Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 09:10
Où l'on voit Johnny évoquer la question de l'identité nationale du haut d'un minaret de la grande mosquée de Copenhague.

J'ai toujours beaucoup aimé les titres des livres, ou des paragraphes, des ouvrages anciens.
L'encyclopédie de Diderot et d'Alembert c'est en fait:
 Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers par une société de gens de lettres.
Le premier chapitre de Candide est intitulé:
Comment Candide fut élevé dans un beau château et comment il fut chassé d'icelui.
Et je vous passe Montaigne...
Que le goût des biens et des maux dépend en bonne partie de l'opinion que nous en avons. ( Essais, Livre I chapitre XIV )
...ou Rabelais ...
La dernière invention de Gargantua ( de l'art d'utiliser un oison pour s'essuyer les fesses ) émerveille Grandgousier. ( Gargantua  - Chapitre XIII )

Alors, à force de m'entendre dire depuis deux ou trois semaines...

- " Alors, tu n'as rien écrit sur l'identité nationale ?"
- " Le référendum suisse sur les minarets ne t'inspire rien ?"
- " Tu vas bien nous pondre un petit truc sur le sommet de Copenhague ?"
- " Et tout ce battage autour de Johnny, t'en penses quoi ?"


...je me suis dit que j'allais faire rapidos une réponse synthétique avec un titre inspiré de ceux des ouvrages des siècles passés,
                                     ...d'où le titre de cet article !

Commençons par définir notre problématique à l'aide d'un petit dessin.
Johnny
Johnny en haut d'un minaret semble à première vue une situation très improbable.
Mais  à deuxième vue ?
Et si notre réflexion du jour avait pour but d'essayer de trouver un lien entre la question de l'identité nationale, les minarets, Johnny et le sommet de Copenhague?

Ouf ! Notre problématique est définie ! C'est déjà ça.

Le sommet de Copenhague nous dit: "L'hyperactivité humaine depuis deux siècles et particulièrement dans les 50 dernières années a provoqué des bouleversements climatiques qui mettent la planète en danger. C'est l'ensemble des pays du monde qui doivent s'unir pour sauver notre bien commun: la terre"  "L'économie mondialisée doit donner naissance à une écologie mondialisée"  " Nous sommes tous dans la même galère, nous devons tous nous unir pour sauver le bateau qui coule".

Mais vous savez ce que c'est, dans un groupe il y a toujours des chiants dont le plaisir est de mettre des bâtons dans les roues pour empêcher le véhicule d'avancer.
Islam ou capitalisme

Remarquez que ce ne sont pas les arabes qui ont saboté le sommet mais plutôt les Américains et les Chinois. Obama et Hu Jintao ont eu du mal à s'accorder, mais à la fin ils ont quand même trouvé un terrain d'entente.

 
Copenhague croissance

Bilan: Copenhague c'est le fiasco.

Mais peut-il vraiment en être autrement sachant qu' ...à la fin du XVIIIè siècle et au XIXè siècle, la production des biens de consommation [...] a cessé d'être dirigée vers les "valeurs d'usage" pour viser désormais l'obtention et l'accroissement de la "valeur d'échange" c'est à dire de l'argent. Quand il s'est agi de produire de l'argent en lieu et place de biens utiles à la vie, la face du monde a été changée.
( J'adapte un passage du livre de Michel Henry " La Barbarie" page 87 )

Alors rien d'étonnant à ce que les chefs des grands États du monde arrivent à s'entendre pour sauver le système bancaire menacé par la crise de 2008 mais ne parviennent pas à s'entendre sur une politique mondiale qui remettrait trop profondément en question le système économique dont ces chefs d' État ne sont que les représentants politiques.

Quoi, c'est un peu compliqué ? Non, ne partez pas ! Je vous offre la petite charade de Noël !

Mon premier est un petit Jésus couché dans son berceau.
Mon second est un petit Jésus couché dans son berceau.
Mon troisième est un petit Jésus couché dans son berceau.
Mon quatrième est un petit Jésus couché dans son berceau.
Mon cinquième est un petit Jésus couché dans son berceau.

Mon tout est un centre commercial bordelais proche de la cathédrale.

Pas mal non ? Et puis pour ceux qui ne connaissent pas Bordeaux ils n'ont qu'à écrire à Aristogènes qui leur enverra ( peut-être ) la réponse.
aristogenes@aliceadsl.fr

Et Johnny sur son minaret on l'a oublié ?

Pas du tout. Johnny, la question de l'identité nationale, la polémique sur la construction des mosquées, tout ça fait partie des "superstructures" de notre société fondée  sur une "infrastructure" d'économie libérale mondialisée.

Plus nous vivons dans un "village planétaire", plus nous sommes perdus et plus nous cherchons des repères identitaires fiables et rassurants. C'est comme un petit enfant qui se rassure en mordillant et en sentant son doudou crasseux qui n'est autre chose qu'un "objet transitionnel" qui rétablit un lien entre lui et sa mère. (Je ne vous renvoie pas à la lecture de " Le jeu et la réalité " de Winnicott sinon vous allez m'en vouloir à vie )
Donc nous nous rassurons chacun avec notre doudou identitaire, clocher d'église, fringues de notre tribu ( BCBG, Bobo, Rappeur, Kaïra, Ferret-capien, supporter du PSG, des Girondins, foulard islamique, burqa  ... ), notre musique, notre bagnole ....
... et bien entendu le doudou de l'autre pue ! 
Repères identitaires
Quant à tout le battage autour de Johnny ce n'est qu'une version contemporaine de la queue du chien d'Alcibiade. ( cf. article du 8/11/2009 ) On cherche à nous anesthésier l'esprit en nous faisant vivre  par procuration la vie "d'idoles" fabriquées par les médias. L'homme ne pouvant plus se supporter  dans un monde dont les mécanismes lui échappent complètement ( contrairement à ce que le développement des savoirs pourrait faire penser ) cherche à fuir de lui même. Mais quels sont les domaines à explorer pour tenter de retrouver le sens de la vie ?
"L'art, l'éthique et la religion" nous explique Michel Henry.

Putain de Zeus ! La religion ? Merde revoilà les minarets !
Bon là j'arrête, je vais retrouver le petit Jésus ! J'aime bien l'odeur de  Noël. Alors, santons la crèche !
( C'est comme la technique du clair-obscur en peinture. on passe de la philosophie de Michel Henry à un calembour minable, l'un mettant en valeur l'autre )


       Joyeux Noël à tous !

Partager cet article

Repost 0
Dominikos

Articles Récents

Liens