Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

13 février 2008 3 13 /02 /février /2008 13:19

Cynocoprologie(1)

 

Je dois commencer cet article en présentant mes excuses à mon ami Athanase. ( voir article "un être numineux" du 19 janvier ). En effet, je lui faisais remarquer que ..." moi, mon souci Athanase, c'est l'immortalité. J'écris pour dans dix mille ans !".

Or je ne suis pas certain que le sujet que je vais aborder aujourd'hui soit celui qui me fera entrer dans le panthéon des immortels, sur l'Olympe, car il pourrait sembler à priori un peu futile. Et pourtant, ne sont-ce pas les petits soucis quotidiens qui souvent nous empoisonnent ( j'allais dire "nous emmerdent" ) la vie?

J'ai été fort ému hier par l'appel téléphonique d'un ami qui m'a présenté le juste combat qu'il menait avec quelques dévoués compagnons, dans la prestigieuse ville de Bordeaux, inscrite depuis peu au partimoine mondial de l'UNESCO et actuellement en lice pour le concours de "Capitale Européenne de la Culture " contre l'envahissement des trottoirs par les cacas de chien ! Il ont fondé une association dont on peut trouver les coordonnées sur:

http://comiteanticacabx.free.fr/index.html

 J'ai immédiatement répondu: " Eric, il ne sera pas dit que les ampélosophistes resteront sourds à ton appel. Tu peux compter sur mon engagement total ainsi que sur celui d'Aristogènes, à tes côtés ! " Le temps de déboucher un "Côte de Baleau 1995" , et de lui faire honneur , nous étions, Aristogènes et moi,  au travail.

 Le constat.

D'où est partie la révolte d' Eric et de ses amis ? D'un simple constat. A moins d'être mal voyant, privé d'odorat, et de ne se déplacer sur les trottoirs bordelais qu'en chaise à porteur ( ce qui même dans notre chère ville très marquée par le XVIIIème siècle, est un mode de déplacement de plus en plus rare )  on ne peut pas, ne pas voir l'état lamentable de cette partie de la rue réservé à l'usage des péripatéticiens (  du verbe Peripatew = se promener  /    PeripaththV = Promeneur  ).

La révolte.

Devant l'ampleur du problème, la première réaction est celle de la révolte. Mais la révolte est souvent stérile. Elle permet de libérer le trop plein d'énergie de l'individu révolté sans pour autant changer quoi que ce soit aux causes du malaise.

- Ce n'est pas une révolte qui changera les choses, mais une révolution me dis-je.

Alors que pouvons nous proposer ? Et là Eric, tu vas voir que tu as frappé à la bonne porte. Ouvrons une deuxième bouteille de Château "Côte de Baleau" afin que le bon Saint Emilion nous vienne en aide.  

 

Les solutions.

Première proposition:  Puisque les trottoirs sont pollués, supprimons les trottoirs.

Oui, je sais la mesure est radicale,

mais elle est à l'échelle du problème à

résoudre. Ah, bien sûr les trottoirs

ont une vielle histoire dans

l'urbanisme européen.

 Déjà à Pompéi ...

D'accord, nous cherchons autre chose.

( Vraiment ce "Côte de Baleau" est excellent il faudra en faire le compliment à Sophie)

 

Deuxième proposition:  Etudions la composition  du caca de chien.

Constatation: le caca de chien contient de 66 à 68 % d'humidité. Si nous faisons ingérer à notre animal préféré un médicament qui absorbe l'humidité du caca, et qui recycle le liquide dans l'urine, le chien va chier de la poussière, puisqu'il va chier sec. Un simple coup de vent et le trottoir est nettoyé ! Génial non ?

Ah, bien sûr il y a les jours de pluie. La merde tombant dans une flaque d'eau se réhydrate comme du café soluble (2)  et reprend sa plastique molle et collante. L'argument est sérieux et cette solution est donc à rejeter.

Troisième proposition:  La coprophagie du chien.  ( Aristogènes, passe moi le tire bouchon !)

On trouve sur Internet http://www.dogstory.net/Coprophagie.htm

" Il arrive que le chien mange une partie de certaines selles et se roule dans le reste" et plus loin " Reste le problème du chien qui mange ses propres selles. Chez le chiot, ce phénomène est normal et ne doit pas inquiéter..."

La voilà la solution idéale ! Faire bouffer leur propre merde aux chiens ! Il suffit de les éduquer à conserver cette délicate pratique qu'ils ont spontanément à leur naissance. Le chien devient comme le four à Pyrolyse: autonettoyant !

Ah bien sûr la mémère qui a l'habitude de faire un petit bisou sur le museau de son chien au retour de la promenade devra ensuite se laver les dents au produit WC. Mais enfin, il faut savoir ce que l'on veut et s'en donner les moyens. On la veut cette ville propre oui ou non ?

Quatrième proposition. L'éducation.

( C'est une caisse de 6 ou de 12 bouteilles qu'elle avait apporté Sophie ? Six ? Merde, on risque d'être un peu justes pour aller au bout de notre réflexion. Parce que le "Côte de Baleau" à lui tout seul il inspire encore plus que les neuf Muses réunies ! )

Puisque dans le point précédent nous parlions d'éducation, il n'est pas interdit de penser que c'est dans ce secteur que nous pouvons trouver une solution au problème.

Education des chiens, mais bien sûr d'abord éducation des maîtres. Un tout petit peu plus de sens civique, ou simplement de "politesse" comme disait ma grand-mère qui était philosophe, suffirait comme dans bien des cas à améliorer l'état sanitaire et esthétique des rues de notre ville. Doit-on faire entrer le sens civique et la politesse à grand renfort de répression ? Qu'en pensent les politiques ?

Cinquième proposition: Solution politique.

 

 

 

La période précédant les élections municipales est sans nul doute la mieux choisie pour alerter les élus en place et les candidats au prochain mandat.  La réponse au signal donné par le "Comité anti-caca " ne se fait pas attendre. Les trottoirs de la ville sont en quelques jours envahis par les "moto crottes". Pour peu dans certains quartiers on se croirait à l'Enduro du Touquet ! Attention Mamie, bientôt si ça continue quand tu iras faire tes courses à l'épicerie du coin, tu ne risqueras plus de glisser sur une merde de chien mais il te faudra un casque et des protections de skate board pour te prémunir des fougueux ramasseurs de crottes ! D'ici à ce que tu regrettes les crottes de chien ...!

Conclusion: ( Désolé, on doit conclure, les six bouteilles de "Côte de Baleau" sont vides )

Et si, dans la cité de Montaigne, la sagesse et le bon sens en fin de compte l'emportaient?  Nom d'un chien !  

( T'as le numéro de Sophie à Saint Emilion ? Il faut lui passer commande.)

(1) On peut dire aussi "Cynoscatologie". ( Kuwn - Cyon - = chien en grec ancien  et  SkuloV - Skylos - en grec moderne ) 

(2) Non seulement l'image est heureuse sur le plan des propriétés physiques mais également de la couleur! Quel talent ce Dominikos !  Jacqueline de Romilly.

Partager cet article

Repost 0
Dominikos - dans ampelosophisme

Articles Récents

Liens