Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

22 juin 2007 5 22 /06 /juin /2007 14:56

LA LUTIONOPATHOLOGIE

Jusque là, nous avons étudié le comportement "normal" du lutin à l'intérieur de l'homme. Malheureusement, il arrive parfois chez certains sujets que le lutin devienne envahissant et perturbe  l'individu qu'il habite provoquant chez celui-ci des troubles variés. Dans le langage psy ( Psychologues, psychiatres, psychanalystes ), il est question de névroses ou de psychoses,  ma grand mère, ( qui était philosophe ) qualifiait ces troubles de folie. Aujourd'hui les ampélosophistes parlent de "lutinopathologies".

Une origine possible des troubles du lutin est à rechercher dans l'enfance.

A cause de sa petite taille, le lutin est un être fragile et délicat, surtout au cours des premières années de la vie où il est susceptible de subir de la part de l'environnement, des agressions dont il aura du mal par la suite à se remettre.

Prenons un exemple:

C'est ainsi que le lutin traumatisé, a tendance à avoir un comportement instable. Cherchant toujours un compromis entre désirs et défenses, il déstabilise l'individu dont il est le locataire.

Un peu de pédagogie.

Après avoir effleuré la notion de névrose, il nous faut aborder la notion de psychose.

Le terme de "psychose" est apparu en 1845 dans le "Manuel de psychologie médicale" du médecin Autrichien Ernst von Feuchtersleben, (1806 - 1849 ) ( qui de plus  était Baron ) dont le propre lutin était était traumatisé depuis l'enfance par "l'inquiétante étrangeté" de son patronyme. ( En d'autres termes il supportait mal d'être affublé d'un nom aussi con.) ( Dit comme ça , ça va mieux ? )  Outre le fait d'être totalement imprononçable, ce nom venant de l'adjectif allemand "feucht" = humide, et  du nom "das Leben" = la vie. Il pourrait se traduire par "la  vie de l'humidificateur". ( D'où l'explication de sa mort prématurée à 43 ans ... de la goutte, vraissembleblement )

(Merci Solange )

( Oui, il y a aussi "Merci Solange" sur le dessin ci-dessous, mais c'est normal, ce n'est pas du bégaiement graphique. ) ( Si je veux remercier Solange, je suis libre, c'est mon blog ! )

La psychose, cest la maladie mentale. (KARREMENT! comme disait  Feuchtershtroumph ) . " C'est dans la perturbation primaire de la relation libidinale à la réalité que la théorie psychanalytique voit le dénominateur commun des psychoses". ( Laplanche et Pontalis )

Tiens, ça me fait penser à mon pote Rachid. ( Oui, je sais , après avoir cité Laplanche et Pontalis, mon exemple fait un peu humour de potache, mais que voulez-vous, c'est la technique  du "clair obscur" appliquée à la pédagogie).

Parmi les psychoses, la paranoïa, occupe une place de choix. Psychose chronique, elle peut prendre plusieurs formes: délire de persécution, érotomanie, délire de jalousie, délire des grandeurs.

Tentons de reconstituer le petit lutin de Napoléon. Une radiographie d'époque de l'Empereur conservée au Musée des Invalides nous permet de réaliser le croquis suivant.

( Toute ressemblance du lutin de Napoléon avec celui d'un homme politique contemporain, héros du blog de mon ami Jyg http://mopopopo.canalblog.com ne peut être qu'une coincidence fortuite ) ( A noter que Jyg est le génial fondateur du Mo Po Po Po - Mouvement Pour une Politique Poétique - )

Avec la schizophrénie, empire. ( Le premier qui dit" Comme disait Napoléon" est viré de ce blog ! Ici on ne fait que dans le calembour haut de gamme )

L'homme a toujours essayé de soigner les troubles lutinopathologiques de ses contemporains. Mais, comme dans bien d'autres domaines, les progrès furent lents. On pourra  remarquer cependant que certains vieux principes de base fonctionnent toujours.

En fait, il faut attendre le tout début du XXème siècle pour voir apparaître un progrès considérable, dans le domaine de la connaissance de l'inconscient et dans les techniques de thérapie, avec Sigmund Freud ( 1856 - 1939 )

Sigmund Freud était guide de spéléologie en Autriche. A la suite d'un accident malheureux ( il était tombé au fond du gouffre ), il dut abandonner son sport favori. C'est alors qu'il inventa la psychanalyse qui est en quelque sorte une balade spéléologique guidée à l'intérieur de l'individu, pour lui faire rencontrer son lutin.

           POUR CONCLURE ( Temporairement )

Grâce à cette approche ampélosophiste de l'inconscient vous voilà équipés d'un nouveau bagage intellectuel considérable. Cerise lexicale sur ce gâteau délicieusement culturel, je vous offre quelques expressions que vous pourrez placer dans les conversations entre amis, et, si vous êtes enseignants, dans les conseils de classe. Vous lirez alors dans le regard de vos interlocuteurs une admiration qui pour certains d'entre eux, fragiles du lutin, va peut-être même aller jusqu'à se teinter d'une larme de jalousie.

( Vous pouvez bien évidemment mettre toutes ces expressions au féminin )

( Aphanisis vient du grec "afaneia" = oscurité, vivre dans l'ombre )

 

 

Partager cet article

Repost 0
Dominikos - dans ampelosophisme

Articles Récents

Liens