Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

9 novembre 2016 3 09 /11 /novembre /2016 10:42

Où il est montré qu'en partant du Phèdre de Platon, nous pouvons arriver à une réflexion scatologique.

Diarrhée
Diarrhée
Diarrhée

Le Phèdre de Platon est une réflexion sur l'amour. (amour homosexuel, puisque nous sommes ici entre gens de la "bonne société" athénienne). Phèdre qui sort de chez son ami l'orateur Lysias, rencontre Socrate et lui parle du discours prononcé par celui-ci sur le thème de l'amour. Lysias développe l'idée "qu'il faut accorder ses faveurs à celui qui n'aime pas, plutôt qu'à celui qui aime" .

Vous connaissez Socrate ! Il est friand de discours comme  certains  de nos jours, de matchs de foot ou de films de cul ! (j'en connais même qui adorent les deux) . Il demande alors à Phèdre de lui répéter le discours de Lysias, tranquillos à l'ombre d'un platane sur le bord de l'Illissos.

Bon, pour la suite, si ça vous intéresse je vous renvoie au texte de Platon.  

Diarrhée
Diarrhée

En fait mon but n'est pas de vous parler du fond du discours lui même, mais de la comparaison que fait Socrate à la fin du texte sur la différence qui existe d'après lui entre le discours oral et le discours écrit. 

Il dit: "...l'écriture, Phèdre, a un grave inconvénient, tout comme la peinture. Les produits de la peinture sont comme s'ils étaient vivants; mais, pose leur une question, ils gardent gravement le silence. Il en est de même des discours écrits. On pourrait croire qu'ils parlent en personnes intelligentes, mais demande leur de t'expliquer ce qu'ils disent, ils ne te répondront qu'une chose, toujours la même. Une fois écrit, le discours roule partout et passe indifféremment dans les mains des connaisseurs et dans  celles des profanes, et il ne sait pas distinguer à qui il faut, à qui il ne faut pas parler. S'il se voit méprisé ou injurié injustement, il a toujours besoin du secours de son père, car il n'est pas capable de repousser une attaque et de se défendre lui même."

 

Diarrhée

Pour ma part, j'ai autant de méfiance envers le discours oral qu'envers le discours écrit. Il me semble que dans les deux cas, la transmission de la pensée de l'auteur du discours dépend de deux éléments:

- de l'auteur du discours (écrit ou oral) bien sûr. 

- de celui qui le reçoit. 

S'il est vrai que l'on ne peut pas questionner un discours écrit, chacun peut cependant:

- le lire à son propre rythme, alors que seul l'orateur maîtrise le rythme de son discours.

- Y revenir plus tard, le relire après avoir réfléchi, s'être documenté, et peut-être même enrichi son vocabulaire, ce qui va lui permettre de comprendre ce qu'il n'avait pas compris à la première lecture.

Et puis je constate qu'avec la prolifération des moyens de communication de masse (qui n'existaient pas à l'époque de Platon, je le concède) nous sommes submergés par des discours tsunamesques ( = qui ressemblent à un tsunami  ... le mot n'existe pas ? Tant pis, j'en avais besoin, je le crée) qui ne sont qu'une suite de banalités, d'affirmations absolument gratuites mais qui pour les gens peu informés paraissent vraisemblables, et sont donc perçues comme vraies ! 

 Vous pensez aux discours politiques ? Ah bon. Moi aussi. 

Tout ceci pour dire que j'ai souvent la désagréable impression que nous sommes noyés dans une logorrhée (ou diarrhée verbale) ... qui nous fout dans la merde ! (Ouf ! nous avons enfin retrouvé Aristophane !) 

 

 

Diarrhée
Diarrhée
Diarrhée

Je me suis même laissé dire que le président d'un grand "Etat démocratique" pouvait être élu suite à une campagne électorale fondée sur des discours démagogiques, haineux, sans aucun fondement, sans programme, mais qui font rêver une partie du corps électoral. 

Diarrhée

Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

Partager cet article

Repost 0
Dominikos

Articles Récents

Liens