Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 18:12

Question de transparence

Vous avez sans doute remarqué comme moi que le thème de la "transparence" revient sans cesse dans les médias.

"Pas de démocratie sans transparence",

"La transparence est une valeur essentielle en démocratie"

"Mon quinquennat sera placé sous le signe de la transparence" ...

Autant d'affirmations dont on nous rebat quotidiennement les oreilles.

Gnomécratie

En fait si nous nous déclarons tous si favorable à la transparence, c'est:

1 - Parce qu'il est de nos jours grâce aux technologies de l'information, de plus en plus difficile de cacher quoi que ce soit. (Cf article du 28 octobre 2013 "Le panoptique planétaire")

2 - Parce qu'afficher publiquement sa vie privée est devenu un des passe-temps favoris d'une partie d'entre nous par l'intermédiaire des "réseaux sociaux".

Ex: La semaine dernière je skiais à Méribel, station très en vue depuis quelques temps, dans le domaine des "Trois Vallées".   

 

 

Gnomécratie

3 - Parce que nous sommes avides de voir, de connaître, de vivre par procuration, la vie des autres en général et des "peoples" en particulier.

Gnomécratie
Gnomécratie

Ok, celle là elle est nulle, usée, pitoyable, elle me ferme définitivement les portes du quai Conti, mais je connais deux ou trois lecteurs qui vont rigoler, alors que les références à Platon, Démocrite, Pyrrhon, Bentham ou Thomas d'Aquin les laissent totalement indifférents.

Le problème me semble-t-il  est que dans une  démocratie le pouvoir devrait être exercé par le peuple (même si le mot "démos" ne désigne pas à l'origine "le peuple" dans son acception contemporaine) et un peuple qui pense et qui a des connaissances claires sur le fonctionnement de l'Etat (la politique) et l'organisation des activités de production de richesses (l'économie).

Or, nous ne pensons plus. Par contre nous sommes noyés sous les informations diverses que bien entendu nous ne vérifions pas puisque "nous l'avons vu à la télé" ou bien "un ami nous a envoyé l'info par mail".  

Gnomécratie

Par contre si nous n'avons pas vraiment de connaissances précises sur le sujets fondamentaux (politique, économie, société ...), nous avons des opinions ! D'ailleurs, vous avez remarqué comme moi que de nombreuses émissions de télé nous demandent notre opinion sur tous les sujets de société puis nous donnent le lendemain en général le résultat du sondage !!!

Exemple: "D'après le sondage d'hier 76 % des téléspectateurs pensent que la politique économique du gouvernement est mauvaise"

Ah bon, elle est mauvaise ? Et tu ferais quoi toi Maurice à la place du gouvernement ? Tu donnerais quoi déjà comme définition de l'économie ? ....

Bref, Maurice, t'es comme moi, t'en sais rien, mais toi tu ne sais pas que tu ne sais pas ! C'est juste la différence entre nous.

C'est ce qui me fait penser que nous ne sommes plus vraiment dans une démocratie, mais dans une gnomécratie.

Ne vous barrez pas tout de suite, je vous explique en quelques mots.

Gnomécratie

D'accord, le mot "gnomécratie" n'est pas encore dans le dictionnaire, mais il existe...puisque je viens de le créer !

Toutes les opinions s'affichent avec pour justification qu'en démocratie, on a le droit de tout dire.

Ah bon, vous en êtes certain ? Pourriez vous le justifier ? Non ? Donc, c'est comme ça, c'est un postulat ? Ok, n'en parlons plus.

Alors, par exemple, on peut dans une société en crise, afficher à la vue du public qu'il faut "sauver les riches" et celà n'a rien de choquant ? Pas plus que des propos antisémites, ou islamophobes, ou homophobes, ou...

Vous avez sans doute raison ?

Voici une photo que j'ai faite la semaine dernière dans une station de ski savoyarde.

Gnomécratie

Bien sûr qu'il faut sauver les riches, car sans riches, il n'y a pas de pauvres. Imaginez la monotonie des sociétés paléolithiques dans lesquelles le niveau de vie était à peu près le même pour tous. Pas de riches, donc pas de pauvres, que des minables qui survivent dans une société uniforme où la seule satisfaction de l'homme le plus fort est de pouvoir tabasser de temps en temps le gringalet du clan, ses gosses ou sa femme !!! Et même pas la télé ! Heureusement que leur espérance de vie n'était que d'une vingtaine d'années, ça abrégeait leurs souffrances.

Gnomécratie

Oui, vous l'avez compris, le dernier paragraphe était une forme d'hommage à François Cavanna.

Je sais, t'avais 90 balais François, mais quand même ...

 

Correspondance: aristogènes@aliceadsl.fr 

Partager cet article

Repost 0
Dominikos

Articles Récents

Liens