Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 22:00

Où il est question du mur, d'humour, de mémoire et de taupe.

 

Juste avant de vous parler de Berlin, il faut que je me libère l'esprit.  

Type taupe 1

Type taupe 2

 Bon. Voilà qui est fait. C'est pitoyable, mais ça m'encombrait l'encéphale.

 

Berlin. Première impression: Berlin est une ville monumentale. Une architecture contemporaine qui domine le visiteur sans toutefois l'écraser. (Enfin ça c'est ce que j'ai ressenti).

 Berlin 2

 Berlin 3

 Berlin 4

  Berlin 6

 Mais Berlin est surtout une ville monumentale au sens étymologique.

 Monument 1

Monument 2

Monument 3

 

  Je vous passe la porte de Brandebourg et le Reischstag juste à côté. Mais les lieux qui rappellent la division de la ville entre 1961 et 1989 sont devenus des lieux de mémoire exploités comme des sites touristiques.

Exemple:  Checkpoint Charlie sur Friedrichstrasse.  Mc Do s'est installé là. C'est bien vu il y a un max de touristes . Et on peut même pour 3 Euros  se faire photographier au poste de contrôle avec deux faux soldats américains qui peuvent également vous tamponner votre passeport avec avec un faux vrai visa d'époque. Superbe non ?

   Berlin 5

  Berlin 7

    

  Et puis il y a "le mur".

Le mur ( environ 1km ) a été conservé et transformé en lieu de mémoire et support d'oeuvres d'art où des graffeurs plus ou moins inspirés s'expriment. 

Berlin 8

 Berlin 9

 

 La partie conservée suit la rive de la Spree, et entre le mur et la rivière des plages ont été aménagées avec des transats, baraques à saucisses, bière et autres délicatesses locales. L'exploitation de la mémoire est devenue une sorte de business. Je suis presque certain que dans quelques années on visitera dans Alep un quartier bombardé bien préservé  en bouffant des falafels *   

 

 Le lieu de mémoire qui m'a semblé dégager le plus de charge émotive est sans conteste "le Mémorial de l'Holocauste" de l'architecte américain Peter Eisenman.

BERLIN 1

 

 Le monument qui couvre plus de 19 000 m2 impose le respect, le silence, le recueillement.

  Berlin 10-copie-1

 

  Les berlinois ont au coeur de leur ville un monument qui leur rappelle les horreurs du nazisme donc de leur propre histoire. Y a-t-il beaucoup de peuples qui construisent des lieux  de mémoire pour ne pas oublier les pages sombres de leur histoire, le fanatisme de certains de leurs ancêtres ?  

 

Tiens à propos de fanatisme... ça nous ramène à l'actualité. L'affaire des émeutes dans certains pays musulmans contre un film américain et les caricatures de Charlie Hebdo. 

Ce qui me gène dans les commentaires qui sont faits dans les médias, c'est qu'en décrivant le comportement d'une minorité de personnes qui manifestent, on semble nous faire passer les musulmans dans leur ensemble pour des gens sans humour. Ce n'est pas l'impression que j'ai à travers les musulmans que je fréquente, mais il est vrai que je ne fréquente pas des intégristes !

Exemple:

  Bateaux à voiles

  D'autre part quand je vois ces gens manifester je pense à cette phrase de l'ethnopsychanalyste Tobie Nathan entendue il y a quelques semaines à la radio: "Et si le contraire de ce que je pense était vrai, ça donnerait quoi ? "

Georges Deneveux (1908-1985) fondateur de l'ethnopsychiatrie affirmait que la culture prescrivait à ses membres "la bonne façon d'être fou".

 

 La mondialisation de l'économie et des moyens de communication, a précédé la mondialisation culturelle. Jusqu'au XVIIIe siècle la loi en France, condamnait les gens qui mangeaient de la viande pendant le carême. (On a même des exemples pour le XIXe siècle !) Le problème c'est que nous sommes fous nous aussi, mais pas de la même folie que les autres. D'où les affrontements !

 

 

Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

 * Falafels = Boulettes de pois chiches ou de fèves frites dans l'huile d'olive.  

Partager cet article

Repost 0
Dominikos

Articles Récents

Liens