou s'amusent avec leurs enfants au milieu de cette foule pacifique, ou visitent l'immense marché en plein air (Brocante/Artisanat/ Bouffe). Et pas de flic en vue pour "encadrer" cette foule joyeuse.Une impression de bonheur partagé et de liberté. Mieux que du Prozac !.

Visite chez Angela.
Visite chez Angela.
Visite chez Angela.
Ne ratez surtout pas le karaoké dans le théâtre en plein air.
Ne ratez surtout pas le karaoké dans le théâtre en plein air.

Ne ratez surtout pas le karaoké dans le théâtre en plein air.

Et puis pour 3,50 Euros offrez vous un Kebab chez Mustapha sur Mehringdamm juste à la sortie (ou à l'entrée ça dépend dans quel sens vous passez) de la station de métro Mehringdamm dans le quartier de Kreuzberg. A n'importe quelle heure entre 9h du matin et 2 ou 3h le matin suivant c'est ouvert sans interruption mais il y a souvent une bonne heure de queue avant de pouvoir déguster ce qui passe pour être le meilleur kebab du monde.

Visite chez Angela.

Bien sûr j'aurais pu aussi vous dire, si vous passez sur Friedrichstrasse pour aller voir le bâtiment des Galeries Lafayette construit par l'architecte Français Jean Nouvel, ou la cabane du "Cheickpoint Charlie", n'oubliez pas de respecter comme il se doit l'arrêt du Q. Mais vous me connaissez j'ai horreur des  calembours pourris.

Visite chez Angela.

Enfin, si vous ne parlez pas l'allemand, ce qui est mon cas, ne vous inquiétez pas, à Berlin on finit toujours par se faire comprendre.

Visite chez Angela.

Une autre chose qui m'a beaucoup touché, c'est que les Allemands ne cherchent pas me semble-t-il à occulter les périodes obscures de leur histoire. Par exemple, dans les rues, on peut souvent voir devant des immeubles autrefois habités par des familles juives, d'étranges pavés en laiton qui rappellent la déportation et l'assassinat des résidents par les nazis.

Visite chez Angela.

Je pourrais encore vous parler de Berlin pendant des heures. Bien sûr il faut aussi visiter les nombreux musées, les galeries, les expos diverses, les sites historiques rénovés après les bombardements de 1945.

Berliner Dom. Cathédrale à la gloire de l'Eglise luthérienne dans laquelle il y avait une affiche représenatnt Martin Luther en "Superman" !
Berliner Dom. Cathédrale à la gloire de l'Eglise luthérienne dans laquelle il y avait une affiche représenatnt Martin Luther en "Superman" !

Berliner Dom. Cathédrale à la gloire de l'Eglise luthérienne dans laquelle il y avait une affiche représenatnt Martin Luther en "Superman" !

Bon, alors vous y allez quand à Berlin ?

 

Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

Sommet du dôme de la verrière du Reichstag de l'architecte Anglais Norman Foster.

Sommet du dôme de la verrière du Reichstag de l'architecte Anglais Norman Foster.

Repost 0
Dominikos
9 juin 2014 1 09 /06 /juin /2014 12:11

La coupe est pleine

Juste quelques petits dessins avant le départ pour une semaine à Berlin. J'ai hésité avec une semaine au Brésil, mais à la réflexion, j'ai opté pour une destination à priori plus calme. Il y a beaucoup de sujets qui ont tendance à m'agacer ces derniers temps. Athanasios, l'ami d'Aristogènes, lui c'est sa belle mère. Bof, l'image de la belle mère chiante, ça fait un peu blague de chansonnier sous la IIIéme République.

Belle paire
Belle paire
Belle paire

Et puis les commémorations du débarquement du 6 juin 1944. D'accord, c'était sympa, les vétérans étaient visiblement heureux d'être là, les chefs d'Etat semblaient satisfaits, notre Président affichait un sourire ravi, comme s'il avait eu plus de 60% des voix à la dernière élection et la reine d'Angleterre était parfaite dans son rôle de Mamie universelle. J'ai juste regretté que les vainqueurs n'aient pas été invités.

Ben oui quoi, les vainqueurs tu les as vu toi ?

Attends je t'explique.

En 1944 sur la place de tout village de France, que voyait-on ?

L'église, la mairie, le monument aux morts de 1914-1918 le Café des Sports, l'épicerie, la boulangerie-pâtisserie, la mercerie et la droguerie-quincaillerie.

Aujourd'hui que voit-on ?

L'église, la mairie et le monument aux morts sur lequel on a ajouté les noms des morts de 39-45, d' Indochine et d' Algérie.

Et puis à la place du Café des Sports, le Crédit Agricole, à la place de l'épicerie, la Caisse d'Epargne, à la place de la boulangerie, la BNP Paribas, à la place de la mercerie, le Crédit Mutuel et à la place de la droguerie, le CIC. Même la Poste est devenue la Banque Postale !

Alors tu les as vu toi les vainqueurs de la guerre ?

 

Et le "Mundial" on en parle ? Non ? OK, t'as raison. Juste un petit dessin.  

Belle paire

Dans 2 semaines je vous raconterai Berlin.

Correspondance: aristogènes@aliceadsl.fr

Repost 0
Dominikos
31 mai 2014 6 31 /05 /mai /2014 06:22

Sagesse populaire.

Mais non, je n'avais pas disparu, j'étais juste parti quelques jours au festival de Cannes.

Foutue Nausée

Certains ethnologues partent à la rencontre de peuples isolés au coeur de la forêt amazonienne, de l'Afrique subsaharienne ou de l' Océanie. Moi, je vais à Courchevel l'hiver, à Cannes au printemps et au Cap-Ferret l'été. J'y trouve un exotisme propre à favoriser la méditation sur l'homme et son devenir au moins égal à celui que m'inspirerait sans doute une visite chez les Yanomamis du Brésil, les Batwas du Rwanda, ou les Papous de Nouvelle Guinée.

 

Foutue Nausée
Foutue Nausée

Les palaces de la Croisette protégés (de qui ?) par la police nationale, municipale et une horde de gardes du corps en smoking noir. (Très chic). Autant de limousines noires aux vitres teintées, de Ferrari, Maserati, Rolls et Aston Martin, que de Clio ou de Kangoo dans votre quartier. Même les gamins roulent en décapotable.

Foutue Nausée

Sur les trottoirs, des jeunes femmes aux formes si généreusement mises en valeur que j'ai bien du mal à les regarder dans les yeux. (Pour le photos allez consulter votre magasine people favori).

La nausée me prend. Une vielle expression me vient à l'esprit: "ça pue le fric".

Foutue Nausée
Foutue Nausée
Foutue Nausée

Dans la baie de Cannes des yachts (je ne dis pas "des yachts de luxe" j'ai horreur des pléonasmes) qui pourraient accueillir plusieurs milliers de clandestins si j'en crois les photos qui montrent le peu d'espace qui est nécessaire à leur voyage vers les "Terres promises" d'Europe.

Foutue Nausée

...et puis le pire peut-être, les gens modestes qui patientent des heures le long des barrières pour aperçevoir les "vedettes" ou simplement les "riches" plus ou moins inconnus qui vont avoir le privilège de monter les marches recouvertes du tapis rouge ou qui fument paresseusement leur havane sur la plage arrière de leur yacht.

Foutue Nausée

Allez faire un tour sur le port d'Antibes à quelques kilomètres de là.

Foutue Nausée

Je me mets à penser à l'époque féodale ou à l'Ancien Régime quand les gens du peuple, faméliques, regardaient passer les carrosses dorés en criant joyeux, à pleine bouche édentée "Vive le roi !"

Et puis je me dis qu'au Vème siècle av JC les Athéniens, premiers utilisateurs de la démocratie, criaient également "Vive Alcibiade !" (Si vous ne connaissez pas Alcibiade, renseignez vous sur le personnage, par exemple en lisant le livre de Jacqueline de Romilly )

En fin de compte, le peuple ne veut peut-être ni le pouvoir, ni la liberté, ni l'égalité, ni la fraternité, mais uniquement du rêve.

Foutue Nausée
Foutue Nausée
Foutue Nausée

Mais si le peuple manifeste essentiellement son désir de rêver, le discours politique n'a donc pas pour fonction première de dire la vérité, d'instruire les électeurs, mais de présenter uniquement les arguments qui sont favorables au parti de celui qui parle ?

Dans les années 20 (1920) un artiste peintre Autrichien raté devenu Allemand, avait bien compris ça. Il avait même carrément expliqué sa méthode dans un bouquin de 688 pages intitulé "Mon Combat" ("Mein Kampf" en V.O.).

Foutue Nausée

Et puis juste après la clôture du festival de Cannes j'apprends le résultat des élections européennes.

Le Front National obtient 25% des voix des votants.

Des scores de plus de 30% dans les anciennes régions ouvrières du Nord qui votaient communiste il y a 60 ans .

Etrange non ?

Pas tant que ça.

Il y a 60 ans, le programme du parti communiste faisait rêver l'électorat populaire. Il promettait un monde sans classes sociales, fraternel et égalitaire. Aujourd'hui c'est le programme du Front National qui fait rêver les descendants des électeurs communistes. Il propose de revenir aux valeurs qui ont fait la "France éternelle".

Et puis les grands vainqueurs des élections sont en réalité les abstentionnistes qui ne croient ni dans les promesses des uns ni dans les rêves des autres. Ils représentent près de 60 % des électeurs !

Ces 60% d'abstentionnistes qui ne sont pas dupes des diverses propagandes, ne représenteraient-il pas les gardiens de la sagesse populaire ?

Je me suis assis sur la digue du port d'Antibes à côté de la sculpture "Le Voyageur" de Jaume Plensa...et j'ai regardé les bateaux sur la méditerranée en attendant que la nausée  disparaisse. (Je soigne le mal par le mal. "Nausée" vient du grec "Naus" = navire)

Foutue Nausée

Avant de vous quitter, juste une petite annonce pour vous présenter une découverte récente dans le centre de Bordeaux.

AGAPI. Une galerie pleine de petits trésors. Je ne vous en dis pas plus, allez voir. Une caverne d'Ali Baba où les trésors sont autant à dénicher dans les oeuvres exposées que dans l'accueil de la galeriste.

Foutue Nausée
Foutue Nausée

Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

Repost 0
Dominikos
19 mai 2014 1 19 /05 /mai /2014 17:52

La femme à l'abbé Pierre

Vérité science raison et culture.

L'agressivité humaine n'est toujours qu'un moyen de résoudre l'angoisse."  écrivait Henri Laborit, médecin Neurobilogiste, éthologue et philosophe, dans "La nouvelle grille" publié en 1974. Il aurait eu 100 ans cette année.

Quel rapport entre la pensée d'Henri  Laborit, la guêpière et l'Abbé Pierre ?

L'angoisse  si l'on suit le raisonnement de Laborit, entraine l'agressivité. Elle peut il me semble, être provoquée par des causes variées, la peur, la faim, l'insécurité (réelle ou ressentie, mais si elle est ressentie elle devient réelle pour celui qui la ressent)...etc ...

La peur génératrice d'angoisse, est souvent causée par la rencontre de l'inconnu, aussi bien personne qu'animal ou lieu, en particulier lieu obscur dans lequel l'imagination peut remplacer l'absence de vision claire.

 

Quand je mesure la difficulté de communiquer, même (ou surtout) avec des êtres proches, je perçois l'immense difficulté de communiquer avec des individus d'une autre culture, et l'angoisse que peut entrainer (chez moi tout au moins) la conscience de ne pas pouvoir ni comprendre, ni être compris d'un autre humain.

Le sociologue et philosophe Bruno Latour explique que "notre monde est peuplé "d'êtres" très différents: il y a des organismes vivants, des objets techniques, des institutions,des sentiments, des pratiques. Tous existent bel et bien, mais pas sur le même mode. Nous avons repéré une quinzaine de modes d'existence: la technique, l'art, le droit, la science, la politique,l'organisation, les affects, mais la liste n'est sûrement pas close.Chaque mode d'existence possède son propre régime de vérité (ou de véridiction): une déclaration d'amour, une décision de justice ou un ordinateur sont "vrais" mais chacun à sa manière."  

A la lecture de Bruno Latour je me dis que le problème se complexifie !

Et le langage ! Non mais t'imagines un peu quand tu évoques "la guêpière" et que ton interlocuteur a compris "l'abbé Pierre" !!!

J'aurais vraiment aimé être intelligent afin de pouvoir offrir à l'humanité un système de communication infaillible.

Vérité science raison et culture.
Vérité science raison et culture.
Vérité science raison et culture.

Si j'avais été très intelligent j'aurais trouvé par exemple, le moyen de permettre aux matérialistes et aux spiritualistes de s'écouter, s'entendre, de se comprendre, en leur montrant peut-être qu'en fait ils ont plus de points communs que de différences fondamentales.

Vérité science raison et culture.
Vérité science raison et culture.
Vérité science raison et culture.

Vous avez remarqué comme moi que l'on entend souvent des gens qui disent: "Je voudrais être moi même". Peut-être l'avez-vous dit vous aussi ? Cela indique que je ne veux pas être le "moi" que je suis en société, mais le "moi" plus profond que je me sens potentiellement être et que je ne parviens pas à faire exister dans la vie quotidienne.

Vu la longueur de sa barbe cet individu pourrait être classé dans la catégorie des matérialistes anarchisants. Mais l'auréole qui nimbe sa belle nuque d'éphèbe indique clairement toute la puissance spirituelle du personnage.

Vu la longueur de sa barbe cet individu pourrait être classé dans la catégorie des matérialistes anarchisants. Mais l'auréole qui nimbe sa belle nuque d'éphèbe indique clairement toute la puissance spirituelle du personnage.

Tu ne suis pas ?

Pas de panique je te fais encore un dessin.

Vérité science raison et culture.
Vérité science raison et culture.
Vérité science raison et culture.

Je pense que ça suffit pour aujourd'hui.

Toi aussi ?

Alors à plus tard.

 

Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

Vérité science raison et culture.
Repost 0
Dominikos
11 mai 2014 7 11 /05 /mai /2014 09:52

Alix.

Bonjour Alix

 

Tu es née le 3 mai, alors comme je suis conscient que les bébés ne savent pas lire à la naissance, je t'ai laissé quelques jours pour apprendre avant de t'écrire, car je ne doute pas qu'avec les caractères héréditaires dont tu bénéficies, tes progrès dans tous les domaines soient un peu plus rapides que pour la moyenne des nouveaux nés. Si tu peux attendre encore quelques jours avant de transformer ton landau en E.V.T. (Engin Volant Téléguidé) ça permettra à tes parents de se reposer un peu et de s'habituer à ta présence dans le foyer.

Tu viens donc d'arriver dans la famille. Je veux dire dans "TA" famille mais aussi dans la grande famille humaine car je ne doute pas que tu te sentes dans quelques années, Française bien sûr mais aussi citoyenne du monde.

Nous n'avons pas encore eu la chance de nous rencontrer. Moi j'ai vu tes photos. T'es mignonne et sympa. T'as vu mes photos ? Non ? Bon, ce n'est pas grave, de toutes façons, n'étant pas spécialement photogénique, tu ne perds rien. On se rencontrera sûrement dans quelques jours. 

Mon copain le philosophe Aristogènes et son rat Bakounine venant de rencontrer un nouvel ami, je me suis dit qu'il était de toute première urgence de te le faire connaître car il n'y a pas d'âge pour commencer à philosopher disait (à peu près) Montaigne, et comme je pense avec un crayon à la main, je vais commencer par te faire une petite présentation graphique du personnage.

De Kierkegaard à Niky Pantocrator
De Kierkegaard à Niky Pantocrator
Kierkegaard a publié "Le concept d'angoisse" (1844) et "Traité du désespoir" (1849)

Kierkegaard a publié "Le concept d'angoisse" (1844) et "Traité du désespoir" (1849)

De Kierkegaard à Niky Pantocrator
De Kierkegaard à Niky Pantocrator
En grec: Niky = Victoire,     Pantocrator = Tout puissant

En grec: Niky = Victoire, Pantocrator = Tout puissant

T'arrives juste, alors je ne voudrais pas te saper le moral, mais entre nous, quand tu vas découvrir le monde dans lequel tu es tombée, tu vas avoir besoin d'une bonne dose de philosophie pratique pour survivre !

Mais je ne suis pas inquiet car je sais que ton environnement familial va t'orienter très nettement du côté de Niky Pantocrator.

Et puis il y a aussi autre chose qui va bien t'aider. Les gens de ma génération (en un mot, "les vieux") assistent à la disparition d'un monde dans lequel ils ont vécu la plus grande partie de leur vie. Mais la disparition d'un monde, c'est en même temps la naissance d'un monde nouveau. Et toi tu nais en même temps que ce monde nouveau, donc tu n'auras pas comme nous l'angoisse de voir disparaître les dinosaures qui ont accompagné notre vie (plein emploi, sécu, retraite à 60 ans, gaspillage, pas de réflexion sur l'environnement, ni sur le climat, ...etc ...).

De Kierkegaard à Niky Pantocrator

Je suis prêt à parier que quand tu auras mon âge et que tu parleras de l'année 2014 et des suivantes tu diras "Quand même, c'était le bon temps !" "Les jeunes à cette époque n'étaient pas comme de nos jours ..." Bref tu seras ... comment dire ... normale !

Et puis, même dans les moments où tu auras des emmerdements, car on ne peut pas y échapper, j'espère que Niky Pantocrator te donnera la force de garder le sens de l'humour.

Alors, conserve en mémoire cette formule attribuée au philosophe Danois (mais aussi à Boris Vian, Oscar wilde, ou d'autres encore ...mais moi, je suis pratiquement certain que cette formule est d'un Grec, je dirais même de Démocrite !):

"L'humour est la politesse du désespoir"

 

De Kierkegaard à Niky Pantocrator

Mais avant de lire Kierkegaard, t'en fais pas, y'a plein de bouquins plus rigolos à dévorer !

 

Gros bisous Alix et à bientôt.

 

Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

Repost 0
Dominikos

Articles Récents

Liens