Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 09:00

Morale hédoniste.

 

Mais non, "morale hédoniste" n'est pas un oxymore. Pourquoi ne pas associer la notion de morale à celle de la recherche du plaisir ?

La morale c'est à priori plutôt... chiant pour le dire clairement. Autrefois, à l'époque  où les dinosaures gambadaient encore dans les rues de nos villages, en ces temps obscurs où les enfants n'avaient ni console de jeux vidéo, ni téléphone portable, et étaient obligés (les malheureux) à jouer aux billes dans la poussière (garçons), à la marelle (filles) ou au docteur (garçon+fille), la journée d'école commençait par la leçon de morale. Le maître ou la maîtresse (on ne connaissait pas encore les "professeurs des écoles"), commentait la pensée morale du jour.

"Un bon ouvrier à toujours de bons outils" 

"Il ne faut pas remettre au lendemain ce que l'on peut faire le jour même".

"Qui aime bien, châtie bien."

"Bien mal acquis ne profite jamais" ...

Vous vous rendez compte de la galère, une journée qui commence comme ça avec même pas l'espoir d'une chouette série télévisée le soir en rentrant, à regarder en bouffant des barres chocolatées avec un grand verre de soda bien sucré pour faire glisser ! Alors pas étonnant que Léo Férré, poète de ces temps anciens, se soit écrié: "n'oubliez jamais que ce qu'il y a d'encombrant dans la morale, c'est que c'est toujours la morale des autres".

Donc, aborder le sujet de la morale dans ce blog ampélosophiste c'est plutôt gonflé !

Bof, à la réflexion, peut-être pas tant que ça. Je m'explique.

1 - On ne va pas revenir sur la crise, la subordination du  pouvoir politique à la finance, l'effondrement de l'Europe,...

2 - Et si justement cette crise était une bonne occasion de se poser enfin les vraies questions, à savoir: comment placer le bonheur de l'homme (et non plus les activités de production de richesses, c'est à dire l'économie)  au centre de la réflexion philosophique et sociale ?

  Laissons tomber la croissance (de toutes façons la croissance nous laisse tomber !) arrêtons de produire toujours plus de produits inutiles que la pub nous rend indispensables et vivons.

gant

Posons donc pour principe que le plaisir est le bien fondamental à rechercher.

  Oh, je sais bien qu'on n'a pas attendu Aristogènes pour développer de telles idées. Dès le Ve siècle av JC les philosophes cyrénaïques dans la foulée d'Aristippe de Cyrène (Cyrène était une cité grecque de Libye, pas loin de l'actuelle Benghazi, 2500 ans avant Kadhafi) ont largement exploré le terrain. Mais leur pensée a été torpillée par des penseurs plus "académiques" avec à leur tête Platon.

Pourtant même le christianisme aurait pu promouvoir une pensée hédoniste !

Copie de Chrétiens

 Dans le christianisme il y avait tout pour assurer à la fois le bonheur spirituel et le plaisir temporel: l'amour du prochain, le partage, la compassion, la charité et le vin !!! Mais voilà que l'influence des platoniciens et leur mépris de la chair à conduit au divorce entre l'âme (le bien) et le corps (le mal). 

Il est pourtant possible d'associer les plaisirs du corps et de l'esprit non ? 

Copie de Copie de Sensations Bon, d'accord, ça ne fonctionne pas à tous les coups mais on peut essayer.

Et puis on peut aussi s'occuper soi même de son propre plaisir non pas forcément à la manière d'Onan mais par exemple en soignant son corps. Sport

   Associer les plaisirs du corps à ceux de l'esprit n'est-ce pas là l'idéal ampélosophiste ? Aller au concert, au théâtre, visiter des expositions, et créer aussi, soi même, afin de modeler sa vie comme une oeuvre d'art. Ne pas se laisser déconcerter par le déconcertant...  

Copie de Point d'oeuvre

...et puis lire. Le lecteur choisit son propre rythme de progression à la différence du téléspectateur qui subit le rythme imposé par le réalisateur de l'émission. Le lecteur s'arrête, réfléchit, revient en arrière, prend éventuellement une note, enrichit peu à peu son "jardin" comme disait le vieux turc à Candide.

Cela dit il faut quand même se méfier des mots. 

 

Copie de Mots

 Voilà donc un aperçu de mon état d'âme du jour.

 

Pour aller un peu plus loin (beaucoup plus loin) sur le sujet on peut lire:

onfray 2

et puis pour un plaisir complet, un petit cadeau à vous faire ou à offrir.

 

Zadig Correspondance: aristogènes@aliceadsl.fr

Partager cet article

Repost 0
Dominikos

Articles Récents

Liens