Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 18:00

                               Dans la hotte du Père Noël

 

J'ai d'abord pensé intituler cet article "RUBRIQUE-A-BRAC".  Mais le Maître Gotlib m'avait pris le titre. Alors, pour donner cette impression de bordel dans les idées, de pensées en vrac, de fouillis, j'aurais pu intituler l'article "SAC A MAIN", mais je me suis dit qu'on allait me traiter de misogyne. Alors vu l'époque de l'année, je me suis décidé pour "DANS LA HOTTE DU PERE NOEL".

Encore que dans ces temps de crise, elle n'est peut-être pas si pleine que ça la hotte du Père Noël.

Enfin, ça dépend pour qui me direz-vous.

 

 Voilà, je vous livre le tout pêle-mêle. A vous de trier.

 

1 - Ju Jitsu.

Leçon 00 

Avez-vous remarqué que depuis quelques jours il existe dans le cadre "Pages" juste en haut à gauche, sous le titre du blog, une rubrique "SEKKO TE DORI"  juste en dessous de la rubrique "Qu'est-ce que l'ampélosophisme ?"

Vous trouverez sur cette page une présentation ampélosophiste de ce très ancien art martial japonais.

 

2 - Stéphane HESSEL

Un fidèle lecteur et ami de 40 ans dont la sagesse navigue entre Rousseau et l'oncle Tom en passant par Vitruve, Art Blakey et Le Corbusier, m'informe dès la mise en ligne de l'article précédent ( Utopie - Y'en a marre - ) de la publication d'un petit livre ou plutôt un texte, et même un cri, d'environ 20 pages publié par les "éditions indigène" et écrit par Stéphane Hessel, jeune homme de 93 ans dont j'avoue à ma grande honte n'avoir jamais croisé le chemin jusque là.

Le titre: "INDIGNEZ-VOUS !"

Le prix : 3 Euros ( la moitié du prix d'un paquet de clopes ! )

 

Alors pour prendre une cure de jeunesse et d'optimisme, courez vite acheter cet ouvrage si vous ne l'avez pas déjà lu, car tout le monde n'est pas obligé d'être aussi con que moi et d'ignorer Stéphane Hessel !

 

Stéphane Hessel

Indignez vous-Hessel m 

 

3 - Diable de Tasmanie.

C'est fou quand même la masse d'informations qui nous tombent dessus chaque jour. C'est peut-être paradoxalement une des grandes faiblesses des démocraties modernes. Alors que Périclès essayait d'inciter les citoyens d'Athènes à s'informer afin qu'ils puissent participer à la vie publique en toute connaissance de cause, le citoyen de base contemporain reçoit tellement d'infos chaque jour qu'il croûle sous la masse et ne prête plus attention à rien. Donc sa capacité de réflexion s'en trouve anesthésiée.

C'est donc par hasard que je tombe sur le "Sarcophilus harrisii" ( nom scientifique ) ou "Sarcophile" ( nom francisé )  plus connu sous le nom de "Diable de Tasmanie" .                                                       

 

Devil Tasmanian

 

Le Sarcophile ( dont le nom veut dire :" Qui aime les cadavres"), est un marsupial qui se caractérise par la forte odeur nauséabonde qu'il émet quand il est agité. Car le Sacophile est un être agité !

Non seulement comme tout marsupial il s'en fout plein la poche ( Marsupial vient du grec MarsipoV = marsipos = sac ) , mais il pue !

Seule la Mouffette ( ou Sconse ) dans le règne animal, peut empester autant que lui, ( mis à part l'homme bien entendu ).

 

  Mouffette

  Le Diable et la Mouffette. Joli titre de dessin animé de Noël pour les studios Disney, non ?

Oui, je sais, ce genre de rencontre ne risque pas d'arriver dans la vraie vie, mais on peut faire rêver les enfants...

 

4 - Tout est langage. ( Titre emprunté à Françoise Dolto )

 

Sarkophage

  Cette BD m'a été inspirée par une Chortophile ( du grec To xorto = l'herbe )

On arrête là ?

D'accord. A bientôt.

 

Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

Repost 0
Dominikos
9 décembre 2010 4 09 /12 /décembre /2010 19:00

         Y'en a marre !

 

 

Yén a marre !Bon, c'est vrai quoi, y'en a marre de tous ces gens sérieux cravatés pour les hommes et brushing pour les femmes qui nous expliquent qu'ils savent bien eux, comment sortir de la crise, éradiquer la pauvreté, réduire les inégalités, éviter la dégradation climatique, bref, sauver la planète !

Vous n'avez pas en plus une bonne recette de la moussaka à nous refiler en prime tant que vous y êtes ? Parce que dans ce cas je serais peut-être tenté de vous prêter une oreille un peu plus attentive.

 

Je dois bien le dire en ce moment il y a plein de choses qui m'indignent, alors comme ça, en vrac je dirais:

- L'accroissement des inégalités sociales tant au niveau national qu'au niveau mondial ( normal c'est un effet de la mondialisation !!! )

- La dégradation du climat par la faute de l'homme qui est trop couillon pour préserver la planète et laisser à ses enfants une terre vivable.

- La montée des intégrismes de tout poil.

- La disparition programmée des huîtres du Bassin d'Arcachon.

- La question palestinienne et la question chypriote. 

- Les défenseurs des tourterelles ou les anti corridas qui sont quand même d'accord pour zigouiller les rats d'égouts car ce sont des "animaux nuisibles".

- Le commerce des armes qui est toujours aussi florissant.

- Le racisme. 

- Le fait que chaque année, j'ai un an de plus et que ça commence à bien faire !

...etc...etc...

 

Remarquez que tant que je ne perds pas ma capacité à m'indigner...

  S'indigner 

  Je crois que c'est André Gide qui a dit " être vieux c'est perdre la capacité de s'indigner"...à moins que ce soit un autre...enfin, je ne crois que pas que ce soit une de mes pensées personnelles au départ, j'ai bien dû la piquer à quelqu'un.

 

Je disais donc que tous ces gens qui se prennent au sérieux m'agacent. Et quand je dis m'agacent...

Depuis 1776 et la publication par Adam Smith d' "ESSAI SUR L'ORIGINE ET LES CAUSES DE LA RICHESSE DES NATIONS" qui jette les bases du libéralisme économique ( du capitalisme si vous préférez ) l'idée communément admise est que pour diminuer la pauvreté, il suffit de produire plus de richesses.

Pour ce faire, une des idées fondamentales de Smith est de proposer la spécialisation de plus en plus poussée des activités de production ( du travail ). " Le travail producteur de richesses en produit d'autant plus que la division du travail existe dans la société"

 

Résultat: en augmentant la productivité on augmente la production, et par voie de conséquence les biens ( ou les services ) étant plus abondants sur le marché, leur prix baisse, ( en fonction de l'application de la loi de l'offre et de la demande - ou de la liberté des prix - autre fondement du libéralisme) et celà doit en principe bénéficier à tout le monde.

Mais comme à l'usage on s'aperçoit qu'au cours du XIXe siècle la misère des ouvriers est loin de reculer ( Dickens, Zola ... ) d'autres penseurs inventent le socialisme ( ou les socialismes ) toujours selon l'idée que l'augmentation de la production des richesses matérielles est la condition nécessaire à l'amélioration des conditions de vie des populations, à condition de veiller à ce que cette production soit plus équitablement répartie.  

 

Bilan:   Début du XXIe siècle nous constatons que :

- les riches sont de plus en plus riches

- les pauvres sont de plus en plus pauvres

- la planète ne tourne plus vraiment rond

- mais heureusement Claude Allègre est là pour nous expliquer que tout va s'arranger.

 

 Donc moi, j'en ai marre des gens sérieux qui continuent à ne voir d'avenir rayonnant que dans l'augmentation des activités de production.

Eh, les mecs ça fait plus de deux siècles qu'on est dans cette voie, et on est dans la merde! (et les générations futures le seront encore plus que nous si ça continue !!! )

Il serait peut-être temps de changer radicalement de voie non ?

Alors vive l'utopie et les utopistes ! J'ai bien l'impression qu'ils ne sont pas plus dangereux que les gens sérieux !  

Utopie Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

Repost 0
Dominikos
6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 20:00

Y'a quand même de braves gens dans le fond.

 

La bonne nouvelle de la journée:

Réconciliation entre Madame Liliane Bettancourt et sa fille.

 

Moi, les querelles familiales, ça me rend malade, alors quand je vois que ça s'arrange vous ne pouvez pas savoir le bonheur qui m'envahit. Je sens en moi une sensation suave comme un vin de Samos dégusté dans une taverne de Posidonio un soir en grignotant un poulpe grillé devant cette baie que baigne la mer Egée, en ce lieu divin qui a vu naître il y a plus de 2500 ans le "Logos", la raison, grâce aux philosophes d'Ephèse ( Héraclite ) de Milet ( Thalès ) ou de Samos ( Pythagore ) et des autres ...

 

Alors merci Mesdames pour ce petit moment de bonheur dans ce monde corrompu et pourri par l'argent.

 

Et en plus moi, je sais pourquoi la fille est enfin revenue vers sa mère.

  bettancourt

 

 

Correspondance : aristogenes@aliceadsl.fr

 

PS: Oui, je sais, elle est facile, mais je l'ai faite dès lundi soir donc avant les autres !!!

Repost 0
Dominikos
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 08:00

La philosophie en marche

 

"Chose promise, chose due" disait ma grand-mère qui avait toujours un proverbe qui mijotait au coin du feu.  

A la demande d'un lecteur fidèle voici le petit article souhaité sur les péripatéticiens. 

 aristote

D'abord un rappel pour ceux qui ont un peu oublié le cours de philo de terminale.

 Les péripatéticiens étaient les disciples d'Aristote qui suivaient les leçons du maître en se promenant ( du grec ancien  περιπατητικός peripatêtikos = "qui se promène" ) autour du Lycée, ( qui tire son nom du sanctuaire voisin "d'Apollon aux loups" Λύκειον / Lúkeion !!! ), école de philosophie fondée par le disciple critique de Platon à la périphérie d'Athènes vers 335 av JC.

 

Deux notions fondamentales à retenir:

 

1 - On peut faire de la philosophie en marchant, il n'est pas nécessaire d'être dans une salle de classe ou dans une bibliothèque.

 

2 - Le mot péripatéticien mis au féminin change complètement de sens.

Périp 1

 

 Philosopher en marchant présente d'après Arisogènes des avantages non négligeables par rapport à l'enseignement traditionnel en classe.

périp 2

Il n'est pas interdit de penser qu'un tel enseignement de nos jours pourrait sûrement résoudre en grande partie la désaffection des lycéens  pour cette discipline fondamentale pour l'épanouissement de l'individu, et diminuer considérablement l'agitation qui perturbe de nombreux cours si l'on en croit les doléances des enseignants. ( Normal car si l'on suit l'étymologie, les lycéens sont des loups non ? )

Et puis ne me dites pas qu'il est impossible d'enseigner en se promenant à un goupe de 30 élèves ou plus ! Il suffit d' équiper leur baladeur ( ils ont tous un baladeur ) d'un petit dispositif permettant de recevoir la parole du prof. Ce dispositif permettrait également à l'enseignant d'interroger chaque élève individuellement. Enfin tout élève s'éloignant de plus de 15 mètres du professeur recevrait dans ses écouteurs un son insupportable qui lui ferait immédiatement rejoindre le troupeau.

La méthode d'Aristote revisitée par la technologie moderne !

"Merci Aristogènes pour cet apport précieux à l'évolution de la pédagogie." ( Message reçu aujourd'hui de la part de Luc Chatel ) ( ou Luc Ferry, j'ai pas bien lu la signature, enfin c'était un Luc..)

 

Si la philosophie est compatible avec la marche, elle l'est également avec la course à pied. Mon ami Philippos en est le plus glorieux exemple. 

Périp 3

 Pourtant pendant des années le jogging dominical a présenté pour Philippos le caractère sacré d'une cérémonie religieuse, la dimension philosophique en plus.  

Périp 4 

 

Alors c'est d'accord ? A partir de demain vous prenez l'engagement de travailler en même temps votre corps et votre esprit ?

Et puis si vous n'avez pas un copain ou une copine disponible pour marcher, courir et philosopher avec vous, vous avez peut-être un chien ?

Alors rien n'est perdu !

Bon courage !

 Périp 5

 

Correspondance:  aristogenes@aliceadsl.fr

Repost 0
Dominikos
21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 14:05

  Nouvelle position de l'Église.  

 

A la demande d'un fidèle lecteur, j'étais parti en commençant cet article pour présenter une vision ampélosophiste d'Aristote et des péripatéticiens. Et puis, comme disait Esope , "Dans la vie, on ne sait jamais où l'on va".( Vous ne connaissez pas cette histoire d'Esope ? Je vous la raconterai une autre fois ! )

 

Et puis je tombe sur l'info du jour:

Le Saint-Siège change de position sur la question des pratiques sexuelles.

 

Vous comprenez bien que je devais me pencher immédiatement sur la question pour vous informer encore une fois de ce que vous ne trouverez pas dans la presse ordinaire au service de la propagande officielle et du prêt à penser.

 

Pour faire au plus rapide, un petit dessin vaut mieux qu'un long discours.

 

 

 

Saint Siège 1

 

Saint Siège 2

Avouez quand même que ce Benoît XVI est un type formidable !

 

Oui, je sais, je plaisante, vous le savez bien, la nouvelle position de l'Eglise porte sur l'utilisation du préservatif.

Il faut dire que le préservatif dans l'Église catholique on en a une pratique héritée de l'Égypte antique, donc bien avant la naissance du christianisme, et qui est pour le moins originale.

Vous l'avez sans doute remarqué les Papes, à l'instar des anciens rois d'Egypte, portent le préservatif sur la tête. En réalité c'est donc un préserve à tifs !

couronne-hte-eg-ses

 

 

Là par contre je ne plaisante plus.

Regardez plutôt :

 

La couronne de la haute Égypte était bien ce symbole phallique qui associé à la couronne rouge de la Basse Égypte, va donner naissance au pschent, ancêtre de la tiare papale.

 

 

 

 

 

 

pschent

  200px-Triregne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Certains me feront remarquer que Benoît XVI a été le premier Pape à remplacer sur ses armoiries la tiare pontificale par une mitre épiscopale. De là à dire que c'est pour ne pas avoir une tête de noeud, est une allégation frisant la médisance vulgaire que je ne saurais me permettre dans cet article de haute tenue culturelle.  

benoit-xvi-science-et-foi

 

 

 

Ceci dit il faut bien reconnaître que pour les fraîches soirée d'hiver le saint homme continue de couvrir son auguste chef d'un élégant préservatif fourré du meilleur effet et d'un confort inégalable.

 

 BENOIT~1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je pense qu'il y a parmi mes lecteurs quelques sceptiques qui ne croient pas un mot de mon explication de la filiation entre le phallus, le pschent et la tiare papale. Alors je leur conseille donc la lecture d'un petit ouvrage déjà un peu ancien ( 1979 ) "Le culte du phallus" dans lequel ils trouveront non seulement l'origine de la tiare papale mais plein d'autres choses tout aussi ... savoureuses !

 

Culte du phallus

 

Et puis en fin de compte et toute plaisanterie mise à part cette autorisation pontificale d'utiliser le préservatif pour se protéger du SIDA n'est peut-être qu'un petit pas pour le Pape mais un grand pas pour l'humanité ?

 

Mais bien sûr, rien ne remplacera jamais l'abstinence !

hedonisme.jpg

 

Correspondance : aristogenes@aliceadsl.fr

Repost 0
Dominikos
15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 14:00

 

                         Scoops

 

Aristogènes vous offre ce que vous ne trouverez pas dans votre journal habituel.

D'authentiques scoops !!!

 

Borloo

 

 On a pu noter cependant une certaine inquiétude dans dans le regard de nos dirigeants.

2012

 

Correspondance:  aristogenes@aliceadsl.fr

Repost 0
Dominikos
11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 09:00

 

                  Errements

  AVERTISSEMENT.

Cet article est garanti "tout public". Il a été rédigé par un temps gris, venteux et pluvieux de novembre.

Je présente par avance mes excuses aux lecteurs pour ce laisser aller qui n'est je l'espère que très provisoire.

Vaches 1

 

  Vous imaginez le cadeau ? Deux vaches ! Je ne sais pas si Jacques en est très fier ou bien s'il en est honteux comme ....comme... comme ..., comme Balzac quand n'ayant pas d'idée pour compléter sa formule finit par écrire "honteux comme un chien d'aveugle". Et depuis les exégètes et autres commentateurs du grand Honoré se creusent  la tête pour expliquer cette foutue expression.   

Mais moi, je me retrouve bien dans l'embarras avec mes deux ruminants.

 

Alors j'ai décidé de porter l'affaire sur la place publique. Voila, maintenant vous êtes tous au courant.

 

Ceci dit je ne vais quand même pas vous faire un article sur les vaches ?

 

Pas sur les vaches mais peut-être sur les vacheries !

Hier j'apprends qu'au Royaume-Uni il était question d'obliger les chômeurs à participer gratuitement à des travaux d'intérêt général pour continuer à percevoir leur allocation chômage.

Aujourd'hui j'apprends que Raymond Domenech touchera une indemnité de chômage entre 5600 et 5900 Euros pendant 36 mois. ( Sans compter les 2,9 millions d'Euros qu'il demande à le FFF devant les prud'hommes ). 

Je me mets donc à imaginer que le génial Nicolas fait passer la loi britannique chez nous ? Vous imaginez le beau Raymond en train de balayer les feuilles mortes dans les rues de Paris pour toucher son allocation ?

Je le vois bien au boulot avec ses nouveaux collègues !  

Domenech

Bon, on rigole, mais ça ne fait pas avancer mon histoire de vaches. Qu'en faire ? Les exposer dans les rues de Bordeaux ? Impossible nous avons déja eu la "Cow parade" au cours de l'été dernier !

Cow 1Cow5

Cow3Cow4

 

 Alors on pourraît peut-être tenter de relancer le culte égyptien d'Apis et d'Hathor ? Comme les églises se vident, les messes ne font plus recette, l'attrait de la nouveauté ( bien que ce soit un culte vieux de plusieurs millénaires, mais comme disait ma grand-mère, "c'est l'art de faire du neuf avec du vieux") ferait sûrement surgir un nouveau grand élan de spiritualité ! Non ?

  apis 2

 Hathor%203

 Le culte du boeuf APIS et de la vache HATHOR, vous ne le sentez pas ? Quand je dis "vous ne le sentez pas", c'est façon de parler, car dans les lieux de culte de ces charmants bovins quelque chose me dit que ça devait embaumer les fragrances campagnardes !

En même temps il faut bien reconnaître que donner le nom A-PIS à un boeuf c'est un peu curieux .

 

Apis Hathor 

 Allez, d'accord, j'abandonne ce projet. D'ailleurs je viens de trouver à quoi je vais utiliser mes vaches. Je vais me lancer dans la vaccitation.

 

 VACCITATION : Nom féminin formé à l'instar du mot équitation à partir de la racine latine vacca = vache et excitation = qui monte dessus.

La vaccitation est donc l'art de monter les vaches

 

Vaches qui rient 0

 

On arrête là pour aujourd'hui ?

D'accord !

 

A bientôt.

 

Correspondance :  aristogenes@aliceadsl.fr

Repost 0
Dominikos
8 novembre 2010 1 08 /11 /novembre /2010 10:00

  C'est de l'humour !

 

 

Les Mathes 1

 

  Les Mathes, petit village de Charente maritime. La poste. En face de la poste un monument. Curieux, je m'arrête.

Les Mathes 3

  Sur le monument une incription gravée dans la pierre dans un cartouche. 

Je lis...et j'éclate de rire ! 

Vraiment les gens du coin on un sacré sens de l'humour !  

 

 

Les Mathes 2

"LA VERITE VOUS AFFRANCHIRA".     Écrire ça en face de la poste , il fallait le faire.

 

Après observation plus attentive on trouve l'explication de la présence du monument. Il a été érigé en 2009 en souvenir de l'ancien édifice qui servait de temple aux protestants du village et qui était jusqu'au milieu du XXe siècle à l'emplacement de la poste.

Enfin, bravo quand même à la municipalité des Mathes. L'initiative du monument me semble doublement spirituelle.

 

Est-ce de l'humour ?

 

Sûrement pas. L'humour réside peut-être plus dans la façon de voir les choses, que dans les choses elles mêmes.

 

Je ne sais plus qui a dit "L'humour est la politesse du désespoir". Faut-il avoir au fond de soi une certaine dose de désespoir pour voir les choses avec humour ?

"Le désespoir est une forme supérieure de la critique. Pour le moment nous l'appelerons "bonheur"...  disait Léo Ferré dans "La solitude". Par cette pensée il rejoint Martin Luther le réformateur protestant du XVIe siècle qui dans son "Petit traité de la liberté chrétienne" ( 1520 )  s'oppose aux "indulgences" ( places réservées au paradis, vendues par le Pape !!! )  et affirme que l'homme n'est sauvé du désespoir que par la grâce divine intérieure et non par une autorité extérieure qui passerait l'éponge, ce à quoi revient l'achat de son ticket pour le paradis !!! Donc il ne faut pas oter aux gens le désespoir car cela leur oterait également le doute, la réflexion, ( la crainte de Dieu ? ).

Je trouve sur Inernet à propos du mot "Verzweiflung"  qui signifie "désespoir" en allemand que " depuis Luther, le désespoir se dit « le comble du doute ».

http://www.editions-verdier.fr/v3/oeuvre-poingbouche.html

 Même si "zweifeln" veut dire douter, certains ( ou certaines ... )  semblent être sceptiques sur cette filiation entre doute et désespoir, comme mon amie Zolanch à qui j'ai soumis cette qestion. En tout cas Zolanch il vaut mieux être une vraie sceptique qu'une fausse !

Danke.

( Tu n'est pas obligée de répondre "Bite").

Tiens nous retombons sur le protestantisme ( !!! ) donc sur le monument face à la poste.... mais il me semble que nous nous éloignons de l'humour ?

pardon.jpg

 

Kazantzakis

   Remarquez que Kazantzakis qui était plutôt de culture orthodoxe, partageait à peu prés cette idée puis qu'il a fait graver sur sa tombe:

 

         Je n'espère rien

 

         Je n'ai peur de rien

 

         Je suis libre.

 

 

Bon, on ne va pas se quitter sur les vertus du désespoir et sur une épithaphe même si c'est celle de Nikos Kazantzakis!

Alors, vite une petite BD bien basique pour terminer sur un sourire.

  Blague cul

Oui, je sais il faut être au comble du désespoir pour faire de l'humour à ce niveau là ! 

 

Correspondance aristogenes@aliceadsl.fr

 

Post-scriptum

 

Un os

 

 

Repost 0
Dominikos
4 novembre 2010 4 04 /11 /novembre /2010 17:10

Attention aux anarchistes !

 

 

Alors là ça ne rigole plus !

On avait déjà Ben Laden et sa bande qui semaient la terreur à travers le monde occidental, et voilà que maintenant nous avons en plus les anarchistes ! Et pas n'importe lesquels, non, les anarchistes  Grecs  ( j'ose à peine l'écrire )

 

Bon, Ben Laden on commençait à s'y faire. C'était un peu notre démon familier, comme le diable à côté du bon dieu, comme Quasimodo à côté d'Esméralda, comme un chasseur Canadien à côté d'un bébé phoque.

On pouvait même imaginer que des hommes politiques occidentaux lui trouvent une une certaine utilité faute d'un certain charme. Ben Laden 1

 

Ben Laden 2  Ce qui m'étonne un peu c'est qu'on puisse qualifier d'anarchistes des types qui envoient des colis piégés.

Pour moi, un anarchiste c'est quelqu'un qui étant opposé à toute forme d'autorité politique qui n'est pas librement consentie, ne peut pas vouloir imposer ses idées par la violence! Non ? Comme archétype de l'anarchiste je vois bien  Diogène, un bon philosophe cynique plutôt rigolard, un brin paillard, et franchement hédoniste.  Mais j'ai peut-être une idée trop poétique de l'anarchisme. Pourtant j'ai potassé Daniel Guérin !

 

  2897 aj m 9294arton1901

 

Pour moi l'anarchiste il est plutôt sympa, comme le rat d'égouts d'Aristogènes

Tyson 3

Et puis j'ai l'impression ( formule qui m'est familière ) que derrière ce mot on met aussi bien des bandits ( "la bande à Bonnot" ) que des fadas ou de vrais libertaires.

C'est d'ailleurs sûrement pour cela que de nombreux anarchistes se qualifient eux mêmes de "libertaires"

Malakas

Alors moi, vu le danger que représentent maintenant certains excités répartis à travers le monde, j'ai décidé de limiter un peu mes déplacements. Mais je continue quand même à voyager.

La preuve :

Vins étrangers

 

Correspondance : aristogenes@aliceadsl.fr

Repost 0
Dominikos
2 novembre 2010 2 02 /11 /novembre /2010 09:10

  Le bonheur est dans le prêt.

 

La période de crise que nous traversons a peut-être ( sûrement  ) quelques effets positifs. Parmi ces effets, un qui ne me semble pas être le moindre, est le fait de développer la notion de prêt au détriment de la notion de propriété.

Emprunter plutôt que posséder, voilà une bonne façon de faire des économies. D'où la prolifération des initiatives telles que le "Vélib" parisien, le "VCub" bordelais, ou des nombreux sites d'échanges, de propositions de prêts, ou encore d'achat d'occasion sur Internet. 

La nécessité serait-elle la mère de la sagesse.  

Prêt

 

 Si on se prête les objets, nous allons nécessairement consommer moins d'objets neufs, donc à terme la demande va baisser et  la production va décroître.

 

Mais si l'économie est bien "l'ensemble des activités humaines relatives à la production, à la distribution et à la consommation des richesses" le développement du prêt ne risque t-il pas de renforcer la crise économique ?

 

En même temps on peut penser que si c'est notre système économique actuel, le libéralisme économique, qui sur valorise la notion de propriété, qui est à l'origine de cette crise  non seulement économique mais surtout sociale, pourquoi ne pas essayer d'en changer ?

 

Le problème c'est que pour mettre fin au libéralisme économique vous allez me dire qu'il faut faire une révolution, et qu'aujourd'hui on trouve assez peu de révolutionnaires dans le monde ! Et puis une révolution c'est violent et ça aboutit souvent à une autre forme de société inégalitaire. 

 

Alors ? 

 

Alors remplaçons peu à peu le mythe du bonheur par la propriété par la pratique du bien être par la location. 

 

Et faisons la révolution en douceur  !!! Propriété Location 

Et puisqu'il faudra moins produire nous pourrons remplacer le slogan

"Travailler plus pour gagner plus" par "Travailler moins pour vivre mieux".  

En guise de conclusion ( provisoire) je livre à votre réflexion ces quelques lignes par lesquelles débute "Le droit à la paresse"de Paul Lafargue publié en 1880.

 

Une étrange folie possède les classes ouvrières des nations où règne la civilisation capitaliste. Cette folie  traîne à sa suite des misères individuelles et sociales qui depuis des siècles torturent la triste humanité. Cette folie, c'est l'amour du travail, la passion moribonde du travail poussée jusqu'à l'épuisement des forces vitales de l'individu et de sa progéniture. Au lieu de réagir contre cette aberration mentale, les prêtres, les économistes, les moralistes, ont sacro-sanctifié le travail.

 

 

« Paressons en toute chose, sauf en aimant et en buvant, sauf en paressant. » (Citation de Lessing (1721 - 1781 ), reprise par Paul Lafargue)

 

Doit-on introduire "Le droit à la paresse" dans les programmes scolaires ?

 

 Correspondance: aristogenes@aliceadsl.fr

Repost 0
Dominikos

Articles Récents

Liens